News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Gabon : Social : 12 centrales syndicales suspendent leur menace de grève

Le site de la Liberté - LVDPG - Média Libre & Débat 24h/24 le Vendredi 14 Mai 2010 à 15:17 | Lu 1224 fois



Gabon : Social : 12 centrales syndicales suspendent leur menace de grève
Les 12 centrales syndicales, dont la très influente Union syndicale de l'administration publique (USAP) ont suspendu mercredi dernier leur menace de grève prévue pour entrer en vigueur lundi prochain, au terme d'un accord avec le gouvernement.

La grève générale, qui avait été projetée au lundi 17 mai prochain par les douze centrales syndicales des travailleurs gabonais, à l’occasion de la célébration de la journée internationale du travail, le 1er mai, a été suspendue mercredi dernier, au terme de longues négociations entre le gouvernement et les partenaires sociaux. Débutées le 5 mai dernier, ces négociations étaient menées sous le patronage du Premier ministre Paul Biyoghé Mba.

Au cours d’une réunion de restitution des résultats des négociations bipartites tenue mercredi tard dans la nuit au cabinet du premier ministre Paul Biyoghé Mba, les deux parties ont rassuré le chef du gouvernement gabonais et l’opinion nationale et internationale, par la signature d’un procès verbal, de la suspension stratégique jusqu'à fin juillet 2010 du mot d’ordre de grève générale.

« Arrivant au terme des négociations bipartites entre le gouvernement et les douze centrales syndicales signataires de la plate-forme des revendications entamées le 5 mai dernier sur instruction du chef du gouvernement, nous tenons à rassurer l’opinion sur les vingt deux points en discussion, nous avons pu obtenir satisfaction sur un certain nombre important de points, malgré quelques divergences de vues sur deux ou trois points qui ont un impact sur le budget de l’Etat déjà entamé », a indiqué le rapporteur des centrales syndicales, Aloise Mbou Mbine.

Le syndicaliste Mbou Mbine, relevant que le gouvernement a pris l’engagement de soumettre ces points à une étude approfondie afin que les résultats soient rendus fin juillet 2010, a tenu à témoigner la gratitude des centrales syndicales au gouvernement gabonais pour son esprit d’ouverture et de l’intérêt qu’il ne cesse de manifester à l’endroit des populations gabonaises et des travailleurs en particulier.

Pour le ministre du travail, de l’emploi et de la prévoyance sociale, Maxime Ngozo Issondou, les résultats de ces négociations sont le fruit d’un esprit patriotique et d’un travail entre partenaires au développement.

Dans son exposé, il a précisé que sur les trois points restés en suspens, à savoir la suppression de la TVA sur les factures d’eau et d’électricité ainsi que la réduction du prix du gaz et du ciment, le gouvernement, avant de donner son avis, a voulu s’entourer des précautions nécessaires. « Il s’agit des grandes questions qui nécessitent des études approfondies lorsque le gouvernement veut prendre des décisions en faveur des populations », a-t-il indiqué, précisant que ces études qui vont être menées seront disponibles et présentées aux partenaires sociaux au plus tard le 31 juillet prochain.

Le ministre Maxime Ngozo Issondou, louant l’esprit patriotique de ses interlocuteurs lors des négociations, a dit l’entière disponibilité de son département ministériel dans le cadre des instruments qui viennent d’être mis en place notamment la commission permanente du dialogue social.

Suite aux exposés des deux rapporteurs et à la signature du procès verbal, le Premier ministre Paul Biyoghé Mba n’a pas caché sa satisfaction de voir les deux parties travailler en partenaires responsables afin d’arriver à des résultats satisfaisants susceptibles d’amener un bien être aux populations gabonaises.

« En toute responsabilité, au terme de ce premier round de négociations, j’avoue qu’il n’y a qu’un seul gagnant, c’est le Gabon, pour cette culture qui permet aux entreprises de fonctionner correctement et aux salariés de travailler dans des conditions acceptables. C’est aussi le gouvernement qui gagne parce qu’un gouvernement a besoin d’entreprises performantes et d’une administration qui fonctionne avec des agents motivés et actifs », a souligné le premier ministre souhaitant par ailleurs à l’avenir que chaque partie ait à l’esprit un seul objectif : le développement de notre pays.

« Vous avez décidé de la suspension de votre mot d’ordre de grève. C’est une bonne chose, il reste à le répercuter à tous vos adhérents », a-t-il recommandé, avant d’inviter aux salariés d’être présents à leurs postes le lundi 17 mai prochain.


