News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Gabon - Souverainistes : «Le calendrier de 2016 n’est pas le nôtre»

Le site de la Liberté - Gabonlibre.com : News 7J/7 le Samedi 20 Décembre 2014 à 07:06 | Lu 1761 fois

Se disant attachés à l’idée d’une conférence nationale souveraine, ce mouvement cornaqué par des militants de l’Union Nationale dit ne pas croire en la prochaine présidentielle, réaffirmant sa volonté de «faire partir Ali Bongo du pouvoir».



Observant une abstinence médiatique depuis leur retour du congrès de l’opposition tenu du 5 au 7 décembre courant à Paris (France), les Souverainistes ont organisé une conférence de presse le 19 décembre dernier dans l’objectif de soutenir le meeting du Front de l’opposition pour l’alternance, annoncé pour le lendemain. D’emblée, ils ont indiqué qu’il n’était pas question de leur parler d’élection présidentielle. Ils n’y croient visiblement pas. Pour preuve, affirme Auguste Eyene, «le calendrier de 2016 n’est pas le nôtre.

Nous n’irons pas aux élections sans avoir nettoyer au préalable le pays de la dictature qui s’est imposée depuis 5 ans». Une position soutenue par Michel Ongoundou, qui estime qu’«on ne va aux élections que lorsqu’on fait de la politique». Or, ajoute-t-il : «Au Gabon, nous ne faisons plus de la politique depuis ces 5 dernières années. Nous sommes purement dans la résistance parce qu’à l’opposition et particulièrement pour les Souverainistes, nous refusons que le pays soit géré par des gens qui n’en ont pas la compétence.»

Pour autant, ils affirment ne pas se reconnaître dans la violence. En conséquence, ils continuent de militer pour la tenue d’une conférence nationale souveraine, estimant que, quoi qu’il en soit, des choses doivent être faites pour sortir de cette situation. «Il faut signer le divorce d’avec les gouvernants actuels», parce que, disent-ils «le Gabon est en danger au niveau le plus élevé». A en croire le coordinateur national de ce mouvement se réclamant de l’Union Nationale, une seule raison les a décidés à s’engager et soutenir les initiatives du Front de l’opposition pour l’alternance : «la situation de notre pays» qu’ils jugent «extrêmement grave» et qu’ils assimilent à un ménage où le pacte de confiance est rompu entre les époux et qui suscite «une grande incertitude».

Pour Fabien Mbeng Ekorezok, les grèves récurrentes dans de nombreux secteurs d’activités, aussi bien dans le public que dans le privé, confortent cette «réalité». Aussi, cite-t-il en exemple le refus opposé par les banques privées d’accorder des crédits aux fonctionnaires. «Un signal fort» qui, à l’en croire, prouve la dégradation du rapport de confiance entre les gouvernants et les institutions financières locales.

Attendus sur la sortie du porte-parole de la présidence de la République, le 18 décembre courant, les Souverainiste se sont montrés plutôt dédaigneux voire moqueurs, l’un d’eux ayant le mot dur a lancé : «Billie-By-Nzé n’est pas représentatif». Pourtant, si Fabien Mbeng Ekorezok a indiqué que leur mouvement n’a pas de problème personnel avec qui que ce soit, et qu’il dénonce simplement «une situation qui est le fait d’un groupe d’amateurs qui s’est emparé du pouvoir en 2009», la principale personnalité visée reste Ali Bongo. Aussi, s’interroge-t-il : «Quel mal y aurait-il à récupérer le pouvoir qui nous a été subtilisé ?» Et d’ajouter : «Le pouvoir appartient au peuple, non à Ali Bongo ni à Billie-By-Nzé ou à la légion étrangère. Quand le porte-parole de la présidence parle de «putsch», il s’en prend en réalité à Guy-Bertrand Mapangou, garant de la sécurité publique, qui a autorisé le rassemblement du 20 décembre». Ce rassemblement semble avoir été autorisé par le ministère de l’Intérieur, de la Sécurité publique, de l’Immigration et de la Décentralisation avant que, en milieu d’après-midi le 19 décembre, il n’ait été interdit.

gabonreview

Samedi 20 Décembre 2014
Gabonlibre.com : News 7J/7
Vu (s) 1761 fois




1.Posté par Le citoyen libre le 20/12/2014 07:59 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Envoyer par SMS : 20 Decembre à 13h grand meeting au carrefour Rio.

2.Posté par MBA le 20/12/2014 08:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
attendez, si ali ite la, ki serai l candidat apte a mener la transition? Francine ou nzouba?

3.Posté par Bouka Rabenkogo le 20/12/2014 08:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
On ne respecte pas les ordres d'un gouvernement anticonstitutionnel. Samedi 20 décembre 2014", tous à RIO. Gabonais, partons déloger "Pacifiquement" du Palais Présidentiel Ali le biafrais et sa légion de mafieux apatrides.
"Les Grandes Victoires sont Pacifiques"

4.Posté par Mathieu Nze Effah le 20/12/2014 09:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Allez y mourir seul. oui pour le changement par les urnes et non par la rue. Toujours nous et jamais les enfants des autres, nous avons assez fait.
Bouka Rabenkogo montres toi et tes enfants, sache que le combat se passe au gabon à libreville et non a l’étranger sur ton fauteuil devant ton ordinateur.

5.Posté par La foudre le 20/12/2014 13:09 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Mathieu, je suis d'accord avec toi. Ces gars là sont des chiens! Ils ne pensent qu'à eux et leur pouvoir. Ils n'ont qu'a se sacrifier' on va leur rendre hommage par la suite.

