News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Gabon : Union Nationale, Francois Ondo Edou : "Bienvenue à Bitam !"

Le site de la Liberté - Gabonlibre.com : News 7J/7 le Dimanche 17 Juillet 2011 à 12:24 | Lu 9474 fois



Gabon : Union Nationale, Francois Ondo Edou : "Bienvenue à Bitam !"
Messieurs les ministres, distingués invités, Amis cadres, militants et sympathisants de l’Union Nationale, population de Bitam.
Après Oyem et Minvoul, nous voici donc à Bitam.
Bitam est la ville des symboles. Son nom, « Bitam » , pluriel de etam en fang, signifie les fontaines ou les sources, ce qui est déjà un symbole fort.

En effet, c’est ici qu’au 19e siècle, ceux qui étaient victimes de sortilèges, venant de toute la sous-région, pouvaient se purifier aux sept sources de notre aïeul, Tsira Ondo Nkoulou Beyeme.

Avec altruisme, il redonnait, sans rétribution aucune, le goût de vivre à des personnes qui se trouvaient presqu’au seuil de la mort. Quand, après avoir recouvré leur santé, ces anciens malades repartaient de Bitam, ils étaient tout requinqués, c’est-à-dire chargés d’énergies positives, prêts à continuer le combat que la vie d’Africain imposait à chacun chaque jour et à chaque tournant.

Messieurs les ministres, Distingués invités, Amis militants et sympathisants de l’Union Nationale, Mesdames et Messieurs,
Les sept sources de notre aïeul ont certes disparu, mais la force vivifiante de Bitam demeure en ces lieux et persiste. Vous repartirez d’ici, j’en suis convaincu, chargés de cette énergie qui doit conduire notre Parti et le Président André Mba Obame à la victoire finale.
Les politiciens gabonais l’ont compris depuis 1946. Presque tous ont, à un moment ou à un autre, effectué le pèlerinage de Bitam.
Jean Hilaire Aubame avant son élection au Palais Bourbon, siège de l’Assemblée nationale française, est venu se ressourcer ici à Bitam ;
Léon Mba, avant d’être élu Maire de Libreville en 1956, est venu s’abreuver à la source de Bitam. Tout jeune que j’étais à l’époque, je l’ai vu de mes yeux, dans la résidence de mon père Jean-Marie Edou Sima, partager un repas avec Bernard Obiang (Ekourandia), Jean Baptiste Menié m’Ella, Ella Auguste pour ne citer que ceux-là.

Léon Mba et Jean Hilaire Aubame, pour sceller l’accord politique de 1962 qui devait aboutir à la formation d’un gouvernement d’union nationale, se sont donnés l’accolade ici même, sous cet arbre séculaire que vous avez devant vous.
Omar Bongo, dans ses multiples tentatives visant à conserver le Gabon sous le joug du parti unique, était lui aussi venu à Bitam. En 1989 il faisait la fameuse Déclaration de Bitam en disant: « Tant que je serai au pouvoir, il n’y aura jamais de multipartisme au Gabon. »
C’était mal connaître Bitam ; car des notables de nos principales tribus s’étaient donnés en sacrifice au sortir de la première guerre mondiale pour que dorénavant notre localité ne soit plus jamais le théâtre d’affrontements armés, le point de départ d’une colonne de soldats ayant eu mission de donner la mort à des êtres humains ou encore le lieu de conspiration de ce qui peut porter atteinte à la liberté des êtres humains. Nombre de ces sacrifiés volontaires ont été ensevelis ici. Ils nous observent.

Un projet aussi cynique, conçu à Bitam, n’avait, bien entendu, aucune chance de prospérer. Car la suite de la Déclaration de Bitam, vous la connaissez. En effet, quelques jours seulement après ces propos d’Omar Bongo, des négociations s’ouvraient entre le chef de l’Etat et des responsables du MORENA, parti de l’Opposition qui agissait dans la clandestinité, parmi lesquels un certain Simon Oyono Aba’a, originaire de Bitam.

