Connectez-vous S'inscrire
News & Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Gabon / Social : Les Forces de l’ordre dictent leurs loi à Libreville…C'est l'émergence d'Ali Bongo

l'info réelle 7J/7 - LVDPG - Actualité en ligne 24h/24 le Vendredi 5 Février 2010 à 14:02 | Lu 2467 fois



Gabon / Social : Les Forces de l’ordre dictent leurs loi à Libreville…C'est l'émergence d'Ali Bongo
Suite à la décision prise par le gouvernement d'Ali Bongo, l'ouverture à 10 heures et la fermetures des bars et débits de boissons à partir de 21 heures 30, dans le but de lutter, entre autres, contre les nuisances sonores et le banditisme qui caractérisent la capitale Gabonaise Libreville. Malheureusement l’opération ne se déroule pas dans les conditions satisfaisantes.


En effet, les agents chargés de faire respecter à la lettre cette mesure se livreraient, à des abus de tout genre. De fait, des voix s’élèvent, ces derniers jours, à travers différents quartiers de la capitale pour dénoncer le comportement blâmable de certains agents de force de l’ordre. Selon des témoignages concordants, des policiers agiraient comme s’ils étaient eux-mêmes au-dessus de la loi qu’ils sont censés faire respecter.

Concrètement, ils molesteraient des citoyens qu’ils trouvent dans les débits de boissons ou aux alentours. Sans autre forme de procès. Pir encore, ils arnaqueraient certains tenanciers de bars, à qu’ils menacent d’arrestation si les intéressés refusent à leur donner des espèces sonnantes et trébuchantes. Pas plus tard que le week-end dernier, nombre de gérants ont fait les frais de l’opportunisme des agents dépêchés sur le terrain pour procéder à la fermeture des bars après 21 heures 30.


Selon nos sources, les commerçantes interpellées à la hussarde étaient sommées de payer une somme de 24 mille pour les nationaux et 100 mille pour les expatriés. « C’était la condition sine qua non pour recouvrer la liberté. J’ai été obligée de payer la somme exigée. Je n’avais pas le choix », témoigne une commerçante installée à Mélen.


Entrés avec brutalité dans le bar, les agents se seraient ex abrupto mis à molester les honnêtes citoyens qui s’apprêtaient à vider leurs derniers verres alors commercial était déjà porte closes. « Nous étions entrain de vider nos derniers verres hors du bar. Nous étions installés à la cour attenant audit bar. Mais quand les policiers sont descendus, ils ont commencé à nous brutaliser, après les gens diront que c’est Ali9 qui les envoient commettre des abus dans la capitale c’est pas normal il faut les disciplinés »,« Alors qu’à Port-Gentil les agents sont un peu plus disciplinés que ceux de Libreville ».

Une heure plus tôt, c’est le bar "30 Avril " situé au carrefour Nyama à Ozangué dans le cinquième arrondissement de la ville de Libreville, qui a essuyé les foudres des hommes en uniforme. Les intéressés auraient tout cassés sur leur passage avant d’embarquer la caissière. Au lever du jour, le bar dancing offrait un spectacle désolant : verres, bouteilles, chaises, et tables cassés. Bef tout était sens dessus dessous. Comme si le lieu avait été le théâtre d’une bataille rangée.


La question que tout le monde se pose est de savoir pourquoi les agents dépêchés sur le terrain pour faire respecter la mesure de fermeture des bars et débits de boissons agissent de la sorte .Certaines victimes de la folie des policiers ont décidée d’ester en justice. Et dans un autres sens ces actions rendrons impopulaire le président de la République, qui à pour objectif faire du Gabon un pays émergent.


