News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com


Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Gabon : Une stèle à la mémoire du Capitaine Ntchoréré inaugurée au camp Baraka

l'info réelle 7J/7 - LVDPG - Actualité en ligne 24h/24 le Samedi 13 Mars 2010 à 12:27 | Lu 681 fois



Gabon : Une stèle à la mémoire du Capitaine Ntchoréré inaugurée au camp Baraka
Le chef d’état major des Armées, le général,  Ella Ekogha, au côté de son homologue français, a procédé ce vendredi au camp militaire, capitaine Ntchoréré de Baraka à Libreville qui porte le nom de cet illustre personnage, à l’inauguration d’une stèle à son effigie, à l’occasion du 60ème anniversaire de son décès.

Cette cérémonie sobre et conviviale a permis d’inscrire en lettre d’or la mémoire d’un des premiers soldats gabonais à s’être engagé dans l’armée française, avec les tirailleurs sénégalais afin de défendre la « mère patrie ».
Le destin du capitaine Ntchoréré qualifié d’exception par le général Ella Ekogha qui s’adressait aux hommes en tenue, est « aussi une incitation à faire preuve de rigueur d’enthousiasme dans l’exercice de nos missions ».

Cette initiative selon la famille du disparu est une bonne chose, sauf qu’elle arrive un peu tard, soixante ans après sa disparition.

Toutefois la petite fille du premier officier gabonais à avoir servi sous les couleurs de la France, Léonie Ntchoréré, a reconnu que « Ce vaillant soldat de l’armée française, d’origine gabonaise n’a jamais été oublié. Et il faut ajouter à cela que l’armée française honore son nom chaque année ».  

En 1926, de par son travail et un goût de l’effort, le capitaine Ntchoréré, rejoint le levant où il sera grièvement blessé. Suite à son comportement au combat, il est cité à l’ordre de division et décoré de la croix de guerre. En 1937, il est responsable à l’école des enfants de troupes de Saint Louis du Sénégal.

En 1939, l’Europe s’embrase le capitaine demande à partir avec un bataillon de volontaires gabonais, il est alors envoyé dans la Some sur front où il prend le commandement à la 5ème compagnie du 53ème régiment d’infanterie coloniale mixte sénégalais, puis fait prisonnier en 1939.

Le capitaine est séparé de ses hommes avant d’être exécuté le 7 juin 1940.

Samedi 13 Mars 2010
LVDPG - Actualité en ligne 24h/24
Vu (s) 681 fois




1.Posté par Sema Taou n Kemet le 13/03/2010 15:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
ok, tout ça c'est bien, on célèbre des noirs morts pour la france, à quand va-t-on voir des blancs mourir pour la LIBÉRATION TOTAL de KEMET (l'Afrique Noire).

J'en ai marre de cette folklorisation toujours tenace des rapports avec cet état esclavagiste-raciste-colonialiste qu'est la france!

on est pas frères, sinon ça se verrait, Chirac disait "la france n'a pas d'amis, elle n'a que des intérêts". Je suis contre qu'on passe notre temps à célébrer, nos frères, certes vaillants, mais qui se fait tués pour une cause qui n'est pas la leur.

On n'oublie très souvent nos propres résistants aux envahisseurs leukos (balncs), qui sont aussi des vaillants guerriers, qui ont lutter pour que les blancs ne nous soumettent, mais ont perdu comme Gikafi, Mbombè, etc.

Pourquoi on ne les célèbre pas, ils sont mort en luttant contre l'occupant et cela sur nos terres! Pourquoi il n' y a rien qui est produit en leur mémoire !

Au gabon, on connait mieux la culture de l'occident plutôt que la sienne propre, et c'est ça, à votre avis, votre manière de défendre la gabon, et plus encore l'Afrique!

Quelle HONTE!!!!!!!!

2.Posté par Sema Taou n Kemet le 14/03/2010 01:42 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
je constate avec beaucoup de regrets que personne ne réagit à cet article, et que le débat n'est pas lancé!

Dès que les choses concernent le fond du problème, on botte en touche comme on sait si bien le faire au Gabon!

Il est claire que ceux qui se cachent derrière les écrans ne sont pas de véritables patriotes nationalistes, mais certainement des personnes guidées par des intérêts autres que nationaux et patriotiques!

DOMMAGE!!!!!!!

3.Posté par Doom le 14/03/2010 14:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Cher Sema Taou n Kemet, voici une réaction :
Votre ras le bol est légitime mais vous devez savoir aussi que ce sont les vainqueurs qui écrivent l'Histoire. Pour le moment les africains sont les vaincus et on encore aujourd'hui, nous sommes sous la coupe de l'occident et de la France en particulier. Gagnons d'abord le combat de notre libération réelle et non supposée et vous pourrez honorer nos héros oubliés.

Jean Ping Président élu | Ali Bongo Réélu !!! | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Société Civile | MDFC | CAPPO | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Estuaire | Woleu Ntem | Ogooué Maritime | Haut Ogooué | Ngounié | Moyen Ogooué | Ogooué Lolo | Ogooué Ivindo | Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame




Comparatif assurance auto






Les Articles les plus lus

Gabon : Qui est Jean Gaspard Ntoutoume Ayi ?

0 Commentaire - 05/10/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Gabon : Jour du deuil national le 06 octobre 2016

0 Commentaire - 06/10/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Ali Bongo et sa cour constitutionnelle déclarent la guerre au peuple Gabonais

0 Commentaire - 24/09/2016 - Gervais Mboumba, militant des droits de l'homme

Savoir Bien Vivre...

La Femme Emancipée



loading...