News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Gabon : Social : Des habitants de Louis érigent des barricades aux feux tricolores de Gros-Bouquet

Le site de la Liberté - LVDPG - Actualité en ligne 24h/24 le Samedi 26 Décembre 2009 à 17:16 | Lu 1156 fois



Gabon : Social : Des habitants de Louis érigent des barricades aux feux tricolores de Gros-Bouquet
Des hommes et femmes, habitants le quartier Louis (1er arrondissement de Libreville) ont posé des barricades samedi au niveau des feux tricolores de Gros-Bouquet pour dénoncer le manque d’eau potable.

Ces personnes ont placardé des banderoles sur lesquelles l’on pouvait lire ‘’Nous voulons l’eau’’ sur les axes allant derrière la prison, Louis et trois quartiers.

Elles ont aussi placés quelques bacs poubelles pour empêcher aux voitures de circuler.

‘’Depuis trois jours nous n’avons pas eu une seule goutte d’eau’’, a lancé une femme voyant la presse.

Elle a indiqué que depuis bientôt trois ans, l’eau arrive dans cette partie de Louis qu’à 3h (2h GMT) pour être coupé à nouveau à 6h (5h GMT).

Le mouvement a duré une bonne trentaine de minutes avant que les manifestants ne décident de lever les barricades sous les conseils d’un gendarme habitant justement le camp de gendarmerie Gros-Bouquet, jouxtant les feux tricolores.

Samedi dernier, les habitants de Kinguelé, un quartier du 3ème arrondissement de Libreville avaient érigé des barricades sur la voie publique pour exiger l’approvisionnement en eau par la Société d’énergie et d’eau du Gabon (SEEG), distributeur exclusif de l’électricité et de l’eau au Gabon.

En novembre dernier, suite à des coupures de l’électricité survenus dans la majorité des quartiers de Libreville, le gouvernement d'Ali Bongo avait au cours de son conseil des ministres, exiger que soit revu la convention liant la SEEG à l’Etat gabonais. Malheureusement pas de moyen d'urgence face à cette situation desastreuse.

L’Etat Gabonais a cédé la production et la distribution de l’eau et de l’électricité en 1997, à la Véolia eau, actionnaire majoritaire de la SEEG.

Depuis 2007, cette entreprise éprouve d’énormes difficultés d’assurer la distribution de ces deux produits vitaux pour l’économie et du pays.


Samedi 26 Décembre 2009
LVDPG - Actualité en ligne 24h/24
Vu (s) 1156 fois




1.Posté par Le Vigile le 26/12/2009 21:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Il y a eu conseil des ministres jeudi avant-hier. Avez-vous seulement entendu une seule allusion concernant ce mal vivre des gabonais? Que nenni! Ils n'ont qu'aller se faire voir ailleurs ces pauvres hères! Comment est-il possible que dans un pays qui regorge d'eau à un point que chaque petite pluie provoque des débordements de fleuves et des rivières, les gens puissent vivre comme des cochons faute d'eau? Quel est ce malheur qui a frappé le Gabon au point que les populations sont privées même des ressources pourtant naturelles qui y abondent. L'eau le gaz, le pétrole lampant; bref, tous ces petits rien, pourtant des besoins élémentaires sont devenus des denrées rares au Gabon. Entretemps, il y a des fameux "savants" capables de se dédoubler et de se déplacer comme l'éclair qui clament haut leurs pseudo-pouvoirs, lesquels à mes yeux ne valent pas plus qu'un pet de lapin. Les bongo et leurs sbires sont venus tuer, détruire notre pays et semer la désolation au sein de la population. Alors que le Domaine d'oyo, repaire des congolais et le camp-de gaulle sont désservis en eau courante, les populations, elles, sont contraintes de creuser des puits à 100 m derrière. Des centaines de gosses vont à l'école sans avoir pu se laver ne serait-ce que leur figure. je ne parle même pas de l'état de leurs habits. comment un peuple qui endure de telles souffrances au quotidien peut-il continuer à supporter de telles injustices, des telles iniquités de telles tromperies? Non! non! et non! Ce pouvoir doit être décapité et tous les moyens seront bons. Où se trouve donc "L'HOMME AUX MILLE POUVOIRS",? Celui qui connaît tout et voit partout?

