News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Gabon : Vers l’interpellation du ministre de l’intérieur, pour fraude électorale.

Le site de la Liberté - LVDPG - Média Libre & Débat 24h/24 le Samedi 19 Juin 2010 à 20:58 | Lu 1465 fois



Gabon : Vers l’interpellation du ministre de l’intérieur, pour fraude électorale.
La procédure en cours de rédaction et en voie d’être déposée sur la table de l’assemblée nationale, est à mettre à l’actif des deux principales forces de l’opposition gabonaise, l’Alliance pour le Changement et la Restauration, ACR, et l’Union Nationale, UN, forces politiques desquelles sont respectivement issus les deuxième et troisième à la présidentielle anticipée du 30 août dernier, citions, Pierre Mamboundou et André Mba Obame.

Ces deux entités de l’opposition gabonaise, entendent œuvrer de concert, en vue de l’ouverture d’une enquête parlementaire, dans le cadre des accusations contre le ministre de l’intérieur, Jean François Ndongou, pour connivence dans les scandales de fraudes orchestrées lors des élections législatives du 6 juin dernier.

Des scandales, qui poussent l’opposition gabonaise à introduire auprès de la cour constitutionnelle, des recours en annulation du vote, dans trois des cinq circonscriptions politiques qui ont été concernées par cette élection partielle, circonscriptions politiques dans lesquelles les candidats de l’opposition ont été battus, suite à ces pratiques qualifiées par l’opposition de jeu à ‘’qui perd gagna’’. Les circonscriptions concernées sont, Mulundu, dans le sud-est, le Komo Mondah, dans la banlieue de Libreville, et Bendjé, dans la capitale économique du pays.

La liste de récriminations de l’ACR et de l’UN, comprend notamment, la révision illégale et la manipulation de la liste électorale, dénonçant l’utilisation lors de ces partielles, d’une liste électorale distincte de celle utilisée lors de la présidentielle anticipée d’août dernier, alors qu’il n’a été procédé à aucune révision de ladite liste, dans l’intervalle des deux scrutins.

Notons également, la phase de démonstration des fausses pièces d’état civil saisies, des vrais-faux récépissés et cartes d’identités, qui avaient été utilisés lors de ces élections partielles, pour lesquelles l’opposition accuse le pouvoir d’avoir également fait usage de violences physique et morale, et autre d’achat de conscience.
A l’approche des élections législatives nationales de 2011, et en vue de l’organisation d’un scrutin transparent, l’opposition conditionne sa participation, à la mise à plat du fichier électoral, et à l’adoption par le parlement, de la batterie de textes nécessaires à l’introduction de la biométrie dans le processus électoral.

Selon les résultats officiels, le parti démocratique gabonais au pouvoir, PDG, a remporté trois des cinq sièges qui étaient à pourvoir, contre deux à l’Union Nationale, et aucun siège, tant au Parti Social Démocrate de Pierre Claver Manganga Moussavou, membre de la majorité présidentielle et qui n’a pas manqué de crier à la fraude mise en place par ses alliés politique, aucun siège à l’Union Pour la Nouvelle République de Maître Louis Gaston Mayila.

Samedi 19 Juin 2010
LVDPG - Média Libre & Débat 24h/24
Vu (s) 1465 fois




1.Posté par Larévolte le 19/06/2010 21:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
AMO a filé la patate chaude du PDG à M. Ndoungou. Au Gabon, il vaut mieux ne pas être ministre de l'Intérieur. Le PDG se sert de ces postes pour se maintenir puis c'est sur les ministres de ce département que le peuple crache dessus. M. le tricheur Julien Mba Bekalé est tranquillement assis chez lui après avoir commis son forfait et c'est le visage du ministre de l'Intérieur qui est affiché quand on parle de fraude. Quelle honte, il faut tricher même pour de petites élections partielles.

2.Posté par Lapunu le 19/06/2010 21:37 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Les leaders de ACR/UN ne prennent pas de gants... Pourvu que ca aboutisse.

3.Posté par Antiquité (l'authentique) le 19/06/2010 21:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
La vraie opposition gabonaise reste toujours sur sa ligne directive en adoptant cette démarche. En sachant que les pédé-gistes ont toujours la majorité au parlement, la tache s'avera compliqué pour nos leaders. Belle exemple démocratique, c'est surtout cela qu'il faut retenir.Ne nous décourageons pas, nous sommes rentrés dans un long cycle de lutte.