Source : Génération Nouvelle Auteur : Génération Nouvelle




Vendredi 5 Février 2010
LVDPG - Actualité en ligne 24h/24
Vu (s) 2467 fois




1.Posté par Galo Galo le 05/02/2010 15:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Quand on est usurpateur et que l'on compte sur la force c'est le resultat.On a tué et pillé à POG,sous couvert du couvre-feu en accusant les CIVILS.Lieutenant MOUBELE quelles sont les conclusions de votre fameux coneil de discipline à POG?Du bluff.Mais chacun sera rattrapé un jour par ses actes

2.Posté par Paysan le 05/02/2010 15:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
c'est cela que notre très cher président appel émergence? l'émergence ne passe pas d'abord par la fermeture des bars mais par la création d'entreprise, d'emplois et par la bonne gestion. c'est pas la fermeture des bars qui fera du Gabon un pays émergent.
Il pense que la force règle tous les problèmes. heureusement qu'il se rendra très vite compte que la force n'est pas solution à tout.

3.Posté par sydney le 05/02/2010 16:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
mais ce que je ne comprend pas , ce qu'il pres d'un mois , cette decision a été modifier et reglementer en fonction de la catégorie du bar, et dans cette decision:
le ministre gabonais de l’intérieur, Jean François Ndoungou a, dans une déclaration faite le mardi 19 janvier 2010, précisé les heures d'ouverture des débits de boisson tout en rappelant les sanctions qui découle du non respect de celles-ci.

« Je constate pour et je regrette que les tenanciers de ces établissements, les hommes et femmes en uniforme, ainsi que les mineurs ne se conforment pas à ces dispositions », a indiqué Jean François Ndongou..

Toute fois, le Ministre de l'Intérieur rappelle aux uns et aux autres les dispositions suivantes:

• Au terme des dispositions du Décret n° 00864/PR-MI-MD.CI du 30 Juillet 1970 portant réglementation des débits de boissons en République Gabonaise, la catégorisation, les heures d'ouverture et de fermeture et les sanctions à tout contrevenant, s'articulent comme suit :

Licence: 1ère Catégorie (Boîtes de nuit grand standing avec orchestre).

Heure d'ouverture et de fermeture: 22h - 6h

Licence: 2ème Catégorie (Boîtes de nuit avec standing moyen avec DJ)

Heure d'ouverture et de fermeture: 22h - 5h

Licence: 3ème Catégorie (Bars dancing) Heure d'ouverture et de fermeture: 22h - 4h

Licence: 4ème Catégorie (Hôtels, Restaurants, Bars, Snacks, Auberges)

Heure d'ouverture et de fermeture: 6h - Oh30 (pas service alcool avant 10h.

Licence: Sème Catégorie (Commerçants détails à emporter ou consommer sur place. Bières et vins)

Heure d'ouverture et de fermeture: 10h à 21h30 (pas avant 1O heures)

Infractions pour toutes les catégories :

1. Ouverture et exploitation sans autorisation - Peines: Article 344 du Code Pénal

- Sanction: Fermeture définitive

2. Non respect de la classification Peines: Article 342 du Code Pénal - Sanction: Fermeture de 2 à 3 mois.

3 . Non respect de la situation (proximité avec des lieux interdits) Peines : Article 344 du Code Pénal

- Sanction: Fermeture définitive

4. Mutation, non présentation des pièces Peines: Article 342 du Code Pénal Sanction: Fermeture provisoire

5. Non accessibilité, défaut de police d'assurance Peines: Article 342 du Code Pénal

- Sanction: Fermeture provisoire 1 à 3 mois

Aussi, le Ministre de l'Intérieur rappelle t-il aux Agents des Forces de l'Ordre eux-mêmes chargés de l'application stricte des présentes mesures, l'interdiction formelle de se trouver à l'intérieur d'un débit de boissons en uniforme, sauf en cas de service commandé. T out manquement à ce rappel à l'ordre sera sévèrement puni.

Quant à l'interdiction faite aux enfants de moins de 16 ans de circuler ou de se trouver dans un lieu public après 22 heures s'ils ne sont pas accompagnés de leurs parents ou de leurs tuteurs et la proscription faite à leur endroit de consommer des boissons alcoolisées qu'ils soient accompagnés ou non, le Gouvernement de la République entend appliquer avec rigueur les dispositions de l'Ordonnance n° 59/76 du 1 er Octobre 1976.

