News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Gabon : Vers " L'AFFAIRE ALI BONGO" ?

Le site de la Liberté - LVDPG Révolution le Mercredi 23 Septembre 2009 à 14:51 | Lu 4501 fois

Les preuves désormais nombreuses sur l'origine d'ALI BONGO devrait amener la cour constitutionnelle à invalider son élection à la présidence de la République. Mais ce candidat qui veut à tout prix ce poste va-t-il se laisser-faire? Va-t-on finalement vers une affaire ALI BONGO au Gabon ?



Gabon : Vers " L'AFFAIRE ALI BONGO" ?
Alain-Bernard Bongo est le fils aîné du président Omar Bongo et de Joséphine Nkama (devenue par la suite Patience Dabany). Il prend le nom d'Ali Ben Bongo quand son père convertit la famille à l'islam en 1973. Il fait ses études en France, dans un collège protestant des Cévennes, ses études secondaires au collège Sainte-Croix de Neuilly-sur-Seine, puis droit à l'Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne[2].

Ali Bongo revient au Gabon et travaille dans le cabinet de son père entre 1987 et 1989. De 1989 à 1991, il est ministre des Affaires étrangères du gouvernement de Casimir Oyé Mba. Il doit démissionner à cause de son âge : la Constitution de 1991 impose d'avoir au moins 35 ans pour exercer des fonctions ministérielles et Ali Bongo a alors 32 ans. Il revient dans le cabinet de son père. Il crée, avec André Mba Obame, un groupe de proches (Alfred Mabika Mouyama, Germain Ngoyo Moussavou…) qui vise à rénover la vie politique gabonaise[3].

Ali Bongo se présente à la députation en 1990 dans le Haut-Ogooué et est élu. En 1996, il cherche à prendre le contrôle du Haut-Ogooué qui est le fief de son cousin, le ministre de la Défense, général et ancien chef d'État-major Idriss Ngari. Ali Ben Bongo s'affronte avec Ngari et patauge (méconnaissance de la langue locale, pas de résidence dans la région) mais il obtient le soutien de son père qui le fait élire[3].

1999 - 2009 : ministre de la Défense [modifier]
En février 1999, il est nommé ministre de la Défense en remplacement de Ngari au sein du gouvernement. Ali Bongo dépense beaucoup pour sa popularité au sein de l'armée et place ses alliés. Son beau-frère, le ministre de l'Économie Paul Toungui, le trouve trop dépensier et bloque un achat militaire. Ali Bongo est réélu député en 2001 et 2006.

2009 : victoire à l'élection présidentielle [modifier]
Vice-président du du Parti démocratique gabonais, Ali Bongo est désigné candidat par le parti au pouvoir pour l'élection présidentielle prévue le 30 août 2009 et destinée à remplacer Omar Bongo mort en juin 2009. Dans une interview accordée à Voice of America, il explique se vouloir candidat au changement[4]. Le 3 septembre 2009, les résultats sont rendus publics : Ali Bongo Ondimba est officiellement élu président de la République avec 41,73 % des voix, face à André Mba Obame (25,88 %) et Pierre Mamboundou (25,22 %). Ces derniers contestent la légalité de la proclamation et la sincérité des résultats[5]. Selon une rumeur, Ali Bongo serait un enfant du Biafra adopté par Bongo, ce que l'intéressé dément[6]. Le candidat à la présidentielle Luc Bengono Nsi a déposé un recours pour annuler l'élection du 30 août pour cette raison[7].

Liens avec la France [modifier]
Il possède un appartement avenue Foch à Paris et deux Ferrari, biens révélés par l'enquête de la justice française sur les « biens mal acquis »[8].

Ali Bongo a été reçu à l'Élysée par le président français Nicolas Sarkozy, en juin 2008, à l’occasion du SIAE ; et il a reçu en mai 2009, lors de son hospitalisation à Neuilly-sur-Seine, le secrétaire général de l’Élysée Claude Guéant [9].

Ali Bongo est marié avec une Française, Sylvia Valentin, fille d'Édouard Valentin, patron du groupe d'assurance OGAR, lui-même marié à une fille d'Omar Bongo[10],[11].

Robert Bourgi, conseiller de Nicolas Sarkozy pour les relations avec les pays africains a soutenu ouvertement Ali Bongo lors de la présidentielle de 2009 : « Au Gabon, la France n'a pas de candidat, mais le candidat de Robert Bourgi, c'est Ali Bongo. Or je suis un ami très écouté de Nicolas Sarkozy. De façon subliminale, l'électeur le comprendra[12]. »


Mercredi 23 Septembre 2009
LVDPG Révolution
Vu (s) 4501 fois




1.Posté par Le Revolutionnaire Avisé!!! le 23/09/2009 15:24 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Putain!!! C'est quoi cet article? On s'en fout de la biographie de ce criminel et gangster friqué et joufflu. Qu'il laisse notre pays en pays car il ne mérite pas de le diriger. Car il risque de le diriger comme le Franco-Hongrois Sarkozy qui fout la merde en France.

2.Posté par Elie le 23/09/2009 15:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
En ce qui concerne son mariage. il aurait épousé en premère noce une américaine du nom de INGE (BONGO) qui a décidé de l'importuner depuis l'annonce des résultats de la présidentielle du 30 Aout 2009. la pauvre dame souffre comme les Gabonais car elle ne survie que grace aux tickets reservés aux démunis aux Etats Unis

3.Posté par lapanthere le 23/09/2009 15:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
C'est koi les preuves qui sont nombreuses??? je veux dire celles qui sont bien sur recevables pr ouvrir une instruction judiciaire??? pour le moment je ne vois aucune! les histoires de ressemblance etc... ça ne vaut rien!!! j'espere que bengone nsi a des vrais pruves lui au moins....

4.Posté par moimm le 23/09/2009 16:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
C'eest vraiment du journalisme de bas étage. C'est la première fois que je viens sur ce site, pensais y trouvé quelques informations capitales avérées qui pourraient aider la lutte à atteindre l'objectif d'évincer cet imposteur d'Ali. Mais rien, que du vent. Des photos bidons, des histoires de rssemblance, aucun preuve concrète. On n'est pas sorti de l'auberge...

5.Posté par BLAISE le 25/09/2009 14:24 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Arretez de nous prendre pour des Jambons( bons gens)
RIEN A SE METTRE DANS LA TETE
RIEN DE NOUVEAU
JE CROYAIS QUE VOUS ETES SERIEUX c'est quoi cet article à 1 kopek ? ENERVANT
RESPECTEZ ceux qui vous lisent ZUT!!!!!!!!

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...