News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Gabon : Un policier condamné à perpétuité pour avoir tiré sur une femme enceinte !

Le site de la Liberté - Gabonlibre.com : News 7J/7 le Jeudi 3 Janvier 2013 à 08:58 | Lu 1811 fois

Le verdict a été rendu juste a l’issue de la séance de la session criminelle daté du 21 décembre 2012 ; Jean François BIOCO, policier ayant reçu une formation militaire quoiqu’en service à la Direction Générale de la Documentation et de l’Immigration, a été condamné à la réclusion criminelle à perpétuité par la Cour d’appel judiciaire de Libreville pour le meurtre sang froid d’une jeune femme de 24 ans mère de deux enfants et enceinte d’un troisième selon sa famille ; la jeune dame a eu le malheur de se retrouver dans la chambre du fils de son bourreau avec qui elle entretenait certainement des relations intimes.



Gabon : Un policier condamné à perpétuité pour avoir tiré sur une femme enceinte !
La raison du drame est inexcusable et inadmissible ; c’est ni plus ni moins qu’un accès d’autoritarisme d’un père de famille qui aura voulu donner l’exemple a ses enfants à qui il avait interdit d’emmener de mauvaises fréquentations chez lui, car d’après les déclarations de l’un de ses fils, le père déclara avant d’aller chercher son calibre 12 dans sa chambre, « je vous ai interdit d’emmener n’importe qui chez moi ; vous allez voir ».

Pour sa défense le meurtrier alléguera que c’est après avoir entendu des bruits de téléviseur allumé et de sac qu’on trainait dans la chambre d’un de ses fils qu’il sera pris de peur et se saisira de son fusil pensant à un cambrioleur, puisqu’il venait de subir les vol d’un téléviseur et d’un lecteur DVD. Son fusil entre les mains, il enclenchera accidentellement le tir sur la porte et le mur de la chambre. Bref, le meurtrier suggérait un banal accident et de plus qu’il n’aurait pas su que c’est une femme qui se trouvait dans cette chambre close.

Mais ces propos se révéleront être des mensonges ou boniments, c’est selon ; tout simplement parce que le rapport des enquêteurs de la police judiciaire est clair, il n’y avait pas de trace de plomb sur la porte ; et d’après le médecin légiste ; l’impact sur le corps de la victime conclu à un coup donné à bout portant, d’où que le sieur BIOCO a forcement vu la fille et a tiré à bout portant sur elle ; pour quelle raison pourrait on se demande ; et bien peut être pour montrer à ses fils de quoi il est capable quand il est fâché. Mais en vérité, militaire de son état, l’infâme BIOBCO a du supputer dans sa vielle mémoire de policier une disposition du code pénal qui pouvait le « couvrir » dans pareil cas, simplement que l’homme en a eu une interprétation erronée, certainement faute d’une formation juridique pour ce faire.

En effet, on se souvient encore du cas d’une personne qui tua au fusil un cambrioleur entré par effraction chez lui ; il évoqua le motif d’excuse de l’article 54 du code pénal. Que dit cet article ? Tout simplement que « le meurtre, les blessures et les coups sont excusables, s’ils ont été provoqué par des coups ou violences graves envers les personnes, ou s’ils ont été commis en repoussant pendant le jour l’escalade ou l’effraction des clôtures, murs, ou entrées d’une maison ou d’un appartement habité ou de leurs dépendances ». Cet article qui pourrait de façon circonstancielle s’appliquer à un père de famille qui tire sur un cambrioleur ; ne s’applique aucunement au cas d’espèce.

Pour cause, l’escalade de jour et l’effraction ne sont pas avérées s’agissant d’une femme enceinte et qui connaissait et fréquentait le fils. Et même si la coïncidence est saisissante s’agissant d’un meurtre commis le jour, précisément à 17 heures, néanmoins ce n’est pas l’heurte habituelle des cambriolages qui s’opèrent presque toujours la nuit après le coucher des familles. Et puis, pour quelqu’un qui aurait eu peur d’avoir surpris un cambrioleur à 17 heures, le sieur BIOCO aurait du alerter le voisinage ou crier au voleur, mais il ne fit rien de tout cela, pour la simple raison que l’homme avait certainement pensé à la légitime défense contre un cambrioleur surpris chez soi, alors même qu’il n’en avait la preuve et qu’il n’encourait aucun danger pour sa vie.

Pire, au bout de quatre ans de détention, il aurait même eu le temps de mettre à contribution son fils aîné pour tenter de tromper la religion de la cour ; celui-ci déclarera ainsi que c’est lui qui ira ouvrir la porte de la chambre et non son père qu’il trouva au salon le pantalon mouillé par l’urine, des propos qui ne correspondent aucunement aux dépositions du même fils faites devant les agents enquêteurs de la police judiciaire quatre heures plus tôt.

En effet, lors de sa déposition faite quatre heures auparavant, le fils de BIOCO avait déclaré qu’il avait trouvé la fille étalé entre le couloir et le salon et qu’elle avait du mal à marcher ; bref, pour avoir changé sa déposition, le jeune homme encoure l’entrave à l’action de la justice par cette fausse déposition car il est écrit que « le faux témoignage porté en matière criminelle sera puni de 5 à 10 ans d’emprisonnement et 24.000 à 500.000 FCFA d’amende-art. 178 du code pénal- gabonais. Au total, la Cour ne s’est pas laissé abuser par ce militaire qui aura tué froidement en pensant certainement être en légitime défense, mais cette erreur manifeste d’appréciation lui coutera la réclusion criminelle à perpétuité.

infosgabon

Jeudi 3 Janvier 2013
Gabonlibre.com : News 7J/7
Vu (s) 1811 fois




1.Posté par LES AFFAIRES DE NOUS-MEMES NOUS-MEMES le 03/01/2013 12:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

2.Posté par LES AFFAIRES DE NOUS-MEMES NOUS-MEMES le 03/01/2013 15:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Afrique –France - Gabon: François HOLLANDE et la chute des dictateurs africains.

http://www.lesaffairesdenousmemesnousmemes.com/2013/01/afrique-france-gabon-francois-hollande.html

3.Posté par Lola le 03/01/2013 20:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Pauvre jaloux, il voulait sauter sa belle fille qui lui a certainement refusé le matos. C'est cruel d'abattre comme un lapin l'enfant de l'autre
prauvre con.

4.Posté par NTCHORERE NADINE le 03/01/2013 23:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
C'est sur des pauvres citoyens que ces forces du désordre ou forces de l’ordre se montrent courageux alors que le biaffra ali ojoukou ondimba nous fait ça dur .
CA FINIRA UN JOUR

5.Posté par OMER BWANGA le 03/01/2013 23:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Le texte ne nous situe pas sur la date du crime.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...