News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Gabon :Tentative avortée d’OPA sur l’Union nationale : Changer de stratégie "La vérité ou l'intox !"

Le site de la Liberté - gabonreview le Dimanche 4 Octobre 2015 à 16:00 | Lu 3702 fois

Pour les proches de Jean Ping, la situation est telle désormais au sein de l’opposition qu’il n’est d’autre solution pour rétablir la confiance et permettre au Front de désigner un candidat unique que de changer de stratégie.



Inattendu retour de bâton… Depuis bientôt deux ans, certains militants et cadres de l’Union nationale (UN) n’ont eu de cesse de dénoncer l’atonie, l’attentisme voire l’immobilisme de la direction de leur parti. Si ces récriminations peuvent s’entendre et se soutenir, cette croisade contre «la politique des bureaux climatisés et salons feutrés» n’a pas favorisé la réflexion et la mise en place d’une stratégie rondement conçue. Et pourtant, cet exercice paraît dans les cordes de nombreux d’entre eux. Universitaires de haut vol, professionnels connus et reconnus, activistes renommés, leur réputation les précède dans bien des cas. Il leur fallait analyser la participation des forces sociales à la vie politique, identifier les problèmes auxquels est confrontée l’opposition, définir les objectifs à court, moyen et long termes, choisir les alternatives et modalités d’action et développer un plan clair et cohérent. Au-delà, il leur fallait construire une offre politique.

Manifestement, cette étape conceptuelle a été passée par pertes et profits. Dans une ambiance infernale, où l’on a du mal à distinguer le vrai du faux, l’intox de l’info, ils se retrouvent, depuis quelques temps, condamnés, au choix, au silence ou au vacarme. Et les dernières révélations de notre confrère Misamu ne sont pas faites pour les rassurer quant à leur action en faveur de l’unité de l’opposition ou à l’efficacité de leur tactique : ils auraient tenu, le 28 du mois dernier, une réunion au domicile de Jean Ping afin de concevoir une stratégie de déstabilisation de l’Union nationale moyennant la coquette somme de 300 millions de francs… Tout un projet politique…

Pantalonnade

Visiblement tout ceci a très peu été conceptualisé. Les soutiens de Jean Ping ont omis d’identifier l’ensemble des acteurs et institutions impliqués, directement ou indirectement, dans la vie politique. Ils n’en ont pas clarifié les intérêts, attentes, résistances, craintes et contributions. Au lieu de tenir compte de l’histoire particulière de l’Union nationale, marquée par la dissolution, la réhabilitation et la maladie puis le décès de son secrétaire exécutif, André Mba Obame, ils ont voulu faire comme si de rien n’était, comme si ce parti n’avait pas traversé une série d’épreuves singulières. Là où il fallait faire preuve de froideur et de sincérité dans l’analyse, ils ont privilégié l’émotion, ramenant la lutte politique à une querelle de personnes ou une bataille d’égos. Ayant érigé l’occupation du terrain en acte de bravoure suprême, ils ont oublié de construire un projet politique. Au final, leurs options ne s’avèrent ni juridiquement viables, ni sociologiquement compatibles ni politiquement acceptables.

N’en déplaise aux tenants de la méthode Coué, aux adeptes de la politique de l’autruche, aux partisans de l’autocélébration et autres amateurs de piloris, leur tournée dans l’arrière-pays a été parasitée par la question de leur rapport à l’Union nationale et particulièrement à la mémoire de son regretté secrétaire exécutif. A trop entretenir le flou sur leur positionnement, ils sont restés dans le clair-obscur. A trop avoir le cul entre deux chaises, ils ne peuvent promouvoir leur champion sans risquer un procès en apostasie. Chacun en voit désormais le résultat : une conspiration, une tentative d’OPA (offre publique d’achat) rapidement éventée et muée en pantalonnade. Est-ce bien là une manière de contribuer au raffermissement des liens au sein de l’opposition ? Est-ce une façon de cultiver la confiance, si essentielle en pareille période ? Est-ce le meilleur moyen de s’assurer de la désignation de leur champion comme candidat unique du Front de l’opposition pour l’alternance ? Tous les doutes sont permis…

Dans une circonstance similaire, Anaclé Bissiélo, Fabien Méré et leurs amis du Parti radical des républicains indépendants (Pari), avaient, dans le passé, fait le choix de quitter le Parti gabonais du progrès (PGP) et son leader, Pierre-Louis Agondjo Okawé, pour rallier la Convention des forces du changement, alors financée et cornaquée par Jean-Pierre Lemboumba-Lepandou. La suite, chacun la connaît : le Pari mourut de sa belle mort et Jean-Pierre Lemboumba-Lepandou explosa en vol pour réapparaître quelques années plus tard aux côtés d’Omar Bongo Ondimba comme coordinateur général des Affaires présidentielles.

