News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Gabon/USA : Un incendie s’est déclaré à l’ambassade du Gabon à Washington

Le site de la Liberté - LVDPG Révolution le Lundi 21 Septembre 2009 à 16:33 | Lu 1799 fois



Gabon/USA : Un incendie s’est déclaré à l’ambassade du Gabon à Washington
LIBREVILLE (AGP) – Un incendie a éclaté dans la nuit de dimanche à lundi à l’ambassade du Gabon à Washington aux Etats-Unis d’Amérique (USA) sans faire des victimes, a appris l’AGP de sources sûres dans la capitale fédérale américaine.

Selon la source, le feu serait parti du sous-sol au rez-de-chaussée de l’immeuble abritant les locaux de la mission diplomatique du Gabon. Le feu a été maîtrisé par des pompiers américains qui ont intervenu pour circonscrire le sinistre.

Pour l’instant l’origine de cet incendie n’a pas encore été élucidée, a indiqué la source.

Ce drame survient alors que certains gabonais résidant aux Etats-Unis avaient projeté de manifester ce lundi mais ils avaient été dissuader par l’ambassade qui avait d’ailleurs pris des dispositions pour que la manifestation n’ai pas lieu.

On rappelle qu’au lendemain de la proclamation des résultats de l’élection présidentielle du 30 août dernier donnant vainqueur Ali Bongo Ondimba avec 41,73% des voix, un incendie s’était déclaré à l’ambassade du Gabon à Dakar (Sénégal). Les causes de ce sinistre ne sont pas toujours déterminées.


Lundi 21 Septembre 2009
LVDPG Révolution
Vu (s) 1799 fois




1.Posté par oleri le 21/09/2009 20:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
bientot on va tuer les français et on va bruler les ambassades d'autres pays .c'est bien les gars continuer comme ça.....bientot le maroc la france malgré les crs..on peux aussi tuer les ambassadeurs par empiossonement ou par coup de canif

2.Posté par 10bale le 21/09/2009 21:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ce n'est que le commencement...
Vous verrez ce qui arrivera demain!

3.Posté par Engone Mefane le 22/09/2009 03:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bjour,

La marche sur washington Dc du 21 septembre 2009 a belle et bien eu lieu. aucune dispositions n ont ete prise par L Ambassade pour que la manifestation n’ai pas lieu. C EST UN MENSONGE.

Mardi 22 septembre 2009, vous aurez, une edition speciale de toute la marche, un compte rendu parfait et je vous avise que ce fut un succes.

A demain Mardi.
NB. Vous aurez des images

4.Posté par Abeke R le 22/09/2009 09:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
En cette période incertaine pour le pays, l es Gabonais doivent s’imprégner des faits d’intérêt National, et ne doivent pas se diriger vers les querelles et les insultes qui vont nous distraire de l’objectif principal qui est la défense de la constitution gabonaise.
Peu importe nos convictions politiques, nous avons besoin de lucidité en ces temps.
Les fins des règnes de Mobutu et d’Houphouet Boigny, ont accouché des guerres civiles interminables dues à certains chefs de guerre assoiffés de pouvoir pour le premier, et certains opportunistes qui n’ont pas hésité de glisser dans la xénophobie pour le second.
Seulement, chez nous, les stratégies des uns et des autres sont tellement décevantes et ridicules qu’ils poussent le peuple qui ne veut pas être traité d’idiot à ne plus rester silencieux.
Tout en restant dans une position respectueuse des hommes, de la justice et de transparence, je veux éclairer un fait qui a alimenté les discussions ces jours derniers.
Dans notre culture gabonaise, que l'on soit du nord ou du sud, quand on élève un enfant, ce dernier devient le vôtre et la relation consanguine n’est pas obligatoire quant à la distribution des biens et autres avantages.
Autrement dit, si Mme Nkama Joséphine n’est pas la génitrice de Monsieur Ali Bongo, elle reste néanmoins sa mère et donc Monsieur Albert Bernard Bongo, son père, à ce titre, le fils qui est donc Gabonais quels que soient ses origines, peut prétendre aux plus hautes responsabilités du Pays de façon, bien sûr démocratique.
Mais les propos mensongers débités par la mère de ce dernier ne sont pas entrain de lui rendre service. Trop de mensonges de la part de cette femme qui a été de surcroit première dame du pays.
Venons un peu sur les dates qui peuvent nous apporter un peu de lumière.
Mme Patience Dabany, de son vrai nom Joséphine Nkama est née le 22 janvier 1944 à Brazzaville au Congo , nous le savons tous, son fils Ali est né en 1959 à Brazzaville au Congo. ( La mère et le fils ont donc une différence de 15 ans ! )
Déjà, il n'est déjà pas très certain que cette femme ait pu mettre au monde cet enfant à 15 ans parce que à cet âge elle n’était pas encore l’épouse de Mr Albert Bernard Bongo, je vous explique.

