Connectez-vous S'inscrire
News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Gabon : UPG : Communiqué final du conseil du Secretariat Exécutif

l'info réelle 7J/7 - LVDPG - Média Libre & Débat 24h/24 le Dimanche 3 Octobre 2010 à 23:32 | Lu 8174 fois



Gabon : UPG : Communiqué final du conseil du Secretariat Exécutif
Sous la présidence de Monsieur Jean Romain MOUROU MBINA, Premier Secrétaire Politique Adjoint de l’Union du Peuple Gabonais, le Conseil du Secrétariat Exécutif s’est réuni ce samedi 02 octobre 2010, à partir de 10 heures, en son siège national, sis à Awendjé.

A l’ouverture des travaux, le Conseil du Secrétariat Exécutif s’est félicité de la rencontre à Paris, le 27 septembre 2010, entre le Chef de l’Exécutif Gabonais, Ali BONGO ONDIMBA et le Président de l’Union du Peuple Gabonais, Pierre MAMBOUNDOU.

Le Conseil a salué le sens de responsabilité, l’esprit d’ouverture et de dialogue des deux acteurs politiques, à l’occasion de cette première rencontre intervenue un an après l’élection présidentielle caractérisée par une forte contestation des résultats et des exactions assorties de morts d’hommes à Port-Gentil.

Le Conseil a particulièrement noté que cette rencontre a eu le mérite, non seulement de rassurer le peuple gabonais sur la parfaite santé dont jouit le Président Pierre MAMBOUNDOU, mais aussi d’apaiser le climat politique national après une élection présidentielle tumultueuse.

La rencontre de Paris a donné lieu à des interprétations diverses et variées, voire tendancieuses chez certains compatriotes.

A l’instar de celle du 19 avril 2006 avec le Chef de l’Etat défunt, Omar BONGO ONDIMBA, l’Union du Peuple Gabonais appréciera en toute souveraineté, toute sollicitation d’échanges sur des questions d’intérêt supérieur de la nation.

C’est donc l’occasion de rappeler que depuis 21 ans, l’Union du Peuple Gabonais a sans relâche travaillé dans l’opposition pour l’intérêt de notre pays, et son parcours est sans conteste éloquent à plus d’un titre.

Il est donc important de dire que cette rencontre ne saurait être assimilée à une renonciation à ses convictions fondamentales.

C’est pourquoi, le Conseil du Secrétariat Exécutif tient à préciser que l’Union du Peuple Gabonais ne cédera pas aux sirènes de ceux qui confondent échange et trahison.



Parti de gouvernement, l’Union du Peuple Gabonais n’entend pas se satisfaire des incantations. C’est dans cette optique qu’à chaque occasion, il joint à sa critique sans complaisance de l’action du Pouvoir, des propositions constructives à la pertinence reconnue.

Le Conseil du Secrétariat Exécutif soutient sans réserve l’action du Président Pierre MAMBOUNDOU dont la démarche est en parfaite consonance avec la direction du Parti.

En définitive, le Conseil souhaite vivement que l’acte républicain posé par les deux acteurs politiques se prolonge et soit mis à profit pour améliorer le fonctionnement de nos institutions, parfaire le dispositif électoral, afin que les prochaines élections soient apaisées, fiables, transparentes et démocratiques.

Passant à l’analyse des points inscrits à l’ordre du jour, le Conseil s’est appesanti sur les sujets suivants :

Secrétariat Politique chargé de l’Education

Sur Communication du Secrétaire Politique chargé de l’Education, le Conseil a été informé :

-de la menace de grève de la CONASYSED et de la SECEG ;
-des problèmes de transferts des élèves dans les établissements scolaires.

S’agissant de la menace de grève de la CONASYSED et de la SECEG, le Conseil fait observer l’incapacité flagrante du Gouvernement à résoudre les problèmes récurrents de l’éducation, pourtant connus de tous.

En ce qui concerne les problèmes de transferts dans les établissements scolaires, le Conseil du Secrétariat Exécutif rappelle qu’il y a deux ans le Gouvernement PDG avait décidé d’orienter les élèves admis en 6ème dans les établissements privés pour pallier au déficit chronique des infrastructures scolaires dans les établissements publics.