Vendredi 14 Mai 2010
LVDPG - Média Libre & Débat 24h/24
Vu (s) 1224 fois



Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

12.Posté par CHE2 le 17/05/2010 11:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour DIAZ.
Grâce à toi j'ai compris une chose importante: le Gabon n'est pas prêt à sortir du joug du PDG et du cercle mafieux qui l'accompagne tant que des gens comme toi existent.
Je me fous de savoir si ce que je dis dans mes post est intéressant ou pas, car je ne cherche pas de reconnaissance, j'exprime mes pensées et c'est tout, et je n'ai pas besoin que tu viennes me dévoiler que je dis des choses intéressantes dans mes post.
Maintenant tu t'octroies le pouvoir de chasser les gens parce que c'est ton site: c'est incroyable!!! Comme c'est le tien le plus simple c'est de m'empêcher de poster mes pensées.
Je ne sais pas si tu connais ce que c'est la liberté, mais à vouloir que j'écrive comme toi dans mes post est une entrave à ma liberté, et comme je suis quelqu'un de libre je continuerai à écrire comme bon me semble.
Autre chose, le fait que je m'exprime avec des mots crus dans mes post ne signifient pas que je suis trivial, mais venir me dire que je suis trivial est belle et bien une injure vis à vis de ma personne et une marque de trivialité de ta part.
Comme tu m'as fait une promesse moi aussi je t'en fais une: je continuerai à écrire comme bon me semble...
Comme officiellement et par les pouvoirs qui t'ont été conférés tu m'as catalogué comme étant quelqu'un de trivial, je me ferai un plaisir de te montrer ma trivialité jusqu'à ce que je sois censuré de ton site.
Et puis arrête un peu avec avec ta formule idiote: NUL N’ENTRE ICI S’IL NE SAIT ARGUMENTER ET RAISONNER AVEC COURTOISIE, c'est pathétique!

A très bientôt j'espère, je t'attends.

11.Posté par Diaz le 17/05/2010 06:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@CHE2 (#9)

Je peux vous faire une promesse : je vais toujours VOUS « apostropher » toutes les fois qu’il y aura un mot, une expression ou une phrase triviale dans VOTRE discours. Que cela vous plaise ou non. Votre colère, vos injures ou tous ce que vous pourriez dire à mon sujet ne m’empêcheront pas de continuer à VOUS faire la remarque quand c’est nécessaire.

Si vous êtes fatigué de mes remarques, vous n’avez qu’une alternative : soit vous n’usez plus d’un seul mot indécent, soit vous quittez le forum (mais je ne vous chasse pas, au contraire je souhaite que vous restiez car vos interventions sont enrichissantes).

Je n’arrêterai pas de faire la remarque à quiconque tiendra des propos indécents sur ce forum. N’en déplaise à quiconque qui se sentira vexé ou injurié. Traitez-moi de têtu, je l’accepte. Car c’est pour la bonne cause. Aussi vrai que je serai têtu à m’opposer à ceux qui oppriment le peuple gabonais, de la même manière je serai têtu à frapper sur les propos indécents. Même s’ils viennent de mes amis et partenaires du changement.

Le changement que nous voulons pour notre pays doit commencer dans nos mentalités, nos mœurs, nos cœurs et nos habitudes. Et cela doit s’exprimer par les propos que nous tenons et par notre comportement vis-à-vis des autres et du peuple gabonais. Je me fais le devoir d’en être le gendarme.

NUL N’ENTRE ICI S’IL NE SAIT ARGUMENTER ET RAISONNER AVEC COURTOISIE.

10.Posté par Paysan le 16/05/2010 10:48 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Encore une fois, ces syndicats se sont faits avoir. Je vous donne RDV en juillet et vous me direz si une seule de vos revendication a été prise en compte et résolue.
Vous vous êtes comportés comme des gamins et je vous assure que vous n'aurez rien.

Ah, pauvre paysan!

9.Posté par CHE2 le 16/05/2010 00:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Diaz stp, tu ne viens pas ici pour moi que je sache!!!! Si tu as 1 problème en particulier avec moi tu me le dis!!!!
Occupe toi de rédiger tes pensées, je suis désolé de ne pas pouvoir écrire selon ton vouloir!!!
Merci de ne plus m'apostropher, car je ne pense pas que tu sois bien placé pour me faire la morale.
PS: Dernière chose c'est la dernière fois que tu m'injuries cher compatriote...

