News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Gabon : Vampirisme politique et désordre financier et institutionnel

Le site de la Liberté - D'AKOK le Dimanche 10 Mars 2013 à 13:31 | Lu 1860 fois

Le vampire est une créature légendaire dit-on. Un mort-vivant qui, suivant différents folklores et selon la superstition populaire, se nourrit du sang des vivants afin d'en tirer sa force vitale. Au Gabon, les vampires, ce sont des humains, qui, au grand jour, s’illustrent en infligeant ou en commanditant des morts violentes à leurs compatriotes pour accéder au pouvoir.



Gabon : Vampirisme politique et désordre financier et institutionnel
Au Gabon, le pouvoir serait entre les mains des sorciers. C’est ce qui ressort de l’observation et des différentes études anthropologiques réalisées sur cette question.
Les cadres, et les hommes politiques consulteraient régulièrement les Nganga.

Pour accéder à une haute fonction, les gabonais seraient soumis à des sacrifices parfois humains. beaucoup influenceraient les grandes décisions, grace à la puissance de la nuit.

Un grand universitaire Gabonais réputé, déclarait en 2007 « l’Université Gabonaise est vampirisée ». Il intervenait au sujet des problèmes récurrents qui minent ce sanctuaire du savoir.

Une déclaration qui, à l’époque, a suscité des remous au sein de la communauté universitaire, voire politique. En milieu universitaire on est et reste rationnel semblait-on reprocher à cet homme des sciences fondamentales.

Effet, le vampire est une affaire de « monde invisible » de sorcellerie pour reprendre les termes en usage dans le français qui sert de langue véhiculaire au Gabon. Le vampire désigne à la fois l’organe sorcellerie et le double invisible du sorcier traduction du dikundu des pabunu, enzanga des mitsogo, inyemba des myéné et évus des fang. A la faveur de la nuit, le sorcier sort de son corps et s’en va attaquer sa proie.

En 2007, pour certains, le vampire universellement reconnu par sa physionomie surnaturelle, restait effectivement du folklore populaire. Il est le plus souvent dépeint comme gonflé et rougeaud, parfois violacé, ou de couleur sombre. Ces caractéristiques sont attribuées à la consommation régulière de sang. En effet, du sang suinte de la bouche et du nez du vampire, lorsqu'il prend du repos dans son cercueil alors que son œil gauche demeure ouvert.

Au Gabon il ne s’agit pas de cette image du vampire que le cinéma véhicule à travers le film de Dracula. Les hommes et les femmes du Gabon seraient dans leur majorité des vampires ou plus précisement des sorciers.

Un article d’anthropologie sociale et culturelle écrit par J. BONHOMME sur la sorcellerie au Gabon montre que les relations sorcellaires sont des relations irréelles qui pointent vers des relations sociales réelles. Les représentations et pratiques se retrouvent avec uniformité remarquable dans tout le pays.

En réalité on reprochait à ce grand homme de sciences de vouloir étaler au grand jour, les pratiques occultes qui gouvernent le Gabon et qui sont à l’origine des dysfonctionnements que les uns et les autres observent dans les institutions et l’administration.

L'Université est une institution et c'est l'homme qui la gouverne. Si l'université est vampirisée, cela signifie évidemment que le vampire c'est l'homme qui la gouverne.
C'est dramatique pour le pays car, l'université vampirisée forme des cadres vampirisés qui dirigent l'administration qui sera à son tour vampirisée. Voilà pourquoi rien ne marcherait.

Une solution facile consisterait pour les Gabonais à faire recours fréquemment aux sorciers (diplomés, intellectuels, politiques, militaires, comme le commun des gabonais) pour obtenir une promotion ou d'accéder rapidemment à la richesse.

Pour cette étude, il a été difficile d'administrer le questionnaire, d'aucuns trouvant l'initiative déplacée. mais or du micro, ils sont nombreux, des gabonais à reconnaitre s'etre rendu au moins une fois chez un Nganga se faire consulter.

la sorcellerie et les crimes rituels déferlent l'actualité. Les gabonais sont prets à sacrifier leurs proches parents, soit pour de l'argent, sois pour accéder à une haute fonction.
Les conséquences sont dramatiques. Pour avoir fétiché, ou pour etre réputé grand fétichiste, le commun des gabonais peut accéder à un poste de direction, voire ministérielle. s'en suit, soit l'incompétence, soit l'indiscipline. les rapports avec la hiérarchie reposent sur la sorcellerie.

Le Département du Haut Ntem est réputé par la qualité de soins administrés aux hommes politiques. C'est ainsi que pour etre élu ou désigné député, les candidats défilent chez les nganga avec des présents qui s'élèveraient à des centaines de milles. A l'assemblée Nationale, il n'est pas rare de rencontrer un député ayant le niveau six. lequel député est susceptible d'accéder au poste de ministre.

