News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Gabon : Un ministre de la fonction publique Mr Raphaël Ngazouzé entendu par la justice pour crime rituel, une grande 1ère

Le site de la Liberté - Gabonlibre.com : News 7J/7 le Jeudi 16 Mai 2013 à 17:44 | Lu 4521 fois



Le ministre délégué à la Fonction publique, Raphaël Ngazouzé
Le ministre délégué à la Fonction publique, Raphaël Ngazouzé
Le ministre délégué à la Fonction publique, , cité dans une affaire d’assassinat d’un ressortissant camerounais à Ndjolé en janvier dernier, a été entendu mardi à son domicile privé par des représentants de la justice, une grande première dans le pays, selon Gabon Télévision. Le ministre dans une chemise blanche aux manches longues s’est expliqué devant le président du Tribunal de Libreville, le procureur adjoint et d’autres membres de la magistrature sur les accusations dont il fait l’objet. Les présumés meurtriers le 21 janvier dernier du transporteur routier camerounais, Amadou Yogno, 47 ans ont cité le ministre Ngazouzé comme le commanditaire de ce crime pour des fins fétichistes. L’assassinat a ému les gabonais, la dépouille ayant été découverte dans un ravin à 15 km de Ndjolé complètement dépiécée.

Le véhicule de la victime a été retrouvé auprès d’un proche des présumés assassins. La presse locale a évoqué l’implication de nombreuses personnalités de ce crime. Le ministre Ngazouzé est le premier à être entendu par la justice. D’autres personnalités pour subir le même interrogatoire. « Cela ne veut pas dire que le ministre est coupable », a insisté sur le plateau de la télévision nationale, un conseiller juridique du ministre de la Justice. La Télévision nationale a diffusé les images muettes de cette audience qui ressemblait à une messe de requiem.

L’audition du ministre Ngazouzé, semble être un nouveau tournant dans l’affaire dite des crimes rituels ou des crimes de sang au Gabon. Samedi dernier, le président de la République, Ali Bongo Ondimba, a affirmé que la justice sera impitoyable. Selon lui, finie l’époque où la justice se montrait intraitable avec les pauvres et clémente avec les riches. Le numéro un gabonais s’exprimait à l’issue de la grande marche contre les crimes rituels patronnée par son épouse Sylvia Bongo Ondimba. Durant la marche, des parents du camerounais ont brandi les horribles photos de sa dépouille. Ils réclamaient justice « pour Amadou Yogno ». Les crimes de sang ou crimes rituels sont devenus un véritable phénomène social au Gabon. Plus de 100 crimes sont perpétrés chaque année dans le pays, selon l’Association de lutte contre les crimes rituels (ALCR) créée en 2005. Tous ces crimes sont restés impunis.

Source : Gabonactu

Jeudi 16 Mai 2013
Gabonlibre.com : News 7J/7
Vu (s) 4521 fois



Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

27.Posté par Sonia le 17/05/2013 22:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@25, je suis une femme mariée.ce monsieur est de ma génération. j'apprécie la jeunesse et son allure. je pensais que ce profit, plutôt jeune, intellectuel, était mieux à même d'apporter une lumière à notre pays. c'est plutôt de la consternation, si les faits qui lui sont reprochés sont avérés.

26.Posté par Mvé le 17/05/2013 19:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Et pendant ce temps, l'Assemblée Nationale dirigée par le commanditaire en chef Nzouba Ndama, brille par un silence complice Pas d'interpellation du gouvernement ni de questions d'actualité........

25.Posté par Mokonzi ya Ndako le 17/05/2013 16:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@Sonia
la beauté ou l'habit ne font pas le moine

24.Posté par ONDO CLAY le 17/05/2013 16:24 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Monsieur Raphael ngazouzé doit tout simplement démissionné de ses fonctions de ministre , a fin de ne pas ternir la réputation de notre pays .

23.Posté par zoro le 17/05/2013 11:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Vous fatiguez les gens avec ces histoires à dormir debout. c'est Raphaël Ngazouzé qui est accusé et non le Ministère de la fonction publique. on ne comprend pas pourquoi le conseiller en communication vient parler pour une affaire privée! un peu de sérieux. ce fameux conseiller est payé avec l'argent du contribuable gabonais et non par monsieur Raphaël Ngazouzé. Alors il a des comptes à rendre.

22.Posté par paro mboumba le 17/05/2013 10:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Dans le cas actuel,nous voulons le commentaire du ministre de la communication par rapport à ce film tourné par ses journalistes de la RTPDG comme il l'a fait avec le documentaire de France 24 en rapport à la situation réelle et connue par tout le monde.Que dit la ministre de la justice qui envoie une équipe de magistrat aller auditionner son collègue à son salon pour des crimes rituels avec des cameras d'une tv d'état qui est suivie dans le monde entier?Dans quel pays au monde on va entendre un presumé assassin dans son salon avec des cameras de tv?Le whisky a coulé et la publicité a marché pour le pouvoir.Quelle honte pour le Gabon avec de tels journalistes et de tels magistrats.Qu'ils viennnt aussi à la tv nous donner les conclusions de leur mise en scène.Ils prennent les gabonais comme des cons et des maboules.Et que fait encore ce ministre au gouvernement?Conclusion de tout ça c'est que le pouvoir encourage les crimes rituels et fait semblant d'organiser des marches avec les commanditaires de ns morts.La RTPDG doit avoir honte de passer de telle mages et dire que nous avons des journalistes,le gabon a encore du chemin à parcourir.Les commanditaires des crimes rituels sont connus de tout le monde,nous voulons la justice pour tous.QUE LES MINISTRES DE LA JUSTICE ET DE LA COMMUNICATION DEMISSIONNENT A CAUSE DES IMGES PASSEES A LA RTPDG.

21.Posté par nzegho le 17/05/2013 07:47 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Le Gabon reste le seul pays au monde ou les personnalites mises en cause dans des malversations ou autres histoires peu commodes! Et reste sans sourciller a leur fonction! Alors k'il devrait demissionner afin de ne pas ternir l'image de la Republik

20.Posté par Abek le 17/05/2013 00:48 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
C''est du maquillage grossier pour obtenir je ne sais quoi. Ou a t on vu qu''on va auditionner quelqu''un presume innocent avec des cameras de television. En gros on veut nous montrer que les puissants ne seront plus epargnes. Pfff! Quel mauvais film.

19.Posté par Volcanic le 16/05/2013 22:22 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Il a tout dit, Jacques Foccard

18.Posté par TARA le 16/05/2013 21:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@jacques foccart

Vous dites vrai. C'est la triste réalité...

1 2 3
Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...