News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Gabon : UPG - Méssage de voeux 2016 de l'Union du Peuple Gabonais

Le site de la Liberté - Télé UPG le Mercredi 6 Janvier 2016 à 12:02 | Lu 1029 fois



Mesdames, Messieurs,

Chers compatriotes,

Le Gabon, notre pays, vient de traverser une nouvelle frontière, dans la plus grande incertitude, mais avec une légitime détermination de se prendre en charge, et d'œuvrer avec force conviction, à choisir librement, la voie de sa propre survie.

Héritiers d'un échec patent, dressé avec lucidité par le père de la Rénovation lui-même, les tenants de l'Emergence ont cru exorciser ce passé et ce passif, en le couvrant par une large propension à la promesse facile, et par un art très consommé de la distraction de masse.

En vouant un véritable culte à un chapiteau, toujours promis au cirque, en lieu et place d'un palais des conférences internationales, détruit sans ménagement alors qu'il faisait la fierté du Gabon, le régime en place, jusque dans la caricature, montrait toute sa préférence pour les effets de manche et les jeux de scène.

Devant l'ouvrage de la Nation, qu'il s'est engagé à construire, les 5.000 logements promis à l'année, semblent visiblement à détruire plutôt qu'à construire, toutes choses qui ajoutent le jeu de massacre au registre des choses que le Gouvernement sait le mieux faire.

Chers compatriotes,

Dans un contexte général de grande morosité, qui invite au défi de la rationalisation de la dépense publique, ceux qui ont échoué dans l'abondance ne peuvent pas réussir dans la rareté.

Attribuant à la fois au ciel et à la terre, la cause de nos déboires, c'est ici le lieu de dire au régime en place, pour parler comme Cicéron à Brutus, que la faute de notre mal développement n'est ni dans les étoiles, ni dans la fluctuation des cours des matières premières, mais en nous-mêmes, notamment dans la mal gouvernance du pays.

Installés au gouvernail de la Nation, en rupture totale avec le Peuple, et ayant abandonné le navire de la République au gré des vents contraires, les émergents apprennent à découvrir Sénèque, lorsqu'il disait qu'il n'y a pas de vents favorables pour ceux qui ne savent pas où aller.

Chers amis,

Sur tous les tableaux et dans toutes les grilles d'évaluation, notre pays marque le recul.

Sur le terrain de l'économie, toutes les agences de notation fustigent la grande dépendance du Gabon au pétrole, en même temps qu'elles indiquent que la diversification reste la voie par laquelle nous sortirons de l'ornière de l'économie de rente.

Placés pour notre part devant le choix du développement, nous inclinons à penser que l'économie prospère par les marchés, et que de ce fait, le libre échange nous invite à aller rechercher par le monde, toutes les opportunités de profitabilité partagée qu'offre la globalisation de l'économie.

Sur le terrain politique, il est temps de faire le choix de la raison, en rompant définitivement, aussi bien avec l'autocratie, qu'avec ses glissements pernicieux vers cette monarchie de fait, installée à la tête du pays depuis cinquante (50) ans aujourd'hui.

Ayant amorcé la marche vers la démocratie à l'occasion de la Conférence nationale, le moment est venu pour notre pays, après vingt six (26) ans de manipulations électorales, d'installer définitivement le Peuple au centre du jeu politique.

Mesdames, Messieurs,

En rappelant que la volonté du Peuple est le fondement de l'autorité des Pouvoirs publics, en complétant pour dire que cette volonté doit s'exprimer à travers des élections honnêtes, l'institution du vote à un tour, dans un état unitaire, de faible démographie et de faible étendue, ne postule pas du vote honnête.

A l'épreuve de la pratique, il est aujourd'hui éprouvé que le vote à un tour vise simplement à offrir au régime en place, la possibilité d'enlever des victoires à la hussarde, de sortir les armes de la République contre le Peuple révolté, et de renvoyer l'opposition devant la Cour Constitutionnelle, dont l'impartialité dans le traitement du contentieux électoral est toujours favorable au Pouvoir en place.

Mesdames, Messieurs,

Pour avoir pris pendant deux années successives, la liberté de s'affranchir d'une obligation opposable, notamment celle de procéder à la révision annuelle des listes électorales, et pour avoir repoussé l'interconnexion des fichiers biométriques, dont l'intérêt est de rendre impossibles les inscriptions et les votes multiples, notre système électoral s'est disqualifié dans sa capacité à organiser des élections transparentes.

L'application échevelée de la biométrie nous invite, dans l'intérêt supérieur de la Nation, à solliciter l'accompagnement de la communauté internationale, avec laquelle nous sommes en bon commerce, pour éviter que par un dépit accumulé depuis 26 ans aujourd'hui, notre pays ne sombre dans le désordre.

