News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Gabon : UN(Union Nationale) solidaire de Jean Eyeghe Ndong dans l’affaire des fêtes tournantes

Le site de la Liberté - Gabonlibre.com : News 7J/7 le Lundi 8 Septembre 2014 à 11:55 | Lu 2466 fois

Union nationale (Un, parti dissout de l’opposition) a dans une déclaration samedi à Libreville annoncé son soutien total à l’ancien Premier ministre Jean Eyeghe Ndong, également vice président de ce parti, sommé par la Cour des comptes de justifier l’utilisation de 98,3 milliards de FCFA qu’il aurait reçu du Trésor public entre 2006 et 2007.



« L’Union Nationale a encouragé son Vice-président dans sa volonté de répondre publiquement à ces accusations. Elle s’est tenue à ses côtés lors de sa conférence de presse du 29 août dernier », souligne la déclaration dont une copie est parvenue à Gabonactu.com


« Après avoir écouté les explicitations du Vice-président Jean EYEGHE NDONG, puis, par la suite, analysé le rapport d'audit commis à cet effet par la Cour des Comptes, le Bureau National du Parti tient tout d'abord à marquer son soutien sans réserve, sa confiance totale au Vice-président Jean EYEGHE NDONG, et souscrit totalement aux arguments qu'il a développés dans sa déclaration », précise le texte.

Jean Eyeghe Ndong a en effet animé une conférence de presse le 29 août dernier pour s’étonner de la notification de la Cour des comptes et surtout des sommes qu’il aurait détournées.


« L'Union Nationale tient ensuite à marquer sa désapprobation face à une procédure bâclée et inquisitoriale qui ignore la présomption d'innocence et les droits de la défense, fondements essentiels du droit pénal gabonais. L’Union Nationale y voit l’instrumentalisation de notre justice à des fins politiciennes et une manœuvre tendant à noircir l'image de Monsieur Jean EYEGHE NDONG, de l’Union Nationale et, au-delà, de toute l'opposition », poursuit le texte qui demande également à l’actuel chef de l’Etat, Ali Bongo Ondimba de justifier aussi la gestion de l’argent des fêtes tournantes destiné au ministère de la Défense dont il est le ministre durant la période incriminée.


Dans le même texte, l’ex UN accuse le numéro un gabonais de s’enrichir de façon outrancière affirmant même qu’il finance certaines de ses dépenses privées avec de l’argent du Trésor public.

Le pouvoir n’a pas encore réagi à ces affirmations.

« L’Union Nationale affirme qu'en s’en prenant à son Vice-président, le pouvoir émergent a voulu tester la capacité de certains de ses membres à répondre de leur gestion au pouvoir. Elle prendra sa part à la clarification de la gestion des fêtes tournantes », ajoute le texte voulu assez corsé contre le pouvoir en place.

Depuis la mi-août, plusieurs cadres gabonais sont auditionnés pour leur implication dans la gestion de l’argent des fêtes tournantes, une initiative de l’ancien président Omar Bongo Ondimba visant à développer l’arrière pays à travers des investissements de l’ordre de 50 milliards de FCFA par province. Quelque 500 milliards de FCFA ont été débloqués dans le cadre de cette initiative mais une récente étude a démontrée que 400 milliards ont été détournés.

Seul l’actuel secrétaire général du ministère des Mines, Jeannot Kalima est en prison dans ce dossier. Il est soupçonné d’avoir détourné 595 milliards de FCFA. Les auditions se poursuivent et le dossier n’est loin d’être clos.

Gabonactu

Lundi 8 Septembre 2014
Gabonlibre.com : News 7J/7
Vu (s) 2466 fois




1.Posté par doukdouk le 08/09/2014 11:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
En accusant le chef de l'exécutif de s’enrichir de façon outrancière , c'est une bonne chose. Tout gabonais bien placé dans les arcannes du pouvoir et surtout ayant géré à un moment Un Gouvernement, on aurait voulu que Mr EYAGUE NDONG dise ce qu'il sait de ces dépenses privées du chef de l'Exécutif, concernant l’argent du Trésor public utilisé par celui-ci. Car ne disant pas la vérité telle qu'il la connait, c'est comme si chaqu'un se tient par la barbichette. Que Mr EYEGHE SACHE Qu' Il devient avant tout un opposant. Pour gagner la confiance des gabonais, il gagnerait à etre franc devant le peuple au lieu de faire dans la menace stérile...

2.Posté par Bouka Rabenkogo le 08/09/2014 20:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
QUEL LANGAGE VOULEZ QU'ON UTILISE?

Jean Ping montre la Lune, on regarde son doigt!!!