Pauvre type! Malheur à toi si d'aventure tu croises mon chemin.

2.Posté par Ibouango le 26/12/2009 22:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Les politiques s'enfoutent.Tant que eux,ont de l'eau minérale chez eux,ils s'en contrefichent des gabonais qui semblent t-ils les ont voté.
Et la SEEG c'est vendu depuis aux français,avant quand c'était 100% Gabonais,il y avait des coupures,mais pas à ce point!!! Je pense que céder des entreprises aux français est vraiment condamner le peuple gabonais à une précarité certaine.
Et ce gendarme qui vient conseiller les gens de quitter sur la rue,il est venu parler pour le bien de son père militaire spirituel Ali Bongo.Car un,même si Ali envoyait des bérêts rouges pour "tuer" ces manifestants et cacher les "corps",les gabonais seraient au courant et cela ne nous étonnerait pas non plus que nos amis français fidèles à la CPI ne puissent commencer leur diatribes ancestrales.

L'eau vient à 2h du Matin et repart à 6h!! Du jamais vu dans une capitale,en plein centre ville!!! vraiment les militaires vous nous rendez un mauvais services.

By Ibouango

3.Posté par gdabord le 26/12/2009 23:31 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
ca fait trois ans que nous vivons la mm chose à nzeng ayon ou dans notre zone l'eau s'est coupée dour au lendemain sans que dame seeg leve le petit doigt

4.Posté par ADN le 27/12/2009 00:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
En 2009, il y a encore des zones à Libreville et en provence, très certainement, où l'eau est un luxe. C'est vraiment dommage que nous soyons toujours en retard malgré les richesses incroyables que nous avons au Gabon.

5.Posté par St. Michael le 27/12/2009 03:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Cela fait 42 ans et 3 mois que nous dénonçons bongo père et bongo fils.

Où sont les actes ?
Où est cette insurrection qui nous libérera de cette misère et esclavage ?

Est-ce pour satisfaire nos consciences que nous ne faisons que cela : dénoncer, dénoncer…déplorer….se lamenter au points de devenir des prix Nobels en dénonciations ?

Qu’on se détrompe, il n’y a pas d’autres issues à cette situation que de couper le flux d’argent qui paye les bérets rouges et nos oppresseurs Bongo/pdg-francafrique.

Sans la grève générale et insurrection, il faut attendre jusqu’à ce que bongo fils ait fabriqué petit –fils bongo pour oppresser nos enfants et petits enfants.

Nous entamons le cinquième mois depuis que le bifrais roule le Gabon et dans quelques jours, nous commencerons à compter les premiers jours de l’an 2010 du règne du fils d’Ojukwu sur un pays qui ne vit plus.

DAMN.

6.Posté par medzimsosso le 27/12/2009 09:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Nous n'avons pas encore compris que la liberté ne se donne pas, elle s'arrache!!!!!! Au Gabon, qu'il n'en déplaise à certains, il faut une guerre contre ces bourreaux. tant que nous n'aurons pas compris cela, bah, il y aura toujours ce genre de choses!!!

7.Posté par sebdepog le 27/12/2009 11:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
La situation décrite dans cet article est malheureusement le lot quotidien de tous dans toutes les villes du Gabon. Port-Gentil n'échappe pas à cette triste réalité. Le courant se coupe régulièrement, certes un peu moins qu'à Libreville, mais très souvent... Il y a une semaine, les habitants de Matanda sont restés 3 jours sans électricité. Quant à l'eau qui sort du robinet, elle est parfois jaunâtre. A telle enseigne que ceux qui ont un peu de moyens se sont détournés depuis environ 3 ans de cette eau et se sont mis à l'eau Andza.
A quoi a finalement servi la privatisation de Dame SEEG? La situation est pire qu'avant l'arrivée de Véolia. Chaque année ils nous vantent leurs bénéfices en dizaines de milliards de FCFA et ils sont incapables d'assurer le minimum d'investissements sur leur matériel. Il est temps de le mettre dehors.

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...