News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Gabon : Trois opposants arrêtés selon la version de Jeune Afrique

Le site de la Liberté - Gabonlibre.com : News 7J/7 le Dimanche 12 Mai 2013 à 07:20 | Lu 1267 fois

Trois militants de la société civile proches de l'opposition ont été arrêtés samedi lors d'une manifestation différente de celle organisée par le pouvoir pour dénoncer les crimes rituels au Gabon, a constaté une journaliste de l'AFP.



Gabon : Trois  opposants arrêtés selon la version de  Jeune Afrique
Certains dirigeants de la société civile avaient décidé de boycotter la manifestation, organisée notamment par l'Association de lutte contre les crimes rituels (ALCR), lorsque la Première dame du Gabon Sylvia Bongo Ondimba, a annoncé sa participation. Dénonçant une récupération politique du pouvoir, ils ont appelé à une autre manifestation, dans un quartier populaire de Libreville, que les policiers ont interdite.

"Dès qu'on a amorcé la marche, ils nous ont chargés", a affirmé Annie Léa Meye, membre de "Ca suffit comme ça".

"Vendredi la présidence gabonaise avait démenti toute tentative de récupération. C'est au contraire ces gens-là qui veulent instrumentaliser la douleur des familles contre le pouvoir (...) comme si c'était le pouvoir qui organisait les crimes rituels", a déclaré le porte-parole de la présidence, Alain Claude Bilié By Nzé.

Intervention d'Ali Bongo

La manifestation conduite par la Première dame a rassemblé entre 3.000 et 4.000 personnes portant des tee-shirt, pancartes et banderoles clamant "Stop aux crimes rituels". Elle s'est achevée devant le palais présidentiel du bord de mer en présence du président Bongo.

Le chef de l'Etat a assuré que la justice devait être "notre rempart à tous", et demandé une modification du code pénal pour les auteurs de crimes rituels.

"Les auteurs des crimes de sang avec prélèvement d'organes devront encourir la condamnation à perpétuité, sans aucune possibilité de remise de peine. Ces mêmes peines seront appliquées aux complices et aux commanditaires éventuels", a annoncé le président, récoltant des applaudissements de la foule. "Aucune circonstance atténuante, aucune forme de clémence ne devra être permise", a-t-il ajouté.

Pour lutter contre ce phénomène, M. Bongo a également estimé que la Police devait être plus présente dans les quartiers. "Je demande par conséquent au Parlement de mettre à la disposition du Gouvernement tout l'arsenal législatif nécessaire (...) pour une plus grande efficacité de nos forces de police et de gendarmerie", a-t-il déclaré.

Un débat récurrent

La découverte du corps d'une fillette sur une plage de Libreville le 19 mars avait fait scandale et relancé le débat sur les crimes rituels, régulièrement relatés par la presse gabonaise. Début avril, l'interdiction d'une marche de protestation pacifique contre l'inertie des pouvoirs publics avait encore alimenté la polémique sur les réseaux sociaux.

Pratiqués par des cercles secrets adeptes de sorcellerie, les crimes rituels consistent à prélever le sang de la victime et certaines parties du corps - yeux, sourcils, oreilles, sexe, langue, lèvres, bouts de peau, cerveau - censées offrir santé, richesse, réussite et pouvoir.

Dimanche 12 Mai 2013
Gabonlibre.com : News 7J/7
Vu (s) 1267 fois




1.Posté par Lola le 12/05/2013 11:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Nos pyromanes demandent les peines les plus lourdes contre eux mêmes, sachant très bien qu'ils sont au dessus des lois, au dessus de la justice. ça détend le climat politique toujours tendu. hein, des blablablaaaa, rien que des blablablaaaa, à la veille des nominations, on en retrouvera encore des corps décapités, sans sexes, ni langues, yeux, oreilles et vidés du sang. Finalement les gabonais sont des vampires, des sorciers, des buveurs de sang. Les hommes au pouvoir n'ont de valeur que grâce au sang, aux organes humains quel pays !

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...