News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Gabon : Un ancien vice-président de la République reconverti dans l’agriculture

Le site de la Liberté - Gabonlibre.com : News 7J/7 le Jeudi 16 Juin 2011 à 12:25 | Lu 1817 fois



Gabon : Un ancien vice-président de la République reconverti dans l’agriculture
L’ancien vice-président de la République gabonaise (1997-2009), M. Didjob Divungi Di Ndinge, s’est reconverti dans l’agriculture, notamment la culture du riz qu’il pratique dans une des plaines environnantes de sa ville natale de Mouila, chef-lieu de la province de la Ngounié, dans le sud du Gabon.

Avec la collaboration scientifique de Melle Yonnela Déa Moukoumbi, qui prépare une thèse en génétique du riz, M. Didjob Divungi Di Ndinge a démarré son projet rizicole en mars 2008 par l’expérimentation d’une parcelle de 100m².

Encouragé par les résultats obtenus par ce projet pilote, il s’est décidé à porter la surface cultivée à 70 hectares, afin d’apporter sa contribution au combat pour l’autosuffisance alimentaire que mène le Gabon, un pays qui importe près de 60 à 70 000 tonnes de riz par an, en plus d’être dépendant à 95% des exportations de produits alimentaires.

L’ancien vice-président de la République a confié à l’AGP que la rentabilité n’était pas l’objectif recherché en lançant son projet agricole. Il dit avoir été plutôt motivé par la curiosité, afin d’apporter la preuve que le riz pouvait pousser au Gabon, en dépit de l’échec de plusieurs projets.

"Fort de ce constat, aujourd’hui, je vais essayer de m’atteler à faire du riz économiquement rentable", a déclaré M. Didjob Divungi Di Ndinge.

"Je sais que les données ne sont pas faciles dans notre pays, mais je crois que nous devrions nous attacher à consommer du riz produit localement pour essayer d’être un peu autosuffisant", a-t-il dit, ajoutant : "C’est réalisable, personnellement j’y crois".

Samedi dernier, l’ancien vice-président a procédé au lancement de la première production de son riz qu’il a baptisé "Ilimb’Agri", au cours d’une cérémonie officielle à laquelle il a convié notamment le ministre gabonais de l’agriculture, M. Raymond Ndong Sima, et le représentant du Coordonnateur du Bureau sous-régional pour l’Afrique centrale de l’Organisation des Nations unies pour l’agriculture et l’alimentation (FAO).

Au nombre des invités, figuraient également le chargé de la production et protection des plantes, Sankung B. Sagnia, le Directeur général de l’Office national du développement rural (ONADER), Calixte Mbeng, le représentant d’Africa Rice, M. Sié Moussa, un généticien, ainsi que plusieurs autres personnalités.

Les officiels ont commencé par une visite des sites, des locaux techniques et d’entreposage, avant de participer à une séance de dégustation scientifique du riz produit dans les rizières de M. Didjob Divungi Di Ndinge qui pratique la culture pluviale, plutôt que celle plus courante de l’irrigation, de plusieurs variétés de riz (Nérica, Monri, Samba, Dori, Chéri, Rifa, Ringo).

Dans les locaux techniques, les invités ont pu apprécier les différentes étapes par lesquelles passe le riz (récolte, séchage, décorticage, débarrassage de paille), avant ses différents passages dans les cuves, le dosage du parfum et son conditionnement dans des sacs de 2, 5, 10, 25 ou 50 kg qui sont ensuite exposés dans la salle d’entreposage, en attendant la commercialisation.

50 personnes, dont 30 femmes, ont été mobilisées pour la phase de dégustation scientifique qui consiste à apprécier la texture, l’aspect collant, le parfum et le goût des variétés de riz offerts à la dégustation (Nérica 4, le NL 19, le Témoin du marché pour le 1er tour, le Nérica 1, le Wab 638 puis le témoin du marché).

La dégustation scientifique a été suivie d’une dégustation publique à laquelle ont été associés les notables, les chefs de quartiers et les opérateurs économiques invités à la cérémonie.

Député de 1996 à 2001, M. Didjob Divungi Di Ndinge n’occupe plus aucune fonction politique depuis l’arrivée au pouvoir, en 2009, du président Ali Bongo Ondimba, qui a gelé le poste de Vice-président de la République.

L’ancien Vice-président a également lancé un projet hôtelier dans sa ville natale de Mouila. Le 19 décembre dernier, il y a inauguré un établissement hôtelier, l’hôtel +Mukab+, aménagé dans son ancienne résidence.


Source : AGP


Jeudi 16 Juin 2011
Gabonlibre.com : News 7J/7
Vu (s) 1817 fois




1.Posté par Citoyen Libre le 16/06/2011 14:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
C'est bien et c'est à encourager! Ces gens ont tellement volé l'argent du Gabon (il était ministre des hydraucarbures sous Omar) qu'il est bien qu'ils le réinvestissent dans des projets porteurs et créateurs d'emplois.

Mais de grâce, pourquoi toujours vouloir politiser la moindre petite chose qu'on fait au Gabon? Tu fais ton business et voilà qu'on invite des politiciens et célébrer. De grâce, arrêtez les histoires d'inviter le Ministre et autres ceci ou cela pour des cérémonies politiques... Changeons un peu quand même...


2.Posté par TARA le 16/06/2011 18:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
1 autre FOSSOYEUR du Gabon reconverti en toute impunité. Pitié...

3.Posté par Mamy Wata le 16/06/2011 18:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Il est prudent ! Il ne veut pas se faire tuer par les Bongo ! Au Gabon c'est maintenant "Courage fuyons !"

4.Posté par IPOUAKE Y NZAMBE le 16/06/2011 20:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ce n'est pas une première au Gabon! Souvenons-nous des rizicultures de Nyali et de Tchivbanga - dont la production était admirable et qui procuraientt des revenus solides aux paysans, nourrissaient de nombreuses familles dans la région de la Nyanga - que le régime des Bongo a torpillés dès son arrivée au pouvoir (...), pour empêcher aux nynois de créer de richesses...
Pour ceux qui n'étaient pas encore nés ou qui n'étaient encore qu'au berceau, vous pouvez vous renseigner à propos (...).
Le peuple gabonais attend toujours l'application du Code agricole gabonais voté en 2008 à l'Assemblée nationale, la reconnaissance effective du statut d'agriculteur et les aides multiples qui en resultent pour lancer une fois pour toute l'agriculture professionnelle au Gabon.

5.Posté par Ayacoma des Hayacoma le 16/06/2011 21:39 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
il faut buter le biafrais!

6.Posté par ALERT le 17/06/2011 12:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ayacoma des Hayacoma!!!!!!!! toi aussi

7.Posté par conscience le 17/06/2011 15:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
il n' y a absolument rien à encourager. il fait parti des pd qui ont écrasé tous les projets agricols des paysans comme le faisait le chien de Rawiri à Lambaréné pour tous ceux qui voulaient investir dans n'importe quel domaine.

@Ayacoma des Hayacoma tu totalement raison je suis avec toi. il nous juste qu'on soit connecté et solide dans toutes nos actions.l'union est notre première force avant les armes.

Aussi les gens comme cet autre usurpateur de Didjob Divungi Di Ndinge, Nzouba, Mborantsuo, Ndoungou et autres ne meritent pas la vie. il faut tous les butter, un par un ou tous ensemble, après avoir éliminé le biafrai.

b[il faut butter le biafrai par tous les moyens possibles]b

"celui qui ne veut pas trouve des raisons et celui qui veut cherche des soluions"


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...