News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Gabon : Un jeune homme battu à mort par des policiers

Le site de la Liberté - Gabonlibre.com : News 7J/7 le Vendredi 22 Février 2013 à 04:23 | Lu 1347 fois

Déjà vivement critiqués par les populations qui ont de moins en moins confiance en eux, des agents des forces de l’ordre ont une fois de plus fait négativement parler d’eux. Un jeune homme d’une vingtaine d’années aurait été battu à mort par des agents de l’Unité Spéciale d’Intervention (USI). Les faits se seraient passés dans un bar à Nzeng-Ayong dans la nuit de samedi à dimanche dernier, rapporte le quotidien « l’Union ».



Gabon : Un jeune homme battu à mort par des policiers
Dans la soirée de samedi à dimanche dernier, un jeune homme d’une vingtaine d’années nommé Eyala, élève en Terminale au Lycée Technique Omar Bongo, s’installe dans un bar du quartier Nzeng-Ayong pour prendre un verre avec un de ses amis. Quelques heures après, des agents de l’Unité Spéciale d’Intervention (USI) auraient fait irruption dans le bar, donnant l’ordre à la tenancière de fermer selon les horaires établis par les mesures présidentielles.

Voyant l’acharnement des agents de l’USI et souhaitant aller continuer sa soirée ailleurs, le jeune homme aurait demandé à la gérante de lui rembourser la somme de 10.000 F CFA qu’il venait de lui remettre. Lors de cet échange entre le jeune homme et la gérante, les agents, n’ayant pas apprécié d’être interrompus, se seraient rués sur Eyala, le menaçant de le conduire au poste.

L’insistance et la menace des policiers vont pousser le jeune homme à décliner son identité, leur précisant qu’il était le fils d’un agent des forces de l’ordre logé à la Fopi. Loin d’attendrir les policiers, cette annonce les aurait plutôt irrités vu qu’ils se seraient mis à le flageller, ce, malgré les supplications du jeune homme.

« Ils ont continué à le battre malgré ses supplications. Ils ont asséné des coups violents au visage, au thorax et sur le reste du corps », a déclaré un témoin.

Conduit par la suite au Centre Hospitalier Universitaire de Libreville (CHU) par les agents, les responsables de cette unité sanitaire auraient refusé de s’occuper de la victime qui agonisait. Ce qui a poussé les « bourreaux » à le transporter à l’Hôpital d’Instructions d’Armées du PK9 où il rendra l’âme.

Une enquête a été ouverte pour déterminer les circonstances exactes de ce drame, toutefois les agents responsables ont été mis en quarantaine. Ce drame qui a suscité un vif sentiment de révolte dans l’opinion publique ramène une fois de plus au centre des débats, le problème de désordre et de dérives trop souvent constaté aujourd’hui dans les unités de forces de l’ordre.

Usant et abusant de leur autorité, les forces de l’ordre sont aujourd’hui, loin de satisfaire les populations qu’elles sont censées protéger. Bien au contraire, devenus des bourreaux plutôt que des protecteurs, leurs nombreuses dérives risquent à la longue de conduire les populations à se faire justice elles-mêmes, ceci, avec les conséquences qu’on peut aisément deviner...



Source : L’UNION

Vendredi 22 Février 2013
Gabonlibre.com : News 7J/7
Vu (s) 1347 fois




1.Posté par Lola le 22/02/2013 05:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
On dit chez nous dans les lacs, quand la tête d'un poisson est pourrie, la queue l'est aussi. Les gabonais sont fatigués.

2.Posté par lejeunegaboma le 22/02/2013 08:31 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Il ne faut pas cele cacher le problème de la police Gabonaise actuellement est la tête qui est pourri, le PR a mis a la tête une grosse bêtise,alors les policiers son hanter par l'esprit de la baitisse,que la tête pourri soit jéter au feu.........