Comme vous le constatez, les pères fondateurs de Bitam entendaient faire de cette cité une ville de Lumière, une étoile flamboyante. Placée au septentrion, cette étoile éclaire le Gabon et le guide comme l’étoile polaire oriente les navigateurs en mer la nuit tombée. C’est depuis cette époque que Bitam est le baromètre, la météo politique du Gabon. Quand vous voulez savoir comment se comporteront les Gabonais dans leurs choix politiques dans 1 ou 2 ans, regardez seulement de quel côté se penche Bitam.
Oui, il n’y a qu’à voir ce qui se fait à Bitam depuis le 30 août 2009 et surtout comment Bitam se comporte depuis la prestation de serment du Président André Mba Obame.

Pendant que les autres localités du pays hésitaient encore, les images d’ici, vos images, nos images, celles tournées au moment où nous avons décidé de défier le pouvoir établi par des marches pacifiques, ont fait le tour du monde. Aujourd’hui, Bitam occupe le peloton de tête des villes qui ont décidé de soutenir André Mba Obame dans son combat démocratique. Puisque Bitam se penche de son côté, On peut donc affirmer sans risque de se tromper que le changement est déjà en marche au Gabon.

N’en déplaise à ceux de nos frères Bitamois qui ne savent pas lire les signes du temps. On peut les comprendre, leur intelligence est sclérosée parce qu’ils ont perdu l’habitude de réfléchir sur des questions qui peuvent assurer le développement du pays. Attirés par le lucre et les attributs du pouvoir – un pouvoir vieillissant et décadent – ils tentent maladroitement de contrer ce que la nature et Dieu ont déjà scellé.
Aveuglés par l’argent facile qu’ils amassent sans qu’ils puissent en justifier l’origine, ils finissent par oublier ce que nous ont toujours dit nos pères : Bitam n’accepte pas l’effusion de sang surtout lorsqu’il s’agit de ses fils.

Oui, nos frères qui vont à contre-courant de l’Histoire doivent savoir que les forces de l’esprit de Bitam n’acceptent pas qu’on dépêche une armée pour venir bastonner, blesser, arrêter voire tuer des fils de Bitam, à Bitam même. En posant cet acte, ils ont déclenché, eux-mêmes, le processus de leur propre perte. S’ils ne le savaient pas, qu’ils sachent qu’après cet acte, rien ne sera plus comme avant.

C’est le lieu de rendre hommage à nos vaillants frères et sœurs qui ont été maltraités, molestés et torturés à Oyem. Rien, absolument rien, ne saura arrêter leur détermination à œuvrer pour le changement véritable. Leur devise est : Ngâ bwélé a bwélé, ngâ tsèmè a tsèmè.
Regardez bien ce qui se passe actuellement dans les rangs clairsemés du PDG : entre René Ndemezo’o et Charles Mvé, c’est désormais la guerre. Entre Edou Samba et Marcelin Mvé Ebang on peut en venir aux mains à tout moment. Entre Medzobui et ses amis pdgistes du même canton on se regarde en chien de faïence. Voilà le triste spectacle qui nous est offert par ceux qui demandent qu’on les laisse avancer : la haine, la division, l’intolérance, la calomnie, la division, la guerre.

Peut-on faire confiance à de tels individus ?

Alors, qu’ils arrêtent !

Et quand on observe bien, les rapports entre notre frère ministre des Sports et ses chefs émergents, on note que la confiance n’existe plus. Ceux qui fréquentent leurs milieux nous annoncent que les jours de René au gouvernement sont désormais comptés. Un ministre des Sports qui est de plus en plus écarté de l’organisation de la Coupe d’Afrique des Nations, c’est la preuve que ces rumeurs qui nous parviennent sont fondées.
René le sait lui-même et malgré ça il vient vous raconter des histoires ici à Bitam. L’heure de la distribution des dons est terminée. Depuis quarante-quatre ans, ils ne font que cela : ailes de dindes, bœufs attachés dans tous les quartiers de la ville et tous les villages du département à la veille des élections.

