News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Gabon : Vers un duel fratricide CLR/PDG

Le site de la Liberté - Gabonlibre.com : News 7J/7 le Mercredi 2 Octobre 2013 à 07:10 | Lu 1098 fois

Le Parti démocratique gabonais (PDG) est plutôt, ces derniers temps, dans une passe difficile. De vives tensions y sont perceptibles et l’on dit que le parti du Président de la République pourrait imploser si rien n’est fait à temps : une situation sur laquelle le CLR de Jean Boniface Assélé a décidé de sauter en le défiant sur tous les plans à travers le pays. Duel fratricide à l’horizon.



Gabon : Vers un duel fratricide CLR/PDG
Le Parti démocratique gabonais (PDG), c’est connu, est traversé par de nombreuses tensions ces derniers temps. Entre conflits de personnes à l’affût d’attention et de reconnaissance de la part du Chef de l’Etat, pour les uns, et quête désespérée de leadership à l’approche des élections locales, pour les autres, la situation de la formation politique au pouvoir apparaît comme du pain béni pour ses adversaires de l’Opposition qui, à moins de deux mois des locales, lui promettent la déculottée.

Ce sera une première, estiment déjà certains candidats déclarés. Mais si le PDG qui détient le plus d’élus locaux à travers le pays, semble peu à peu montrer des signes de crainte et d’incertitude quant à la désignation de ses candidats officiels, c’est sans nul doute parce que devant lui, de nombreux adversaires apparaissent comme de véritables poids-lourds, difficiles à manœuvrer et bénéficiant de fait d’une forte estime des populations, du moins d’une sympathie des potentiels électeurs, plus grande que celle dont bénéficient certaines personnalités élus ou non du PDG. Ce qui, on en convient, rend le travail du Comité permanent bien plus compliqué qu’il n’y paraît.

Mais ce qui risque de compliquer davantage le travail des hiérarques du PDG, c’est de se mettre à dos ses propres «amis» et alliés. En effet, de nombreux partis de la Majorité républicaine qui entendent s’imposer lors des prochaines joutes électorales, multiplient les actions concrètes sur terrain et semblent jouer parfaitement leur rôle de trouble-fête. A cet effet, le Centre des libéraux réformateurs (CLR) de Boniface Assélé qui, le week-end dernier encore présentait ses deux têtes de liste au 6è arrondissement de Libreville, n’entend pas être spectateur à ces élections.

Il semble même, en effet, que de jour en jour, ce parti de la Majorité républicaine engrange de plus en plus de sympathisants. Pour de nombreux observateurs, la raison de cet attrait est consécutive aux récentes sorties du président du CLR et sa forte implication dans le bien-être des populations. L’on se souvient encore de la descente d’Assélé, il y a quelques semaines, sur les différents chantiers qu’il entreprend à travers la capitale, affublé d’un casque de chantier, de bottes et d’un gilet fluorescent comme tout chef de chantier.

Une chose que nombre de ses alliés du PDG n’ont plus le temps de faire, car trop occupés à se jeter des peaux de bananes sous les pieds et à faire dans le m’as-tu-vu quand ce n’est dans la calomnie, aussi bien à l’encontre de leurs adversaires de l’Opposition qu’à l’encontre de leurs «adversaires» au sein du parti.

Surfant sur cette vague en passe de faire basculer puis de couler le bateau PDG, le leader du CLR a récemment décidé de présenter des listes de son parti dans les neuf provinces du pays. Le but : montrer que le parti au pouvoir n’est plus dans la plupart des localités gabonaises en terrain conquis.

Ainsi, de l’Estuaire où Jean-Boniface Assélé a placé ses pions ici et là, en passant par Bikélé chez Paul Biyoghé Mba, le Woleu-Ntem, notamment à Mitzic avec deux élus locaux, l’Ogooué-Ivindo avec un maire-adjoint à Mekambo, jusqu’au Haut-Ogooué, sa province d’origine dans laquelle sa formation politique, le CLR, compte de nombreux élus, le parti de Jean Boniface Assélé a vraiment essaimé. A cette allure, tout porte désormais à croire que le PDG risque de déchanter lors des prochaines locales. Même si, on en convient, le parti de Faustin Boukoubi détient presque toujours une longueur d’avance par rapport aux autres. Reste donc à voir.

Pour mémoire, le CLR du général Jean-Boniface Assélé, oncle du président Ali Bongo, aura fait office de parti d’opposition durant la campagne électorale et l’élection législative du 17 décembre 2011. Le PDG aura en effet usé de stratagèmes perfides, de coups bas et d’invectives pour barrer la route à cette formation politique. Dans le fief familial d’Akiéni, Patience Dabany, mère du président Ali, se serait montrée alors intraitable envers le parti de son frère Assélé.

Pourtant signataire de la charte de la majorité républicaine pour l’émergence, le CLR est d’ailleurs le seul parti, autre que le PDG, à avoir investi Ali Bongo comme candidat à la présidentielle anticipée de 2009. Il faut dire que le CLR qui projetait se doter de son propre groupe parlementaire à l’Assemblée nationale, n’avait alors pas lésiné sur les moyens. Que reproche en réalité le PDG à Assélé ? Est-ce seulement son franc-parler qui parfois dérange ? Le PDG voudrait-il encore faire du 100% comme lors des législatives de 2011 où le CLR n’avait obtenu qu’un seul élu ? Ce parti a en tous cas des raisons de rechercher une revanche.

