News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Gabon : Talons aiguilles et fauteuil de cuir : Prisca Minte Ntoutoume

Le site de la Liberté - Source : Business Gabon juin 2010 le Lundi 5 Juillet 2010 à 18:52 | Lu 2579 fois

“A chaque fois qu’une femme peut agir comme un homme, c’est une fille” écrivait le dramaturge français Maurice Donnay. Indépendante, pétillante et cultivée, Prisca Ntoutoume a en effet les allures d’une étudiante… riche et un tantinet glamour. Un nez fragile et un regard affectueux lui ôtent totalement le côté garçonnet de toutes les filles hyperactives de son genre. La petite trentaine, sa carrière est aussi fulgurante que les gros cubes au volant desquels elle est souvent aperçue. Entendu qu’elle n’a connu que deux employeurs au Gabon avant de créer sa propre structure qui ne va pas tarder à faire son entrée à la Direction des grandes entreprises (DGE) pour ce qui est du paiement des redevances fiscales.



Gabon : Talons aiguilles et fauteuil de cuir : Prisca Minte Ntoutoume
C’est une jeune dame très intelligente avec beaucoup d’entregent, affirment certains. Une bluffeuse, une pistonnée, persiflent ceux qui ne l’aiment pas. Elle n’a rien dans le ciboulot et n’a fait que surfer sur son patronyme, marmonnent les anciens amis que sa réussite laisse abasourdis.

Tout cela l’amuse : “parce que aujourd’hui, avec les changements intervenus au sommet de l’État gabonais, plus personne n’a des repères : le président Bongo est mort, de nombreux ministres et DG que nous connaissions ne sont plus en poste. Beaucoup de personnes sont à terre, mais moi je suis toujours là. Soit je suis pistonnée par le commun des mortels, soit je suis vraiment pistonnée, mais par Dieu.”

Prisca Ntoutoume s’est fait remarquée de la gentry gabonaise et du milieu entrepreneurial local lorsqu’elle est devenue, au début des années 2000, directeur commercial de la société DMT sécurité. Elle y est restée presque décennie avant de créer Prima, sa propre structure. “L’entreprise s’appelle «Prima” parce que je m’appelle Prisca Minte.

Au début, j’ai voulu faire Prisca Services et j’ai vu que ca ferait trop jeune. Puis, avec un communicateur, on a tenu compte tenu de mon deuxième prénom, Marguerite et on a trouvé «Pri-Ma”. Comme par hasard, Prima signifie Premier”, explique-t-elle avant d’en décliner les prestations : “Sécurité électronique, contrôle d’accès, caméra, biométrie ; tout ce qui est intelligence artificielle mais aussi sécurité physique, agent de sécurité, transport de fonds, garde rapprochée. Nous proposons aussi du matériel : coffret-fort, tiroir-caisse, serrure blindée, porte blindée. Nous donnons des formations en incendie et divers moyens, barrières levants, pointeuses biométriques. En un mot, tout ce qui a trait à la sécurité dernière génération.”

400 employés permanents s’activent pour cette entreprise créée il y a juste deux ans avec un capital d’un million de franc CFA. Mais très vite son chiffre d’affaires tourne autour du milliard. Prisca Minte Ntoutoume a cependant la victoire modeste : “Je suis contente sur l’aptitude à partir d’1 million pour atteindre le milliard, mais je ne suis pas contente de la façon avec laquelle les nationaux perçoivent le travail. Ils ont une paresse notoire, manquent de conscience professionnelle, s’absentent sans justification. On offre pourtant tout ce qu’il faut : prime de rendement, prime d’incitation, prime vestimentaire, assurance maladie, etc. C’est difficile parce que je vends des services électroniques, mais dans 70% des cas, je vends des hommes.”

La demoiselle se livre donc quotidiennement à un laborieux exercice de jonglerie entre ses départements ressources humaines, commercial, technique, opérations et finances. Elle assure avoir un principe de gestion pertinent et fécond : “Je me situe au même niveau que mes employés. Je vais sur les sites. Je fais les rondes. Je suis avec les commerciaux. J’aide parfois les techniciens à placer les câbles pour qu’ils se rendent compte que nous sommes pareils. Si je prends la posture du chef, cela n’avance pas. Je crée une sorte de complicité qui fait qu’ils peuvent comprendre les problèmes pouvant advenir à l’entreprise.”

Pour garder une longueur d’avance sur la concurrence, elle ne rate aucun salon professionnel de sécurité. Elle assure ne pas courir pour le chiffre d’affaires, parce que “dans la bible, l’Ecclésiaste dit : «À chaque jour suffit sa peine””, explique-t-elle avant de poursuivre : “si on me donne la chance de pouvoir augmenter le niveau social de mes employés, j’aurais le sentiment du devoir accompli.”

Pour comprendre cette attitude, il faut savoir qu’ayant grandi dans un couvent situé dans le canton de Saint-Gaudens en France, les bonnes sœurs ont inculqué à Prisca Minte Ntoutoume les valeurs philosophiques que sont la bonté, l’humilité, l’amour du prochain et le détachement vis-à-vis du matériel. Elle s’en souvient : “j’ai tout appris au couvent ; les principes moraux de la vie, tenir une maison, cuisiner et travailler. On nous apprenait que pour qu’une femme soit belle, elle devait savoir faire tout cela.” Elle obtient un Bac de Gestion avant de faire des études pour un Bachelor en administration des affaires HEC à Moncton (Canada) et tout en travaillant elle a obtenu un MBA.