Radembino Coniquet René Secrétaire Général de la Présidence de la République pendant trente huit (38) ans dit simplement ceci en langage Bantou:

Omar Bongo Ondimba est mort en fonction, Président de la République Gabonaise Chef de l'Etat pendant plus de quarante (40) ans. Donc Père de la Nation près d'un demi siècle! Les gabonais doivent pour cela, comme cela se fait dans notre "Tradition Bantou" faire impérativement le Retrait de "Deuil National" d'Omar Bongo Ondimba, Président de la République Gabonaise Chef de l'Etat. Et "Organiser la Grande Palabre" traditionnelle Africaine Bantou Kamite. Ce retrait de deuil qui se fera selon notre tradition permettra de vider tous les contentieux post-mortels, faire le bilan d'étape et fixer le Cap du Millénaire ((Constituante)) pour notre Pays et l'Afrique.

"La Palabre Africaine"

Nous sommes "Le Berceau de l'Humanité, le Flambeau des Nations et la Lumière de Civilisation". L'Afrique en général et le Gabon en particulier doivent guider pour ce "Nouveau Millénaire" toute l'Humanité qui sombre dans le chaos civilisationnel Occident/Orient.

Une Aurore Nouvelle a annoncé le dimanche 17 août 2014, l'Eveil de la Nouvelle République et l'Indépendance Réelle du Gabon et de l'Afrique.
"UNITÉ - CONCORDE - FRATERNITÉ"

L’Adhésion au mouvement "ÇA DOIT SE FAIRE MAINTENANT" est libre.
(Les plus Grandes Victoires sont Pacifiques).
Large diffusion
"Le Patriote"
Contact : 07364378/05226928

Voir: L’avis de René Radembino Coniquet sur la conférence nationale souveraine
http://gabonreview.com/blog/lavis-de-rene-radembino-coniquet-sur-la-conference-nationale-souveraine/

3.Posté par Mr Ebang le 08/09/2014 21:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Déclaration soutien de l'Union Nationale au Vice-président, Monsieur Jean EYEGHE-NDONG, Ancien Premier Ministre.

(6 septembre 2014)

L'Union Nationale a suivi avec attention les incriminations du Pouvoir dit émergent contre son Vice-président, Monsieur Jean EYEGHE NDONG, ancien Premier Ministre, qui le déclarent, à titre provisoire, comptable de fait de sommes d'argent qu'il aurait reçus du Trésor public, en sa qualité de Président du Comité des fêtes tournantes de la province de l'Estuaire pour les années 2006 et 2007. Ces sommes s'élèveraient respectivement à 1 milliard 300 millions de francs CFA et à 97 milliards francs CFA, soit un total de 98 milliards 300 millions de francs CFA.

L’Union Nationale a encouragé son Vice-président dans sa volonté de répondre publiquement à ces accusations. Elle s’est tenue à ses côtés lors de sa conférence de presse du 29 août dernier.

Après avoir écouté les explicitations du Vice-président Jean EYEGHE NDONG, puis, par la suite, analysé le rapport d'audit commis à cet effet par la Cour des Comptes, le Bureau National du Parti tient tout d'abord à marquer son soutien sans réserve, sa confiance totale au Vice-président Jean EYEGHE NDONG, et souscrit totalement aux arguments qu'il a développés dans sa déclaration.

L'Union Nationale tient ensuite à marquer sa désapprobation face à une procédure bâclée et inquisitoriale qui ignore la présomption d'innocence et les droits de la défense, fondements essentiels du droit pénal gabonais. L’Union Nationale y voit l’instrumentalisation de notre justice à des fins politiciennes et une manœuvre tendant à noircir l'image de Monsieur Jean EYEGHE NDONG, de l’Union Nationale et, au-delà, de toute l'opposition.

L’Union Nationale dénonce cette volonté de nuire cherchant à faire assumer par l’Opposition toute la responsabilité d’un grand déballage qui détourne le regard des Gabonais de la gestion apocalyptique de leur pays, de son pillage à grande échelle par Ali Bongo et sa légion étrangère, et qui les empêche de se poser les bonnes questions sur leur existence actuelle notamment celles de savoir où sont passés les 450 milliards de francs CFA du dernier emprunt obligataire? Avec quel argent Ali Bongo a acquis des biens immobiliers se chiffrant à des centaines de milliards de francs CFA en France, en Angleterre, aux Etats Unis et ailleurs dans le monde? Pourquoi lui qui n’avait au Gabon ni case en paille, ni case en bois peut-il ériger désormais des propriétés de plusieurs milliards de francs CFA? Pourquoi c'est le trésor public qui verse de l’argent à son épouse américaine ? Pourquoi ce mécontentement dans le pays marqué par le développement des formes désespérées de lutte dans lesquelles les Gabonais n’hésitent plus à mettre en péril leur vie même ?