4.Posté par caillou le 20/06/2010 02:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
ils vs prenn vraimnt pour des dess1 animés ! Dc ils ont decidé d vs fair croir kil oron des succes. la polic va arreter l ministr d l interieur grac a 1/3 d l assemble, bon mais c est pa interdi d rever sur l net des reveur. les gas ont assure leur survi d ancien kassik et il sont entrain d vs mener a goch a droite, mem ds n import koi. les mouton suiv , o lieu d etr otonom. Woooohhhhh ! les jeunes , toujour les mem vieux lezards, et maintenant ils sont opposants. le soir a la loge, ils doivent rire grav.

5.Posté par Antiquité (l'authentique) le 20/06/2010 10:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@caillou
Tout d'abord, les dessins animés sont de l'autre côté de la rive, c'est à dire les PEDE-GISTES et vous le savez. Lorsque l'article parle d'interpellation (qui peut porter à confusion je vous l'accorde), il veut tout simplement dire que l'ACR/UN veulent interpeler le parlement (si on peut encore l'appeler ainsi) par rapport aux fraudes grotesques cautionnées par le ministère de l'intérieur lors des partielles. Ce geste est louable et exemplaire, car nous au moins, ne tirons pas sur les populations civiles et vous savez à quoi je fais référence.
Oui Monsieur, nous sommes jeunes mais pas dupes. Avec ou sans L'ACR ou UN, nous continuerons ce combat jusqu'au bout. Nous n'avons pas besoin de X ou Y pour diriger ce pays. Nous avons les compétences et l'intégrité pour cela.
PATRIOTEQUEMENT.

6.Posté par Mezzah le 20/06/2010 11:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Qui pourra me dire quand cette photo de Ndoungou a été prise? Si elle était récente, je conclurais que ce Monsieur est mourant. Regardez bien à quoi il ressemble.

Mettez Zac Power et Ndoungou l'un à côté de l'autre vous verrez la différence de forme alors que Zac a bien quelques années de plus que Ndoungou. Quand on a vendu son âme au diable on finit toujours de la sorte.

7.Posté par Odjuan'a Mbédé (Le guerrier Mbédé) le 20/06/2010 11:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Tchouooooooo ! Pourquoi avons-nous la tête aussi dure ?
Tchouooooooo ! Pourquoi ne comprenons nous pas la démarche combien responsable des leaders de l’opposition ?

Nous faut-il un dessin pour comprendre :
1- Qu’ils usent de toutes les voies démocratique pour nous faire voir l’amateurisme et le banditisme de ceux qui dirigent le pays aujourd’hui :

2- Que ceux qui prétendent représenter le peuple à l’assemblée sous la bannière de la fausse majorité sont les vrais ennemis du peuple :

4- Que nous devons sanctionner ces voyous en 2011 car avec une assemblée aussi médiocre, le pays ne fera que sombrer :

5- Que les députés qui votent les lois sont les premiers à les violer ;

6- Que la république est en danger et que les citoyens que nous sommes, pouvons aller en prison pour une faute commise par quelqu’un qui détient une vraie fausse pièce d’identité établie à notre nom.

7- Que les institutions de la république sont prises en otage par le pouvoir Pédé-G ;

8- Que le moment venu, nous devons arrêter d’être passifs et observer les consignes qu’ils seront emmenés à donner après avoir épuisé toutes les voies démocratiques ;

9- Que c’est au peuple de revendiquer sa souveraineté et de se lever pour l’arracher des mains de l’usurpateur et sa clique.

Si la cour constitutionnelle au regard des preuves fournies, refuse de dire le droit, que comptons faire nous le peuple ?

Si la justice refuse d’appliquer la loi et ne sanctionne pas Ndongou que nous restera-t-il à faire ?

Si l’assemblée nationale saisie par le ¼ de ses membres, refuse de mener une enquête parlementaire sur les actes graves posés par certaines prétendues autorités que doit selon nous, être la conduite à tenir ?

Pour ma part, je considère que la démarche de l’opposition est sage et nous interpelle en tant que détenteurs de la souveraineté.
Cependant, je me pose encore la question de savoir si nous sommes prêts à suivre les mots d’ordre et à ne plus nous comporter comme lors des journées ville mortes lancées en septembre 2009 quand nous eûmes peur de rester chez nous sous prétexte d’avoir peur de perdre notre bout de manioc.

Retenons que : « le pénis qui ne se lève pas ne fait pas d’enfants » dit un proverbe mbédé.
Que celui qui a des oreilles pour entendre, entende.

8.Posté par abdallah le 20/06/2010 11:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Le ministre Jean François Ndongou doit tout simplement être assassiné, et comme ça d'autres ministres de l'intérieur feront beaucoupl plus attention

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...