News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Gabon : WWW.gabonews.ga , sur le chemin de la faillite ?

Le site de la Liberté - LVDPG - Actualité en ligne 24h/24 le Mercredi 23 Décembre 2009 à 13:57 | Lu 2686 fois

L’agence de presse en ligne www.gabonews.ga , propriété du Label de l’Ogooué, procède depuis le début du mois de décembre à un nettoyage à l’eau de Javel de son personnel, toute spécialité confondue, avec comme principale conséquence la mise au chômage de ces damnés de la Com qui se répandent désormais en lamentation auprès de certaines rédactions pour solliciter « une quelconque embauche



Gabon : WWW.gabonews.ga , sur le chemin de la faillite ?
« Juste pour t’apprendre qu’on vient de me licencier de l’agence ainsi que plusieurs autres personnes, s’il y a l’opportunité pour un boulot fais moi signe. Il parait que l’agence fait faillite, il ne reste plus que cinq personnes. »

C’est ce type de message de détresse que les déflatés de ce qui était jusque hier l’un des fleurons de la presse en ligne au Gabon ont inondé les desks.

A en croire ceux qui ont pu surmonter le poids de l’aphonie née de cette inédite situation dans le secteur de la presse privée depuis les années 90, la soudaine survenue de cette mesure a ajouté au caractère inexplicable de la décision du patronat du Label de l’Ogooué, le manque de candeur pour une période où la demande sociale est tout simplement accrue.

« Elle pouvait quand même attendre après les fêtes de fin d’année pour nous virer de son entreprise ! », lâche un ex employé de www.gabonews.ga au bord de l’apoplexie .

Et de compter : chauffeur, gardien, technicienne de surface, comptable, journalistes, photographe, commercial etc ont, d’un seul coup de menton été priés d’aller voir si l’herbe est fraîche ailleurs. C'est-à-dire dans la rue.

Dans l’histoire récente de rétrécissement du personnel dans une entreprise de presse , le seul cas similaire a été vécu par les ex employés du holding de presse « Interpress » de Monseigneur Jérôme Okinda qui diffusait alors les journaux « La clé », « La Griffe » , le magazine « ETC » avec comme chaperon , l’actuel patron du quotidien « l’Union » , Albert Yangari .

Eux aussi se sont retrouvés du jour sans lendemain sur le carreau : les Décideurs ont, comme probablement demain notre confrère « gabonews », conclu de saborder le canard.

Hier comme aujourd’hui, ce qui demeure émouvant ce sont l’extrême précarité et, pis, la fébrilité dans lesquelles pataugent les femmes et hommes de médias, versus privé.

Le journaliste, comme le pointe assez bien Alain Minc étant « par définition insupportable et indispensable », le cousinage entre Politique –Affaires – Presse accouche toujours d’un enfant que le premier couple ne souhaite jamais : le contre- pouvoir !

Car, « le système médiatique secrète une concentration de pouvoirs, auprès de laquelle l’accumulation du capital est une bluette.»

Or, la vertu messianique de patrons de presse se liquéfie au champs de la rentabilité financière : l’unique outil d’investissement fiable reste au final, l’Homme.

Source : Gabonpage

Mercredi 23 Décembre 2009
LVDPG - Actualité en ligne 24h/24
Vu (s) 2686 fois




1.Posté par le gaboma le 23/12/2009 14:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
chers lecteurs de LVDPG,
Il est d'usage lorsque des compatriotes vont perdre leur job comme ça de plus en pleine periode de fêtes de fin d'année d'avoir une pensée de compasion pour nos freres et soeurs.
Mais hélas ne comptez pas sur moi pour avoir un peu de pitié pour ces pseudo journalistes qui ont venté l'emergence d'ali9 au point d'ecoeurer un max de gabonais.
Qu'ils aillent voir le man nigeria pour les aider.....
De plus je cru lire que le ministere des PME-PMI a reçu une forte somme d'argent pour justement aider nos PME-PMI qu'il se tourne vers le gouvernement d'ali9 pour demander ces fameuses aides.
Ou bien ça aussi c'est du vent comme le reste du gabon emergent.........
Pour terminer voici une prophétie pour ali9 à force d'essayer l'émergence qui n'arrivera jamais ca deviendra le Gabon submergent.

