News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Gabon : Transition démocratique: Tout se gâte à cause d’un processus à géométrie variable

Le site de la Liberté - La Révolution LVDPG le Mardi 11 Août 2009 à 10:25 | Lu 799 fois



Gabon : Transition démocratique: Tout se gâte à cause d’un processus à géométrie variable
Elle avait pourtant bien commencé, Madame le Président Rose Francine Rogombé. Aujourd’hui, tout porte à croire que les réalités du «clan» et des intérêts ont fini par la rattraper, et peut-être, par la prendre en otage.

La prestation de serment devant la Haute Cour et la concertation d’avec les différentes forces vives de la nation, avaient été applaudis des deux mains par les Gabonais. Tout cela, pensaient-ils, auguraient d’une transition paisible, sans accrocs, sans peau de banane, et surtout, sans eurts et sans couac. Et Madame Rose Francine Rogombé entrait, avec grandeur et honneur, dans les annales de l’histoire du Gabon.

Le premier accroc fut la reconduction de Jean Eyeghe Ndong comme Premier-ministre, chef du Gouvernement. Il y eut beaucoup d’hésitations et d’atermoiements, et surtout, dit-on, de pressions multiformes. Si, en toute âme et conscience, Madame le Président de la république n’a pas cédé à toutes ces pressions, elle n’a pas néanmoins échappé à la formation d’un cabinet dont l’ossature était constituée par les membres du principal parti politique au pouvoir depuis plus de quatre décennies. Et pourtant, conformément à la loi fondamentale, l’Exécutif, en cas de vacance du pouvoir, est intérimaire. En d’autres termes, pendant cette période de vacance du pouvoir, les deux pans de l’Exécutif, présidence de la république et gouvernement, se doivent être des institutions de transition. C’est donc un cabinet de transition, débarrassé de toute coloration partisane, que Madame Rose Francine Rogombé, et Jean Eyeghe Ndong, avaient le devoir, et presque l’obligation constitutionnelle de former. Il n’en fut rien.

A propos de la nomination du Vice-président de la République pendant cette même période de vacance de pouvoir, là-aussi, la loi fondamentale ne le prévoit pas. A quoi servirait d’ailleurs un poste de vice-président de la République dans une période qui ne dure, tout au plus, que 45 jours? Du coup, d’aucuns, dans l’opinion, n’hésitent pas à penser que la reconduction de celui qui occupe actuellement ce poste que Pierre Mamboundou qualifia jadis de «factotum» a été faite à dessein. Un deal qui expliquerait la «neutralité» revendiquée et affichée par sa formation politique, et aussi sa mise à «l’écart» des joutes électorales.

Puis, il y a le remaniement du gouvernement, suite à la démission de Jean Eyeghe Ndong. Ce gouvernement a été remanié au moment où cinq de ses membres avaient déjà fait acte de candidature à la présidence de la République. Ils s’appellent Jean Eyeghe Ndong, Casimir Oye Mba, André Mba Obame, Ali Bongo Ondimba, Pierre Claver Manganga Moussavou. S’abriter derrière des textes législatifs qui font défaut pour justifier le maintien de certains de ces ministres candidats au gouvernement paraît simpliste. Sinon, rien ne justifierait, également, le départ de quelques-uns d’entr’eux, si tant est qu’il n’y aurait aucune incompatibilité d’être, en même temps, candidat à la présidence de la République et ministre. Quelle autorité peut d’ailleurs avoir, pendant une période intérimaire, un chef de gouvernement, sur un ministre qui risque de devenir son chef une fois l’élection présidentielle terminée ? Mieux, quelle cohésion peut-il y avoir au sein d’un gouvernement dont deux ou trois ministres lorgnent le fauteuil présidentiel?

Sauf à vouloir amener les Gabonais à prendre des vessies pour des lanternes, il est évident que le maintien au gouvernement de certains ministres candidats obéit à d’autres logiques et masque mal d’obscurs desseins inavoués. Plus cocasses étaient les explications données par un de ces ministres-candidats pour justifier son maintien au gouvernement. Pierre Claver Maganga Moussavou, pour ne pas le nommer, prétendait que c’est, tout simplement, pour finaliser le dossier des examens qu’il se maintenait au gouvernement, puisque, disait-il, la jeunesse gabonaise lui est cher. Qu’à cela ne tienne. Mais jusqu’à ce jour, il est de notoriété, et il est même constitutionnellement reconnu, que la nomination, le départ, ou le maintien d’un ministre dans une équipe gouvernementale relèvent exclusivement des prérogatives et du pouvoir discrétionnaire du Président de la République, chef de l’Etat ; et du Premier-ministre, chef du gouvernement. Depuis quand, un ministre décide-t-il de se maintenir au gouvernement de son propre chef, et d’en partir quand il le jugera opportun, le temps de finaliser un dossier ? Si tel est le cas, il faudrait alors et désormais l’enseigner dans des écoles de sciences politiques, en instituant un cours intitulé «le cas Maganga Moussavou».

Toutes ces entorses qui mettent à mal une transition qui avait si bien commencé dissimulent des stratégies qui, au lendemain du 30 août, se révèleront au grand jour. Et bien malheureusement, les opinions nationales et internationales risquent de rendre Madame le Président de la République complice de ceux qui œuvrent dans l’ombre pour que cette transition débouche sur une situation à craindre et à redouter.

Source : NKu"u Le Messager Le Bimensuel d'Informations et d'Analyses - N°172 du 10/08/2009

Mardi 11 Août 2009
La Révolution LVDPG
Vu (s) 799 fois


Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...