Le Conseil s’indigne du fait que le même Pouvoir PDG refuse à ces élèves la possibilité d’intégrer les structures publiques d’enseignement, les privant ainsi du droit à l’égalité des chances.

Eu égard à ce qui précède, le Conseil invite le Gouvernement à tirer toutes les conséquences de ses insuffisances.


Fait à Libreville, le 02 octobre 2010

Pour le Conseil du Secrétariat Exécutif

Le Premier Secrétaire Politique Adjoint

Jean Romain MOUROU MBINA

Dimanche 3 Octobre 2010
LVDPG - Média Libre & Débat 24h/24
Vu (s) 8174 fois



Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

87.Posté par L&I le 11/10/2010 19:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Pahé ... trop fort !!!!

86.Posté par pahé le 11/10/2010 10:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Mbolo tout le monde. Juste pour vous dire que j'ai fais un petit dessin sympa sur mon blog titré Mamboundou , Ali 9 : la rencontre
Pour le voir et m'envoyer vos petits commentaires et mots gentils hypers cools, c'est en allant ici
. La bise. Pahé

85.Posté par nietszche le 09/10/2010 15:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
A PROPOS
http://gabao2009.ning.com/profiles/blogs/etaitce-une-rencontre-ou-une



Cher monsieur Mounanga Bounda , je vais me faire cours et concis en commençant par vous remercier de la publicité gratuite que vous vous faites à vous même.

Et bien avant de renvoyer autant de personnes à un pseudo cours de secondaire que vous ayiez suivi ou eu à donner sur l interprétation de la mimique gestuelle humaine ( votre considération de leur niveau d analyse ) , je poserai une juste la question de savoir pourquoi celui que vous défendez en donnant un tout autre interprétation de ce que tout le monde voit, s est adonné à cette séance-photo s il était aussi important de renforcer une image ubuesque et fantasmagorique de " Mamboundou l irréductible Gabonais " ( au pays des gaulois) , que vous tentez bancalement de défendre ?

Secundo, je laisse observé si vos intentions ne sont nullement de rafistoler le voile du flou propre au personnage politique qu’est Mamboundou Mamboudou depuis la présidentielle, que votre interprétation scientifique, correcte ou non, ne trompe que votre œil et votre perception par apport au fait final et concret, à savoir que Mamboundou a rencontré le Président de la République. Et là-dessus je me suis longuement abstenu de polémiquer car il n y a de secret que le temps ne révèle. Alors pas besoin de nous précipiter. Qui vivra verra. Si cette rencontre plaide pour le bien de tous , tant mieux.

Petit lambeau d une autre perception collective forte différente de votre EXPERTISE : Mamboudou a fait une photo sur laquelle , il apparait gêné , mal à l aise RIANT PRESQUE JAUNE et esquivant l objectif du photographe , agrippé à ses doigts ( signe de nervosité ) et son interlocuteur considère sa présence de manière peu alerte , mène le débat et s expend dans son fauteuil aguichant un sourire narquois propre à un satisfecit .

Maintenant, trêve d analyses, il appartient au président de l UPG, là où j ai toujours eu à reprocher ses manières de faire et de diriger son parti et ses ouailles, en tant que chef d un parti politique qui aspire à présider de ce qui relève du domaine publique, de COMMUNIQUER en lieu et place de la polémique pour se faire clair. Mais avec le style que nous lui connaissons, c est pas demain la veille, alors veuillez excuser le peuple de ne pas avoir le troisième œil comme vous, pour voir l inverse de ce qu’il voit. Et prêtez nous de grâce un peu plus que le niveau du secondaire.

84.Posté par nietszche le 09/10/2010 14:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
ERREUR DE CLICK : TEXTE POSTÉ PENDANT LA CONCEPTION le texte terminé suit.........

83.Posté par nietszche le 09/10/2010 14:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Cher monsieur Mounanga Bounda , je vais me faire cours et concis. Et ce en commencant par vous remercier de la publicité gratuite que vous vous faites à vous meme.

