News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Gabon : Un Collectif des populations du Ntem-Bitam pour parler avec Olam

Le site de la Liberté - Gabonlibre.com : News 7J/7 le Jeudi 8 Novembre 2012 à 07:48 | Lu 969 fois

Face à la montée des contestations relatives à l’implantation des projets de l’entreprise singapourienne Olam dans la province du Woleu-Ntem, notamment dans les villages du département du Ntem-Bitam, les ressortissants de cette partie du Gabon ont décidé de prendre le dossier à bras le corps. Pour cela, il a fallu commencer par créer une structure associative à travers laquelle ils peuvent s’exprimer collectivement.



Gabon : Un Collectif des populations du Ntem-Bitam pour parler avec Olam
Il faut noter que cette sortie des populations des villages impactés par ces projets d’Olam fait suite à de multiples voix, parfois discordantes, qui se sont élevées pour dénoncer l’initiative et l’impact négatif qu’ils pourraient avoir sur la vie des populations, mais également sur leur environnement immédiat.

Une convention de partenariat portant sur 91,5 milliards de francs CFA pour le développement d’une plantation de 28 000 hectares de caoutchouc et d’une usine de transformation dans cette zone avait été signée entre Olam et le gouvernement. Le projet a enregistré de nombreuses controverses dans la province du Woleu-Ntem et le jeudi 22 mars 2012, une forte délégation de cette localité du pays avait fait le déplacement de Libreville pour une discussion avec les représentants d’Olam. Les échanges avaient été arbitrés par l’ONG Brainforest. Jusqu’à ce jour, les débats restent houleux malgré le début des travaux dans les zones concernées.

Pour la réalisation du projet, il a été créé dans chaque village touché un comité de suivi et un comité de pilotage regroupant en son sein les représentants des populations, de l’administration et de la direction d’Olam Rubber Gabon. Le journal Le Temps qui révèle l’information dans sa livraison du mercredi 7 novembre 2012, souligne qu’un «plan social a été élaboré et signé par les différents parties prenantes. Ce contrat reste ouvert et susceptible d’être amélioré à tout moment».

C’est donc pour éviter qu’à l’avenir des sons de cloche multiples et divergents ne montent et entrainent des incompréhensions, mais aussi, surtout, pour défendre leurs intérêts en observant le suivi de la mise en place du plan social, que ces délégués ont décidé de mettre sur pied «le Collectif des populations des villages impactés du département du Ntem par le projet d’hévéaculture d’Olam Rubber».

Ce groupe est composé de deux organes, un collège des délégués et un bureau directeur. La première instance, suprême, est composée de l’ensemble des délégués à raison de deux par village. La seconde, quant à elle, est l’organe de programmation, de concertation et d’exécution des activités du collectif.

In fine, on se souvient que lors de la concertation autour de Brainforest à Libreville, un agriculteur de Bitam déclarait: «le Woleu-Ntem est une province à vocation agricole. Elle ne refusera pas de devenir le grenier du pays. Si Olam veut y arriver avec des cultures comme le cacao et le café qui sont entrées dans nos traditions agricoles, nous l’accepterons volontiers, mais nous ne voulons plus de l’hévéaculture». C’est d’ailleurs l’installation de pépinières destinées aux plantations d’hévéa qui a fait jusqu’ici couler autant d’encre et de salive.


Gabonreview

Jeudi 8 Novembre 2012
Gabonlibre.com : News 7J/7
Vu (s) 969 fois




1.Posté par polpote le 08/11/2012 09:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Il faut bien signaler que le haut-ntem c'est à dire Minvoul ne fait pas partie de cette ignoble signature. il n'y aura jamais d'hévéaculture à Minvoul. les minvoulois ne sont pas des corrompus.

2.Posté par Grand-Maître Maçon Hiram Abiff le 08/11/2012 10:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Il faut organiser des commandos pour brûler les plantations d'hévéa, si OLAM/Ojukwu persiste. Les Woleu-ntemois veulent développer l'agriculture vivrière et celle dont elles ont déjà l'expérience et l'expertise; et non pas des cultures qui , comme l'hévéa, appauvrissent les sols et détruisent toute autre culture.