Mercredi 2 Octobre 2013
Gabonlibre.com : News 7J/7
Vu (s) 1098 fois




1.Posté par papypy le 03/10/2013 00:34 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bsr!
N'étant pas politiquement engagé,je suis quand-même témoin de ce qui se passe dans mon quartier!
En 13ans de vie dans les mappanes de nzeng (nkong-adza),toutes ces routes ont été réalisées par Monsieur ASSELÉ!
Malheureusement,la populace ne lui rend jamais l'ascenseur!
Dans ma zone pilulent les députés de tous les autres bords politiques et qui ne foutent rien du tout!
Si tous ces "vendeurs d'illusions" pouvaient essayé de faire comme le Président du CLR,on se déplacerait mieux dans mon arrondissement!
Demain ils diront:"Les députés ne construisent pas des routes"!loooooooooool!
Les autres qui posent les "Actes",font comment???
Aujourd'hui je sais qui choisir!
Le Président de la République devrait,désormais,travailler avec les hommes et femmes qui aiment sa politique!
À bon entendeur...

2.Posté par lepigeur le 03/10/2013 16:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Faut pas confondre. Le job des députés n'est pas de construire des routes. Comme nous Gabonais avons toujours cette mentalité d'assistés, nous attendons tout des autres avec des arrière pensées pour faire des profits sans mérites. Demandez leur, à vos députés de pondre des textes de loi pour le mieux être des citoyens. Tous ces croulants dévorent notre argent sans contrepartie par le travail qu'ils devraient fournir.

3.Posté par Grand-Maître Maçon Hiram Abiff le 04/10/2013 21:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@lepigeur

Parfaitement d'accord avec vous, car les 50 ans de pédégisme bête et maboule ont souillé les esprits de centaines de milliers de Gabonais, au point de s'attendre à ce que les députés se substituent à l'Etat. Il faut plutôt demander à M. Assélé de rendre des comptes aux contribuables et à la justice de ce pays, en nous disant l'origine des fonds avec lesquels ils finance la constructions des routes.

Les moins jeunes d'entre nous, ceux qui ont 40 ans et plus, savent que du temps du pédégisme triomphel, cet abruti d'Assélé, qui n'a été général de Police que parce son beau-frère Albert Bernard Bongo était chef de l'Etat, ne s'empêchait de proclamer haut et fort qu'il est le beau-frère de l'Etat. C'est pourquoi il a souvent cumulé des postes lministériels importants avec le commandement en chef de la Police. Ce qui lui a permis de détourner des centaines de milliards de francs cfa. Ce vil personnage, sans moralité, a pu faire des dizaines d'enfants avec des dizaines d'élèves sur qui il mettait son grappin quand il était ministre de l'éducation nationale, au risuqe d'être exclue de tous les établissemenst publics du Gabon en cas de refus de ses avances sexuelles. C'est le cas de son cousin, le chimpanzé Marat Abila, à l'époque éternel provisuer du Lycée Léon Mba.

S'il y a des individus macabres et abjects à qui la peine de mort aurait pû être appliquée, c'est bien cet énergumène d'Assélé. Et maintenant, c'est sa bande de gays et lesbiennes qu'il déversent dans les rues de Libreville.

4.Posté par Grand-Maître Maçon Hiram Abiff le 04/10/2013 21:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@lepigeur

Parfaitement d'accord avec vous, car les 50 ans de pédégisme bête et maboule ont souillé les esprits et l'intelligence de centaines de milliers de Gabonais, au point de s'attendre à ce que les députés se substituent à l'Etat. Le rôle d'un député est de ligiférer et de contrôler l'action gouvernementale, et non de construire des routes, des ponts, des écoles et des dispensaires... Il faut plutôt demander à M. Assélé de rendre des comptes aux contribuables et à la justice de ce pays, en nous disant l'origine des fonds avec lesquels il finance la construction des routes, des stades...et entretien sa marmaille de rejetons.

Les moins jeunes d'entre nous, ceux qui ont 40 ans, savent que du temps du pédégisme triomphant et donc du kounabélisme dévergondé, cet abruti vulgaire d'Assélé, qui n'a jamais posé ses pieds en 6ème de quelque collège que ce soit, mais qui a été élevé jusqu'au grade de Général de Police parce son beau-frère Albert Bernard Bongo était chef de l'Etat, ne s'empêchait de proclamer haut et fort qu'il est le beau-frère de l'Etat. C'est pourquoi il a souvent cumulé des postes ministériels importants avec le Commandement en chef de la Police. Ce qui lui a permis de détourner impunément des centaines de milliards de francs cfa. Ce vil personnage, sans moralité, a pu faire des dizaines d'enfants avec des dizaines d'élèves sur qui il mettait son grappin quand il était ministre de l'éducation nationale, au risque d'être exclue de tous les établissemenst publics du Gabon en cas de refus de ses avances sexuelles. C'est le cas de son cousin, le chimpanzé Marat Abila, à l'époque éternel proviseur du Lycée Léon Mba.

S'il y a des individus macabres et abjects à qui la peine de mort aurait pû être appliquée, c'est bien cet énergumène d'Assélé. Et maintenant, c'est sa bande de gays et de lesbiennes qu'il déverse dans les rues de Libreville.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...