L'Union Nationale s'étonne de ce qu'Ali Bongo, qui a participé à tous les gouvernements depuis les années 90 soit obsédé aujourd'hui par le désir d’apparaitre comme un homme neuf. Il doit savoir qu’il rendra compte des budgets qui ont été généreusement affectés, notamment à l’occasion des fêtes tournantes, au ministère de la défense.

L'Union Nationale réaffirme sa volonté de toujours se tenir aux côtés de ses membres injustement incriminés et appelle le peuple gabonais à redoubler de vigilance pour ne pas céder aux entreprises démagogiques d'un Pouvoir prédateur et calculateur qui dilapide comme jamais les deniers publics et ne se préoccupe que d’organiser sa pérennité.

L’Union Nationale affirme qu'en s’en prenant à son Vice-président, le pouvoir émergent a voulu tester la capacité de certains de ses membres à répondre de leur gestion au pouvoir. Elle prendra sa part à la clarification de la gestion des fêtes tournantes. Elle demande à ses membres et à ses sympathisants d’associer leurs documents et leur mémoire pour rétablir la vérité, toute la vérité, sur les fêtes tournantes et ceux qui doivent en rendre compte.

Je vous remercie

4.Posté par Mr Ebang le 08/09/2014 21:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Les plus grands voleurs du GABON c'est Ali et sa légion étrangère. Il doivent commencé par s'auto-sactionner ainsi on saura que sa quête vers l'impunité est légitime...

5.Posté par manfoumbi le 08/09/2014 23:19 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Nos frères nordistes sont parmis les plus grands voleurs de la république.
Leurs excès de fierté cache leurs faiblesses,la peur de l''''echec.Alors que tout homme passe par l''''echec.

6.Posté par Spleen le 09/09/2014 11:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Fetes tournantes:

Marcel Doupamby et 497 milliards de hors budget, avait recu 5.5 milliards pour fete tournante, compte de Fougamou devra etre entendu;Didjob, Mabicka, Ndongou.... pour la Ngounié
Gilbert Ngoulakia l' inamovible president de la cours de compte, fils de paysan, devra justifier ses multi-millards...à la Lutte contre l'enrichissement illicite ( debat ouvert aux Gabonais)
Juste Valère Okologho... pour le compte de Haut Ogooué
Jean Francois Ntoutoume Emane... pour Estuaire
Michel Essongué et Mme Dossou ...pour Ogooué Maritime
Ndemézo, Methogo, Ona ondo, Charles Mba... pour le woleu Ntem
RAO, Rogombet,Davin, Mekam ...pour le moyen ogooué
Ikambouaya, Ngazouzet...pour l'Ivindo
Boutamba, Angelique, Mboumbou... pour la Nyanga
Massima, Louembet, Boukoubi, Ndama...pour l'ogooué Lolo

7.Posté par Okoss le 10/09/2014 16:55 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Manfoumbi
Tous les noms cites par Spleen sont les enfants de qui ds le Nord. Complexe et jalousie. Va boire ton moussoungou a Rio

8.Posté par andjoua le 11/09/2014 16:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
COMMENÇONS PAR LE COMMENCEMENT ali est nigérian, akroubessi béninois,
il ne faut surtout pas oublier cela avant de faire quoi que ce soit. Que ces deux horribles personnages justifient leur identité dans mon pays......les dépenses d'ali et d'akroubessi en france aux états unis, en angleterre, alors que le gabon manque d'écoles, ...?????

Vous parlez même de quoi? et de Qui??? MONSIEUR JEAN EYEGHE NDONG EST GABONAIS ET TOUS LES AUTRES, c'est ali et akroubessi que nous ne connaissons pas où sont leurs villages??? ils parlent quel dialecte sans oublier les tombes de leurs grands parents ????????????
Quand à ngoulakia, il ira régler son problème avec albert bernard bongo

9.Posté par andjoua le 11/09/2014 16:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
COMMENÇONS PAR LE COMMENCEMENT ali est nigérian, akroubessi béninois,
il ne faut surtout pas oublier cela avant de faire quoi que ce soit. Que ces deux horribles personnages justifient leur identité dans mon pays......les dépenses d'ali et d'akroubessi en france aux états unis, en angleterre, alors que le gabon manque d'écoles, ...?????

Vous parlez même de quoi? et de Qui??? MONSIEUR JEAN EYEGHE NDONG EST GABONAIS ET TOUS LES AUTRES, c'est ali et akroubessi que nous ne connaissons pas où sont leurs villages??? ils parlent quel dialecte sans oublier les tombes de leurs grands parents ????????????
Quand à ngoulakia, il ira régler son problème avec albert bernard bongo

10.Posté par Pala le 11/09/2014 18:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Eh, Andjoua, tu y va fort là !!! Je suis quand-même d'accord avec toi oh!

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...