3.Posté par gabondebout le 22/02/2013 10:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
OU VA REELLEMENT NOTRE PAYS ? VOILA ENCORE UNE VICTIME QU'ON ENLEVE LA VIE SI JEUNE- IL N'YA PLUS UN SEUL JOUR OU LES FAMILLES GABONAISES NE PLEURENT LEURS ENFANTS, MARIS, FEMMES TCHUOOOOOOOOOOOOOOOOOOO
JE VOUS INVITE GABONAIS/GABONAISES DE DONNER VOS VIES A CHRIST, CAR SATAN A PRIS LE CONTROLE TOTAL DE CE PAYS, MAIS LE VRAI REFUGE C'EST L'ETERNEL DIEU.

4.Posté par La Voix de la Révolution Gabonaise le 22/02/2013 11:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
LE POUVOIR ACTUEL EST EN TRAIN DE TESTER LE PEUPLE GABONAIS. IL LE POUSSE A BOUT, JUSTE POUR VOIR JUSQU'OU IL PEUT ALLER. NOUS SAVONS TOUS QUE LE PDG A ECHOUE DEPUIS SA CREATION, IL NE PEUT PAS DEVELLOPER LE GABON ET SES DIRIGEANTS LE SAVENT. LA FIN ETANT PROCHE ILS SONT EN TRAIN DE CREER LES CONDITIONS D'UNE GUERRE CIVILE AU GABON. QUE FAISONS NOUS?

5.Posté par La Voix de la Révolution Gabonaise le 22/02/2013 11:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
ERRATUM. LIRE DEVELOPPER.

6.Posté par le peuple gabonais le 22/02/2013 17:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Les bavures policières sont orchestrés par le chef suprême des armés et le chef d'état major. Ils sont les deux responsables de la sécurité des gabonais. depuis 2009, ils nous ont montré leur incapacité à gouverner un petit pays de 1 million d'habitants.

Ali Bongo a pour stratégie, dominer les esprits faibles en instituant la violence à tous les niveaux :
Crimes rituels
Bavures policières impunies et non sanctionnées
Détournement des fonds publiques à longueur de journées aussi bien lui même et que ses ministres ( les ministres sous ali bongo font du sociale tous les jours allez-y au trésor public pour vous rencontre compte que les ministres dépensent plus de 100 millions de francs cfa par mois).
privation des droits élémentaires des gabonais (absence d'eau et d'électricité, absence des moyens de transports urbains, absence d'un revenu précarité, absence des médicaments dans les hopitaux, monté des prix des denrées de première nécessité etc ...).

Bref, nous demandons à ce qui sont victimes des bavures policières à libreville de saisir les services d'un avocat pour porter plainte contre l'état avec les certificats médicaux délivrés par les médécins. Une fois l'affaire sera jugée, nous vous demandons de saisir un cabinet d'hussiers pour faire exécuter la décision de justice. sachez qu'un hussier peut saisir les comptes de l'état gabonais conformément à la loi. Un hussier a aussi la capacité de faire fermer une socité quand elle n'exécute pas une décision de justice. un titre exécutoire de justice est valable pendant 30 ans.
Si le gouvernement actuel fait obstruction, on peut attendre à ce que celui-ci change. Le vrai gouvernement démocratique qui arrivera au gabon, sanctionnera les policiers responsables de telles bavures.

lepeuplegabonais@gmail.com




7.Posté par loic le 22/02/2013 19:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
on doit les executer...on nous pousse a bout...ces nouvelles recrues sont des IMBECILES...rien dan la tete,ils se prennent pour des super flics alors k ils ne sont k une bande d attardes mentaux..c INACCEPTABLE..j prie pour k cet acte ne reste pas impuni et k ces bourreaux vivent le martyr juska leur mort...

8.Posté par GAB le 22/02/2013 22:27 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Quand je pense que les malfeteurs sont en vie et les innocents paye le prix fort.ha gabon du pdg.un jour

9.Posté par Kouralepet le 23/02/2013 12:42 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Quand il ya un dysfonctionnement dans un service public, les autorités compétentes doivent en tirer les conséquences. Mais force est de constater que malgré toutes les graves bavures policières et consorts dénoncées par la presse et la population, c'est le statut quo.
Les dirigeants incompétents sont maintenus à leur poste par un ministre lui même incompétent. Mistoul est il le seul Gabonais capable d'assurer la sécurité des Gabonais ? Mistoul n'est il pas responsable du recrutement catastrophique dans la police ?
dans la police ?

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...