News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Gabon : Violences policières : une victime de plus

Le site de la Liberté - Gabonlibre.com : News 7J/7 le Lundi 25 Février 2013 à 00:47 | Lu 1027 fois

Les hommes en uniforme se seraient transformés en vrais hors la loi au regard des différents actes dont ils sont les auteurs. Dernièrement un jeune lycéen a perdu la vie sous les coups d’hommes en uniforme. Et plus récemment, c’est au tour de Bonaventure Ekouaghe Ndong résidant à Lalala de perdre la vie sous les coups d’un policier, selon le quotidien « l’Union ».



Gabon : Violences policières : une victime de plus
Un homme d’une cinquantaine d’années est décédé la semaine dernière sous les coups d’un policier, pour une histoire somme toute banale.

En rentrant chez lui, Bonaventure Ekouaghe Ndong, 50 ans et ex-employé de Rougier-Gabon, aurait trouvé les enfants de sa voisine en train de jouer sur le pas de la porte de son domicile. Il les aurait chassé et demandé d’aller jouer ailleurs. Voulant s’enfuir, l’un des enfants, âgé de 9 ans serait tombé dans sa course.

S’en suit alors le début d’un imbroglio qui connaîtra par la suite, une fin tragique.

En effet, Yvette Eyang, mère du petit garçon, de toute évidence adepte des conflits de voisinage, serait allée demander des comptes à son voisin. Selon les témoignages recueillis sur les lieux, elle n’y serait pas allée de main morte et aurait violemment pris à parti son voisin.

Apparemment décidée à en découdre avec son voisin, elle aurait sollicité l’aide de son frère, Arnaud Eyi Nguema. Ce dernier serait pratiquant d’arts martiaux, ceinture noire de Karaté, en plus d’être policier.

Arrivé sur les lieux, lui aussi s’en serait pris au malheureux Ekouaghe Ndong, sans autre forme de procès, le rouant de coups.

Sous l’effet de la violence des coups, Bonaventure Ekouaghe Ndong s’écroule. Transporté à l'hôpital d'instruction des armées du PK9, il ne survivra pas à ses blessures et rendra l’âme quelques heures plus tard.

Après leur forfait, les mis en cause ont tout de suite été interpelés pour répondre de leurs actes. Ils ont été entendus par le Procureur de la République et le Juge d’instructions, avant d’être placés sous mandat de dépôt en attendant leur jugement.




Publié le 25-02-2013 Source : L'Union

Lundi 25 Février 2013
Gabonlibre.com : News 7J/7
Vu (s) 1027 fois




1.Posté par Lola le 25/02/2013 07:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
C'est le fameux policier Ninja dont parlait d'AKOK, je suppose.

2.Posté par yannik biveghe le 25/02/2013 10:24 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
braquage violence escroquerie sont devenues de nos jours l'embleme des forces policières gabonaise. veritable depot de bandits donc le pouvoir a du mal a gerer malgré des multiplications de ces memes actes.le pouvoir serait t il derrière sa vu le silence qui le tient par la dentelle?le peuple veut etre en securité et non se faire tuer voler arnaquer molester par des malfrats au profit d'uniformes.quel pays et ou va t il?

3.Posté par yannik biveghe le 25/02/2013 10:39 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
a mort les policiers

4.Posté par OLOUNE le 26/02/2013 19:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
QUE CETTE FEMME ET SON FRERE POURISSENT EN PRISON; JE PENSE QU ELLE VA BIEN MEDITER DANS QUEL BOURBIER ELLE A ENTRAINE SON IMBECILE DE FRERE.IL PENSE QUE LE FAIT D ETRE POLICIER ET DE SURCROIT CEINTURE NOIRE DE KARATE LUI OCTROIE TOUS LES DROITS.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...