Et bien avant de renvoyer autant de personnes à un pseudo cours de secondaire ( votre consideration de leurs niveaux d analyse ) que vous ayiez suivi ou eu à donner sur l interpretation de la mimique gestuelle humaine, je poserai une juste question pourquoi s etre adonner à cette séance de photos s il etait aussi important de renforcer une image ubuesque et fantasmagorique de Mamboundou , que vous tentez bancalement de defendre .

Secundo, je laisse observé si vos intentions ne sont nullement de rafistoler via une presumée interpretation scientifique, correcte ou non, qui ne trompe que votre oeuil et votre perception du fait final et concret , à savoir que Mamboundou a rencontré le president de la republique, Mamboudou a fait une photo sur laquelle , il m apparait gené et le premier ignore à peine sa presence , s expend dans son fauteuil et aguiche un sourire narquois propre àet le voile du flou propre au personnage politique qu est Mamboundou

82.Posté par Mhagi09 le 09/10/2010 06:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Vous êtes curieux? Vous aimerez savoir ce qui s'est dit au cours de cette rencontre suivez ce lien: http://gabao2009.ning.com/profiles/blogs/etaitce-une-rencontre-ou-une. L'analyse que vous lirez vous permettra de comprendre qu'il ne s'est rien dit de précis car chacun garde sa position: ils s'enfoncent dans le fauteil non pas pour le confort mais pour préciser leur position intransigible. Mais il faut l'avènement du dialogue pour préserver la paix.

81.Posté par St.Michael le 08/10/2010 22:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
b[Chers compatriots irreductibles, soyez salués!]b

Rien à rajouter sur ce que dissent Diaz et Lepatriote.
Comme d’habitude, je voudrais d’abord souhaiter un prompt retablissement à notre compatriot PMM qui a été victim des coups viscieux du biafrais et de ses mercenaires cagoulés le 04/09/09.

Si Alibenbongo/PDG-Françafrique croit qu’ils iront quelque part en fragilisant (physiquement, mentalement et spchycologiquement) les gabonais, ils se trompent car les Gaboanis INTEGRES et IRREDUCTIBLES comme PMM et St.Michael peuvent subir des attaques physiques, materielles mais nous restons inebranlables sur notre FORCE SPIRITUELLE.

Those devils can shake our flesh but have no power to shake our spirit.
THE RIGHTENESS and THE RIGHTOUES will ultimately prevail thanks to Our Evenly Father, the ONLY and ALMIGHTY GOD.


Amen.

80.Posté par lepatriote le 08/10/2010 21:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je suis ravi qu'il y ait réaction via vos commentaires, ce qui caractérise un débat d'ouverture. Nous sommes donc plus ou moins convaincu qu'il ne suffit pas d'être intellectuel pour réussir en politique dans notre pays. Les entrées multiples de X ou Y dans le gouvernement ne me gênent pas. Ce qui est gênant, c'est l'échec enregistré pour la plupart, un genre de refroidissement, ralentissement, ... Il faut une nouvelle classe d'élite, une nouvelle équipe gouvernementale, du sang neuf, un nouveau système, une nouvelle vision, capable d'ériger un état entièrement démocratique, état de droit, de justice. De manière générale, l'Afrique ne pourra se développer sans ces atouts fondamentaux.
Le peuple ne mérite toujours pas mais subit...

79.Posté par Mouss Pacome le 08/10/2010 19:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Il y a un truc que je ne comprends pas très bien chez les gabonais, et je crois que tu pourras pousser un peu plus loin la reflexion.

Quand Mouloungui rencontre Ali Bongo Ondimba ; c'est un traître.

Et quand Mamboundou rencontre le même Ali Bongo Ondimba, le Président de la République, qu'il avait d'ailleurs (au passage) traité d'illégitime, de voleur d'élection etc : on trouve cela NORMAL, PATRIOTIQUE...

N y a t'il pas incohérence, inconstance... chez les gabonais ?

Et les exemples sont légions comme ça !


Ainsi va notre "opposition" alimentaire ! On vous connait (OVC)

Le ministre Mouloungui avait dit un jour :" on me donnera raison d'avoir compris très tôt..." et là je suis convaincu qu'il savait ce qu'il disait.

Vous savez que quand une population n'est pas suffisamment formée politiquement pour comprendre certaines choses ça fausse tout.

