News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Gabon : Vote de la loi des finances : Alexandre Barro Chambrier dit «non»

Le site de la Liberté - gabonreview le Mardi 1 Décembre 2015 à 06:55 | Lu 2546 fois

Estimant que le budget 2016 n’est pas adapté à la situation actuelle du pays, le député du 4è arrondissement de Libreville a refusé de le voter.



Alors que l’Assemblée nationale a adopté en plénière, le 27 novembre dernier, la loi de finances 2016, Alexandre Barro Chambrier s’est refusé à voter ce budget en l’état. Si Gabonreview s’est étonné de ce qu’au moment du vote, l’élu du 4è arrondissement de Libreville, ait levé la main pour signifier son abstention, un observateur de la scène politique gabonaise explique qu’il ne pouvait en être autrement.

«Dans l’usage parlementaire, on ne peut voter contre son propre camp, sauf à rallier celui d’en face. En s’abstenant de voter, Barro Chambrier a manifesté son refus. Voter contre signifierait, symboliquement, qu’il est passé à l’opposition. Or, il reste un PDGiste qui ne peut voter contre son camp, tout au plus peut-il s’abstenir pour marquer sa désapprobation. Il a agit dans la règle. Il faut plutôt s’étonner de ce que l’opposition à l’Assemblée nationale se soit également abstenue, plutôt que de voter contre», explique l’observateur plutôt proche de l’opposition. Voilà qui remet les pendules à l’heure.

Alexandre Barro Chambrier s’est donc refusé à donner son approbation au budget de l’Etat tel que présenté. «Nous pensons en notre âme et conscience que ce budget n’est pas adapté à la situation actuelle de notre pays», a déclaré l’ancien ministre du Pétrole. «Ne pouvant nous résoudre à laisser nos marges de manœuvre à la bonne fortune du secteur pétrolier et compromettre la mise en œuvre du PSGE et le financement de la stratégie nationale d’investissement humain au profit des projets structurants liés à l’organisation de la Coupe d’Afrique des nations 2017, il ne nous est pas possible de voter ce budget en l’état», a réitéré le député, appelant à la restauration d’un appareil statistique fiable.

Selon lui, aucune donnée sur le stock d’arriérés des deux exercices précédents n’est disponible. «Il convient donc de maîtriser le niveau réel des arriérés externes et internes aux fins de les apurer», a-t-il insisté, relevant que les dépenses supplémentaires non supportées sont estimées entre 1 et 5% des dépenses totales. A ces manquements, l’élu du 4è arrondissement de Libreville a souligné d’autres faiblesses comme les écarts entre les transactions budgétaires et la compatibilité qui s’y rapporte ; les écarts entre l’état de paie et les fiches du personnel.

«Ce qui suscite des interrogations sur les 732,6 milliards de francs CFA estimés pour les dépenses du personnel, la réalité devant être bien au-delà», a-t-il relevé. Autre urgence évoquée: la mise en œuvre des mesures d’ajustement supplémentaires pour ne pas sacrifier les dépenses d’investissement et favoriser une saine relance de l’économie.

Fort de ce qui précède, le député pense que «l’analyse proprement dite du budget 2016 laisse transparaitre un budget déséquilibré. En dépit des artifices comptables, le déficit file à près de 108 milliards et la dette ne cesse de croître dans des proportions insoutenables». A ses yeux, le choix de laisser libre cours au déficit et à la dette, n’est pas raisonnable, aussi bien économiquement, politiquement que socialement. Alexandre Barro Chambrier estime, en conséquence, que «cette orientation fait peser des risques sur la stabilité financière et macroéconomique du pays et sa capacité à maintenir les niveaux d’investissement requis pour les années à venir». «La situation va s’aggraver et les plafonds annuels des nouveaux engagements ne seront pas respectés», a-t-il averti, non sans préconiser de revoir urgemment les bases ayant permis d’octroyer des exonérations généreuses, contribuant à éroder le rendement des recettes fiscales, notamment en matière de taxe sur la valeur ajoutée (TVA).

Alexandre Barro Chambrier a également accordé une place de choix aux recettes hors pétrole, relevant qu’il y a une «une tendance à sous-estimer l’effet d’entrainement du secteur pétrolier sur le secteur hors pétrole, lui-même plombé par l’insuffisance des réformes structurelles sur l’environnement des affaires». Insistant sur la hausse des dépenses, il a mentionné que les paramètres pétroliers ont diminué de plus de 40 voire 50% par rapport à leur niveau de la première moitié de l’année 2014. «Il sera dans un tel contexte difficile de maitriser le niveau de la dette publique dont l’encours a plus que doublé en six ans pour dépasser le plafond de 35% du PIB que s’est imposé le gouvernement aujourd’hui à 37,04%», a-t-il laissé entendre, affirmant que dans un tel contexte, il faudra nécessairement recourir à de nouveaux emprunts.

Mardi 1 Décembre 2015
gabonreview
Vu (s) 2546 fois




1.Posté par democrate le 01/12/2015 07:56 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
tres bien fais mais j aimerai te voir dire non a la candidature du biafrais .j ai parler avec un opposant concernant barro il ma dit que si le pdg t investi il va te soutenir et le peuple gabonais .mais pas le biafrais nous ne voulons plus de lui .

2.Posté par Rtg1 le 01/12/2015 08:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
En plus d'être un fin économiste Y'ABC est un redoutable politicien. Entourer de collaborateurs chevronnés qui sont loin d'être des amateurs

La politique est un plat qui se mange FROID !!! lool ! ;-)

3.Posté par Voix de la nation le 01/12/2015 09:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
vas y cacique nous sommes avec toi.

4.Posté par CANTON LEYOU le 01/12/2015 10:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
A ce niveau, il n'y a aucun parachutage. Il s'agit là d'une analyse d'un ancien éminent DG du Fonds Monétaire International pour l'Afrique. C'est un cours d'économie appliquée qu'il donne autres Professeurs agrégées soient disant. Qu'en dira notre Pr d'économie qui nous sert de PM face à une telle analyse? l'baghala kwah tsoh tsandr'he hàa ndrahe'vhè (l'homme meurt de son sexe et non de sa voix), proverbe Nzebi; autrement dit, l'homme ne doit avoir peur de dénoncer même devant Dieu.
Amicalement.

5.Posté par henry le 01/12/2015 12:37 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
heeee !Dieu une élection présidentielle sans les Bongo et leurs légions étrangère,,, qu''elle beau rêve. vas y ABC, mais faut pas seulement qu''on te tue, c''est la seul chose que sais faire ton PR.

6.Posté par democrate le 01/12/2015 13:09 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
mr barro certains membres du pdg et de l oppisition son pret a te soutenir mais le pdg doit tout faire pour t investire tu es un vrais gabonais

7.Posté par democrate le 01/12/2015 13:10 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
opposition

8.Posté par loic le 01/12/2015 23:03 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je fais des bûches de noël. Pour le 25 décembre faite votre commande c est a10mille tel:06784344

9.Posté par Oréma le 03/12/2015 12:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Cela procure beaucoup de fierté et c'est un signe qui ne trompe. Ça annonce la fin de l'imposture.
Faut continuer comme ça.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...