La distribution des ailes de dinde peut-elle permettre de développer le Gabon ?

Est-ce que ce sont ces ailes de dindes qui permettent à nos enfants d’acquérir une instruction, une éducation au moins équivalente à celle que nous avions reçue à notre époque ?

Ces ailes de dindes nous permettent-elles de nous soigner gratuitement comme cela se faisait sous le septennat de Léon Mba ?
Ces ailes de dindes nous permettent-elles d’arranger nos pistes cacaoyères ?

Dites donc à René qu’il a déjà eu 3 mandats de député sans aucun résultat tangible pour Bitam et le Gabon ; que son tour est passé ; que Bitam compte d’autres fils plus valeureux et capables de défendre la cause de notre département avec force et courage.
Dites- lui aussi d’arrêter d’insulter les autres. L’injure en politique est l’arme des faibles et de ceux qui sont à court d’arguments.
Si nous ne le suivons pas sur cette voie ce n’est pas parce que nous n’avons rien à dire sur lui.

Vraiment, entre AMO et lui qui peut insulter l’autre ?

Quand il vient dire ici à Bitam que le Président AMO est déjà grabataire et qu’il n’attend plus que le jour de sa mort. Doit-on souhaiter la mort de quelqu’un, fut-il un adversaire politique ?

Du reste, entre AMO et René, qui est réellement malade ?
En vérité, René est de ceux qui ne dorment plus, parce qu’ils ont peur du lendemain, parce qu’ils ont peur de la réaction du peuple après avoir commis, dans l’impunité totale, des crimes de tous ordres.

Et parce qu’ils savent que leurs jours sont désormais comptés, ils sont beaucoup plus malades que quelqu’un qui souffre d’une sciatique, fut elle paralysante.

Mais la sciatique est beaucoup plus facile à soigner ! Il suffit pour cela de très peu de choses : un hôpital bien équipé, des chirurgiens de très haut niveau et incorruptibles, une bonne rééducation. L’Afrique du Sud réunit toutes ces conditions et c’est pour cela que le Président AMO s’y est rendu.

Aujourd’hui, n’en déplaise aux corbeaux et autres hiboux qui souhaitaient sa mort, AMO se porte déjà bien. Par contre, ceux qui souffrent de la maladie des lendemains incertains n’ont aucun remède. Ils seront chassés comme Ben Ali, Moubarak, Gbagbo et bientôt Kadhafi.
Dites à notre frère ministre des Sports qu’avant d’insulter les autres, on doit commencer par balayer devant sa propre porte. On se connaît, et moi, je le connais très bien. Il n’a de leçons à donner à personne ! Qu’il arrête !

Il prétend aujourd’hui vouloir défendre les Bitam. Comment et contre qui ? Nous savons le rôle qu’il a joué en 1982 à la prison centrale de Gros Bouquet.
Pour quel motif a-t-il été incarcéré avec nous ? En réalité aucun ! Nous, nous étions arrêtés pour avoir participé aux activités ou à la création du MORENA.

René Ndemezo’o lui, était en mission commandée par le pouvoir. Il jouait les espions et transmettait à Omar Bongo toutes nos conversations et nos plans d’actions. Il était le « mouton » du Morena pour utiliser une expression connue de tous les prisonniers politiques. S’il vous arrive de rencontrer Jean-Marc EKOH, il vous le dira avec forces détails. Celui qui a trahi trahira toujours.

Alors, Lucifer peut-il se transformer aujourd’hui en ange gardien ? A mon avis, c’est impossible.
J’ai été un peu prolixe, mais c’était nécessaire de vous apporter ces informations qui sont autant de lumières qui doivent éclairer votre avenir.
Je vous remercie pour votre bienveillante attention.
« Union Nationale : Le Gabon pour tous ».