Les partis politiques ne jouent pas pleinement leurs rôles dans la formation de leurs militants : ce n'est que du petit bétail électoral

78.Posté par Léonid le 08/10/2010 18:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je partage entièrement l'analyse du conseil éxécutif de l'UPG, sur la rencontre de Paris entre le Chef de l'Executif et Le Président Pierre Mamboundou. Considéré comme le Mandéla du Gabon, Monsieur Mamboundou qui combat le systeme PDG depuis près d'un quart de siècle ne peut trahir tous ceux qui ont payé, de leur vie pour la liberté de notre pays. Pourquoi est-il anormal que les deux hommes se rencontrent? Qu'attendent les opposants à cette rencontre pour faire mieux que PMM?

77.Posté par Diaz le 08/10/2010 15:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@ la pensée gabonaise,

Votre point de vue et celui de M. Lepatriote se complètent. En effet, c'est le défaut d'éducation qui fait que les ressources intellectuelles dont nous disposons ne soient pas utilisées de manière rationnelle.

Pour la petite histoire, il n'y a pas très longtemps une jeune dame a obtenu un doctorat en physique nucléaire, puis est rentrée au Gabon. La dame étant originaire du Haut-Ogooué, les barons de cette province ont vite fait de lui s'offrir à elle comme parapluie politique et manager son destin. En un temps record, la dame s'est vue bombarder à la tête d’une direction au Ministère des Affaires Etrangères.

N'est-ce pas un sérieux problème d'éducation (au sens large) qui a animé ces responsables politiques du Haut-Ogooué? N'est pas un sérieux problème de vision?

Un peu de vision aurait voulu que cette dame soit envoyée à l'USTM, la soutenir à former d'autres physiciens de ce type, et lui fournir des moyens pour créer un laboratoire de physique nucléaire civile (avec tout l'uranium et le plutonium qu'on a) en vue produire notre électricité (moins cher et peu polluante que les moteurs de seconde main de la SEEG) dans 10 ou 15 ans.

Pour moi, ce gens n'ont ni morale, ni éducation et encore mois une vision. Ils ne sauront alors gérer aucune de nos ressources à bon et séant. Je parle en l’occurrence des chantres de l’émergence.

76.Posté par la pensee gabonaise le 08/10/2010 12:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
je terminerai en disant ceci:chaque analyse d'un probleme opere un decoupage de la realite de celui-ci et il est probable que les faits que l'une (analyse) attrape dans son filet ne sont pas identiques aux faits presentes par l'autre.

75.Posté par la pensee gabonaise le 08/10/2010 12:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@ Monsieur lepatriote

Je ne pense pas que le manque dont vous soulignez dans votre Post#71 soit le vrai probleme. Le probleme se situe dans l'utilisation rationnelle des ressources intellectuelles deja presentes. Vous auriez beau avoir le plus d'intellectuels possibles dans notre pays, mais si ceux-ci ne sont pas utilises a bon essien, leur productivite dans le developpement n'en serait que nulle. Pour exemple, je prendrais le cas de la Russie qui regorge d'enormes potencialites intellectuelles, mais qui n'arrive pas en a recolter la semence escontee parce que, les politiques ne sont pas orientees dans ce sens!

Les idees vecteurs de ce changement sont la, il reste aux classes dirigeantes d'en prendre note. Notre regret est de constater que, nos fameux dirigeants sont sourds volontairement a ces idees.

L'autre point tenant de ce probleme est la perversion par les regimes dictatoriaux de la classe intellectuelle africaine puis que, cette derniere n'a pas les moyens d'exprimer ses idees, de s'investir dans ce travail en dehors du pouvoir. Les pouvoirs sellent, filtrent tout ce qui peut etre fait, dit....

Il faudrait bien faire la difference entre les intellectuels opportunistes, vereux,..., des vrais, comme il convient de separer le mauvais grain du bon. Les intellectuels opportunistes, vereux, ne sont pas en realite des intellectuel, parce que, l'intellectualisme est une posture, un comportement face a plusieurs choses: c'est une ligne de conduite precise qui ne saurait faire complaisance a un regime quelqu'il soit, encore moins a celui dictatorial.

Mais on ne pourait pas se mettre ici a juger chaucun d'entre eux compte tenu que, les raisons de cette complaisance se sont faites dans diverses conditions, situations...

