News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Gabon : Vers des changements à la Présidence de la République !

Le site de la Liberté - Gabonlibre.com : News 7J/7 le Lundi 25 Août 2014 à 07:41 | Lu 2853 fois

Selon des sources dignes de foi, le Palais du Bord de mer va connaître une «mini-révolution» : bien qu’il ait confirmé son directeur de cabinet à son poste début-juin dernier, le chef de l’Etat devrait nommer celui-ci à une autre fonction, mais une fonction tout aussi prestigieuse.



Quelques changements devraient intervenir, dans les prochaines semaines, à la présidence de la République. Touché et agacé par les critiques dont son directeur de cabinet est l’objet depuis sa nomination, en janvier 2011 – il remplaçait alors Patrice Otha, et alors qu’il s’était accroché à l’idée que l’opinion finirait bien un jour par ne plus tenir rigueur de ses frasques et de ses pouvoirs à rallonge à Maixent Accrombessi, Ali Bongo Ondimba, en partie contraint et forcé, a décidé de revoir l’organigramme de la présidence de la République pour ressusciter la fonction -aujourd’hui disparue- de Coordonnateur Général des Affaires présidentielles.

Cette fonction, occupée jusqu’en 2009 par Jean-Pierre Lemboumba Lepandou, sous Omar Bongo, devrait être confiée à Maixent Accrombessi. Le chef de l’Etat espère ainsi mettre fin au rejet de l’opinion, au lot de récriminations, de critiques et de quolibets dont est victime son directeur de cabinet, d’origine béninoise.

Ali Bongo répondrait également ainsi aux personnalités politiques et notables altogovéens qui lui avaient demandé, il y a quelques mois, de démettre son directeur de cabinet et de le nommer à une autre fonction. Sauf que, dans le fond, cela apparaît comme une entourloupette, car Maixent Accrombessi demeurera à un poste prestigieux au Palais du Bord de mer, et continuera à gérer des dossiers sensibles. On voit mal en effet comment les dossiers les plus importants qu’il gère aujourd’hui pourraient lui échapper, à savoir les renseignements, les finances, le pétrole, les secteurs stratégiques. Et last but not least il continuera de siéger au Conseil des ministres.

Pour lui succéder, quelques noms sont avancés, notamment ceux de Mathias Otounga Ossibadjouo, un des directeurs adjoints de cabinet du président de la République (qui a mal vécu la promotion au gouvernement de son ancien collègue Serge Maurice Mabiala, mais qui a vécu, le lendemain, avec un enthousiasme débordant, son passage de directeur adjoint 2 à directeur adjoint 1 du cabinet ; cet ancien proche de Paul Toungui avait alors invité tout ce que la Sébé-Brikolo compte de cadres et de personnalités marquantes à son domicile situé face à «Oyo»), de Désiré Lasségué, directeur général de la Caisse nationale de Sécurité sociale (CNSS), et Juste-Valère Okologo, directeur général de la Société nationale immobilière (SNI).

On parle aussi de Magloire Ngambia, actuellement ministre de la Promotion des Investissements et des Infrastructures, et de Yves Fernand Manfoumbi, directeur général du Budget. Deux femmes, parmi les hauts cadres féminins de l’administration, sont également citées. Mais il apparaît évident que ne pourrait être nommé au poste de directeur de cabinet du président de la République que celui qu’aura choisi Maixent Accrombessi lui-même.

Si le retour d’un poste comme celui de Coordonnateur Général des Affaires Présidentielles venait à se confirmer, les observateurs de la vie politique gabonaise se demandent s’il n’augurerait pas de la résurrection d’autres fonctions que l’on a connues sous le «magistère» du prédécesseur et père d’Ali Bongo, tels que Conseillers personnels du président de la République, Représentants personnels du chef de l’Etat, Hauts-Commissaires, qui avaient été supprimées, à juste titre semble-t-il, en octobre 2009 ?… Des fonctions qui pesaient lourd dans le budget de l’Etat !

Selon un politologue franco-gabonais, Hervé Grupaune, «un chef de l’Etat doit toujours être guidé par le souci de l’intérêt général». Est-ce ce souci de l’intérêt général qui amène aujourd’hui le président Ali Bongo à ressusciter la fonction de Coordonnateur Général des Affaires présidentielles ? On avait cru que les inflexions vers une politique plus sociale, l’affirmation de la lutte pour l’emploi par le renforcement du budget du Fonds d’Insertion et de Réinsertion, et ce souci de concrétiser une stratégie de développement humain amèneraient les pouvoirs publics à baisser les charges publiques, à réduire le train de vie de l’Etat…

Gabonreview

Lundi 25 Août 2014
Gabonlibre.com : News 7J/7
Vu (s) 2853 fois




1.Posté par moubouyou raymond le 25/08/2014 08:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
ça ne change rien du tout.

