News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Gabon : UPG - COMMUNIQUE FINAL DU CONSEIL DU SECRETARIAT EXECUTIF - 26/03/2011

Le site de la Liberté - Fax1 le Lundi 28 Mars 2011 à 09:23 | Lu 2468 fois



Gabon : UPG - COMMUNIQUE FINAL  DU CONSEIL DU SECRETARIAT EXECUTIF - 26/03/2011
Sous la présidence de Monsieur Mathieu MBOUMBA NZIENGUI, Secrétaire Exécutif de l’Union du Peuple Gabonais, et sur habilitation du Président Pierre MAMBOUNDOU empêché, le Conseil du Secrétariat Exécutif s’est réuni ce samedi 26 mars 2011, à partir de 10 heures, en son siège national, sis à Awendjé.

A l’ouverture des travaux, le Secrétaire Exécutif a informé le Conseil du séjour en France du Président Pierre MAMBOUNDOU. A son retour, il animera une Assemblée Générale au siège national du Parti.

Par ailleurs, le Secrétaire Exécutif a informé le Conseil de la tenue d’une conférence de presse, le mercredi 30 mars 2011, à 10 heures au siège national du Parti. Cette conférence de presse portera essentiellement sur la réaction officielle du Parti aux propos tenus par l’ancien Secrétaire Général après sa démission.

Passant à l’analyse des points inscrits à l’ordre du jour, le Conseil s’est particulièrement appesanti sur les points suivants :

Secrétariat Politique, chargé de la Culture, des Arts, de la Jeunesse et des Sports

Sur communication du Secrétaire Politique chargé de la Culture, des Arts, de la Jeunesse et des Sports, le Conseil du Secrétariat Exécutif a été informé des retards inquiétants pris par les travaux de construction des infrastructures relatives à l’organisation de la CAN 2012 par le Gabon et la Guinée Equatoriale.

Le Conseil note l’existence de trois structures toutes chargées de l’organisation de cet évènement. Il s’agit de :
- la COPICAN ;
- le Haut Commissariat à la gestion de la CAN ;
- et le Ministère en charge des sports.

Devant cette situation ambigüe, le Conseil demande à l’Exécutif d’éclairer les populations gabonaises sur le rôle dévolu à chacune de ces structures.

Suite aux doutes de plus en plus perceptibles au sein des populations gabonaises quant à la capacité du Gabon à organiser de manière effective et efficace la CAN 2012, le Conseil du Secrétariat Exécutif demande instamment au Gouvernement d’instaurer un débat public pour édifier les populations et dégager une position définitive vis-à-vis de la Confédération Africaine de Football.

Secrétariat Politique, chargé de l’Energie et des Ressources Hydrauliques

Sur communication du Secrétaire Politique chargé de l’Energie et des Ressources Hydrauliques, le Conseil a été informé de la célébration par notre pays de la journée mondiale de l’eau, le mardi 22 mars 2011.

Le Conseil a noté qu’au moment de cette célébration de nombreux gabonais n’ont toujours pas accès à l’eau potable ou en sont privés pendant plusieurs semaines voire plusieurs mois.

Le Conseil fait observer que malgré le fait que le Gabon, contrairement à d’autres pays tels que ceux du sahel, dispose d’énormes ressources hydrauliques, le problème d’accès à l’eau potable se pose toujours avec acuité.

Le Conseil dénonce un manque manifeste de volonté politique pour la résolution de ce problème.

En conséquence, le Conseil du Secrétariat Exécutif demande au Gouvernement d’éclairer le peuple gabonais sur les dispositions prises pour juguler le calvaire vécu par les consommateurs, et d’indiquer l’échéance de la réduction de ce déficit en eau potable.

Secrétariat Politique, chargé de la Santé et des Affaires Sociales

Sur communication du Secrétaire Politique chargé de la Santé et des Affaires Sociales, le Conseil a été informé du report de la 3ème phase de la campagne de vaccination contre la poliomyélite.

Le Conseil tient à marquer son étonnement quant à ce report, sachant que cette campagne a été programmée et budgétisée.

Le Conseil demande au Gouvernement de prouver aux gabonais, si ce décalage entre les 2ème et 3ème phases ne va pas constituer un handicap à l’efficacité du vaccin et de la campagne de vaccination.

Secrétariat Politique, chargé de l’Education

Sur communication du Secrétaire Politique chargé de l’Education, le Conseil a été informé de la célébration à Libreville, le 23 mars 2011, de la « Journée Nationale de l’Enseignant », sur le thème « Ethique et Déontologie de l’Enseignant ».