2.Posté par Le vigile le 23/12/2009 16:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
C'est assez étonnant. N'est-ce pas ce truc machin news est la propriété Laure Ngondjout et géré par son frère Paul Ngondjout? De plus n'est pas eux qui se sont toujours taillé la part du Lion dans les frais engagés par l'Etat pour le financement (pas moins des 3/4 de l'enveloppe) de la presse? sans oublier que cet organe est porte-voix de ben ali, du PDG et le gouvernement fantoche. Que leur est donc t-il arrivé? Laure et Paul ont-ils déjà dilapidé les fonds? Le ciel leur est-il tombé sur la tête. Ceci expliquant cela, Divungui, un ancien vice-président qui se lance subitement dans une activité pour le moins étrange: le commerce des charmes, était déjà un signal. Il y en aura d'autres. Malheureusement, dans la chute d'un grand arbre, ce sont plusieurs arbustes qui périssent en même temps. J'ai donc un sentiment envers ces responsables de familles qui vont perdre leur gagne pain en cette période des fêtes par la faute des corrompus. qu'ils se rassurent, ces sinistres individus finiront aussi par payer. Beaucoup de caciques qui se croyaient intouchables croupissent aujourd'hui dans les geôles du Cameroun. Le changement finira bien par arriver.

3.Posté par Mong y'adzè le 23/12/2009 21:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Pas de surprise et pas de larmes à verser pour des gens qui pactisé avec le DIABLE en pratiquant la désinformation dans un média dit "d'information".
Tous ces pseudo médias tomberont l'un après l'autre. Après Gabonews, l'union, etc. qui ont misé sur le mensonge et la démagogie contre toutes les oppositions, se mettront la clé sous la porte bientôt; car le ventru ali, lui n'est pas comme son père; il ne pense qu'à lui. Donc, plus d'aides informelles et plus de subventions.
QUI JOUE AVEC LE FEU, FINIT PAR SE BRÛLER!

4.Posté par Critique Objective le 24/12/2009 10:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bon... Franchement, j'estime que c'est une info à prendre avec beaucoup de pincettes car je ne pense pas avoir lu un article similaire à ce sujet dans les autres quotidiens papiers ou numériques.

Cependant, la chute d'un media en ligne peut s'expliquer de la façon suivante:

1/Revenu d'un media en ligne:
Les medias en ligne vivent en majorité de la pub qu'ils effectuent sur leur site web. Le montant payé pour cette pub est proportionnel à la fréquentation effectuée sur le site. Aussi, nous pouvons donc supposer qu'une baisse de la fréquentation du site entrainerait une baisse des revenus.
Par ailleurs, les sites web peuvent aussi drainer des fonds à travers des partenariats avec d'autres sites web proposant des services ou biens connexes c'est-à-dire étroitements liés à l'activité du site. Cependant, un mauvais choix de partenaires ou une mauvaise qualité des services du sites peuvent considérablement compromettre la création de ces revenus.

2/Les dépenses:
Les dépenses d'un site web sont diverses. On peut en citer celles-ci:

- Paiement de la plateforme auprès d'un hébergeur;
- Paiement de la connexion à internet;
- Paiement du personnel permanent et temporaire;
- Paiement du lieu d'établissement du site;
- L'eau et l'electricité;
- Etc.

Ainsi, une mauvaise adéquation entre les revenus générés dûs à la qualité du service rendu et aux partenariats signés, et les dépenses engagées peut conduire un site à la faillite et par conséquent à la compression de personnel.

Maintenant, concernant le personnel de la boite, ils ne faisaient que suivre la ligne éditoriale du média d'information comme le font les journalistes de LVDPG. Les juger négativement sur la base de leur boulot, leur gagne pain, effectué la bas sous pretexte qu'ils appartenaient à un media pro-PDG serait, ma foi, un peu trop méchant. Soyons indulgent et aillons un minimum de compassion même si, je vous l'accorde, c'est extrêment difficile pour certains.

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...