Gabonaises, Gabonais, amis de la Patrie

L'année 2015, et particulièrement ce mois de décembre a été très difficile, pour toutes celles et tous ceux qui sont dans la peine, dans la douleur d'avoir perdu un être cher, pour toutes celles et tous ceux qui ceux qui sont dans la maladie, dans l'invalidité, dans la pauvreté, dans la solitude et dans l'angoisse du lendemain.

J'ai pour vous une pensée profonde et compassionnelle.

Au cours de cette année, le Gabon a vécu dans la douleur, le drame de ses enfants.

André Mba Obame a été rappelé à Dieu, dans des conditions regrettables, qui questionnent profondément notre volonté de vivre ensemble, dans le respect de nos différences, parce que ce précédent dévoile, mieux que tout, que l'engagement pour l'opposition vaut bannissement du citoyen dans ses droits.

Bruno Mboulou Beka qui a été inhumé 12 mois après son assassinat, continue d'interroger la crédibilité de la justice gabonaise face au Pacte républicain, qui proclame haut et fort, l'égalité de tous les citoyens devant la loi, et qui montre, notamment sous l'effet révélateur de la saisine de la Haute Cour de Justice entreprise par mes soins, que l'indépendance de la justice s'arrête devant le chef de l'Etat, et devant tous les dépositaires du pouvoir d'Etat.

Beranger Ntountoume Obame qui a été brûlé mortellement, entre les mains des gardiens de la Nation, suscite dans tous les esprits, la lancinante préoccupation, sur la question de savoir, qui gardera les gardiens.

Des enfants en bas âges et leurs parents, victimes du mal développement, ont été enlevés de ce monde sur la voie express, au seul tort d'attendre le taxi au bord de la route.

Chers amis,

Pierre Mamboundou disait, je cite, « lorsque je regarde ce pays, si riche de ses potentialités, et si pauvre de sa gouvernance, j'ai une larme dans le cœur, à défaut de l'avoir dans les yeux ».

Le drame de la voie express, qui ne tient qu'à la mise en place des passerelles sur les voies à grande circulation, pose tout le problème de la mal gouvernance d'un pays particulièrement riche, qui refuse de s'adapter aux évolutions, et donc, qui refuse de se renouveler.

A cette occurrence, j'ai engagé une réflexion, qui entend mobiliser toutes les énergies soucieuses de gagner la bataille de la mal gouvernance érigée en système de gouvernement, afin d'offrir à notre pays une chance de se renouveler.


Mesdames, Messieurs,

Chers compatriotes,

Je voudrais, à cet instant précis, formuler au Peuple Gabonais, les vœux fervents de grande espérance, afin que les temps heureux, rêvés par nos ancêtres arrivent enfin chez nous.

Je voudrais formuler à l'endroit des jeunes, qui m'impressionnent et me séduisent en même temps, les vœux fervents de solidarité, pour mener à son terme, le combat de libération qu'ils ont décidé d'engager contre les manipulations de toutes sortes.

Je voudrais formuler à l'endroit des forces du changement, porteuses de tous les espoirs du Peuple, les vœux ardents d'unité, qu'il nous importe de reconstruire urgemment.

Je vous remercie.

Le Président

MOUKAGNI-IWANGOU

Mercredi 6 Janvier 2016
Télé UPG
Vu (s) 1029 fois




1.Posté par gaspiller le 06/01/2016 13:41 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Où est passé l'argent des épargnants de BR SARL? Pourquoi Ali Bongo n'en parle pas? Ali, sache qu'il ya environ 11 000 epargnants gabonais qui ont des amis et des parents, il faudra donc compter environ 50 000 qui vont voter l'opposition

2.Posté par aka le 06/01/2016 16:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Moukagni aurait reçu beaucoup de Bongo Cfa pour participer à la destruction de l'opposition et appeler à voter pour Ali au dernier moment. Tous ces bapounous, qui croient que le ikokou.... conduit à la vice présidence.....font rire

3.Posté par Mbeng le 06/01/2016 17:15 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
A aka oû est le lien avec tes sottises . Va au pieds du savoir de ce monsieur pour apprendre car tu penses avec ton ( ce que je ne saurais prononcer )

4.Posté par django le 06/01/2016 19:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je dis hein ? Les rv avec Ali en secret et la voiture qu'il n'a pas rendu à Ping ... c'est comment ?

5.Posté par etat d''âme le 07/01/2016 11:28 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
django. le silence est parfois mieu j trouv. dnk ya eu un rdv avk ali. et une voiture oferte??! c la foutaiz kanmem et vs cmptez sortir d votre bourbier ainsi??ke l''union ns montre un foto ou un chek remi a ce mr. pa une foto assis just pr detourner

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...