News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Gabon : Trafic d’enfants : une Santoméenne arrêtée à Libreville

Le site de la Liberté - Gabonlibre.com : News 7J/7 le Mardi 11 Juin 2013 à 06:23 | Lu 1179 fois

Les scénarii de crimes rituels et autres meurtres avec prélèvement d’organes n’ont pas fini de faire couler encre et salive qu’un autre phénomène de société, le trafic des enfants, refait parler de lui. Ce lundi 10 juin 2013, Ernestina Paris Carvalho Da Silvade, une Santoméenne, a été arrêtée par les éléments de la police nationale gabonaise pour vol présumé d’enfants, a été remise aux autorités de son pays qui devront suivre le dossier.



Les jumeaux volés. ©Gabonreview/Steve jordan
Les jumeaux volés. ©Gabonreview/Steve jordan
Cette arrestation est la résultante d’une collaboration fructueuse entre les forces de police des Sao Tomé et du Gabon, réunies au sein d’Interpol (contraction de l’expression anglaise International Police organization).

L’affaire porte sur un enlèvement d’enfants à Sao Tomé et Principe. Une famille de ce pays voisin du Gabon ayant constaté au début du mois de mai la disparition de ses jumeaux, aurait saisi la police de santoméenne. Les recherches menées sur place auraient indiqué que la personne qui les avait enlevés avait quitté le territoire national. Fort de cela, le 16 mai 2013 en effet, la police gabonaise a été saisie par les services d’interpol de Sao-Tomé et Principe par l’intermédiaire de l’attaché de défense de l’ambassade de France au Gabon. Les recherches, sur le territoire gabonais, de dame Ernestina Paris Carvalho Da Silvade pour vol d’enfants ont ainsi été lancées.


Grâce à un système de géo localisation téléphonique, elle a été retrouvée au Gabon et interpellé par les éléments de la Police nationale. Placée en garde à vue en attendant d’être confronter à la justice, les enfants ont, quant à eux été placés, au centre d’accueil d’Angondjé. Ce lundi, 10 juin, en respect des règles internationales en la matière, les deux enfants ont été remis aux autorités santoméenes à travers une opération police à police qui s’est déroulée au siège du Commandement en chef de la police nationale à Libreville.

En présence du consul de Sao Tomé à Libreville, d’un policier de l’interpol santoméen, du commandant en chef de la police gabonaise, Léon Mistoul, et du procureur de la République, Sidonie Flore Ouwé, la jeune femme menottée a été rapatriée dans son pays où elle sera jugée pour répondre de cet acte.

Cependant, Ernestina Paris Carvalho Da Silvade nie complètement s’être rendue coupable de trafic ou de vol d’enfants. Elle aurait, selon ses déclarations, emmené les enfants au Gabon avec l’accord des proches qui voulaient leur épargner la précarité.

Si des questions peuvent subsister au sujet de cette opération, on se doit de souligner que le trafic d’enfant est un autre phénomène qui sème le désordre et le désarroi dans certaines familles. En amont, il y a des pays pourvoyeurs tels que le Bénin, le Togo, le Niger, entre autres, et en aval des pays récepteurs qui utilisent parfois ces enfants comme main d’œuvre dans des taches ménagères. Violemment combattu depuis quelques années, on espère que cette opération aura été une leçon infligée aux réseaux qui agissent sous cape.

Gabonreview

Mardi 11 Juin 2013
Gabonlibre.com : News 7J/7
Vu (s) 1179 fois




1.Posté par coudou le 11/06/2013 13:39 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Elle a Kidnappé les deux enfants à des but fétichisme.Car quand on voit le pays de destination:Gabon, on se pose des questions.Car ce pays en actuellement le siège mondial des crimes rituels, heureusement que la justice a commencé à frapper!!

Si on pouvait aussi rappatrier tous les béninois,Nigerian et camerounais (Bamoun) qui n'ont pas de cartes de séjour, ce serait vraiment génial!!

coudou

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...