News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Gabon : Risque d'année blanche dans l'enseignement supérieur

Le site de la Liberté - Gabonlibre.com : News 7J/7 le Mardi 26 Mars 2013 à 07:16 | Lu 1060 fois



Gabon : Risque d'année blanche dans l'enseignement supérieur
A l’issue de l’assemblée générale de samedi dernier, les enseignants de l’université Omar Bongo (UOB) de Libreville ont indiqué à travers leur centrale syndicale qu’ils ne reprendront pas le chemin des amphis.

Le risque d’une année blanche au sein de l’UOB et les autres grandes écoles du Gabon est désormais plausible. Les enseignants du supérieur membres du Syndicat national des enseignants-chercheurs (SNEC) ont décidé de ne pas reprendre le chemin des amphis.

En grève depuis le 4 février 2013, ces derniers exigent le respect de la mesure prise par le Chef de l’Etat, Ali Bongo Ondimba de revoir à la hausse leur traitement salarial.

Cette décision a été prise samedi dernier au terme d’une assemblée générale à laquelle a participé l’ensemble des enseignants chercheurs de Libreville.

Pour sa part Jean Rémi Yama, le président du SNEC « a invité le gouvernement à la table des négociations afin d’éviter une année blanche dont les conséquences peuvent être désastreuses pour l’Etat gabonais ».

S’exprimant sur les menaces dont seraient l’objet certains enseignants sommés de reprendre les cours sous peine de voir leurs salaires coupés, le président du SNEC a indiqué que « cette hypothèse n’arrangera nullement les choses. Bien au contraire, elle permettra aux enseignants de regagner le chemin des amphis avec désinvolture et évalués les étudiants de manière arbitraire »

Sylvain Moussavou

Mardi 26 Mars 2013
Gabonlibre.com : News 7J/7
Vu (s) 1060 fois




1.Posté par Lola le 26/03/2013 08:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je ne vais plus rien dire sur ces bonnes nouvelles. Le brigadier risque de me prendre par l'arrière ce que je n'accepte pas. Et comme ces gars ne blaguent pas, autant me résigner. Les agressions des flics sur les civils deviennent notre quotidien. Mais quand meme avant de la boucler, ma grande gueule, je voudrais dire un dernier mot. Ces gens se moquent du monde ce qu'on appelle par erreur intellectuel au Gabon. Regarder comment ces types avec des diplomes façon façon nous roulent dans la farine. les enseignants et les chercheurs réclament une révision de leur traitement. Mais ils n'arrivent pas à s'entendre puisque parait-il il y a un syndicat du pouvoir et l'autre de l'opposition. Pourtant il s'agit de leur avenir. Ailleurs les plans de carrières sont bien définis. c'est mon copain qui a appris au CNAM de Paris qui me le raconte. Les enseignants assistants doivent avoir un plan de carrière c'est -à-dire un salaire en debut et en fin de carrière. cela doit etre autant pour les maitres assistants, les maitres de conférences et les professeurs titulaires. Mais là personne ne sait réellement sur quoi ils discutent. tantot on ajoute 100 mil aux assistants 500 mil aus maitres assistants et de 1 à 2 millions aux autres. Ce qui ne correspond à rien. Il faut l'avouer ce sont ces diplomés qui foutent la merde dans le pays. Ils sont dans les cabinets des ministres, à l'assemblée dans l'armée à l'opposition. Tout ça pour empecher à nos enfants eux aussi de parevnir. Meme si le Brigadier m'attrape. Je pense que ce sont tous des cons.

2.Posté par Jeanine MIKALA le 26/03/2013 14:08 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler


RISQUE D’ANNÉE BLANCHE C'EST PAS D'AUJOURD’HUI LES GABONAIS ONT TOUJOURS COURU DES RISQUES D’ANNÉES BLANCHES ET VOILA POURQUOI LE SYSTÈME ÉVOLUE EN DENTS DE SCIES DEPUIS BIENTÔT 50 ANS.

3.Posté par Jean-félix Adande Rapontchombo le 27/03/2013 00:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Facebook
C'est malheureux que depuis 50 ans ce pays voit une descente plus qu'accrue de l'enseignement tel qui soit !
Il faut vite remédier à cela on ne peut laisser nos petits continuer à apprendre dans ces conditions!

4.Posté par Boudzanga le 27/03/2013 20:39 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Il parle d'évaluer les étudiants arbitrairement, avec un langage si décontracté que je me demande comment il a obtenu son diplôme. N'est-ce pas l'une des clés de la malédiction quand quelqu'un bafoue les droits d'un innocent pour répondre à celui qui l'opprime? Peut-être fort intellectuellement mais faible spirituellement! Sans même tenir compte de ce que plusieurs enseignants n'attendent pas ce type de situation pour évaluer méchamment bon nombre de leurs étudiants (les témoignages et les vécus sont nombreux), il révèle bien la nature de bon nombre de ceux-là qui donnent les cours à l'UOB, l'USTM... Après les gens se demandent pourquoi l'UOB connait des grèves chaque année, pourquoi les mêmes dominent...! "Si seulement ils voulaient me connaitre", dit l'Eternel Dieu!

5.Posté par Orly ASSAF le 01/04/2013 02:13 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Notre ya Ali prone le Gabon Emergent mais son emergence la semble-il effectif que dans son palais quoi?et puis a quoi sert-il de faire des promesse a nos dangeureux enseignants chercheurs s'il n'est possible d'honnorer ses paroles?vive l'année blanch

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...