News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Gabon : Trois bambins retrouvés morts dans un garage à Owendo

Le site de la Liberté - Gabonlibre.com : News 7J/7 le Mercredi 6 Février 2013 à 00:07 | Lu 2383 fois

La une des deux quotidiens gabonais était meublée, ce mardi 5 février 2013, par ce fait divers aussi cruel que macabre. Trois enfants, âgés de 2 et 3 ans, ont été retrouvés morts dans une voiture de marque BMW, visiblement en panne, stationnée au cœur d’un garage à Owendo à quelques centaines de mètres de la mairie.



Gabon : Trois bambins retrouvés morts dans un garage à Owendo
Si les versions rendues publiques par les deux principaux quotidiens du pays, Gabon Matin et L’Union divergent. Les deux titres indiquent que trois enfants, deux garçons et une fille, dont l’âge serait de deux et trois ans, ont été retrouvés morts dans une berline stationnée dans un garage, non loin de la mairie d’Owendo, banlieue et commune située au sud de Libreville. Vraisemblablement, les corps n’étaient pas encore entrés en putréfaction ce qui laisse penser que ces bambins n’étaient décédés pas décédés depuis longtemps.

Selon les témoignages, ces enfants seraient de nationalités burkinabè et congolaise ; d’autres disent togolaise. Toujours est-il que, selon des sources concordantes relayées par les deux journaux, ils auraient disparu de la vue de leurs parents respectifs dans la matinée,cee qui a conduit à entamer des recherches. Selon les parents, les enfants, qui habitent le même quartier, avaient l’habitude de se retrouver pour s’amuser ensemble.

Gabon Matin indique que le père de la fillette de 2 ans avait remarqué que celle-ci n’était pas là lorsqu’il a demandé à son épouse d’aller chercher ses autres enfants à l’école. Il s’est du coup mis à sa recherche. Passant au peigne fin le quartier, sans succès, il s’est résolu sur le conseil du voisinage de se rendre du côté des forces de l’ordre et de sécurité et même des chaines de télévision pour les alerter de la disparition. En allant chercher la photo de sa fillette pour illustrer ses recherches, sieur Harouna Cobre a marqué un arrêt au niveau de ce garage où les enfants avaient l’habitude de s’amuser. Examinant les lieux, il est tombé sur ce véhicule dans lequel il a découvert l’horreur : trois cadavres d’enfants. Une fillette et deux garçonnets.

Les portières du véhicule n’étaient pas bloquées tandis que la vitre de la portière côté chauffeur était cassée, ce qui exclu l’hypothèse d’une mort par asphyxie, à moins d’une mise en scène. Et la population, accourue pour s’enquérir de la découverte, de se poser une multitude de questions. «Avec une vitre cassée, même si les portières étaient bloquées, c’est peu probable que les enfants soient morts étouffés. C’est surement quelqu’un qui les a mis dedans après les avoir tué», a estimé une dame au bord des larmes, alors même que d’autres parlaient de crime organisé.

«C’est sûr que les meurtriers ont compris qu’ils ne pouvaient pas trainer ces corps en plein jour. Ils ont alors choisi de les planquer là avec l’espoir de les récupérer la nuit venue. C’était certainement pour aller arracher des parties», a lancé un autre badaud.

Informée, le procureur de la République, Sidonie-Flore Ouwé, s’est rendu sur les lieux, en compagnie d’officiers de police judiciaire. L’enquête ouverte permettra-t-elle de lever le voile sur cette affaire aux contours bien ténébreux ?

Alors que la patate est encore chaude en ce qui concerne la mort du Camerounais Amadou Yogno, voilà que cette nouvelle affaire vient davantage alourdir le climat d’insécurité qui sévit au Gabon. La vigilance est désormais de mise.

Gabonreview

Mercredi 6 Février 2013
Gabonlibre.com : News 7J/7
Vu (s) 2383 fois



Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

12.Posté par lepigeur le 07/02/2013 11:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Poste 10. Ces faits sont gravissimes. On ne plaisante pas sur la mort d'un enfant ni de personne d'ailleurs. Qu'est-ce-que tes conneries viennent faire là dedans ?

11.Posté par jeanine mikala le 06/02/2013 15:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
LE MABOULE A CHAQUE FOIS QU'ON PARLE DES VRAIS MAUX QUI MINENT NOTRE PAYS LE GABON, TOI TU ES LA POUR INSULTER , PENSE TU QUE C'EST NORMALE? UNE FOIS T'AS RECONNU QUE LE FAITE DE TE FAIRE ENCULER PAR ALI OJOUKOU ONDIMBA TE FAISAIT PERDRE LA TÊTE. ON NE T'A JAMAIS INDEXER ICI ALORS DE GRÂCE NE VIENS PAS DISTRAIRE LES GENTS QUAND ON RÈGLE LES PROBLÈMES DE NOTRE GABON.RESSAISIE TOI SINON TES INJURES VONT TE POURSUIVRE TOI MÊME, N'AS TU PAS LA CRAINTE DE DIEU? VA A L’ÉGLISE POUR QUE CE DÉMON QUI TE TIENS PRISONNIER TE LÂCHE MON CHER MABOULE.

