News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Gabon : UOB : des étudiants molestés par les forces de l’ordre

Le site de la Liberté - Gabonlibre.com : News 7J/7 le Vendredi 27 Septembre 2013 à 06:53 | Lu 871 fois

La situation à l'Université Omar Bongo (UOB) devient très préoccupante. Hier, 26 septembre, l'enceinte de cette institution académique a vibré sous les bombes lacrymogènes des éléments de la gendarmerie de Gros-Bouquet, ainsi que l'arrestation de plusieurs étudiants.



Gabon : UOB : des étudiants molestés par les forces de l’ordre
Les étudiants et les gendarmes ont encore été les acteurs de la longue série noire de perturbations qui secoue l'enceinte de l'Université Omar Bongo (UOB). Depuis le 11 juillet, les étudiants de la Faculté de Droits et Sciences Economiques (FDSE), manifestent contre les réformes mises en place par le doyen de ladite faculté, James Jean-Claude.

Les nombreux recours déposés par les étudiants pour dénoncer le caractère "arbitraire" de ces réformes, se sont soldés par des échecs. Les rencontres entre les membres de l'administration de la FDSE et les étudiants se sont multipliées sans pour autant aboutir sur un consensus. Curieusement, une liste d'étudiants exclus définitivement de l'UOB et des institutions académiques nationales ou internationales a été publiée. Une situation qui crée une fois de plus, un climat de tension au sein de l'université.

Les assemblées générales du côté des étudiants se sont multipliées pour demander la réintégration des exclus dans le parcours universitaire. Cependant, la réunion du jeudi 26 septembre n'a pas été du goût de l'administration de la FDSE qui aurait appelé les forces de l'ordre.

« Plusieurs étudiants qui n'étaient même pas présents aux différentes rencontres avec le doyen ont vu leurs noms sur la liste des exclus. Comment expliquer cela? On sait que parmi nous il y a des vendus, mais décider subitement d'exclure des étudiants à cause d'incompréhensions, cela démontre l'incapacité de l'actuel doyen à communiquer. Nous pleurons tous l'époque du professeur Zomo Yebe, l'ancien doyen », a confié un étudiant qui préfère garder l'anonymat.

« Depuis que cette liste est sortie, nous organisons des assemblées générales. Subitement, les gendarmes se sont invités aujourd'hui au sein de l'UOB. Pendant qu'on prenait la résolution de faire un sit-in devant le bureau du doyen pour manifester, les gendarmes se sont rués sur nous. Lançant des bombes lacrymogènes, matraquant tous les étudiants manifestants ou pas. Ils se sont rendus dans tous les recoins de l'université et ont molesté tous les étudiants qui se trouvaient sur leur passage .Ceux qui trainaient dans l'enceinte de l'université ont été surpris d'être arrêtés et battus par des hommes en uniforme », témoigne un autre étudiant.

Alors que les étudiants des départements de la Faculté des Lettres et Sciences Humaines (FLSH) sont en période d'examen de rattrapage de fin d'année, les deux départements de la FDSE débutent à peine les cours du second semestre de l'année académique 2012-2013 qui est pourtant censée être finie depuis quelques mois....


Publié le 27-09-2013 Source : Gaboneco.com

Vendredi 27 Septembre 2013
Gabonlibre.com : News 7J/7
Vu (s) 871 fois




1.Posté par JAKAFANE le 27/09/2013 10:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
A croire que tous les étudiants inscrits à l'UOB sont tous orphelins de père et de mère. Les enfants se battent seuls depuis des années et vous vaquez à vos occupations! C'est lamentable.

2.Posté par Grand-Maître Maçon Hiram Abiff le 27/09/2013 12:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Chers compatriotes, face à l'inhumanité, à la violence caractérielle et à l'injustice structurelle inscrites dans l'ADN du pouvoir de Satan Ojukwu Bongo, les Gabonais doivent maintenant se lever comme un seul homme pour le renvoyer au Biafra avec toute sa légion étrangère. Ceux qui avaient espéré de bonne foi que cet homme fourbe, rancunier, cupide et haineux pouvait diriger le Gabon; comme ceux qui l'avaient installé par calculs intestinaux et le grand peuple des abusés ont déjà eu 4 très longues années pour se rendre à l'évidence.