Son parcours professionnel commence en 2001 lorsqu’elle entre au sein de la représentation gabonaise de la compagnie aérienne Cathay Pacific Airways comme agent commercial. Elle gravit les échelons et se retrouve très vite Responsable commercial. Lorsque Cathay Pacific ferme sa représentation à Libreville, Prisca Minte Ntoutoume envisage de quitter aussi le pays mais se retrouve à DMT Sécurité où, huit ans durant, elle a été tour à tour, chargée de l’administration des grands comptes, directeur commerciale et directeur des opérations. On peut affirmer qu’elle y a totalement appris son actuel métier, mais elle se défend d’en être la concurrente surtout qu’elle y a gardé de bons amis.

Cette célibataire sans enfants qui déclare avoir 1,70 m pour 50 kg, aime la bonne cuisine, croit en Dieu et a fait sienne la sentence du Dalaï-Lama qui assure que «Rien n’existe”. Elle s’explique : “On ne peut pas courir après les choses de la Terre parce qu’elles n’existent pas. Pour que quelque chose existe sur Terre, elle a besoin de facteurs interdépendants. Lorsque quelque chose essaye de m’atteindre, je me dis : de toute façon cela n’existe pas. Le matériel est limité, la seule chose qui n’est pas limitée c’est l’esprit. Aujourd’hui, j’ai Prima, dans une heure un Tsunami passe et cela n’existe plus. La seule chose qui existe c’est l’Amour. On ne peut pas couper l’Amour. Il vient de Dieu. S’il n’y a pas d’amour véritable on ne peut rien faire.”

Lundi 5 Juillet 2010
Source : Business Gabon juin 2010
Vu (s) 2579 fois




1.Posté par josiane le 05/07/2010 19:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
le gabon a besoin des personnes fonceuses telles que Prisca. elle n'a l'air de rien quand on la voit ; mais il faut respecter l'être qui est en face de vous car elle peut etre une mine d'or et/ou diamant si vous lui donnez la chance de s'exprimer et surtout s'exprimer en business.

bravo prisca.

2.Posté par josiane le 05/07/2010 19:48 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
ce qu'au gabon on ne comprend pas c'est qu'en ne donnant pas la chance aux jeunes de s'exprimer en business, c'est le gabon qui perd....

en effet, lorsque Prisca décide de se jetter à l'eau, il va de soi qu'elle va :

1) employer (réduire le chomage )
2) payer des impots (sources de revenu pour l'Etat)
3) apporter des devises dans le cas où s'exportera (vendre dans la sous-région)

connaissant le système, je suis sûre que personne ne l'a pas aidée, au nom de la Madame JALOUSIE.

je sais de quoi je parle ; nous sommes beaucoup de jeunes a subir cette jalousie, alors que nous sommes une mine d'or pour le Gabon.

le pays ne se lèvera pas tant que la JALOUSIE sera présente laquelle jalousie qui, croyant éteindre les Jeunes, freine tout simplement la vie économique nationale.

3.Posté par la gabonaise (pas La Gabonaise) le 05/07/2010 19:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Superbe exemple de réussite de femmes gabonaises, je souhaite que notre pays en produise plus. Passer d'un million de capital à un milliard de bénéfice et surtout gérer 400 personnes, chapeau!C'est une grosse structure apparemment.

4.Posté par Mwane Pape SAVU le 05/07/2010 22:42 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Félicitations Prisca, je serai comme toi un jour. Je te prends pour model.

5.Posté par La fleur Gab's le 06/07/2010 15:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Prisca c'est pas mal mais vous auriez dû vs appeler Victoire, frangine!

6.Posté par NGIMBI NGUEMA le 07/07/2010 20:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Voila des articles que j'apprécie,
Prisca, il faut bien que les médias t'invitent afin de motiver tes soeurs qui hésitent encore, qui pensent que la parité c'est au niveau des institutions du pays.
De toi à moi, tu es fier de ne pas avoir un copain, ou d'enfants!!!
L'argent ne fait pas le bonheur il y concoure simplement.
Sur ce point , gabonaises, ne faites pas comme elle, ayez des maris, faites des enfants tant que vous pouvez vous en occuper.

7.Posté par ESSONE L. MARTIAL le 08/07/2010 09:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Félicitations PRISCA,
les jeunes doivent s'en inspirer, les SELF MADE MAN au Gabon on voudrait en voir plus souvent...c'est fini les milliards de la politique, place aux milliards du bizness, de la force du travail, de l'intelligence et de l'audace..!! encore Bravo je suis si fier de toi,

8.Posté par Taraise Ondzagha le 08/07/2010 10:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Le Gabon et les jeunes Gabonais ont besoin d'exemple comme toi, je plebicite la reussite mais fais a ton niveau ce que les autres ont fais ou non pas fais pour toi, si tu peux en parler pour que les gents sache que c'est en donnant les marches aux PME Gabonaise que nous Gabonais allons changer le Gabon.

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...