Le Conseil observe qu’aucun des Ministres en charge de l’Enseignement, n’a été capable, jusqu'à présent, de produire une cartographie des établissements scolaires, en vue, notamment, de tendre vers la carte scolaire, particulièrement à Libreville, et telle qu’elle existe tant dans les autres pays émergents que dans les pays post-émergents.

S’agissant du thème de cette année, le Conseil du Secrétariat Exécutif tient à préciser que les concepts d’« éthique » et de « déontologie » de l’Enseignant sont des concepts qui sont développés dans les Ecoles de formation de formateurs.

Ces concepts n’ont pas vocation à être évoqués en l’espace de quelques secondes au détour d’une allocution prononcée à la Radio et/ou à la Télévision, une fois tous les dix ou vingt ans, étant entendu que les thèmes varient d’une année à l’autre.

Eu égard à ce qui précède, le Conseil pense que le Gouvernement serait, par voie de conséquence, bien inspiré de pourvoir à la formation de l’Enseignant, à la création de conditions tant d’existence que de travail de ce dernier, ainsi que de tenir un séminaire annuel ou deux séminaires semestriels simultanément dans tous les Départements de la République à son intention.

Ces séminaires auraient pour objet, entre autres, de continuer à sensibiliser l’Enseignant sur l’éthique de sa profession et la déontologie de son métier, deux concepts qui lui auront été préalablement développés durant sa formation.

Secrétariat Politique chargé de l’Equipement et des Transports

Sur communication du Secrétaire Politique chargé de l’Equipement et des Transports, le Conseil a été informé de la décision de la municipalité de Libreville de taxer les Gabonais qui sortent de la Capitale.

Le Conseil rappelle que lorsqu’en son temps, Monsieur Pierre MAMBOUNDOU, Maire de la Commune de Ndendé avait institué une taxe de traversée de sa localité, le Gouvernement avait rué dans les brancards, en vue de la dénonciation de cette taxe, qui fut immédiatement supprimée.

Le Conseil estime que le Peuple Gabonais, qui vit beaucoup trop de difficultés existentielles au quotidien, n’a pas besoin d’une tracasserie supplémentaire, surtout par ces temps de problèmes économiques aigus.

Par conséquent, cette taxe doit être purement et simplement supprimée.

Fait à Libreville, le 26 mars 2011

Pour le Conseil du Secrétariat Exécutif
Le Premier Secrétaire Politique

Lundi 28 Mars 2011
Fax1
Vu (s) 2468 fois



Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

14.Posté par Aimée Marie L. le 28/03/2011 20:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Il ne reste plus au LVDPG qu’à créer une radio qui rappelle sur le continent africain la triste « radio mille collines ». Aujourd’hui la démocratie électronique lui offre l’occasion d’assouvir les pires des phantasmes ethniques apaisées en permanence par des attaques personnelles et/ou personnifiées sans lesquelles aucune ligne ne se lirait sur ce site.
Extraordinairement lamentables, hypocrites et bas, les propos de délateurs ( Ils ne savent faire que ça). L’épopée de la traîtrise qui les érige en prétendus porteurs des changements après avoir été au cœur des pires scandales (politiques, financiers, administratifs… et j’en passe). Combien de fois le Gabon a manqué les rendez-vous des changements à cause des compromissions, allégeance, bassesse, valise d’argent, sur le parcours de certains hommes qui ont appris à être corrompus depuis la vie étudiante, en Amérique du Nord, en Europe puis au Gabon.
A force de vous attaquer à Pierre MAMBOUNDOU, vous risquez de poussez à la révélation, ce qui pourrait affaiblir certains convertis aux changements. Nous sommes gabonais. Une démocratie a toujours besoin d’une majorité et d’une opposition. Les affrontements se font « projet contre projet » et non ethnie contre ethnie, région contre région ».
Depuis la mort du Président Omar Bongo, la haine tenue et entretenue sur votre site dépasse le seul fait de l’arrivée du Président Ali Bongo.
Qu’il s’agisse des MBA ABESSOLE, MAMBOUNDOU, MAGANGA, MYBOTO, MOUBAMBA, MBA OBAME, BONGO ALI, etc…. etc… il est temps de penser à un Gabon fait pour tous. Efficace dans ses projets (prospective, planification, exécution, contrôle). Je pense que nous devrions les inciter à dialoguer, parler, se pardonner, et condamner la haine raciale.