Plus proche dans le temps, Richard Moulomba-Mombo fit le choix de demeurer fidèle à son parti, l’Union du peuple gabonais (UPG), et son leader, Pierre Mamboundou, jusqu’au terme de la dernière présidentielle, avant de prendre son envol. Les soutiens de Jean Ping pouvaient-ils se résoudre à l’une ou l’autre de ces options ? Eu égard à l’emphase avec laquelle ils se réclament d’André Mba Obame, ces hypothèses tombent d’elles-mêmes. N’empêche, ils avaient toujours la possibilité de choisir une voie originale, de tracer leur route. Pour cela, il leur fallait prendre le temps de la réflexion et accepter de faire un peu de «politique des bureaux climatisés et salons feutrés»

Evidences

Trop sûr d’eux, enivrés par les you-you entendus çà et là, ils ont fini par enfermer Jean Ping dans une stratégie à peine élaborée, négligeant les précautions élémentaires. Tels les chantres de Jean-Pierre Lemboumba-Lepandou naguère, ils ont mis en avant le portefeuille et le carnet d’adresses de leur champion, oubliant ostensiblement de nouer des alliances, construire une mécanique et formuler un authentique projet politique. Au-delà, ils ont revêtu l’ancien président de la commission de l’Union africaine du statut de candidat unique sans égards pour les autres constituants du Front de l’opposition pour l’alternance.

N’empêche, la récente tournée de Jean Ping dans l’arrière-pays leur a rappelé certaines évidences : pour le peuple de l’opposition, l’Union nationale est devenue une marque, un label, une garantie de la poursuite de l’œuvre d’André Mba Obame. Comment, dès lors, s’inscrire dans la continuité de ce dernier sans être membre de l’Union nationale ? Voilà le défi qui se pose désormais à eux. La prise de conscience de cette réalité est-elle au fondement du vaudeville mis au jour par Misamu ? Cela semble évident. Mais, tout ceci contribue à ruiner les efforts de rassemblement entrepris jusque-là.

Pour ne pas définitivement compromettre l’objectif d’une candidature unique et laisser au Front de l’opposition pour l’alternance une chance de survie, une seule issue s’offre désormais à Jean Ping : changer de stratégie et construire une mouvance politique propre, sans chercher à marcher sur les platebandes de quiconque. Mais pour cela, ses soutiens doivent prendre le temps de réfléchir au mécanisme de formulation d’un projet et de construction d’une dynamique politique. Comme quoi, la politique se fait aussi dans les bureaux…

Dimanche 4 Octobre 2015
gabonreview
Vu (s) 3702 fois




1.Posté par democrate le 05/10/2015 11:16 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
toi aussi reste un peu traquile tu te fais trop remarquer j aime ta politique mais ne te precipite pas meme le nouveau venue demande la revision des nos institutions pour faire partir des bandits du pouvoir rejoins les pardon ping

2.Posté par papi chock le 05/10/2015 12:40 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
bonjour à tous, j''invite monsieur ping à faire preuve de plus de sagesse. m. ping, l''appropriation de l''héritage politique d''amo par vous nepourrait se produire que si vous intégrez le parti qu''il s''est donner de mettre en place avec amour et détermination. parti dans lequel il a axcé son combat de libération du gabon et de l''instauration de la démocratie véritable dans notre nation. . d

3.Posté par dibala le 05/10/2015 15:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
MBA OBAME EST MORT !
Et le Gabon continue d'exister!
La politque gabonaise a commence sans MBA OBAME et continuera sans MBA OBAME.

Donc arretez de nous bassiner avec l'UN et l'heritage politique de MBA OBAME.


Le future president du GABON, qu'il s'appelle PING ou Ndong , sera elu par les gabonais et non par MBA OBAME.

Il faut tourner la page MBA OBAME et penser au Gabon de demain!

Sinon il faut continuer a savourer le Gabon d'aujourd'hui avec BOA alias Y'ALI !

4.Posté par dibala le 05/10/2015 15:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
MBA OBAME EST MORT !
Et le Gabon continue d'exister!
La politque gabonaise a commence sans MBA OBAME et continuera sans MBA OBAME.

Donc arretez de nous bassiner avec l'UN et l'heritage politique de MBA OBAME.


Le future president du GABON, qu'il s'appelle PING ou Ndong , sera elu par les gabonais et non par MBA OBAME.

Il faut tourner la page MBA OBAME et penser au Gabon de demain!

Sinon il faut continuer a savourer le Gabon d'aujourd'hui avec BOA alias Y'ALI !


5.Posté par nfufup le 06/10/2015 12:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
la politique se fait sur le terrain pas au siège du parti avec les déclarations bidons laissez jean ping chasser ali il est de notre devoir peuple gabonais de s'aligner derrière un homme vaillant .il ne manque rien à jean ping les mybotos et consort ne sont pas là pour la prise du pouvoir le seul adversaire que nous avons c'est ali alors ne vus tromper d'adversaires moi et ma famille voterons jean ping

6.Posté par Jimmy le 07/10/2015 11:07 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
N''importe quoi cet article. Ping est à Paris pas au Gabon. Maintenant le pouvoir veut salaire ping en l''accusant de vouloir au dépard acheter TV+ maintenant c''est l'' UN. Une chose est sûr, nous habitant du weuleu-ntem voteronsPing.

7.Posté par BIGBILY le 07/10/2015 19:12 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ping n''est pas un nouveau il fait du neuf avec du vieux , Bongo le père l''a tout donné : sa fille des milliards sa carrière politique j''en passe s''il est là aujourd''hui c''est grâce à Omar Bongo.
Ping à déshonoré le Gabon à la tête de union africaine

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...