2.Posté par Alain le 25/08/2014 15:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Pour calmer les esprits, Léon Nzouba sera nommé Conseiller Spécialiste à la Présidence de la République

3.Posté par noumba le 25/08/2014 17:41 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Nous voulons le depart pur et simple d'ali bongo est son mari. Beninois!!!!!

4.Posté par ADN le 25/08/2014 21:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
C'est dommage.

5.Posté par zedicus le 26/08/2014 03:08 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
cet acourbessi est en formation au Gabon car,il sera un jour candidat à la présidence au Bénin .souvenez vous bien, après le scandale de l'avion présidentielle avec à son bord de la drogue et des puttes que ses gan-stères au sommet de l'Etat se la coulent douce ont vites été dénoncer par les autorités béninoises, pour dores et déjà discréditer celui qui à non seulement les moyens et l'expérience de se positionner contre l'actuelle président yayi boni.et qui sais, si les choses tournent mal au Gabon,le phacochère peut obtenir le droit d'asile auprès de celui qu'il à accorder des bonnes grâces. la vie est remplie de surprises, car personne ne s'aurait expliquer ses alliances sataniques qui dépassent les intérêts supérieurs de la nation s'il y a n'est une au Gabon!

6.Posté par l oeil le 26/08/2014 09:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
DIEU NE NOUS A PAS DIT DE FAIRE DU GABON CE QUE ................. IL NOUS VOIT ET VOUS DEMANDERA DES COMPTES BREF POUR TROUVER LA SOLUTION AUX PROBLEMES QUE LE GABON TRAVERSE IL FAUT ORGANISER UNE REUNION QUI VA REGROUPER CEUX QUI ONT TRAVAILLE AVEC LEON MBA OMAR BONGO ALI BONGO L ENSEMBLE DE TOUS LES DEPUTES DE CES EPOQUES LES HOMMES D EGLISE LES IMANS LES RETRAITES ET LES DEFLATES SANS OUBLIER LES JEUNES QUE CHAQUE PERSONNE OUVRE SON COEUR ET ENSEMBLE FAIRE LA PAIX ET DIEU DEPOSERA SES BENEDICTIONS SUR LA GABON C EST LA SEULE SOLUTION POUR RETROUVER LA PAIX DANS CE PAYS DE GRACE LA NUIT PORTE CONSEIL J ATTENDS VOS REACTIONS .... L HUMILITE PRECEDE LA GLOIRE ET L ORGUEIL LA CHUTE QUE VOUS AIDE

7.Posté par Milord le 28/08/2014 17:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Quand on va à l'étranger, visiter certains pays africains, on ne peut plus dire je suis Gabonais et fier de l'être, à moins d'être un fou.
Qui sommes nous en réalité? Des pauvres types. Voilà des imbéciles qui partent régulièrement de leur pays avec pour seuls bagages, l'argent volé à l'Etat gabonais et les photos des compatriotes. Vers quelles destinations? L'Afrique de l'Ouest. Pour quelles raisons? Demander à des marabouts étrangers (béninois, ghanéen, maliens, nigérians, togolais) de tuer nos propres frères et soeurs.
Quel type de messages véhiculons-nous à travers de tels comportements? Le Gabonais préfère un étranger à son propre compatriote. Quel message avons nous lancé à la communauté internationale avec le slogan Tout Sauf les Fang (TSF)? C'est que nous étions divisés et disposés à accepter la domination d'une légion étrangère plutôt que d'accepter un compatriote à nous. A partir de ce moment on peut en effet se poser la question suivante/ De quoi les gabonais se plaignent-ils en parlant de menaces étrangères au Gabon? Ceux qu'ils appellent la "Légion étrangère" n'est venue chez nous par hasard, elle a été invité pour tuer les gabonais en masse. Et, pour cela mes chers compatriotes, nous devons assumer!

8.Posté par Mwan zan le 28/08/2014 17:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Si Accrombessi est demis,le premier à sauter de joie ce sera Jean Ping. En réalité ce dernier n'a aucun pb avec Ali. Ping n'accepte pas l'attitude méprisante de Accrombessi vis à vis de certains compatriotes (majorité et opposition) y compris les propres parents du président(Pascaline).
Voilà pourquoi le message de Ping a un échos du côté de la majorité mais si Accrombessi est demis, alors là............
Vivement que 2016 arrive

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...