Dans l'administration générale, le constat est grave, certaines fonctions techniques sont occupées par des personnes sans titre universitaires. le résultat évident est que les projets tardent à se réaliser ou disparaissent.

Le gouvernement a pris des dispositions pour lutter contre les crimes rituels. A ce jour, aucun résultat palpable n'a été enrégistré. Les crimes, les détournement d'argent, l'indiscipline, l'incompétence dans l'administration ne seraient pas sanctionnés, car par à cause des liens avec le monde mystique, certains détenteurs du pouvoir n'arrivent pas à appliquer le droit.

Dimanche 10 Mars 2013
D'AKOK
Vu (s) 1860 fois




1.Posté par Feu-PDGiste-Mort le 10/03/2013 19:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
D'AKOK,

La vérité est que contrairement aux "Entristes" qui mal prétendu qu'ils furent certains à avoir empêché Omar Bongo d'établir une monarchie au Gabon, le Gabon est bel et bien un royaume parlementaire depuis au moins 1971, à la date de l'assassinat rituel de Germain Mba. Là débuta que des "Grandes Familles" ont juré au roi Omar Bongo (et famille) de lui devoir obéissance et soumission jusqu'à la mort. Ces "Grandes Familles" (toutes représentées à tout niveau de décision et autour du président du Gabon) et qui agissent dans l'ombre des Bongo, veillent au grain, surveillent que cette règle tacite soit respectée, et le cas échéant punissent tout contrevenant. Parmi ces "Grandes Familles", celles héritières des rois côtiers ont donné la mort même à leurs propres membres : Pierre Fanguinoveny, Ambourouet-Avaro, Joseph Rendjambé, Georges Rawiri.

C'est ainsi que le royaume ne recrute ses notables qu'à l'intéieur de ces "Grandes Familles" fidèles au serment de soumission et d'obéissance et aux Bongo, et au royaume secret qui dirige le Gabon, en complicité entre pouvoir et opposition, par le biais de la franc-maçonnerie. D'où la phrase "Tout pour EUX et rien pour les autres".

Il faut donc absolument faire partie de ces "Grandes Familles" pour espérer décrocher une juteuse promotion. Mais pour faire partie de ces "Grandes Familles", des sacrifices s'imposent à l'entrée : ça peut être le mariage, un enfant avec de ces "Grandes Familles", l'homosexualité ; mais si c'est plus souvent les crimes rituels (pièces-détachées et empoisonnement), c'est qu'en franc-maçonnerie, le sacrifice du sang n'est demandé qu'à ceux qui y ont été initiés sans appartenir au préalable à ces "Grandes Familles". Les enfants issus de ces "Grandes Familles" entrent en franc-maçonnerie directement élevés au grade de "maître", à partir duquel ils gravissement rapidement les échelons sur la base des "communications", lorsqu'il est réclamé aux enfants nés en dehors de ces "Grandes Familles", d'affronter des épreuves sataniques telles que la consommation sexuelle d'une vierge (parfois en bande), la consommation charnelle humaine (souvent en bande) ou le sacrifice de sa propre personne via la sodomie, offrir leurs filles pucelles à des hauts-gradés ou leur anus à un supérieur ou rendre un service dégradant à un vénérable.

En 2006, j'avais discuté de cette franc-maçonnerie inégale selon l'appartenance familiale avec un participant gabonais aux "Rencontres Internationales de Libreville" (organisées par le Suprême Grand Conseil de France, qui regroupait les Hauts-Grades de la Grande Loge Symbolique du Gabon) ; il m'avait dit que "C'est comme ça au Gabon, et nous y avons tous signés."

2.Posté par Monefang le 11/03/2013 00:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Du n'importe quoi, chance que Dieu existe. Le vrai vampire reste celui qui permet aux hommes d'aller sur la lune, de concevoir des avions, automobiles et trains etc. Quel vampire fait t-on au Gabon? Malgré autant de vampireux qu'ils existent au Gabon, le pays se dégrade. Eux-même roulent sur les routes cabossées tous les jours. Aucun avancé social ni politique et économique du pays. Et ils veulent se glorifier dans leurs maisonnettes comme des grands hommes alors que ce sont et resterons des nègres.