François ONDO EDOU


Dimanche 17 Juillet 2011
Gabonlibre.com : News 7J/7
Vu (s) 9474 fois



Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

31.Posté par Stephan le 19/07/2011 13:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
30.Posté par Ntsonda Le Con le 19/07/2011 11:26

ALI DU BIAFRA, ARRETE DE NOUS PRENDRE POUR DES IDIOTS. TU N'AS JAMAIS REMPORTE UNE ELECTION AU GABON, MEME PAS QUAND TU ETAIS DEPUTE...

Est-ce ta mère qui a accouché ALI au Nigéria?
Espèce de pédé que tu souffres!

30.Posté par Ntsonda Le Con le 19/07/2011 11:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
ALI DU BIAFRA, ARRETE DE NOUS PRENDRE POUR DES IDIOTS. TU N'AS JAMAIS REMPORTE UNE ELECTION AU GABON, MEME PAS QUAND TU ETAIS DEPUTE...

29.Posté par Volcanic le 19/07/2011 01:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@Le libre penseur sur le NWO, tres cher concitoyen, je puis vous assurer, qu il n y a aucune amertume en vous lisant, sauf que vous souhaiter que UN devoile sa strategie publiquement, chose qu on doit ne doit jamais faire, ni dans la politique, ni dans la vie en general, un schema nous est donne, si vous n etes pas tres tres proche du noyau central, vous avez au moins une idee generale de ce qui va se passer et le but a atteindre.

Si aujourd hui, on lache la strategie pour tous, le projet echoue...pour moi, sinceremnt, je n ai pas besoin de savoir davantage, sur ce que pense AMO, MYBOTO etc..., mais leur combat merite mon attention, c est un monde ou on comprends spontanement le message, Jesus disait que ceux qui ont des oreilles et les yeux comprennent et voient, malheuresement, la democratie prends en compte, ceux qui ne pigent rien a la sagesse, c est pour ceux la qu on doit faire des discours, et a ce niveau, le politique ne doit jamais induire cette erreur pour avoir l appui de celui ci. comprenez moi et essayer de lire entre les lignes.
Amicalement

28.Posté par Volcanic le 19/07/2011 00:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@ la feuille, je suis desolé, mais vous n'arriver pas à comprendre, quand vous voyez un eleve faire une classe des années, c'est qu 'il n'a rien compris des explications de l'enseignant...c'est ce qui vous arrive, il vous faut une autre methode vous pour que vous arriviez à voir la lune au lieu de regarder le doigt qu vous l'indique.

27.Posté par TCHOOO! A TARE NZAME! le 18/07/2011 23:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
ONDO EDOU, tu es né décidément après la honte et tu verses honteusement dans le tribalisme! C'est quoi, cette histoire de faire l'apologie de BITAM? Toujours narcissique et vantard comme tout bon politicien! Tu crois que les Bitamois vont te porter aux nues parceque tu les fais passer pour les enfants de la terre promise? Remarque, c'est la même stratégie qu'avait MBA DES BOIS (pour de vrai, bon criminel de la forêt gabonaise), lorsqu'il prétendait marcher sur le feu, et opérer des miracles! C'est aussi la même histoire quand l'opportuniste MBA OBAME qui n'a pas eu honte de se faire passer pour le fils d'OMAR BONGO (un TEKE), prétend qu'il a lutté pour le Gabon, soit-disant parcequ'il aurait affronté le système BONGO quand il était élève au Lycée Léon MBA... Franchement, vous croyez que le peuple gabonais est aussi naïf pour avaler ces sornettes? Et puis, quelle est cette histoire de verser dans l'insulte contre des politiciens de bas étages qui s'adonnent à l'insulte et l'invective? Avouez que vous êtes vous-même nul, quand vous dévoilez dans le monde entier la maladie dont souffre votre adversaire politique. Si votre passage dans le MORENA ne peut-être oublié par des compatriotes comme moi, épargnez nous le supplice d'insulter les vrais lutteurs de ce parti qui ont donné de leur vie contre BONGO. De grâce, pas MBA OBAME qui après avoir driblé les autres, soit-disant pour infiltrer BONGO, ne se gêne pas de se rappeller au bon souvenir de son mentor. Ainsi, il se fait appeller AMO, ce qui sublime les initiales OBO. On notera dans la même logique, les initiales employés par les membres du même club: ABO, d'ADB, etc, etc... Pas facile de changer les habitudes malgré l'apparente mue du serpent ! PEDEGISME quand tu nous tiens!