Ce qu'il faut savoir, c'est qu'Ojukwu et son gang veulent ruiner l'agriculture dans le Woleu-Ntem et en affamer les populations, qui se verront obligées d'aller chercher pitance ailleurs. Omar Bongo avait initié cette approche appuyé par Ondo Methogo et Ndong Sima. Avec les mêmes, son fils adoptif poursuit la sale besogne. Aux Woleu-ntemois de leur opposer un refus catégorique.

3.Posté par Rossman le 08/11/2012 12:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Vaste opération de de corruption.

Initiative de "misère morale" ça nous ressemble bien,nous gabonais.

Pour des miettes d'argent on est prêts à tout.

à bas ondo methogo!!
à bas ndong sima.

Vous comprenez dès lors la vraie raison de la nomination de ndong sima comme PM: espérer la tempérance chez les populations woleu ntemoises en général par rapport à ce projet inacceptable parce qu’un monumental déboursement financier a du être fait fait par Olam pour permettre à l'équipe au pouvoir de mener leur emmerdante politique de développement.

4.Posté par bekaboyono le 08/11/2012 12:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Vive le Woleu-Ntem sans Olam-le-piège-mortel !

5.Posté par Oréma le 08/11/2012 14:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
PAS D'OLAM CHEZ NOUS AU GABON. ON EN A PAS BESOIN DE CES GENS LÀ POUR VIVRE BON SANG. ALI EST UN VRAI DÉMON ET IL EST À PLAINDRE CE PAUVRE NIGÉ.

6.Posté par NEM le 08/11/2012 17:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
J'espère que les populations du Ntem ont bien réfléchi à ce sujet de déforestation et de l'hévéaculture. Le vaillant député de Minvoul Mr. Dzibe vous a donné la possibilité de comprendre les dangers qui vous guettent dans cette zone la plus densément peuplée du Woleu-Ntem et du Gabon. Le Collectif des Ressortissants des Villages concernés par ce projet avait également bien expliqué ces dangers en terme d'arguments historiques en précisant la dépravation des terres causée par la culture de l'hévéa et l'allure de travaux forcés qui serait imposée aux populations; argumenst économiques qui précisent que le projet n'aura guère de rentabilité socioéconomique et que Olam pourrait bénéficier d'une sérieuse rentabilité financière sans oublier la destruction des exploitations agricoles villageoises. Olam ne paiera pas d'impôts et de droits de douane pendant 25 ans; arguments socioculturels, la forêt du Woleu-Ntem est l'une des meilleures du monde en terme de variétés des plantes. C'est donc un lieu de prédilection des rites et coutumes fang; arguments environnementaux, des très grands risques: déforestation, pollution des eaux et des sols, érosion des sols car ces monocultures sont hautement destructrices des écosystèmes forestiers et source d'un déséquilibre écosystémique grave. Les pesticides utilisés par Olam seront responsables des maladies graves telles que les cancers; arguments juridiques, la loi 16/01 chap. VI, art 252-261 portant code forestier en Republique gabonaise est celle qui protège les intérêts des uns et des autres en matière de propriété foncière et l'article 12 du code forestier détaille que le domaine forestier rural est constitué des terres et forêts dont la jouissance est résevée aux communautés villageoises lesquelles doivent exercer un droit d'usage coutumier. La loi 16/01 se trouve donc violée par l'Etat et les quelques ressortissants du Woleu-Ntem, brillants de la politique du ventre et de la prédation d'argent pour participer au plan de décimation d'une zone forestière porteuse d'avenir et qui participe à la protection de l'écosystème mondial. A ne pas oublier que Olam avait donné 91,5 milliards de Fcfa à la Présidence gabonaise moyennant l'acquisition des terres gabonaises. Avions nous compris celà ? Les fangs vont-ils baisser la culotte ? Attention, Olam a commencé à vous déblayer la forêt. Bitam, Mitzic ont déjà été victimes de cette culture dont les bilans sont gardés secrets.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...