News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Gabon - Suite à l’incarcération de son époux : Anne Chami règle ses comptes

Le site de la Liberté - Gabonlibre.com : News 7J/7 le Jeudi 18 Février 2016 à 06:36 | Lu 3309 fois

Plus de sept mois après l’interpellation puis l’incarcération de son époux, accusé de malversations diverses, l’administratrice de Robert Service a récemment mis la société en ébullition.



Visiblement déterminée à se venger, Anne Chami aurait décidé de rendre la vie difficile aux employés de Robert Services. En charge de l’entreprise depuis l’incarcération de son époux pour introduction illégale d’armes, complicité et recel d’abus de confiance aggravé, elle ne rate plus aucune occasion pour laisser libre cours à sa colère. Plus rien ne semble fonctionner correctement. Récemment, elle a décidé de virer plusieurs agents, à défaut de les envoyer en congés techniques.

Une décision qui a notamment conduit au débrayage enregistré depuis le début de la semaine en cours au sein de l’entreprise, dont les employés réclament le paiement des indemnités de congés des mois de novembre et décembre 2015 et ceux de janvier 2016. Mais plutôt que de tenir la promesse faite il y a plus d’un mois en présence des responsables syndicaux, l’épouse de Robert Chami a fait le choix de se séparer de ses collaborateurs. Elle aurait même engagé un bras-de-fer avec l’inspection du travail.

En effet, après la réunion avortée du 8 février dernier et le lancement, le 12 du même mois, de la distribution des lettres de congés techniques, Anne Chami n’a pas daigné en référer à l’inspection du travail. Conséquence : le 15 février dernier, il a fallu l’intervention des forces de l’ordre pour calmer les ardeurs des employés, qui avaient décidé d’en découdre. Mais si la dernière discussion entre les inspecteurs du travail, les délégués du personnel, les délégués syndicaux et elle a débouché sur l’annonce de tractations sur d’éventuels départs négociés, aux dernières nouvelles, chacun des délégués aurait reçu une lettre de licenciement. «La loi gabonaise a un prix», aurait lancé la gérante de Robert Services. Ambiance !

Alors qu’une autre réunion s’est tenue le 16 février au soir, au terme de laquelle les inspecteurs du travail et les délégués ont établi un procès-verbal que les différents participants ont signé, l’adhésion d’Anne Chami à ce document est longtemps restée attendue. La gérante de Robert Services, une nouvelle fois, n’a pas souhaité joué le jeu.

Jeudi 18 Février 2016
Gabonlibre.com : News 7J/7
Vu (s) 3309 fois




1.Posté par Joseph Staline le 18/02/2016 09:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Cette esclavagiste mérite d'être "fouettée" en public pour son irrévérence et son excès de zèle.
Les "blancs" de cet accabit doivent rester à vie dans leur terroir pour y manger du fromage toute leur vie.Quand on ne sait pas diriger une entreprise ,on ne s'improvise directeur ou directrice.
Si d'aventure elle persiste dans sa course folle,qu'on la mette en examen et l'incarcère à "sans famille".

Verdict: Cette dame doit être rappatriée, son comportement pourrait mettre à mal les relations historiques et fantastiques entre la mère France et le Gabon.

2.Posté par Abdoulay le 18/02/2016 18:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Avant de parler ainsi , il faut connaître le dossier . Monsieur chamy n a rien avoir avec tous se qui lui ai reproché . Je le connais personnellement . Quand vous n avez rien a dire au lieu d écrire , garder vos mains dans vos au lieu d écrire des absurdités qui n ont ni queues ni têtes .
Ce monsieur a investi tt son argent pour faire travailler les gabonais tt en se fesant du profit se qui est normal en tant qu entrepreneur .
Sa femme a tt a fait raison , il faut un peu se mettre à la place des autres ? Monsieur Samy a commencé sa société en vendant du gravier avant d arriver à embaucher 3000 gabonais qui reste klk chose à encourager de nourrir nos frère et sœurs . On l accuse de faire venir des armes pour faire quoi ? On lui a proposé de s associer au bongo vu la croissance de son chiffre d affaire , il a refusé catégoriquement et on l accuse de tt les maux .
Votre gouvernement ne pense pas à vous ils pensent qu a leur profit . Sa femme ne pouvant pas l expliquer aux employés de Robert services veut dissoudre la société et faire perdre tt le monde . Elle ne peut pas le leur dire car il faudra des preuves . Monsieur Joseph avant de créer des haines raciale ou klk forme de haine maîtriser votre sujet . La xénophobie n est pas une solution .

3.Posté par Rtg1 le 19/02/2016 02:42 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
"La loi à un prix", franchement madame Chami. C'est ce genre de choses qui arrive quand des non nationaux gère une ressource stratégique comme le pétrole..

Je ne crois pas que dans votre pays un compatriote gabonais ou africain aurait eu droit au même traitement de faveur. On ne crache pas dans la sauce qui te nourri,,,

Y'Ali commence à faire tes valises pour Casablanca...

Bientôt tout ce désordre va finir les technocrates arrivent ;-)


Détournement de carburant à Sogara : Arrestation de Robert Chami

Lire la suite ci-dessous :

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...