Malgré notre jeune âge, il y a des vieux Gabonais qui peuvent encore nous dire que Mr Bongo Albert Bernard a vécu une première liaison avec Mme Rose Ngoulakia, sœur ainée de Mme Joséphine Nkama et que cette dernière, ne sachant ni lire ni écrire ne pouvait devenir première dame du Gabon.
Dans le strict cadre familial, elle a été remplacée à son mariage par sa jeune sœur cadette Mme Nkama qui elle, était relativement instruite, tout ceci entre les années 64 à 66, juste avant que Mr Bongo n’arrive au pouvoir.

D'autre part, ce n’est pas un secret pour les Gabonais, nous savons tous que Mme Nkama, avant de se lier à Mr Bongo, vivait déjà une histoire ou était liée à Mr Ndouna Dépenaud, écrivain-poète Gabonais qui se fera assassiner quelques années plus tard, en 1977 soit disant parce qu'il continuait à fréquenter Mme Bongo Joséphine, cette fois devenue Première.
Nous voyons tous dans cette histoire que Mr Ali ben Bongo, étant né avant toutes ces dates, ne peut être l’enfant biologique de Mr et Mme Bongo.

Autre fait présenté par l’ex première Dame du Pays, c’est la Guerre ou plutôt les émeutes entre le Congo et le Gabon.
Ces émeutes ont eu lieu à la suite d'un match de football, en 1962, tout le monde peut le vérifier dans les annales d'histoires. ...et ces violentes émeutes ont duré au maximum deux semaines.
Comprenez donc que quand l’artiste compositeur Patience Dabany affirme qu'ils sont arrivés, elle et sa famille au Gabon le 29 octobre 1960 à la suite de cette Guerre civile, c'est un gros mensonge, elle aurait du évoquer d’autres raisons...
Tout ces faits historiques ont pour but de signifier clairement qu'en 1959, date de la naissance d'Ali Bongo, Mme Nkama qui n'avait que 15 ans n’était pas déjà liée à Mr Albert Bernard Bongo.
Il y a de nombreuses incohérences entre la date de la naissance de cet enfant, l'âge de la maman au moment de cette naissance, la date annoncée des émeutes entre le Congo et le Gabon, la date et les raisons de leur arrivée au Gabon...
De toutes les façons je crois que les différentes interventions télévisées de la mère et du fils n'auront pas réussi à convaincre les Gabonais qui, au delà de tout ce qui se trame, ne veulent surtout pas être pris pour des dupes.
Et, vu la situation politique du pays avec cette vacance de poste qui ne se dénonce pas, on se demande pourquoi autant de justification sur cette nationalité ?
Jeff, Betty, et Grâce ne sont-ils pas aussi les enfants de Mme Nkama et de Mr Albert Bernard Bongo ? Ils n’en sont pourtant pas moins originaires d’Ethiopie ?

Ce sont les justifications mensongères de Mme Nkama qui peuvent faire naître le « syndrome Ivoirien » dans une culture Gabonaise où l’enfant qu’on élève à les mêmes droits que celui qu’on met au Monde.
La vérité sortira bien sûr de la bouche de Myboto qui, un jour sera obligé de discuté les intérêts de ses petits enfants pendant le partage du gâteau, ou d’Assélé, Ngari ou Sandoungout quand ils sentiront leurs pouvoir se rétrécir par « les futurs propriétaires du bord de mer »

C'est pas un pamphlet politique, soyons juste vigilants en cette période critique pour le Pays. Et ayons un oeil surnoi sur la la grande vague tsunamienne qui est entrain de s'abattre sur les côtes gabonaises.

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...