News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Gabon – Voici les raisons pour lesquelles Marie-Madeleine Mborantsuo sera dans 24h dans l’incapacité de dire le droit !

Le site de la Liberté - Gabonlibre.com : News 7J/7 le Jeudi 22 Septembre 2016 à 19:59 | Lu 6430 fois



Une chose est claire, Ali Bongo a décidé de confisquer le pouvoir que le peuple lui a arraché par les urnes le 27 Août dernier. Cet entêtement a soulevé dans le pays des violences sans précédents. S’en sont suivies de terribles émeutes qui ont mis chaos le Gabon, pays qui n’avait jamais connu jusque là de si vilaines scènes d’atrocités. Depuis la proclamation des résultats provisoires jusqu’à ce jour, aucun dirigeant du monde n’a adressé un message de félicitations à Ali Bongo, cela en dit long sur le coup de force électoral qu’il a perpétré durant cette élection qui constitue un net recul démocratique, un fait grave dénudé de toute crédibilité.

Toutes les puissances du monde avaient utilisé le terme « ANOMALIES » pour ainsi dénoncer un manque de transparence et l’irresponsabilité du Président sortant. Le diagnostic du recours de la coalition dirigée par Jean Ping est en phase de finalisation par la Cours constitutionnelle. Il s’agit du recomptage des voix dans certaines provinces dont le Haut-Ogoué où les résultats donnés par la Cenap sont catégoriquement refusés par ladite coalition. Le silence des gabonais en attendant la proclamation définitive des résultats trouble le sommeil d’Ali Bongo et son camp, qui redoutent que le peuple gabonais qui se sent trahi, blessé et meurtri, se mobilise et veille à ce qu’une énième forfaiture ne se produise sur cette terre, jadis paisible.

Marie-Madeleine Mbsoranstuo, présidente de la Cour constitutionnelle depuis le temps du défunt Omar Bongo, aurait selon nos radars déjà validé les résultats province par province, avec comme astuces, revoir les chiffres à la baisse, une manière de sauver Ali Bongo du ridicule, elle aurait ainsi été obligée de réduire nettement les 99,93% qui constitue le taux de participation dans le Haut-Ogoué. Elle aurait aussi fait la même chose pour Jean Ping en réduisant également de quelques points certains de ses résultats pour combler le gap du président sortant, et ainsi rendre la victoire de ce dernier plus raisonnable mais encore plus frauduleux, avec moins d' »ANOMALIES ».

Dans un tout autre tableau de manoeuvre, surviennent deux dames, toutes proches d’Ali Bongo dont les époux sont, son ministre de la Fonction publique et son vice ministre de l’Intérieur, toutes les deux, filles de l’éminent membre de la Cour constitutionnelle, Dr Hervé MOUTSINGA originaire du Tchibanga. Elles auraient fait de terribles pressions sur leur père afin qu’il bascule du côté du « mensonge », c’est-à-dire participer au vol orchestré par Ali Bongo.

Selon nos sources, les membres Louise Angue originaire de Bitam, Christian Baptiste Quentin originaire de Ndjolé, Dr Claudine Menvoula Me Nze et François De Paul Adiwa-Anthony auraient été approchés par un des pions de Maixent Accrombessi, Seydou Kane, pour ne pas le nommer, qui s’est fait discret depuis quelques temps à cause de tout le tort qu’il a causé au peuple gabonais, durant la période post-electorale. Là, s’agirait-il encore d’une corruption à grande échelle? Nous verrons d’ici demain la position que prendra chacun d’entre eux.

Quant à Christian Bignoumba Fernandes originaire aussi du Tchibanga, Jacques Lebama originaire de Koula-Moutou et d’Afriquita Dolores Agondjo, ils auraient été tous approchés par le chef de cabinet d’Ali Bongo, Liban Suleyman et un de ses plus proches conseillers Éloi, pour sans doute arrondir les angles, avant la proclamation des résultats, des informations que le Palais du bord de mer a balayées d’un revers de main.

Neuf membres et une Cour que le monde écoute et attend avec impatience, qui devraient selon le bon sens veiller scrupuleusement à la bonne marche de la démocratie gabonaise, au respect de la volonté du peuple et à ce que le droit puisse garder un crédit à jamais sur les terres de Léon Mba.

Marie-Madeleine Mbsoranstuo, présidente de cette Cour, va-t-elle encore crédibiliser une énième forfaiture, ou écrire les dernières pages du livre de son histoire, intimement rattachée à celle du Gabon, en ne disant que le droit, et si ce dernier est dit, ce sera en toute évidence, la fin de règne d’un demi siècle des Bongo!

Le compte à rebours est lancé !
dakarmidi.net

Jeudi 22 Septembre 2016
Gabonlibre.com : News 7J/7
Vu (s) 6430 fois



Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...