J’ai tout à fait conscience du mal que l’ethnisme a fait aux Gabonais. Nous avons des générations entières, brillantes qui n’ont pas pu exercer, réussir parce que une petite poignée de macro-milliardaires en Frs cfa hier et en euros et dollars aujourd’hui ont confisqué le pays, la transparence et l’amour du Gabon.
Il est temps que les choses repartent sur une base acceptée par tous.
Il y avait une plaque à l’accueil des espaces administratifs … j’espère qu’elle existe toujours. On y lisait « GABON D’ABORD »…. Pourquoi nos responsables politiques sont incapables de lui redonner un sens ?



13.Posté par Maganga II le 28/03/2011 12:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Rien ne sert de tirer sur une ambulance ou de fouetter un cheval mort. Au Gabon, Mamboundou est desormais un "has been" = UN CADAVRE POLITQUE.. Bien sur il y aura toujours ses griots qui continueront d'animer la galerie, mais ce sont que des aboiements de chiens abandonnes par leur Maitre qui s'en va vaccationner en France. Ces griots meritent plus la pitie que l'invective.
.

12.Posté par St.Michael le 28/03/2011 12:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
We can’t solve the problem with the same consciousness which created it in the first place (Albert Einstein).

Comment PMM croit libérer le Gabon pris en otage par les étrangers en allant jouer les marionettes comme pmm dans un gouvernemnt illégitime d’Alibenqui incarne un systeme avilissant d'un 1/2 siecle?

Comment après avoir crié haut et fort que le developpement pour un pays comme le Gabon passe par la démocratie la bonne gouvernance, se retrouve subitement attiré par les imposteurs mauvais gouvernants pour liberer le pays?

Comment après avoir dénoncé l’imposteur et après avoir declaré que s’il n’a pas travaillé pour bongo pere, il ne voit pas comment il peut se plier sous bongo fils qui n’atteint pas la cheville de bongo pere se retrouve subitement amoureux du régime qu’il pretend combattre depuis 20 ans?

Einstein, se trouvant face à une impossibilité sur la resolution d’un system d’équations le plus complexe qui l’ont conduit à la plus grande découverte scientifique de tous les temps avait dit:
We can’t solve the problem with the same consciousness which created it in the first place….

I will echo Einstein powerful statement by saying: we can’t solve Gabon oppression problem by making alliance with Alibenbongo/pdg-francafrique…we have to disentangle from the bongoism doctrine and dogmatic approach.

Amen!

11.Posté par loool le 28/03/2011 11:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
MOUANDA KASSA ton écriture,relate d'une réelle ouverture.Cependant tu devrais apprendre à t'éloigner de tes amis quand ceux ci ne partagent plus tes convictions.Je crois personnellement que la connivence de votre président n'est plus à nier.Bien que je reconnaisse qu'eu égard a son passé et même sans cela les injures ne sont pas de mise.
Un Passant

10.Posté par MOUANDA KASSA le 28/03/2011 10:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je suis très outré de lire des inepties, des "trepignements" des donneurs de leçons de prohibité, de bonne morale et autres exemplarités, tomber dans l'invictive enfantine et maladive, l'injure et l'insulte gratuites pour se donner bonne conscience(??!)
Que nous africains et singulièrement gabonais spéculions sur " l' actuel chemin " pris par PMM( ce ne sont que des spéculations non fondées- Dieu merci), c'est lègitime et démocratique. Mais que nous allions jusqu' à injurier, calomnier un individu, père de famille, qui, des années durant, a sacrifier et sa femme et ses enfants pour essayer de défendre un peuple dont la classe "avertie" est des plus minables, c'est annonciateur d'une " décadance irréversible" de notre : " oui je dénonce pour être vu et entendu, pour être appelé ensuite ". Comment, vous éminences grises de GABAO, nés et elèvés dans des valeurs enviables sous d'autres cieux, pouvez, sans aucune retenue verser dans une forme de bassesse qui, à mon avis peut faire douter de votre capacité mentale à assurer la relève de ceux qui, aujourd'hui , tant bien que mal défendent ^l'interêt général avant de penser à eux-mêmes ?!
Votre attitude, peut à juste titre, contraindre certains à aller vers ceux qui sont haïs.
Rsaisez-vous chers frères, le gabon a besoin de tous ses enfants pour lutter contre son ennemi, le vrai celui-là, la françafrique. Ni ALI BONGO, PMM, MBA Abessole et encore moins ABO ne sont nos ennemis. N'eût été la nébuleuse françafrique, les précités ne se permettraient , pour ALI BONGO de s'imposer au pouvoir et, pour les autres, de " se jouer " du peuple.
Que Monsieur Pierre-Claver MANGANGA- MOUSSAVOU, me démente .
Lors d'une des éléctions présidentielles gabonaises, j'ai eu l'honneur d'accompagner, ce leader politique(PCMM) à l'Elysée où , en présence, il lui été dit, sans fioritures :" Nous soutenons encore BONGO et lui seul, donc veuillez vous rapprocher de lui , dans le cas contraire, politiquement, vous n'existerez plus" .Au sortir de du dit entretien, PCMM voulait, une fois de retour au pays informer le peuple. Mais de quel outils disposait-il et qui l'aurait cru ? Voila une piste de réfléxion pour vous les "CHE GUEVARA "des temps modernes.
En vous trompant de cible véritable, vous renforcez la françafrique. Elle n'attend que cela pour rigoler sur nos petites têtes d'intello du dimanche.
Et puis ayez le courage de reconnaitre qu'à défaut de vouloir combattre le nebuleux système colonialiste français, vous vous defoulez sur vos propre parents que son les politiciens cités plus haut.
Rencontrons-nous, élaborons des projets réalisables du changement dans nos pays respectifs, ciblons notre vrais ennemi et combattons le ensemble et arrêtons de nous en prendre à des "" victimes inconscientes" .