8.Posté par Diaz le 15/05/2010 22:39 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@CHE2 (#6)

Je comprends certes ce que vous voulez dire et j'épouse d'une certaine manière votre avis, mais l'expression "chialer comme un bébé" est tout de même trop forte envers le peuple.

Je reconnais que parfois notre peuple nous voue à la déception, mais vous prie de faire preuve de retenu et de trouver des expressions plus courtoises sans trahir votre pensée ni verser dans la trivialité.

Merci de votre compréhension.

7.Posté par Diaz le 15/05/2010 22:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@Kenedy (#5)

Je comprends parfaitement votre objectivité, mais vous serez aussi d’accord avec nous que ce gouvernement nous a habitués avec ses nombreuses roublardises comme l’explique brièvement CHE2 (#6) au début de son post.

Le point de vue de certains parmi nous est que pour éviter un bis repetita ad aeternam, il fallait que les syndicats pressent le gouvernement jusqu’à satisfaction totale immédiate ou progressive au lieu de se contenter des promesses qu’on envisage de tenir seulement dans deux ou trois mois.

Ce n’est pas que cela nous plaît de vous nos cadets rester à la maison, mais c’est que s’ils doivent repartir à l’école que ce soit pour de bon, et que s’ils passent des examens les résultats de ceux-ci ne doivent pas être bloqués par une énième grève.

6.Posté par CHE2 le 15/05/2010 13:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Comme à leur accoutumée, le gouvernement a du mouiller les représentants syndicaux pour qu'ils se calment un peu, car comment comprendre qu'à chaque fois c'est la même chose: le gouvernement réussi toujours à signer un accord qui finalement ne sera pas respecté à échéance!!! C'est quand même incroyable de voir ces messieurs se faire avoir à chaque fois par les fausses promesses du gouvernement, un moment donné il faut agir!!!!
Je suis déçu du peuple gabonais: un peuple sans détermination, mais qui est toujours là à chialer comme un bébé.Que peut l'opposition si de son coté si le peuple ne suit pas!?
Sans vouloir être fataliste, j'ai bien peur que l'alternance tant recherchée ne soit pas pour les années à venir quand je lis de telles choses.
Ben de toutes façon je m'y attendais je savais qu'il ne se passerait rien, je l'avais déjà dit sur ce site!!!!

5.Posté par kennedy le 14/05/2010 23:39 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Vraiment, vraiment sur ce site il ya des personnes paradoxales, quant les syndicats font grève pour revendiquer leurs droit et se faire entendre certaines personnes disent oui oui c’est bien, bravo, du courage dans votre combat, et quant ces syndicats obtiennent satisfaction ou moyennement satisfaction ces mêmes personnes disent qu’ils se sont fait avoir. J’aimerais juste dire ces syndicats sont composés des personnes qui ont des têtes bien faites.
J’ai l’impression que ya certaines personnes qui aimerais voir un marasme au Gabon. Nous qui somme a l’extérieur du Gabon, nous ne nous soucions pas de nos frère et petite frère qui sont en classe d’examen au Gabon. Y’auras plus grève, c’est une bonne chose, bien que je n’approuve pas la politique du gouvernement actuelle.

Soyons objectif.

4.Posté par Diaz le 14/05/2010 17:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Les syndicats se sont de nouveau fait avoir. Pitié pour le Gabon !

« Il s’agit des grandes questions qui nécessitent des études approfondies lorsque le gouvernement veut prendre des décisions en faveur des populations ».

Quand le gouvernement gabonais parle d’études ou enquêtes, cela veut en fait dire enterrer tout simplement le dossier. Car on ne voie jamais les conclusions de ces études parce qu’elles sont jamais faites.

S’ils avaient vraiment besoin d’études, il y a des spécialistes qui enseignent et font des recherches sur ces questions à l’UOB, à l’ENS et à l’Institut de Gestion. Pourquoi ne pas demander leur avis et explications à rendre dans un délai d’une ou 2 semaines au lieu d’attendre des mois comme si ce sont des thèses et mémoires qu’ils doivent écrire?

3.Posté par lePacifique le 14/05/2010 17:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Félicitation à Paul Biyoghé Mba et à toute son équipe.Franchement je pense que vous avez très bien réagit en faisant savoir à ces syndicalistes que les questions de TVA,du prix du gaz et du ciment nécessitent une étude préalable.Cela prouve à suffisance que vous avez belle et bien un crane bien garni et en parfait état sur vos épaules.

Je vous souhaite une bonne continuation à condition que vous réalisez correctement les études envisagés pour le bien de tous.



1 2

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...