News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Gabon : Suite au climat qui prévaut au PDG : Les états d’âme de Faustin Boukoubi

Le site de la Liberté - source : gabonreview le Jeudi 23 Juillet 2015 à 06:32 | Lu 2553 fois

Près de trois semaines après la sortie d’Ali Bongo face aux groupes parlementaires du Parti démocratique gabonais (PDG), le secrétaire général de ce parti livre sa lecture de la situation. Une sorte d’amertume mêlée à un sentiment d’impuissance et une sourde volonté d’en découdre y transparait.



Si l’heure est à la formulation du «Plan de redynamisation» du Parti démocratique gabonais (PDG) par les membres du comité technique, les avis semblent toujours diverger. Pour preuve, une mise au point du secrétaire général de ce parti à l’endroit des «compatriotes qui continuent de se méprendre sur sa prise de position par rapport aux mouvements ayant fait l’objet de dissolution», vient d’être faite. Comme quoi, rien n’est encore réglé…

Ayant choisi de réagir sur le blog du PDG, Faustin Boukoubi a opté, le 21 juillet courant, pour un réquisitoire en deux volets : la défense de son intégrité, du franc-parler dont il se prévaut désormais et la critique des postures et agissements aussi bien du Mogabo que d’Héritage et Modernité. «Tous ceux qui me connaissent ou m’entendent à travers les media savent que je ne fais pas dans la langue de bois et que je prends toujours mes responsabilités, le cas échéant», écrit-il, comme pour se rassurer.

Au-delà de la simple mise au point, le secrétaire général du PDG semble trouver dans cet exercice l’occasion de régler les comptes à certains proches collaborateurs du «Distingué camarade». «De vils compatriotes, prétendument militants du PDG devenus pour des raisons que même des gamins comprennent aisément, qui osent commanditer des articles contre d’honnêtes citoyens et des militants avérés. Oser insinuer que j’aurais enlevé mon corps en lâchant Chambrier, c’est croire que je suis capable, comme eux, de trahisons perpétuelles. Je ne mange pas de ce pain-là», grince-t-il.

S’agissant des initiatives du Mogabo et d’Héritage et Modernité, il distribue des bons et mauvais points. «Autant on peut se réjouir de la promotion de l’action du président de la République, autant le dénigrement du parti et surtout le déni des acquis engrangés, des réalisations palpables, bien que mal entretenues, est de nature à frustrer ceux qui ont en mémoire le chemin parcouru depuis l’indépendance…», dit-il au sujet des premiers. «Ils ont mené une action à l’insu du parti, alors que leur expérience et leur maturité présageaient une action plus respectueuse de la voie hiérarchique», fait-il savoir au sujet des seconds, s’accordant tout de même sur le fait que «la dénonciation de la confusion des rôles et des dysfonctionnements du parti n’a surpris personne tant c’est légion».

«Qu’ils aient attiré l’attention du président du parti sur des dérives de la gestion de la chose publique par certains responsables, souvent sans attache avec le PDG, pouvait se comprendre, car relevant de leur rôle d’intermédiaires entre les circonscriptions et la hiérarchie de l’exécutif», ajoute-t-il en parlant d’Héritage et Modernité. «À quelque chose malheur est bon, ces dissonances alimentées par les uns et les autres ont amené à une prise de conscience collective et permis au distingué camarade président de susciter une réflexion sur la nécessaire redynamisation du parti», tranche-t-il.

Comme quoi, il fallait créer cette situation pour permettre à Ali Bongo d’entendre les sonnettes d’alarme tirées depuis près de trois ans par Faustin Boukoubi. «Le congrès de 2013 a engendré un climat délétère, une confusion flagrante des rôles et partant des dysfonctionnements du parti. Je n’ai eu de cesse d’attirer l’attention des responsables sur cette situation, tout en prenant à témoin militants et hiérarques du parti. Plutôt que de consentir à y remédier, à l’issue d’une analyse concertée et des propositions de solutions, certains camarades ont préféré la fuite en avant», conclut-il. Ambiance…

Jeudi 23 Juillet 2015
source : gabonreview
Vu (s) 2553 fois




1.Posté par Okogo le 23/07/2015 07:32 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@Faustin Boukoubou
Tu ferais mieux de partir. Ali Bongo souffle le chaud et le froid. Le Mogabo ne s''est pas crée sans son accord.Tu n''es pas un enfant ; tu le sais toi même. Tes ennemis te disent bonjour tous les jours. Tu n''a plus la confiance du

2.Posté par adou le 23/07/2015 11:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
faustin c la vie et c'est normal

3.Posté par MOULAMBA BONIFACE le 23/07/2015 11:42 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Faustin,à chacun son tour chez le coiffeur,je pense que votre tour est terminé et laissez les autres passer eux aussi;depuis Omar vous regniez tellement que ce sont les autres qui doivent à leurs tours regner

4.Posté par Lyric Eden le 23/07/2015 14:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Papa Faustin as-tu vraiment les coudées franches dans cette affaire-là? Papa Faustin, j'ai peur que tu ne sois finalement qu'un faire valoir et que ton poste est une grande coquille vide. A la fin tu semble être un bon client pour faire le bouc émissaire: Tu vas payer pour des fautes que d'autres auront commis sur ton dos avec peut-être la complicité de ce parti moribond que tu continues à défendre à cor et à cri. Papa Faustin, tu es un grand homme, mais regarde comment ce système te vide peu à peu de ta substance en te rendant vil aux yeux des gabonais. tu vois même des personnes insignifiantes comme moi osent t'apostropher publiquement.. Papa Faustin réagis comme un homme, toi aussi, fais quelque chose pardon!

5.Posté par Bitang le 23/07/2015 19:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Faustin, écoute bien ce que les autres te disent. Quitte le PDG avant qu'il ne soit trop tard pour toi. Ali Bongo qui ne se gêne pas de renier publiquement la politique menée au Gabon depuis plus de 40 ans par son père "adoptif", tu rendras un jour responsable de la situation chaotique du pays. Ali Bongo qui a été plusieurs fois, Ministre de son père ,déclare haut et fort de ne pas avoir participé au massacre de l'économie gabonaise. Te voilà prévenu, tu es un général sans troupe; quitte donc ce machin; tu as tout à gagner.

6.Posté par Otounga Mathias le 23/07/2015 21:08 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Faustin;
Un conseil d''amis ; évite les peaux de banane.va-t-en.

7.Posté par thomas le 23/07/2015 23:55 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Chaque chose a son temps....et aux autres de dire: " toute philosophie est philosophie est fille de son temps..." Attention!

8.Posté par MOULAMBA BONIFACE le 31/07/2015 12:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
un vieu reste un vieu Boukoubi,tu veut encore te faire commander par ton fils?ou est ta dignité?que penses tu de la retraite?et ton pana natal?

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...