« Article 4 : Les mineurs de 16 ans trouvés dans la rue ou dans un lieu public seront reconduits immédiatement par les Forces de l'Ordre au domicile de leurs parents ou des personnes exerçant sur eux le pouvoir de tutelle ou de garde qui pourront être passibles de poursuites judiciaires et condamnés à une amende de 50 000 à 100 000f. Cette amende sera doublée en cas de récidive ».

Les Forces de Police Nationale et la Gendarmerie Nationale, forces de 1 ère catégorie, sont chargées de l'application stricte des présentes mesures.

Le Ministre de l'Intérieur, tout en appelant une fois de plus à la responsabilité de tous et de chacun, compte sur le sens élevé de civisme de ses concitoyens, gage d'un état de droit.

Alors dans ce cas pourquoi la fermeture a 22hr , fait l'object d'une application de nos "mange-mille"? ou ont-ils trouver la un moyen de raquetter , vu que les controles de vehicule sont suspendu......!

4.Posté par le tueur de biafrei le 05/02/2010 18:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
IL EST LE PRESIDENT DE QUI ? CE CHIEN DE BIAFREI !!!LA FORCE C EST CETTE FORCE QUE TES JOURS S ARRETERONS AU POUVOIR VOLE, AU PEUPLE GABONAIS,AINSI QU AUX INFIDELES DE FRANCAIS!!!! QUI NE COMPRENNENT RIEN A NOS COUTUMES FRERES GABONAIS!!! ILS SONT LES MAUX DU GABON....

5.Posté par le biafrei de kadouna!!! le 05/02/2010 18:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
TORP DE VIOLENCE !!!! POUR QUELQU UN QUI DIT OU SE DIT GABONAIS!!!
NOUS T ENTENDONS AU TOURNANT D UNE RUE ......A UN MOMENT OU UN AUTRE TU SERAS VULNERABLE!!!! TREMBLE, TREMBLE, NOUS AURONS TA PEAU!!! MANGE BIEN DES POULETS PORCS!!!

6.Posté par St.Michael le 05/02/2010 18:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Maudit qu’il est né, maudit qu’il a grandi et maudit finira ce biafrais.
Les Gabonais seront en légitime défense s’ils sont attaqués dans leur maison par ces têtes de taureau qui ont deserté l’école depuis le primaire pour la sale besogne.

We praise and thank GOD the countdown has begun for the end of Bongo Era. Amen.

7.Posté par Mong y'adzè le 05/02/2010 19:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Tant qu'on les tolère, tant qu'on ne commence pas à les abattre un à un comme le font les talibans, tant qu'on les regarde faire; ils continueront! Un sniper (un chasseur) avec un calibre 12, au carrefour rio, abat un chien de la milice ali; sans témoin. Un d'abord, les autres suivront. Oeil-pour-oeil!

8.Posté par Mong y'adzè le 05/02/2010 19:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
let's kill them! Time is up!

9.Posté par Mezzah le 05/02/2010 20:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je croyais que l'armée d'un pays était le dernier rempart pour sauver le peuple. J'observe qu'elle est au service d'un seul homme. Je comprends pourquoi l'information suivant laquelle ils passent leur journée à se "niquer" entre eux mérite qu'on lui accorde un minimum de crédit.

Vous connaissez l'histoire d'un virus qui s'échappe du laboratoire parce que ceux qui sont censés le maîtriser n'ont vu que du feu. Eh ben Ali se réveillera un jour en se demandant ce qui lui arrive. On peut opprimer un peuple une partie du temps mais pas toute l'éternité. Ali est aveuglé par le pouvoir, seuls ceux qui l'accompagnent dans cette aventure macabre auront une responsabilité devant l'histoire. Et ils sont nombreux ces pauvres idiots.

