News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Gabon: assassinat d’un officier de la Garde républicaine

Le site de la Liberté - Gabonlibre.com : News 7J/7 le Samedi 20 Avril 2013 à 19:50 | Lu 2973 fois

Un Adjudant Chef Major de la Garde républicaine a été assassiné à l’arme blanche hier matin à Bangos, quartier périphérique situé à l’Est de Libreville. Son corps qui portait les marques de plusieurs coups de couteaux a été retrouvé sur le trottoir à quelques encablures de la route nationale 1. Une enquête judiciaire a été ouverte.



Le lieu du drame pris d'assaut par la foule. Photo (c) DR
Le lieu du drame pris d'assaut par la foule. Photo (c) DR
C’est aux premières lueurs de la matinée, ce vendredi 19 avril, que le corps de l’Adjudant Chef Major Joseph Aphar Makaga Kondo a été découvert par des passants, baignant dans une marre de sang, à proximité de la route nationale. Le militaire devait, sans doute, résider non loin de là car, sitôt l’alerte donnée, parents et proches ont accouru sur le lieu du drame.

Selon une source familiale, Joseph Aphar Makaga Kondo, âgé de 49 ans, aurait été assassiné par des bandits qui sèment la terreur dans cette zone, sans doute pour le voler. Le militaire était en service au Centre d’Instruction Militaire de la Garde Républicaine (GR), l’une des composantes de l’Armée gabonaise, la mieux équipée et la mieux entrainée. D’après la même source, la victime a quitté son domicile aux environs de 5h30 du matin pour attendre le véhicule de service devant l’emmener à son lieu de travail, comme il le faisait chaque jour.


Plutôt qu’un simple assassinat résultant d’un braquage qui aurait mal tourné, les malfrats ayant eu affaire à un instructeur militaire, d’aucun estiment qu’il pourrait s’agir d’un crime rituel. Le corps de l’Adjudant Chef Major, selon la même source, aurait subi des mutilations par endroits. La brigade de gendarmerie de Mélen, située non loin du lieu du crime a tout de suite alerté les autorités judiciaires qui, comme de coutume, ont mobilisé un arsenal impressionnant de moyens humains et matériels dans l’optique, selon elles, de mettre hors d’état de nuire les auteurs de ce crime, introuvables au moment où nous mettons sous presse.

Comme pour narguer la justice gabonaise, ce énième crime odieux est perpétré au lendemain de la sortie médiatique du Commandant en Chef des Forces de Police Nationale qui, pour calmer les ardeurs d’une population désabusée, s’est évertué à démontrer combien la police s’investit dans les enquêtes relatives à ces assassinats. Il est à craindre, au regard de cette croissance de la criminalité dans la capitale gabonaise et face à l’impuissance de la justice, que les populations érigent des brigades d’auto-défense pour assurer leur propre sécurité.

Samedi 20 Avril 2013
Gabonlibre.com : News 7J/7
Vu (s) 2973 fois




1.Posté par coudou le 20/04/2013 20:38 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
C'est un crime rituel.Certains assassins sans etre envoyés, tuent et prélèvent des parties génitales pour les proposer aux personnes riches ou influentes,tellement le business est lucratif.
Vivement l'autodéfense dans les quartiers.

2.Posté par 2arrondissement le 20/04/2013 20:47 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
puisque le corps à subit de mutilation alors ya crime rituel pourquoi vouloir le caché

3.Posté par Lola le 20/04/2013 21:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
vous parlez aux conditionnel ? les gens sont prets à se venger contre les crimes rituels et les agressions policières. Nous sommes entrain de vivre une crise que personne ne mesure encore l'ampleur. La terreur s'installe et oeil pour oeil, dent pour dent. sera bientot la règle. Pourtant la police militaire, depuis un an stationne sur les principales artères de la capitale sans doute pour simplement surveiller les mouvements de MBA OBAME. Quel dommage !

4.Posté par Pala le 22/04/2013 04:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je me demande si ce n'est pas un règlement de compte vu que ce sont ces dozos qu'on envoie faire le sale boulot. C'est le résultat de la gestion des hommes en tenues. Ceux-ci sont supposés habiter dans des camps au lieu des quartiers de ce genre. D'un autre côté les hommes en tenues devraient se rendre compte qu'ils ne sont pas à l'abri vu qu'ils sont exposés dans les quartiers.
C'est dommage, tout crime est un crime de trop !

5.Posté par Pâle Lôgè le 22/04/2013 07:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Sans vouloir verser de l'huile au feu, l'assassinat de ce corps habillé doit certainement faire réfléchir NDOUNGOU ou MISTOUL qui, pour l'un s'est opposé à la marche pacifique, dont la porte-étendard devient Sylvia BONGO, la femme du Président, ce qui est une véritable comédie. Serait-elle encore en quête d'une autre pseudo-reconnaissance onusienne? STOP. ET NON. L'autre de s'être gaussé avoir la situation en main

Nous le disions, s'opposer aux crimes rituels ou non n'est pas digne d'un État qui se veut émergent. Car l'émergence si bien décrétée doit aussi protéger sa population. Il est plus qu'urgent que toutes les forces se mobilisent! Comme à l’époque du Général NDINGA ou du Commandant MBOUMBOU- Dieu son âme- pour restreindre la nuissance de ces brigands

6.Posté par Akuna Matata le 22/04/2013 17:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Nous pourrions aussi voir dans ce crime "rituel" une réponse de la population au pouvoir criminel du Gabon, vu que ce sont ces bidasses qui, en plus de protéger jour et nuit ces assassins dans leurs villas, sont les premiers qu'ali bongo envoie dans la rue pour tirer sur les manifestants. Si ça se trouve, cet adjudant-chef se trouvait parmi ceux de la garde républicaine, qu'ali bongo avait envoyé au rond-point de la démocratie charger et transmettre le poisson qui a décimé nos 2 principaux opposants : Pierre Mamboundou et Mba Obame...
Je reste donc persuadé que ceux qui ont commis cet assassinat ont tout simplement voulu venger nos 2 leaders, qu'ali bongo avait tôt fait d'empoisonner pour régner en maître au Gabon.
Ce meurtre est donc un signal fort lancé à l'endroit de ces criminels au pouvoir, ainsi qu'à tous ceux qui soutiennent ce système criminel et intégré.

7.Posté par a@gabon le 22/04/2013 18:56 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Adjudant chef major = sous officier superieur

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...