3.Posté par bibi le 11/03/2013 00:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
c'est vrai ce que tu dis monefang tu as mon soutien ils n'ont pas le sommeil tranquille comme nous les pauvres ils ont hypothéquer leur vie

4.Posté par mimi le 11/03/2013 07:54 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je suis pas d'accord avec la totalite de l'article mais quand mm on voit tous ce qui se passe au Gabon.construire des avions des trains et tout ca c'est de la techonologie pas du vampire.faut etre realiste

5.Posté par mimi le 11/03/2013 07:55 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je suis pas d''accord avec la totalite de l''article mais quand mm on voit tous ce qui se passe au Gabon.construire des avions des trains et tout ca c''est de la techonologie pas du vampire.faut etre realiste

6.Posté par Lola le 11/03/2013 11:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@1, je suis illuminée par votre démonstration comme d'habitude. On sent cette démonstration d'un historien qui s'appuie sur des sources pour étayer son argumentation. Mais ce type de D'AKOK soulève toujours des questions qui mettent mal à l'aise. La sorcellerie au Gabon n'est plus tabou. Les gens égorgent leurs parents maintenant dans la brousse pour prélever les organes. A Bitam dernièrement, un homme a décapité son père. On attend le prochain remaniement pour le voir à la tête d'un ministère ou son gourou qu'on ne saura jamais.
les crimes rituels, le gouvernement s'insurge contre mais c'est trop tard comme il le dit. les gens ont compris qu'il suffit de manger les testicules de quelqu'un ou le coeur d'un enfant pour devenir riche.
Une petite fille de 24 ans roule dans une voiture qui vaut 50 millions alors même que ses parents n'ont pas de machettes pour faire les plantations au village. A peine le diplôme en poche, on voit ces jeunes qui habitent les maisons dont le loyer s'élève 500000 f cfa le mois, alors même qu'ils ne sont pas intégrer dans la fonction publique. Les députés à l'Assemblée qui ont le niveau zéro, les ministres ayant atteint avec difficulté la classe de 3ème. La sorcellerie au Gabon, une gangraine.

7.Posté par Wongo - Le Guerrier Bantu le 11/03/2013 18:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Satan est le tout premier « habitant » qui a été précipité sur terre. Ayant participé à la Création de l’univers, et doté de tous les attributs nécessaires à la connaissance de la matière, il a donc eu le temps de parcourir, d’explorer et d’inventorier tous les sols et sous-sols de chaque territoire terrien qui avait un potentiel naturel et géologique économiquement prépondérant.

À tous ceux qui ont constitué, à une époque comme à une autre, un quelconque obstacle à son règne sur terre, Satan a toujours opposé ou proposé, comme seule réponse à cette adversité, le don ou le partage d’une partie des richesses de la terre. Richesses qu'il s’estime être à tord ou à raison le légitime propriétaire.
Les livres sacrés nous donnent quelques pistes d’analyse là-dessus. Nous pouvons en effet lire dans la plupart d’entre eux que Dieu fit effectivement don à Satan de la terre et de ses richesses. Richesses dont il se sert depuis la nuit des temps comme d'une arme de corruption, de compromission et de soumission à tous ceux qui en font la demande ou qui s'opposent à une quelconque forme de son règne.

L’un des plus célèbres adversaires connus de Satan, à qui ce dernier proposa une partie de ses richesses terrestres, fut Jésus-Christ. Dans l’Evangile selon Saint Mathieu au Chapitre 4, nous pouvons effectivement lire que Jésus a été tenté par Satan à maintes reprises, mais sans succès.

Le Gabon, de par l’abondance de ses richesses, demeure donc un territoire d’une importance capitale pour les visées idéologiques de Satan ; lesquelles, rappelons-le, sont de constituer un "royaume" de fidèles (préalablement cooptés par pacte), qui combattront pour lui lors de la bataille finale.

L’explorateur marin Jacques Yves Cousteau, dans ses mémoires, avait révélé avoir aperçu dans les eaux gabonaises, la plus grande raie jamais vue de toute sa vie de plongeur.
Cette révélation témoigne à elle-seule de l’intense activité mystique qui a lieu au Gabon, dont la mer constitue un haut lieu pour les rituels sataniques.

Omar Bongo, dans sa machiavélique visée de diriger le Gabon ad-vitam aeternam, de dominer et d’offrir le peuple gabonais en vivrier sacrificiel pour les énormes besoins en énergie humaine de l’activité satanique à l’échelle mondiale, a bien entendu signé un pacte avec Satan. La partie culminante de ce pacte était la mise à disposition pour lui et tous ses sujets de toutes les richesses du Gabon sans exclusive. Il avait ainsi la latitude d'en faire ce qu'il voulait, d'offrir des portions à qui il voulait, et de corrompre n'importe quel opposant qui manifestait quelques velléités à l'encontre de son règne sans partage.

