News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Gabon : Tentative de reconversion d'un magistrat Français en conseiller d'Ali Bongo

Le site de la Liberté - Gabonlibre.com : News 7J/7 le Mercredi 1 Août 2012 à 12:27 | Lu 1044 fois



Gabon : Tentative de reconversion d'un magistrat Français en conseiller d'Ali Bongo
C'est sans doute ce que l'on appelle une opportunité de carrière. Alain Guillou, 61 ans, vice-président à la cour d'appel de Paris, a demandé à la chancellerie sa mise en disponibilité pour un poste aux contours flous de conseiller auprès de la présidence de la République du Gabon. Alors qu'Ali Bongo et sa famille sont menacés par l'enquête judiciaire sur les "biens mal acquis" – le considérable patrimoine accumulé en France par des chefs d'Etat africains –, la présence à leurs côtés d'un haut magistrat français pose quelques sérieuses questions de déontologie.

Elles n'ont pas échappé au Conseil supérieur de la magistrature (CSM) qui, comme l'a révélé Le Canard enchaîné le 18 juillet, a émis un avis négatif à la requête de M. Guillou. Le statut de la magistrature prévoit en effet qu'une demande de mise en disponibilité peut être refusée si le poste envisagé présente un risque de conflit d'intérêts ou s'il n'apparaît pas compatible avec la déontologie professionnelle. Parmi les pièces justificatives jointes à son dossier, M. Guillou a notamment omis de préciser le montant de sa future rémunération.

SOUDAINE PROMOTION

Ce magistrat n'est pas tout à fait un inconnu. En novembre 2010, il a été nommé en remplacement du juge Christian Pers pour présider le procès en appel de l'"Angolagate", une vaste affaire de vente d'armes qui mettait en cause plusieurs personnalités, dont Charles Pasqua, et qui avait valu aux hommes d'affaires Pierre Falcone et Arcadi Gaydamak d'être condamnés par le tribunal à six ans d'emprisonnement.

Ce dossier, qui envenimait les relations entre la France et l'Angola, faisait l'objet d'une attention très particulière à l'Elysée. On n'y avait guère apprécié que le président Pers refuse les demandes de remise en liberté déposées par Pierre Falcone, proche conseiller des dirigeants angolais. C'est dans ce contexte que le magistrat avait appris sa soudaine promotion à la Cour de cassation et son remplacement par Alain Guillou. En avril 2011, et alors que le parquet avait requis la confirmation des condamnations pour trafic d'armes et trafic d'influence contre MM. Falcone et Gaydamak, la cour présidée par Alain Guillou réduisait leur peine à trente mois en ne retenant que l'abus de biens sociaux. Elle prononçait la relaxe de Charles Pasqua.

Lorsqu'il a fait sa demande de mise en disponibilité, Alain Guillou ne pouvait ignorer que son projet de carrière ferait froncer quelques sourcils chez ses pairs. Est-ce pour cette raison qu'il a déposé sa requête dans les premiers jours de mai, au moment où la passation de pouvoirs dans les ministères entraîne une certaine désorganisation? C'est désormais à la garde des sceaux, Christiane Taubira, de se prononcer sur l'opportunité de sa reconversion en conseiller du dirigeant gabonais. Les réserves du CSM ont toutes les chances d'être partagées par la ministre.


Pascale Robert-Diard


http://www.lemonde.fr/societe/article/2012/08/01/tentative-de-reconversion-d-un-magistrat-en-conseiller-du-gabon_1740931_3224.html

Mercredi 1 Août 2012
Gabonlibre.com : News 7J/7
Vu (s) 1044 fois




1.Posté par ALI DOIT FINIR AVEC LE PDG le 01/08/2012 13:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

MONNNNNNN DIEUUUUUUUUUUU UN FRANÇAIS DE PLUS QUI VIENT SE REMPLIR LES POCHES AU GABON ,FAUT QUE SA CESSE .

2.Posté par PDGiste-A-Mort le 01/08/2012 15:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Comprenez-y simplement qu'Ali Bongo est à genoux ! Il ne manque plus que le coup de grâce, car dans son propre camp, il n'est même plus défendu publiquement que par les seuls Bilie-By-Nzé et Faustin Boukoubi. Les caciques l'ont lâché !

3.Posté par Mezzah le 01/08/2012 16:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Non de Dieu, encore et encore un camouflet.

Mais qu'il est vraiment ignare ce Monsieur Ali BONGO. Les PéDéGistes trouveront encore à redire. Au temps de SARKO, ça se serait passé comme une lettre à la poste.

Le salaire de cet expatrié inutile pourrait nourrir/blanchir des dizaines de gabonais à défaut d’offrir livres, cahiers, manuels scolaires aux élèves gabonais.

Ali n’a qu’une logique, se mettre à l’abri des poursuites judicaires pour les faits connus : prise de pouvoir par coup d’état, biens mal acquis, assassinant des gabonais à Port Gentil, dilapidation de l’argent de l’Etat etc.…


4.Posté par MBA-MBA NDONG le 01/08/2012 18:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Meme le piètre des opposants Gabonais, Lambert Ovono, pigiste à Gabonlibre battrait Ali BONGO au second tour des élections présidentielles en 2016.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...