News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Gabon - Sortie de Bruno Ben Moubamba : Qu’est-il allé faire à Kinguélé ?

Le site de la Liberté - Gabonlibre.com : News 7J/7 le Mardi 11 Octobre 2016 à 06:22 | Lu 5919 fois

Certes il est devenu dans le Gouvernement d’Issoze-Ngondet, Vice-Premier-ministre en charge de l’Habitat, mais cela lui impose-t-il d’aller vérifier en lieu et place des sapeurs-pompiers et des administrations de proximité, ce qui se passe dans des quartiers, alors qu’on l’attend sur la mise en place de politiques générales, rigoureuses et impersonnelles. Pourquoi Kinguélé ?



Il s’est souvent décrit comme un produit des « mapanes », allusion à son enfance vécue essentiellement au Gabon dans des quartiers sous- intégrés tel ‘’ la Sorbonne’’. Peut-être est-ce la raison, la principale, qui l’a conduit à Kinguélé au chevet d’un de ses compatriotes, victime d’un incendie. On peut comprendre la compassion de Bruno Ben Moubamba à l’endroit de « son frère » en difficulté, mais le membre du Gouvernement qu’il est, doit-il être partisan ou doit-il se convaincre du rôle qui est le sien et qui lui impose d’être non pas à l’écoute de quelques uns de ses compatriotes en matière de logement et d’habitat, mais d’élaborer des schémas susceptibles de doter chacun des Gabonais d’une habitation décente et de répondre au vœu du Chef de l’Etat de construire 5.000 logements par an.

D’aucuns jugent la sortie du Vice-Premier-ministre maladroite, ce d’autant plus que le quartier dans lequel il s’est rendu est à plus des trois quarts habité par des sujets « punu », ethnie à laquelle appartient Ben Moubamba. Dire qu’ici, la coutume veut que l’on s’appesantisse sur la notion de « Gabonité » et de responsabilité qui soumet le politique à l’adoption de comportements profitables à tous quel que soit la « couleur de leur peau ». L’acte posé par le Vice-Premier-ministre ressemble à celui qu’aurait posé n’importe quel cadre du Parti démocratique Gabonais au pouvoir à l’endroit d’un de ses militants ou sympathisants, encore que là les choses peuvent trouver une explication plus nette, mais cette explication devient difficile lorsqu’il s’agit d’un Ministre qui a pour mission de tenter de mettre chacun des citoyens à l’abri du besoin.

Si c’est cela faire de la politique, alors il y a encore beaucoup à apprendre, du moins sur le plan pratique, car la parlotte, ce n’est pas ce qui manque, mais l’on oublie à force d’en user qu’il y a mieux à faire. Ce qui a dans les siècles passés donner de l’envergure à la trouvaille de Karl Marx, c’est le complément apporté à sa vision, « le Marxisme » par un certain Lénine qui, avec le « Léninisme » était venu compléter un travail théorique qui avait déjà le mérite de fixer le cap d’une démarche économique en particulier, scientifique au général. Ceci pour signifier aux autorités, car notre propos ne devrait s’adresser qu’au seul Bruno Ben Moubamba, que lorsque l’on promet, c’est que l’on s’appuie sur un substrat, sur quelque chose d’existant à partir de laquelle la théorie peut aisément se muer en pratique.

Est-ce la visite du Vice-Premier-ministre qui intéresse le sinistré ou sa réaction par rapport au coup qu’il a subi ? Répondre à la question revient à se demander s’il est plus important pour le membre du Gouvernement de descendre dans un quartier pour manifester sa compassion ou d’offrir, même par personnes ou institutions interposées, du secours immédiatement aux sinistrés ?

Et en volant au secours de ces derniers, penser des politiques tendant à mettre les Gabonais à l’abri de tels désagréments, Dieu seul sait comment ils vivent les intempéries ! La sortie de Bruno Ben Moubamba donne l’impression que le membre du Gouvernement n’a pas encore mesuré le sens et l’importance de son action qui est une action de « salut public », allions-nous dire en ce sens qu’elle devrait être faite pour le bonheur de tous les citoyens.

C’est ici que l’attendent les Gabonais qui souffrent aujourd’hui plus qu’hier, les villes s’agrandissant avec leur cortège de « favelas », de nombreux désagréments, les multiples promesses gouvernementales n’ayant hélas, pas souvent été tenues.

Dounguenzolou
avec gaboneco

Mardi 11 Octobre 2016
Gabonlibre.com : News 7J/7
Vu (s) 5919 fois



Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...