Les rares confessions de ceux qui avaient été en présence du grand maître du Gabon, lorsque ce dernier était dans la quintessence de sa transfiguration mystique, disent en effet qu’en face d’eux ne se trouvait plus un être humain, mais une de dragon de lion-dragon, du museau duquel émanait des flammes.

En signant le pacte avec Satan, Bongo n'avait pas seulement sacrifié son âme, il avait également engagé son sang, et donc toute sa progéniture !
C’est ce lien diabolique qui permet dès lors de voir la succession d’ali au trône de son père non plus comme un « hasard forcé », mais bien comme une logique qui se vérifie aisément par ce qui a été exposé plus haut.

En résumé, le Gabon notre pays est pris en étau.

Pour envisager un début de libération, il faut absolument que chaque gabonaise et gabonais se dote dès à présent d’une nature qui soit portée vers le sacrifice.

Pour parvenir à cet état d'esprit, la Bible, qui est un livre jouissant d'une forte autorité spirituelle dans le pays, doit être utilisé non plus comme un instrument d'asservissement et de soumission, mais bien comme une arme de prise de conscience spirituelle.
La Bible ne doit plus être lue comme une épopée fantastique où l'on peut lire que des gens courageux ont laissé leur vie par simple héroïsme. Elle doit désormais devenir pour chaque Gabonaise et Gabonais, un sanctuaire grâce auquel chacun pourra puiser les raisons fondamentales qui ont poussé à un moment ou à un autre un être humain ou un peuple tout entier à entrevoir et à accepter le martyre.
Car sans un martyre individuel ou collectif, le Gabon ne sortira JAMAIS des griffes qui le gardent prisonnier de sa totale Libération physique et spirituelle.

Wongo – Le Guerrier Bantu

8.Posté par Wongo - Le Guerrier Bantu le 12/03/2013 06:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Dans d'autres pays du monde, où les gouvernants ont pris conscience du danger que représentent les visées mystiques de Satan sur les âmes (incarnées ou désincarnées - vivantes ou mortes) de leurs compatriotes, les dirigeants ont favorisé l'érection d'une activité ecclésiastique sincère, basée sur le strict respect des canons qui garantissent la protection et le salut des âmes.

En Europe, en Amérique Latine ou en Asie, des clercs, des mystiques e des ermites, se consacrent jour et nuit au jeûne et à la prière, dans l’optique de protéger leur pays de l’invasion satanique.

Au Gabon, avez-vous connaissance d’un seul monastère, d’un vrai lieu de culte ou d’un authentique sanctuaire digne de ce nom ? L’activité ecclésiastique sensée être conduite par l’archevêché de Libreville est (volontairement) confiée à des prêtres corrompus, francs-maçons, aspirés plus par l’abondance des biens matériels, et dont l’activité spirituelle laisse à penser qu’ils œuvrent plutôt pour Satan.

A Libreville, Port-Gentil et Franceville, où la montée de l’Islam et la promotion du Coran sont palpables, les « versets sataniques » (Cf. Salman Rushdie) sont régulièrement usités comme « psaumes » d’incantation par excellence des rituels sacrificiels sataniques.
Au Gabon, on ne devient donc pas musulman par volonté d’observance stricte des principes coraniques ; nos hommes politiques et leurs complices (francs-maçons) des secteurs public et privé se servent des versets coraniques comme vecteurs de réalisation de leurs rituels sataniques essentiellement basés sur la transmutation de l’énergie vitale contenue dans le sang des « pièces détachées » arrachées à vif sur les nombreuses malheureuses victimes gabonaises.

Ce n’est pas le Coran soit un livre satanique en lui-même ; mais je souhaite dire plutôt que dans sa volonté (sans doute) de surpasser son aîné, Mohammet a livré dans le Coran des « secrets », renfermés dans des sourates et des versets précis, qui fertilisent l’activité mystique des satanistes. Ce sont ces versets précis que l’écrivain indo-britannique Salman Rushdie a eu le malheur de révéler, en les qualifiant (à juste titre) de sataniques.

ali bongo et ses nombreux nouveaux ayatollahs disséminés dans le système, comme son défunt père adoptif, ne sont donc pas devenus musulmans par pure soufisme ; l’Islam et le Coran leur servent simplement à renforcer leur pouvoir terrestre, grâce aux versets que Mohammet a mis à la disposition de ses fidèles (par erreur), et qu’avec l’aide des instructions données par Satan, ils arrivent à matérialiser sur le plan humain pour accroître leur pouvoir et dominer leurs sujets.

Voici, mes chers frères et sœurs, l’ampleur du COMBAT qui nous attend et qui nécessite de chacun d nous plus qu’un simple acte de bravoure ou de gesticulation politique, mais bien plus une abnégation et une propension au sacrifice individuel et collectif.

Wongo

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...