FRATERNELLEMENT §
MOUANDA KASSA, membre actif de l'UPG en France

9.Posté par PAMBOU le 28/03/2011 10:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Autant d'injures alors que vous n'êtes que l'ombre de vous mêmes.
Qu'avez vous fait de mieux que MAMBOUNDOU au point de mériter vous même votre respect?
Analysez sans insulter est le fait des élites mais le contraire est une attitude des médiocres.
Aucune action pratique de terrain sinon les injures virtuelles pour confirmer votre niveau de lacheté.

La révolution ou en est on? On est rentré à la maison?

8.Posté par lereflechi le 28/03/2011 02:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
il n'y a pas de mot, je suis écœuré, larmoyant au regard de tant de méchanceté

7.Posté par conscience le 28/03/2011 00:48 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
les ratés du pays. Pierre Mamboundou se recherche et veut faire de la récupération. un vrai con ce fils de pute!

"Secrétariat exécutif II du PDG"

vous serez tous punis par la loi, par Dieu et par le peuple gabonais.

6.Posté par St.Michael le 27/03/2011 20:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Alors que pendant les presidentielles de 1998/2005 nous avons donne nos voix a ce corrompu, lache, tribaliste et inconscient Pierre Maboundou Mamboudou qui n’a trouve mieux que d’emboiter le pas a Guy Nzouba pour fortifier l’installation de la monarchie dans un pays republicain et diversifie.

Nous avons explose de colere quand bongo pere a vole l’election de cet incompetent PMM le 1998/2005. Mais cette colere ne se justifie plus aujourd’hui quand la realite (cahee) nous apprend que PMM n‘a jamais ete presidentiable et n’a jamais eu des vraies ambitions pour liberer le Gabon sous l’emprise des etrangers biafrais et beninois. Tout le cirque de cet ignoble PMM etait de se remplir des poches au prix du sang des gabonais innocents et de fortifier malicieusement l’installation de la monarchie.

Meme si PMM etait devenu schizophrene, son subconscient l’interpellerait de temps en temps que l’alliance UPG-PDG n’est rien d’autre que la fabrication d’un bongo junior qui viendra ruiner les derniers jours de notre geeration mais surtout ruiner toute la vie de nos efants et petits enfants.

Voila ce dont on se souviendra de ce gabonais/africain PMM=Traitre, Lache, Tribaliste, mauvaise foi et INCOMPETENT dans l’esclavage perpetuel de l’homme blanc qui l’a soigné pour ces blessures mortelles le 04/09/09 (Quel cirque, quelle commedie!)

Voter PMM et l’UPG c’est voter la monarchie bongoiste incarnee par le biafrais Alben.

PMM era is damn over. Amen!


5.Posté par Mandela le 27/03/2011 20:49 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Meme pas honte de vous meme c est quoi un conseil de ministre de l upg sauf que vous n avez pas assez de couilles pour quqlifier sa de conseil de ministre a UN on a des hommes digne pas une bande de rigolo conseil conseil bla bla bla

1 2
Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...