10.Posté par Le maboule qui a ecrit au poste 2 le 06/02/2013 14:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
il finira par accuser Ali mon amant cheri bien aime comme je suis amoureux de lui je l'aime a mourir donc quiconque touche a un seul de ses poils il aura affaire a moi ,le BOAZ de mon cul ouvert

9.Posté par La Voix de la Révolution Gabonaise le 06/02/2013 13:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
PAUVRE GABON! PAUVRE PEUPLE! NOUS SOMMES VRAIMENT DES INCAPABLES. AU LIEU DE DENONCER CHAQUE JOUR LES CRIMES RITUELS COMMIS DANS NOTRE PAYS, AGISSONS CONTRE LES RESPONSABLES : LE POUVOIR EN PLACE. "LE SILENCE DEVANT LE CRIME A SES IMPLICATIONS DE RESPONSABILITES DEVANT LE DELIT COMMIS".
NOUS GABONAIS SOMMES DES LACHES, C'EST POURQUOI CE QUI EST IMPOSSIBLE AILLEURS L'EST AU GABON. NOUS SOMMES INCAPABLES DE NOUS UNIR POUR PRODUIRE QUELQUE CHOSE DE POSITIF. MAIS QUAND IL S'AGIT DE FAIRE DU MAL, DE DETRUIRE NOTRE PROPRE PAYS, NOUS NOUS ILLUSTRONS MIEUX QUE LES AUTRES.
L'HEURE EST VENUE DE NOUS INTERROGER D'ABORD SUR CE QUE NOUS SOMMES. POURQUOI L'HOMME NOIR EST-IL AUSSI MAUVAIS? LORSQU'ON A DES INSTINCTS DE MEURTRE ON NE PEUT PAS TRANSFORMER UNE SOCIETE ET ON NE DOIT PAS PRETENDRE DIRIGER UN PAYS.

8.Posté par Verre de cristal le 06/02/2013 12:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
L'émergence version Alain Bongo Ben Ali 9%...1 pays pays maudit par ce biafrais de ouestaf et leurs pratiques occultes à la con. Il ya 1 marché chez lui au Nigeria où on trouve les organes humains: vous voulez 1 langue, on vous emmène là où elle est;Vous voulez 1 sexe, idem...

je reste persuadé que ce trafic s'étend maintenant jusqu'au Gabon où ils doivent avoir leur marché spécial. Alain Bongo est arrivé par le sang, il adore ça, et le sang coulera encore. Mais c'es surtout son sang et celui de sa famille qui couleront bientôt...

7.Posté par Ndambo le 06/02/2013 10:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Oooooooooh, vraiment c'est grave ! une affaire de plus qui va finir dans les casiers poussiereux de la justice à 2 vitesses. Ce pays vous a déjà maudit, point de paix tant que vous serez là. Assassins !

6.Posté par Grand-Maître Maçon Hiram Abiff le 06/02/2013 10:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ojukwu Bongo Obi Jeffrey Alain et ses comparses pédés et lesbiennes de la légion étrangère ont décidé de mettre le Gabon à sang, avec leurs pratiques de sorcellerie comme le vaudou, la franc-maçonnerie et tous ce qu'ils importent d'Afrique de l'Ouest. En effet, depuis que ce pays existe, on n'a jamais vu autant de crimes impunis en un laps de temps si court. Tous les jours que Dieu crée, on ramasse des carcasses humaines du fait de cet abominable régime.

Et ce ne sont pas les agitations stériles d'une procureur complice de ce régime sanguinolent et sanguinaire, la lesbienne Sidonie-Flore Ouwé Assélé, qui changera quoi que ce soit. Elle nous a tellement habitué à son agitation diabolique qu'elle est devenue pathétique. Mais tous ces meurtriers, commanditaires et commandités, tapis à l'ombre d'Ojukwu Bongo Jeffrey Alain et de sa légion étrangère à la présidence de la république, au gouvernement, à l'Assemblée Nationale, à la Cour Constitutionnelle et dans les autres institutions de la République doivent savoir que leurs jours sont comptés. Là, ils ont touché des enfants Togolais, Burkinabè ou Béninois. Des gens qui connaissent les clés du vaudou. Qui vivra verra.

Que Dieu qui a inspiré Obar Bongo, le fondateur de ce régime assassin, lors de ces deux derniers discours publics, frappe de sa main puissante tous ces meurtriers et leurs maîtres. Que le feu de Dieu descente dans tous les lieux où les cultes sataniques et les messes noires sont pratiqués dans ce pays. Trop c'est trop.

5.Posté par Le maboule qui a ecrit au poste 2 le 06/02/2013 05:03 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Il doit s''y connaitre en sciences occultes idiotes. Suivez ses clics,avant l''epuisement de ce debat, je vous jure que le poste 2 finira par accuser ALi.

4.Posté par Le maboule qui a ecrit au poste 2 le 06/02/2013 05:03 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Il doit s'y connaitre en sciences occultes idiotes. Suivez ses clics,avant l'epuisement de ce debat, je vous jure que le poste 2 finira par accuser ALi.

3.Posté par Pala le 06/02/2013 01:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
C'est quoi le BOAZ ?

1 2
Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...