News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Gabon : Trois entreprises pour la résurrection de Jeanne-Ébori

Le site de la Liberté - Gabonlibre.com : News 7J/7 le Mercredi 20 Mars 2013 à 09:13 | Lu 711 fois

L’opération de désamiantage de la Fondation Jeanne-Ebori se poursuit, avant son dynamitage, et on en sait un peu plus. Le bel édifice qui abritait cet établissement hospitalier depuis plus d’un quart de siècle va laisser place à un «hôpital universitaire de référence pour la mère et l’enfant».



Gabon : Trois entreprises pour la résurrection de Jeanne-Ébori
Créée en juin 1985, la Fondation Jeanne-Ebori, du nom de la mère du président Omar-Bongo, est arrivée au soir de sa vie. Situé à l’entrée du quartier Louis, l’imposant immeuble qui abrite cet hôpital de la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS) va être dynamité ainsi qu’annoncé par Gabonreview (Cf. http://gabonreview.com/blog/la-fondation-jeanne-ebori-fermee-avant-dynamitage/).

C’est à la société française Dauphiné isolation environnement (DI Environnement) qu’a échu le marché du désamiantage de la Fondation Jeanne Ebori à Libreville. Elle devrait passer encore un mois dans cet hôpital où elle a déployé 35 personnes (5 venues d’Europe et tous les autres de Cote d’Ivoire où elle a formé du personnel en y désamiantant de nombreux édifices).

Il est établi que le désamiantage coûte très cher. «Les opérations demandent des équipements et des systèmes de protection importants. Surtout pour la protection individuelle de l’ouvrier. Le désamiantage génère dans l’environnement confiné des particules d’amiante friables qui représentent un danger mortel pour l’ouvrier s’il devait en inhaler», explique un technicien rencontré à la périphérie du chantier, avant de poursuivre : «À Jeanne Ebori on trouve de l’amiante dans différents conduits de climatisation et d’électricité mais aussi sur le parquet des étages où il a été utilisé comme isolant et prévention anti-incendie. Les fibres d’amiante sont un poison extrêmement toxique pour l’homme. Elles pénètrent profondément dans l’appareil respiratoire, pouvant provoquer de nombreuses pathologies.»

«C’est lorsque l’amiante a été alors perçu comme un risque environnemental menaçant toutes les populations que son usage intensif a été défini comme un problème majeur de santé publique […] Selon un rapport parlementaire, 35 000 décès survenus entre 1965 et 1995 seraient dus à des expositions aux fibres d’amiante et quelques dizaines de milliers de décès sont prévus entre 2005 et 2030» à travers le mone, lit-on sur Wikipedia.

DI Environnement qui a déjà désamianté la Banque gabonaise de développement (BGD) devrait ensuite passer à la cité de la Démocratie où trois gros bâtiments sont proposés au désamiantage avant réfection. Conçu à l’origine pour être un hôtel, l’hôpital Jeanne Ebori ne répond plus aux normes, pour ce qui est notamment des conduites d’oxygène et autres appareillages pour le traitement des malades.

L’immeuble est donc voué au dynamitage et va laisser place à la construction d’un «hôpital universitaire de référence pour la mère et l’enfant» qui gardera le nom de Jeanne Ebori. Les travaux de construction seront confiés à l’entreprise autrichienne Vamed Engineering, mondialement connue comme spécialiste en construction d’infrastructures hospitalières, tandis que la sous-traitance sera assurée par l’Entreprise de travaux publics et de construction (Entraco). Le nouvel espace comprendra un grand nombre de bâtisses dont le plus haut ne dépassera pas 5 étages.

Gabonreview

Mercredi 20 Mars 2013
Gabonlibre.com : News 7J/7
Vu (s) 711 fois




1.Posté par Tchougoudja Le Fils le 20/03/2013 21:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
De l'amiante, wouaw! Un produit hautement toxique, mortel. Je suis sûr qu'il y en a parmi le personnel de Jeanne Ebori qui sont morts de cancer sans le savoir. Dans d'autres pays des individus ont même porté plainte contre l'Etat pour empoisonnement.

Il faut porter plainte contre les Bongo car on a certainement passé sous silence ceux et celles (y compris les malades) qui sont morts ou qui ont vu leur mort précipiter par l'amiante...

2.Posté par OKONDJA le 20/03/2013 22:39 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Frére Tchougoudja le Fils tu parles de l'amiante à Jeanne Ebori ,savez vous que l'immeuble qui abrite tout les Ministères (Santé,Transport, Commerce,Aviation Civil, Cours de qlq chose etc..................)Cet immeuble contient de l'amiante ? il ya 3ans au moins cet immeuble devait être soit disant désamianter ,les barricades ont été faite à l'époque la fameuse émission qui passait à la une en avait même parler ,sa durer un moment le temps de mettre le plan de désamiantage au point , certains Ministères avaient déménager en attendant cette fameuse opération,mais hélas cette info ou campagne a accouché d'une souris.Comme d'habitude le dossier a été surement détruit et le personnel continu naturellement et bêtement ou naïvement à travailler dans cet immeuble comme si de rien était, c'est la Gabon

3.Posté par N'Nsa le 21/03/2013 06:30 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Moi ce que je vois, c'est que on remis a "Entraco" la sous-traitance des travaux. Nul n'est sans ignorer que Entraco fut la societe d'Edith bongo, qu'elle a leguee a ses enfants, mais Ali s'est accaparE de ca. Bref
D'abord on est bien parti pour une surfacturation des couts des travaux (pour de pietre prestations) et surtout comme toujours l'argent doit revenir aux Bongo, car c'est "leur" hopital, c'est leur projet...et c'est leur Entraco qui doit la reconstruire...
Et quant a

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...