News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Gabon : Un bébé jeté à la mer

Le site de la Liberté - Gabonlibre.com : News 7J/7 le Lundi 19 Mars 2012 à 17:57 | Lu 1084 fois




Les sapeurs-pompiers ont sorti, hier matin, le cadavre d’une fillette d’environ deux ans, gisant sous la jetée située en face de l’immeuble Air France sur le front de mer à Libreville.

Le cadavre d’un enfant de sexe féminin non identifié a été sorti de l’eau hier par les sapeurs-pompiers. La découverte macabre a été faite sous la jetée située en Face de l’immeuble Air France, à un jet de pierre du palais Rénovation, abritant la Présidence de la République, sur le boulevard de l’Indépendance (bord de mer) à Libreville. Selon un membre du corps des sapeurs pompiers présents sur les lieux du drame, ce sont des coureurs (joggeurs) qui ont appelé vers 9 heures pour les alerter de la découverte macabre. Il s’agit d’une enfant d’environ deux ans, mais dont l’âge est visiblement difficile à déterminer, du fait de son état physique. La fillette à demi-nue, qui portait un haut rayé et des chaussettes bleu-ciel avait l’air maladive.

On dirait un de ces enfants malnutris caractérisés par des membres chétifs et un ventre ballonné. Le corps de la pauvre petite fille, jetée probablement à l’eau, tard dans la nuit, au moment où les rues sont désertes, ne présentait aucune mutilation. Cependant, il faudrait être un proche pour identifier ce visage quelque peu blanchi et rendu quasiment méconnaissable par l’action de l’eau et du sable. Qui a pu commettre un tel acte ? S’interrogeaient les passants attroupés sur les lieux, le visage meurtri par ce spectacle insoutenable. S’agit-il d’un corps inerte jeté à l’eau par des parents ne pouvant s’acquitter des frais mortuaires ou s’agit-il d’un infanticide commis par des parents pour qui la fillette était devenue un boulet, une charge difficile à supporter ?

C’est l’une des questions auxquelles la police judicaire devrait apporter des réponses, si une enquête était ouverte. En tout cas, le parquet a été alerté et Mme le procureur de la République s’est rendue sur les lieux. Cependant, cet énième cas d’enfant jeté qui défraie la chronique à Libreville pose le problème d’une natalité non contrôlée, dans un contexte où les concepts de santé sexuelle et de droit à la reproduction sont des réalités d’une grande partie de la population empêtrée dans la précarité.

Ce cas malheureux a également montré une fois de plus le manque d’équipements appropriés pour les sapeurs-pompiers qui ont du mal à repêcher le cadavre et le tenir dans des conditions idoines. Il n’y avait en effet ni draps, ni sac mortuaire pour envelopper le corps du bébé, encore moins de cordage pour le hisser facilement hors de l’eau. Les pompiers n’ont pas eu d’autre choix que de l’envelopper avec un tee-shirt sale qui ajoutait à la découverte macabre. Après venait la longue attente des pompes funèbres qui rechignent à s’occuper des corps abandonnés.


Louis-Philippe MBADINGA

AGP

Lundi 19 Mars 2012
Gabonlibre.com : News 7J/7
Vu (s) 1084 fois




1.Posté par King le 19/03/2012 22:42 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
C'est triste, un acte horrible, le coupable de ce crime sera rattrapé par la justice et par sa conscience!

il faut ajouter que ce genre de situation est devenu comme un sport dans notre pays, les causes sont multiples, le chômage, la pauvreté, le manque et soins de santé très élevés, l'abandon des populations par ceux qui sont censés gérer la nation et les revenus l'argent public!

pendant que nos enfants sont jetés, meurent de famine, de paludisme, de malnutrition, y a ceux qui font semblant de faire du social, en faisant des visites dans les hôpitaux pour distraire les gens, et après vont faire des dépenses d’un million d’euros chez Hermès et Van Cleef.

Soit=656 000 000 de FCFA . de l'argent pillé dans les caisses de l'État sans contrôle, et sans être inquiété!

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...