Peut etre que vous aviez voulu implicitement repondre a mon analyse (post#69). Vous et moi, engageons des analyses sur le meme probleme mais vu sur d' angles differents. Donc personne n'est dans le vrai comme dans le faux: nous poursuivons la meme idee.


74.Posté par la pensee gabonaise le 08/10/2010 12:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@ Monsieur lepatriote

je voulais parler de votre post# 70 et non 71 qui n'est pas le votre. Excusez-moi de cette erreur!

73.Posté par la pensee gabonaise le 08/10/2010 12:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@ Monsieur lepatriote

Je ne pense pas que le manque dont vous soulignez dans votre Post#71 est le probleme. Le probleme se situe dans l'utilisation rationnelle des ressources intellectuelles deja presente. Vous auriez beau avoir le plus d'intellectuels possible dans notre pays, mais si ceux-ci ne sont pas utilises a bon essien, leur productivite dans le developpement n'en serait que nul. Pour exemple, je prendrais le cas de la Russie qui regorge d'enormes potencialites intellectuelles, mais qui n'arrive pas en a recolter la semence escontee parce, les politiques ne sont pas orientees dans ce sens!

Les idees vecteurs de ce changement sont la, il reste aux classes dirigeantes d'en prendre note. Notre regret est de constater que, nos fameux dirigeants sont sourds volontairement a ces idees.

L'autre point tenant de ce probleme est la perversion par les regimes dictatoriaux de la classe intellectuelle africaine puis que, cette derniere n'a pas les moyens d'exprimer ses idees, de s'investir dans ce travail en dehors du pouvoir. Les pouvoirs selle, filtre tout ce qui peut etre fait, dit....

Il faudrait bien faire la difference entre les intellectuels opportunistes, vereux,..., comme il convient de separer le mauvais grain du bon. Les intellectuels opportunistes, vereux, ne sont pas en realite des intellectuel, parce que, l'intellectualisme est une posture, un comportement face a plusieurs choses: c'est une ligne de conduite precise qui ne saurait faire complaisance a un regime quelqu'il soit, encore moins a celui dictatorial.

Mais on ne pourait pas se mettre ici a juger chaucun d'eux compte tenu que, les raisons de cette complaisance s'est faite dans diverses conditions, situations.

Peut etre que vous aviez voulu implicite a mon analyse (post#69). Vous et moi, engageons une analyses sur le meme probleme mais vu sur plusieurs angles. Donc personne n'est dans le vrai comme dans le faux: nous poursuivons la meme idee.

1 2 3 4 5 » ... 6

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 17 Novembre 2017 - 04:32 Gabon - Jeûne national : L’appel de Ben Moubamba

Flash Info Résistance | Politique | Société | Economie | Art Sponsorisés | Scandale | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Société Civile | CAPPO | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Infos Plus | Education Nationale | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Estuaire | Woleu Ntem | Ogooué Maritime | Haut Ogooué | Ngounié | Moyen Ogooué | Ogooué Lolo | Ogooué Ivindo | Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame


Flash Info
20/11/2017 07:51

Flash info : Notre version mobile, plus rapide

Nous venons de rendre notre version mobile et tablette plus rapide, après plusieurs mois de travail, en vous informons aussi que votre site est rentré dans le club des meilleurs sites francophones...
Info juste & Utile : News 7J/7







Sport... !

Les Articles les plus lus

Démangeaisons : qu'est-ce que ça cache ?

0 Commentaire - 13/08/2017 - Info juste & Utile : News 7J/7

Pourquoi la bière fait - il tant uriner ?

0 Commentaire - 24/08/2017 - Info juste & Utile : News 7J/7

»Le destin m’a condamné à la stérilité »

0 Commentaire - 04/06/2017 - Info juste & Utile : News 7J/7

» Notre histoire d`amour qui a bouleversé ma vie”

0 Commentaire - 27/09/2017 - Info juste & Utile : News 7J/7

Cet accessoire qui peut vous aider à dormir plus vite

0 Commentaire - 10/07/2017 - Info juste & Utile : News 7J/7

Savoir Bien Vivre...

La Femme Emancipée

Incroyable !