News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Gabon : Un bébé mort dans un bac à ordure à Libreville

Le site de la Liberté - Gabonlibre.com : News 7J/7 le Mercredi 12 Septembre 2012 à 10:55 | Lu 623 fois

Un nouveau-né, sans vie, a été découvert le dimanche 9 septembre dernier au quartier Cité de la Caisse dans le 6e arrondissement de Libreville, par un habitant qui venait jeter des ordures dans un bac à ordures. Une affaire qui relance le débat autour des enfants non désirés, des relations sexuelles avant l’heure et des grossesses précoces.



Un enfant de sexe masculin a été retrouvé dans un bac à ordures à Libreville. Son cordon ombilical était encore rattaché au nombril. Signe qu’il venait de naître avant d’être abandonné par sa génitrice dans cette poubelle. Les passants se sont longuement attroupés pour comprendre ce qui a poussé la mère inconnue à abandonner une charge qu’elle a pu supporter pendant neuf mois. La scène macabre a suscité tous les commentaires et extrapolations.

«C’est sûr que c’est un enfant qui a accouché d’un enfant que personne ne veut voir et voilà le résultat» ou encore «c’est sûr qu’elle ne connaissait pas le père de son enfant et subit les pressions de ses parents», a-t-on pu entendre des badauds. «Cet enfant n’a jamais demandé à venir au monde», a déclaré une mère de famille qui, ahurie, regardait la scène.

Il est à déplorer que malgré les nombreuses campagnes de sensibilisation, malgré l’existence de Caisse nationale d’assurance maladie et de garantie sociale (CNAMGS) qui apporte déjà un léger soutien aux Gabonais économiquement faibles (GEF), malgré les haltes garderies qui peuvent assurer la garde des enfants quasi-gratuitement, malgré les nombreuses campagnes pour l’usage de préservatifs, qui rappelons-le ne servent pas qu’à se protéger du Sida, il y ait encore tant de grossesses non désirées au Gabon. Il s’agit, une fois de plus, d’un drame qui interpelle l’opinion et les pouvoirs publics, mais encore plus les parents, face à la sexualité précoce de leur progéniture, à la responsabilité des adultes face aux conséquences d’une sexualité non protégée et à l’absence de véritables lieux d’accueils pour les mères et les enfants abandonnées. Car ces faits macabres se dénombrent de plus en plus dans la capitale gabonaise.

Les forces de police sont arrivées sur les lieux et ont rapidement ouvert une enquête pour déterminer l’origine de ce drame.


Gabonreview

Mercredi 12 Septembre 2012
Gabonlibre.com : News 7J/7
Vu (s) 623 fois




1.Posté par Pala le 12/09/2012 16:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
C'est pitoyable de penser que ces quelques miettes sont des mesures suffisantes pour contrer ce fléau. ''Haltes garderies'', quelle en est la capacité ? Caisse de je ne sais quoi, ça donne combien à qui à comparer au PIB ou au coût de la vie au Gabon ? PITOYABLE.
Non pas que cela soit une excuse pour abandonner un bébé mais de grâce, qu'on la ferme !

2.Posté par La nation depuis kinguélé le 12/09/2012 21:47 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Aucune faute ne justifie l'acte commi par cette maman même si elle est encore jeune.elle aurait puis l'abandonner a un orphélinat et il allait etre occuper par d'autres personnes. Quand je pense qu'il ya des personnes qui sont stériles et qui veulent des enfants, d'autres les abandonnent dans les poubelles. C'est abhérant!

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...