News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Gabon : Vers une révision du code électoral pour le tailler à sa mesure ?

Le site de la Liberté - gabonreview le Mercredi 27 Mai 2015 à 07:52 | Lu 1698 fois

Selon des sources multiples, notamment Marc Ona Essangui, leader bien connu de la société civile, le président Ali Bongo aurait l’intention de réviser le Code électoral, non pas pour le rendre plus démocratique, mais pour le tailler à sa mesure. Simple rumeur ?



Sur la chaîne privée de télévision TV+, le vendredi 22 mai dernier au soir, Marc Ona Essangui, l’un des leaders de la coalition «Ça suffit comme ça !», responsable de l’ONG Brainforest, a indiqué avoir eu vent d’une rumeur faisant état d’une volonté du chef de l’Etat de faire un amendement de la Constitution ou du Code électoral au sujet de la constitution du dossier de candidature à la présidence de la République.

Il s’agirait, si la rumeur récurrente est avérée, de faire en sorte que s’il était candidat à sa propre succession, un chef d’Etat en exercice n’aurait plus besoin de constituer un dossier complet ; il lui faudrait tout juste payer une caution au Trésor Public – 5 millions de francs CFA pour l’heure – et déclarer sa candidature. Toutefois, le leader de la société civile a dit espérer qu’il ne soit question que d’une rumeur, d’une intox, d’une information sans fondement parce qu’une telle révision du Code électoral susciterait des réactions imprévisibles dans le corps social.

Pour le moment, le Code électoral dispose que tout candidat à l’élection présidentielle se doit de fournir un dossier comprenant notamment un acte de naissance, un certificat médical et une caution versée au Trésor Public.

Le courrier français d’informations confidentielles, La Lettre du Continent, affirmait il y a quelques mois que durant l’une de ses visites en France, Ali Bongo avait rencontré des constitutionnalistes français. Était-ce pour aider les législateurs gabonais à réviser le Code électoral ? Rien n’est moins sûr. Mais dans le même temps, le président Ali Bongo qui n’a pu produire un acte de naissance régulier lors de la dernière élection présidentielle, reconnaissait lui-même sur la radio internationale RFI que son acte de naissance brandi sur la place publique était un «faux document» et qu’il ne fallait pas «revenir dessus», semble avoir beaucoup de mal à fournir un acte de naissance conforme. La prochaine élection présidentielle est prévue dans quinze mois, en août 2016.

Mercredi 27 Mai 2015
gabonreview
Vu (s) 1698 fois




1.Posté par Marianne X le 27/05/2015 17:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Quand le boa national manipulera les textes, que ferions nous? Rien du tout. Le peuple doit prendre ses responsabilités face à une opposition incapable de rassembler les Gabonais.
AMO, REVEILLE TO, CE SONT DES INCAPABLES!

2.Posté par Boussougou le 27/05/2015 21:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Comment Ali Bongo peut-il modifier le code électoral en sa faveur alors qu'il ne sera pas autoriser à se représenter à une quelconque élection au Gabon ? Qui prendra le risque de valider une telle candidature ?
Au lieu de perdre notre temps avec des gens qui ne représentent rien pour le pays , mobilisons-nous pour la lutte finale.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...