6.Posté par vol de 100 milliards sur le budget le 20/12/2014 13:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
immeuble d'accrombessi maixent qui n'avait jamais travaillé avant 2011 :

51 rue de l'université PARIS FRANCE

100 milliards de cfa détournés par accrombessi sur le budget du Gabon en 2011 pour ce chateau.

sur les 100 milliards, 30 milliards devraient servir au financement de nos coopératives agricole à l'intérieur du Gabon.
sur les 100 milliards, 30 milliards devraient servir au fond social pour financer les étudiants dont la bourse a été supprimées mais qui ont la volonté de terminer leur cycle d'étude.

sur les 100 milliards, 30 milliards devraient servir à l'achat des médicaments dans les dispensaires de l'intérieur du pays.
sur les 100 milliards, 10 milliards devraient servir à la création d'une cimetière à Libreville, Port-Gentil et Franceville.

Les milliards du Gabon sont dilapidés depuis 50 ans sans servir aux populations nécessiteuses.

Ecoutez les preuves :

https://www.youtube.com/watch?v=D-GpJK6O-uc

7.Posté par NAGERIA le 20/12/2014 14:48 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
LE GABONAIS PEUT ETRE BAISE AU CUL PAR N'IMPORTE QUI. UN PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE, ON SAIT DEJA QU'IL EST DANS UNE SITUATION DE DOUTE ET ON LE LAISSE CONTINUER A TRAVAILLER,C'EST PAS CROYABLE. IL PEUT CHANGER LA CONSTITUTION AUTANT QU'IL VEUT,LE GABONAIS FERA RIEN,IL PEUT TUER LES GABONAIS COMME IL VEUT LE GABONAIS FERA RIEN,IL SUFFIT QU'IL DONNE UN PEU D'ARGENT A UN PEU DE GABONAIS FONCTIONNAIRES ET LE TOUR EST JOUE.C'EST CE QUI LUI FERA MEME RESTER AU POUVOIR PENDANT QU'IL VOUDRA RESTER.

8.Posté par OMBRAX le 20/12/2014 15:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
CHERS FRERES ET SOEURS DE LA MAJORITE ET DE L'OPPOSITION, CE QUI SE PASSE ICI DANS NOS REUNIONS STRATEGIQUES EST GRAVE. UNE PARTIE DES NÔTRES A DECIDE DE NE PLUS SOUTENIR LE REGIME ACTUEL PARCE QU'IL SE PREPARE DES CRIMES, VOIRE UN GENOCIDE, PAR DES MERCENAIRES ETRANGERS, CONTRE NOS COMPATRIOTES.
CERTAINS DE NOS OFFICIERS SONT PRETS AU SACRIFICE, MAIS LA GRANDE MAJORITE A PEUR, SAUF LES SOLDATS ET SOUS-OFFICIERS.
LES BETES EGORGES, C'EST JUSTE POUR FAIRE PEUR A LA POPULATION PARCE QU'ELLE CROIT AUX FETICHES, SINON C'EST RIEN. IL N'A AUCUN VAUDOU ET NOUS SAVONS QUI EST L'AUTEUR DE CE CINEMA.
LE PORTE-PAROLE DE LA PRESIDENCE JOUE SON ULTIME AIR MUSICAL. IL NE DIT PAS LA VERITE, LA MERE PATRIE VIENT DE NOUS ABANDONNE, ET AUCUNE PUISSANCE, PAS MEME LES ETATS-UNIS NE VEULENT PLUS DU REGIME ACTUEL.
NOUS DEMANDONS A L'OPPOSITION DE NE PAS PRONER LA VENGEANCE. NOUS SOMMES TOUS DES GABONAIS, MEME SI NOUS AVONS ETE INDUIT EN ERREUR PAR LE PASSE. TOUS LES MEMBRES DE LA FAMILLE PRESIDENTIELLE N'ONT PAS A PAYER POUR UN INDIVIDU. JE LE REPETE, SA SOEUR PASCALINE VOUS AVAIT LANCE DES SIGNAUX DONT VOUS N'AVEZ MEME PAS SAISI LE SENS.
CHERS FRERES ET SOEURS DE LA MAJORITE ET DE L'OPPOSITION, L'HEURE EST GRAVE. SI RIEN NE SE PASSE AUJOURD'HUI, TANT PIS POUR LA SUITE. A PARTIR DE MAINTENANT, FAITES VOTRE TRAVAIL, MAINTENNEZ LA PRESSION DANS LA RUE, ET NOUS DE L'INTERIEUR NOUS ALLONS DETRUIRE LE SYSTEME.
CERTAINS D'ENTRE NOUS NE VEULENT PAS CAUTIONNER LE GENOCIDE QUI SE PREPARE AVEC MALHEUREUSEMENT LA COMPLICITE DE CERTAINS GABONAIS.
SI NOTRE PAYS MANQUE DE RESPECT ET DE DIGNITE, IL FAUT MAINTENANT LE LAVER AVEC LE SANG DE SES ENNEMIS.

9.Posté par African Soul le 20/12/2014 15:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@.Post3 de Bouka Rabenkogo le 20/12/2014 08:15 |

Chapeau de courage et d'honneur pour la stratégie d'éviction pacifique (et réaliste )esquissée.
Quant à :

@4.de Mathieu Nze Effah /5.de La foudre le 20/12/2014 13:09 /p2.de MBA le 20/12/2014 08:02
Vos prospos sont insensés;vous semblez être apatrides.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...