10.Posté par yacelio le 07/02/2010 16:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
quel courage violer la loi et le reconnaître !! faut plutôt s'en excuser!!! combien de tenancier de bars fermés ont été agréssés pendant que leurs établissement ont respectés les heures de fermetures !ceux qui s'exposent à la brutalités des forces de l'ordre sont avant tout des récalcitrants, l'usage de la force est alors nécéssaire pour faire respecter la loi !!!! "FORCE DOIT RESTER A LA LOI " il n'est pas facile de redresser un arbre tordu !! sauf que moi j'aime bien boire une bonne bière j'espère y a des maquis qui restent ouvert à certaines heures !!!!!

11.Posté par St. Michael le 07/02/2010 23:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@ yacelio,

J’ai deux questions. Entre toi (qui aime boire une bière si tard) et AliBen (qui a le vol et l’assassinat dans le sang):
1-Qui est l’arbre le plus tordu, ne produisant pas des fruits comestibles?
2-Qui est l’arbre qui ne peut plus être redressé et est voué au feu pour l’incinération?

Il vaut mieux vivre pauvre que de mourir riche dans la précipitation.
J’ai fièrement choisi la pauvreté qui m’a montré ce que je suis réellement.
Je crains bien que cet artificiel qui t’entoure ne soit même pas capable de te montrer qui tu n’es pas.

Oh ! que comprennent ceux qui ont eu la bénédiction de comprendre. Amen.

12.Posté par Paysan le 08/02/2010 10:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ce maudit pense que c'est l'armée qui règle tous les problèmes. je pense qu'il ne sortira pas de son sommeil quand il verra la limite de son armée de bêtes, des gens qui ne valent rien du tout.
à vous les pro-Ali, pensez à cette adage:
"qui tue par l'épée mourra par l'épée".

13.Posté par Paysan le 08/02/2010 10:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
yacelio,
je ne sais pas qui tu es et quelle mentalité tu as. comment peus-tu soutenir un maudit comme Ali? tu fais bien de dire "force est à la loi et force restera à la loi"
-pourquoi la force n'est pas restée à la loi quand Ali a fait son coup d'état? ----------pourquoi force n'est pas restée à la loi quand il a massacré les gabonais à lbv et pog?
-pourquoi force ne reste pas à la loi quand il nous vole, nous opprime et nous détruit?
je pense que tu es pdgiste et chez les pdgistes les lois sont pour les autres et non pour eux.
alors je te dis: va te faire ..... avec ton slogan pdgiste et ne revient pas trainer tes sales pattes ici. Maudit

Flash Info Résistance | Politique | Société | Economie | Art Sponsorisés | Scandale | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Société Civile | CAPPO | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Infos Plus | Education Nationale | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Estuaire | Woleu Ntem | Ogooué Maritime | Haut Ogooué | Ngounié | Moyen Ogooué | Ogooué Lolo | Ogooué Ivindo | Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame


Flash Info
20/11/2017 07:51

Flash info : Notre version mobile, plus rapide

Nous venons de rendre notre version mobile et tablette plus rapide, après plusieurs mois de travail, en vous informons aussi que votre site est rentré dans le club des meilleurs sites francophones...
Info juste & Utile : News 7J/7







Sport... !

Les Articles les plus lus

Démangeaisons : qu'est-ce que ça cache ?

0 Commentaire - 13/08/2017 - Info juste & Utile : News 7J/7

Pourquoi la bière fait - il tant uriner ?

0 Commentaire - 24/08/2017 - Info juste & Utile : News 7J/7

»Le destin m’a condamné à la stérilité »

0 Commentaire - 04/06/2017 - Info juste & Utile : News 7J/7

» Notre histoire d`amour qui a bouleversé ma vie”

0 Commentaire - 27/09/2017 - Info juste & Utile : News 7J/7

Cet accessoire qui peut vous aider à dormir plus vite

0 Commentaire - 10/07/2017 - Info juste & Utile : News 7J/7

Savoir Bien Vivre...

La Femme Emancipée

Incroyable !