26.Posté par la pensee gabonaise le 18/07/2011 23:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
2009 est une annee de tous les chamboulements extraordinaires
( http://www.youtube.com/watch?v=cfn8l76gkpQ&feature=related)

jE SUIS MORT DE RIRE ICI!!! Vraiment, il ment sa froncer les sourcils!
Je parie que AMO doit rire lui-meme en regardant ces propres mensonges.

25.Posté par la pensee gabonaise le 18/07/2011 19:31 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Voici les eloges que - surement sur recommandation de son auteur- l'editeur de "J'assume" de a fait de l'oeuvre, jugez de vous meme sur la maniere dont est decrite notre "assumeur national".

Présentation de l'éditeur
Plusieurs fois ministre de 1978 à 2001, Zacharie Myboto est l'un des hommes politiques les plus respectés du Gabon. Homme de principes, c'est un sage, un bâtisseur, un rassembleur. Il a été l'un des modernisateurs du pays : on lui doit, notamment, la naissance d'Africa N° 1, l'entrée du Gabon dans l'ère des télécommunications par satellite et la remise à niveau d'un réseau routier particulièrement difficile à construire. Zacharie Myboto est aussi l'homme qui a su dire non aux tentations d'instaurer un pouvoir à vie et qui a défendu la Constitution ainsi que les principes démocratiques. Cas unique dans l'histoire politique gabonaise, il a démissionné de ses fonctions ministérielles après une campagne de diffamation aussi acharnée que mensongère. J'assume rétablit la vérité sur ces calomnies et offre le récit d'une vie au service de l Etat et de son pays, le Gabon.

24.Posté par la pensee gabonaise le 18/07/2011 19:24 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
" Alors, Lucifer peut-il se transformer aujourd’hui en ange gardien ? A mon avis, c’est impossible. "

Pourquoi, alors croit-il que, les Lucifers d'hier - car ayant ete opposes aux interets du peuple - , peuvent-ils etre maintenant nos " ange gardien"?! N'y a-t-il pas la une veritable contradiction dans sa propre affirmation?!

Nous voulons parfois croire a la bonne fois de ceux-la qui disent maintenant defendre nos interets mais, malheureusement, dans leurs propres discours ou de ceux qui les representent, nous voyons trop incoherences, d'ambiguites, de demagogie!

Pourquoi, ces derniers, ne viennent pas dire aux peuples que nous avons failli a la tache qui devait etre la notre, c'est pourquoi nous allons nous mettre de cote, mais avec l'argent illegal - votre argent-, nous allons soutenir l'action de la nouvelle generation serieuse, pour qu'elle amene notre pays a un etat de droit, tout en lui donnant aussi notre soutien moral et certain conseils si necessaire? Voila, ce que j'appelle un discours de vrais leaders, pas celui ou on nous dit avoir failli, mais en meme temps, on veut etre au centre de tout quand on a deja prouve toute sa malhonnetete, sa mechancete.

Quand on dit SE REPENTIR, il faudrait pousser cet acte jusqu'au bout; quand on dit ASSUMER, il faudrait rendre des comptes sur-le-champ en expliquant des points tenebreux.

Mais que voit-on, des personnes qui se repensent apres avoir qu'elles aient verse quelques larmes de crocodile, se sont remis dans ce qu'elles savent le mieux faire, c'est-a-dire manipuler, faire la demagogie en lieu et place de, dire dans un discours franc les objets concrets de qui les auraient pousse a la repentance: ce qui aurait eclaire le peuple et aurait des arguments solides contre le pouvoir actuel; des personnes qui disent assumer, sur un livre de 182 pages de tissu de mensonge ou, elles disent n'avoir rien vole mais en meme temps ne peuvent expliquer l'origine de ses fortes richesses.