Parce qu'il a eu maille à partir avec les études et l'intelligence, comme son ministre Moundounga et son conseiller Opiangah, ce clan n'a qu'une seule idée en permanence: détruire les lieux d'acquisition, de développement et d'expression de la connaissance et de l'intelligence. Ce n'est pas hasard si l'école s'est substantiellement dégradée et qu'elle devient le produit marchand le plus prisé par tous les commerçants véreux de la galaxy de la légion étrangère et ses connexions gabonaise. Je laisse à votre conscience cette célèbre déclaration d'un pasteur Allemand, Martin Niemoller: « Quand ils sont venus chercher les communistes, je n’ai pas protesté parce que je ne suis pas communiste.
Quand ils sont venus chercher les Juifs, je n’ai pas protesté parce que je ne suis pas Juif.
Quand ils sont venus chercher les syndicalistes, je n’ai pas protesté parce que je ne suis pas syndicaliste.
Quand ils sont venus chercher les catholiques, je n’ai pas protesté parce que je ne suis pas catholique.
Et lorsqu’ils sont venus me chercher, il n’y avait plus personne pour protester. »


MARTIN NIEMÖLLER, DACHAU
Arrêté en 1937 et envoyé au camp de concentration de Sachsenhausen.
Il fut ensuite transféré en 1941 au camp de concentration de Dachau.
Libéré du camp par la chute du régime nazi, en 1945.

3.Posté par ESPERANCE NGABATIA le 27/09/2013 12:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
SUIS D ACCORD AVEC TOI JAKAFANE
POURQUOI LES GABONAIS SONT SI INSENSIBLES AUX PROBLÈMES DE LEURS PROGÉNITURES? PENSENT-ILS QUE CE SONT LES BÉNINOIS OU CAMEROUNAIS QUI MARCHERONS A LEURS PLACE ? OU EST LA FAMEUSE ASSOCIATION DES PARENTS D’ÉLEVÉS? POUR ESSAYER DE PARLER DE CES PROBLÈMES EN FAISANT DES CITINGS SEIGNEUR ET MULTIPLIER DES ACTIONS POUR DIRE A ODJUKU ALI DEMON QUE YEN A MARRE.

4.Posté par tarchidime le 27/09/2013 15:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Quelle paradoxe! Les forces de sécurité, composées de fils de pauvres, de prolétaires,qui s'invitent à la bastonnade des étudiants,autres fils de pauvres et prolétaires comme eux tandis que des fils de nantis eux ont leurs places,pour les étudiants, dans des universités et des écoles les plus huppées de la planète,et pour les autres les hautes fonctions dans l'Administration gabonaise.

5.Posté par Priscilla le 28/09/2013 07:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
pendant que la légion étrangère matraque la jeunesse future élite du pays, l'opposition alimentaire ferme les yeux, la bouche et les oreilles pour se concentrer sur leur intérêt personnel: obtenir un siège aux prochaines élections locales. Tout ce vacarme depuis 2009 n'était que du pipot, des aboiements de chiens mal servis qui réclament leur paté.

JEN a même dépassé Mayila dans la danse du ventre. L'UN est mort. AMO s'il te plait va et reste vivre en Europe. Le spectacle est terminé, les rideaux sont baissés. Silence !

Seul l'insurrection peut maitenant nous libérer des bongo et du PéDé-g.

6.Posté par ESSOMBA le 28/09/2013 21:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Priscilla le 28/09/2013 07:40 Attention

a la degringolade du jugement temeraire

7.Posté par ESSOMBA le 28/09/2013 21:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Priscilla le 28/09/2013 07:40 Attention

a la degringolade du jugement temeraire

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...