News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Gabon : Téléafrica, des salariés aux pensionnaires

Le site de la Liberté - LVDPG - Média Libre & Débat 24h/24 le Jeudi 16 Septembre 2010 à 17:57 | Lu 798 fois



Gabon : Téléafrica, des salariés aux pensionnaires
C’est de l’émergence en noire que se nourrissent à satiété les agents de la chaîne de télévision de la famille présidentielle au Gabon, Téléafrica, médium qui a perdu le label ‘’groupe de presse’’, après que l’une de ses composantes, l’entreprise TV Sat qui évoluait dans la distribution des chaînes de télévision satellitaires, soit mort de sa belle mort, des suites d’une inadaptation à l’environnement concurrentiel.

Son acte de décès a récemment été officiellement signé à Libreville, après plusieurs années de léthargie chronique. Et comme la nature a horreur du vide, dit-on, les locaux de la défunte TV Sat, sont désormais aux mains d’un des fils de l’autre, ancien directeur général de téléafrica, et sous lequel la maison a entamé son déclin, pour ne pas le citer, Anicet Bongo Ondimba, dont la radio en cours de lancement, vient d’élire domicile dans les locaux en question, qui étaient jusqu’à un passés encore récent, libres.

Pendant que certains , à l’exemple de notre nouveau promoteur radio, nagent dans l’émergence tout azimut, l’horizon se dessine chaque jour un peu plus sombre pour les agents de la chaîne de télévision téléafrica, condamnés à flirter avec un cycle infernal d’arriérés de salaires, qui court actuellement vers un cinquième mois de traversée du désert, sans que la moindre explication ne soit donnée, comme quoi, le déficit de communication est la chose la mieux partagée dans cette maison de presse, qui a curieusement été l’un des principaux quartiers généraux de la campagne présidentielle du chantre de l’émergence, qui était érigé en agent du mieux être social et du sens du partage. Des promesses encore au stade d’effets d’annonce, qui rappellent aux agents sans salaire, aujourd’hui assimilables à des damnés, que le parole du candidat n’est pas toujours celle de l’élu.

‘’Nous essayons de doper notre moral, et après avoir épuisé toutes nos ressources de l’espoir, pour des obligations de survie, nous gravissons actuellement la zone incertaine de l’espérance, avec la foi en Dieu que l’avenir en confiance arrivera un jour’’ se confiait à notre rédaction l’un des agents de téléafrica qui venait de grossir la liste de ses collègues chassés comme des malpropres des maisons qu’ils louent, pour défaut prolongé de paiement. Nombreux d’entre eux ont leurs effets confisqués par les propriétaires des maisons, jusqu’au paiement global de l’ardoise.

Du courage à ces agents qui se découvrent le statut de pensionnaires, et qui se montrent stoïques, car en dépit de l’actuelle situation vraisemblablement rendue difficile, ils continuent de vaquer à leurs occupations professionnelles, dans l’espérance de vivre un jour, la véracité du triptyque, paix, développement, PARTAGE.

Jeudi 16 Septembre 2010
LVDPG - Média Libre & Débat 24h/24
Vu (s) 798 fois




1.Posté par Mong y'adzè le 17/09/2010 12:09 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
C'est vraiment lamentable cette histoire. Téléafrica, c'est comme une série dramatique en plusieurs épisodes dont on imagine clairement le dénouement. Ce problème ressemble étrangement à celui d'une autre chaîne dite "privée" installée dans l'hexagone "3A télésud". Ces deux chaînes par ailleurs pour point commun l'actionnaire principal qui se trouve être pascaline bongo. Les mêmes effets, les mêmes causes: ça s'appelle de l'amateurisme, qualité bien familière aux bongos.
L'argent ne suffit pas pour créer une entreprise ou pire encore un média avec une certaine charge salariale; il faut aussi être concurrenciel. Nous savons tous que pourqu'un média de ce type vive, il faut qu'il s'implante déjà au niveau national, qu'il attire de vrais actionnaires (et non pas des ali-babas plein d'argent tombé du ciel) qui croient en son développement, qu'il sature sous les sollicitations des publicitaires qui veulent surfer sur son essor économique. Mais au lieu de tout ça, que voit-on? Des médias "fantômes" sans objectif d'extention (même nationale), avec un unique actionnaire qui y fait la pluie et le beau temps, des publicitaires absents et par conséquent, des entreprises qui ne génèrent aucun bénéfice: de vrais gouffres financier dont la seule existence dépend de l'appartenance du proprio à la famille présidentielle. Et dès que ce proprio ne paye plus, l'entreprise n'est plus financée et les agents se retrouvent sans salaires.
Sous d'autre cieux, Téléafrica et 3A Télésud aurait déjà été déclarés en faillite, auraient déposé le bilan et leurs dirigeants amenés à s'expliquer devant un tribunal de commerce.
PAUVRE GABON!

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...