Je vois que pour beaucoup le repentance et la prise de responsabilite ne sont que des nouvelles strategies politiques demagogiques. Quelle reelle opposition veut-on se prevaloir d'etre quand les fondements de cette opposition reposent dans le mensonge, l'hypocrisie, la demagogie et le cynisme politiciens?

23.Posté par LA FEUILLE le 18/07/2011 18:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@VOLCANIK .Je réponds à votre intervention de 18/07/2011 13:00

pour faire tomber de telles terreurs, il faut d eliminer leurs membres les uns apres les autres et ainsi fragiliser la tete, qu est la france

En 50 ans,je ne vois toujours pas les fruits de cette stratégie.La france se porte de plus en plus bien et le Gabon se porte de plus en plus mal.Donnez moi le nom d'une seule tête qui est tombée ,dites moi en quoi vous avez fragiliser qui que ce soit.Par contre,je pourrais vous citer les noms de vrais combattants tombés,moi qui vous parle je risque même gros à tenir de tels propos,vous devez être certainement au courant de la création à la présidence d'une cellule de veille informatique , Le PDG avec ses fraudes et crimes se porte très bien. Votre méthode est une methodette,un gros pétard mouillé,il va falloir se rendre compte de celà.Pour moi,le petit Gabon avec une population meurtrie et affaiblie ne peut pas faire face.C'est pourquoi le PANAFRICANISME est la seule chance pour tout pays africain.

22.Posté par St.Michael le 18/07/2011 18:08 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@ Le libre penseur sur le NWO,

Encore une fois ce n’est pas l’anti PDG inné comme St.Michael qui va contester tes remarques.

Quand je fais référence aux bérets rouges c’est une façon de designer la dictature dans laquelle ton pays est soumis. Sans vouloir dédouaner X ou Y, je veux tout simplement t’interpeller sur le fait qu’aujourd’hui toi et moi qui prononçons le mot UN sommes passibles des poursuites judiciaires dans ton pays le Gabon assiégé, car on nous martelle au pays que UN est dissoute et c'est un crime de prononcer UN (Je commets volontairement ce croime car je suis et reste membre de UN=1).

Tout ce que je souhaite c’est la libération d’abord par tous les moyens, la liberté, l’état de droit et seulement à partir de ce moment que chacun/chacune pourrait avoir l’opportunité de débattre ouvertement/librement sur les plateaux de TV avec ses compatriotes sur des stratégies.

La seule stratégie à mon humble avis c’est la solidarité et chacun jouer son rôle de libération à sa place.

Si les Tunisiens avaient mis leurs Intellects en jeu pour élaborer une stratégie, Ben Ali serait encore dans son post de dictateur des innocents tunisiens aujourd’hui.

Si les Égyptiens avaient attendus que les anciens collaborateurs de Moubarak deviennent blancs comme neige, l’Égypte ne serait pas entrain d’élaborer une constitution au service du peuple aujourd’hui.

Comme tu l’as si bien formulé dans ton mot de fin, c’est UN=1 que nous avons et rien d’autres à part ces vampireux calomniateurs au service du PDG qui croient venir donner des leçons absurdes/incongrues ici, alors leurs gurus PMM/PMA ont traversé le fleuve et sont avec les satans qui ruinent mon peuple.

Moi, je te rejoins en formulant ce ci : La solution parfaite et la solution 100% n’existent pas. UN=1 ne sera jamais la solution parfaite, mais UN=1 est la solution 80/20 (80% de POS et 20% de CONS), oui faisons avec comme une des strategies de libération. Une fois le pays est libéré, nous passerons à la perfection (Polishing).

Amicalement.

1 2 3 4
Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...