News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com


Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Gabon : Richard Moulomba quitte l’UPG en livrant sa part de vérité

l'info réelle 7J/7 - LVDPG - Presse Gabonaise & Internationale le Vendredi 11 Mars 2011 à 23:59 | Lu 7071 fois

Richard Moulomba vient de quitter l'Union du peuple gabonais (UPG), formation dont il était jusqu’ici le secrétaire général. Il a commis, ce 11 mars, un huissier pour déposer la lettre à travers laquelle il signifie à Pierre Mamboundou sa démission. Proche collaborateur de l’opposant charismatique et cheville ouvrière de l'UPG, Moulomba a été de tous les combats de ce parti depuis plus de 20 ans. Sa lettre a Mamboundou, publiée ci-après in extenso, est un bilan politique très fort duquel transparaissent amertume, intrigues, suspicions, collusions politiques et révélations en demi-teinte.



© D.R. / Richard Moulomba Mombo, alors député de la Doutsila en 2007 avant l’invalidation de son élection.
© D.R. / Richard Moulomba Mombo, alors député de la Doutsila en 2007 avant l’invalidation de son élection.
« Monsieur le Président,

En venant à vos côtés il ya 21 ans, à l’heure où vous étiez un ‘’pestiféré’’, je venais non seulement vous encourager dans votre œuvre, mais aussi m’y épanouir et, comme dans toute association, y fonder là une nouvelle famille. Ce qui fut le cas jusqu’à l’orée de 2005. Vous fûtes pour moi un aîné, un père! Et je me suis mis au travail, pour vous et pour votre parti, cœur, corps et moyens ; sans calculs, ni arrière-pensées.

Mais, depuis ces 5 dernières années, je constate avec stupeur et amertume que :

- Vous n’avez voulu rien faire, lorsque, en août 2008, après la découverte des plans machiavéliques visant y compris mon élimination physique par certaines personnes dont vos propres parents, je vous vis pour vous demander de faire arrêter ces manigances. De fait, votre refus catégorique d’intervenir pour faire arrêter tout cela, montrait clairement que vous étiez vous-même instigateur de cela ;

- vous avez, non seulement érigé la suspicion, le mensonge, la fourberie et la tromperie comme mode de gestion politique (ce qui est déjà difficile à comprendre pour un moralisateur), mais surtout, vous avez vous-même pris le volant des intrigues, manigances, médisances et manipulations contre ma personne ;

- Vous avez une nouvelle attitude baignée d’irrespect, d’arrogance, d’insolence et de suffisance à l’égard de nous, vos collaborateurs. Attitude qui caractérise généralement les gens qui ont atteint leurs objectifs et qui trouvent désormais encombrant les compagnons de lutte qui, pourtant, ont traversé le désert avec eux, en y courant les mêmes dangers, sinon plus ;

- Vous avez décidé depuis, par jeu de manigances, de me mettre progressivement à l’écart et en arrière plan au sein du parti, malgré le poste que je continuais d’occuper. Ceci parce que je devenais encombrant. D’ailleurs, comme vous le savez, depuis 16 mois vous ne m’avez pas adressé la parole, je ne sais trop pourquoi (excepté en janvier dernier, quand vous avez hypocritement demandé à me voir (mais ça, c’était plus pour soigner vos apparences auprès des membres du Conseil, comme à votre habitude !) ;

- Vous me médisez, me vilipendez, m’accusez de tous les maux et malheurs chez vous et dans le parti, et même (pure fiction !) d’être et de négocier avec le pouvoir. Et toutes ces accusations me sont faites dans mon dos, voulant ainsi me faire passer auprès des militants pour un bandit, un voyou, le diable en personne. Mais, comme vous le savez, tout ceci visait, outre mon affaiblissement, à justifier vos mauvais coups contre moi ;

- Vous vous êtes ingénié à rendre ma vie (sociale, politique et morale) difficile, peut-être pour que je dépende plus de vous. Notamment, depuis ce fameux ‘’… Moulomba ne sera pas député. Il a des dents trop longues. Il faut les lui couper…’’, qui marque de fait une étape de vos manigances contre ma personne, jusqu’à celles opérées sur le dossier de l’hôtel de ville dernièrement, celles de la vice présidence de la CENAP, ou celle de l’Assemblée Nationale, dont la révélation du cynisme fut de vous voir préférer d’y geler les postes de l’UPG jusqu’à ce jour, plutôt que de voir quelqu’un d’autres les occuper, alors même que l’UPG est un parti qui, en dehors de son président, a besoin des moyens.

- Vous ne m’avez jamais protégé. Mieux, vous m’avez livré, et ceci à tous les niveaux et à tous. Et, si je suis encore vivant aujourd’hui, c’est par la seule grâce de DIEU JEHOVAH ;

- Vous avez brisé notre confiance mutuelle, entre vous et moi, qui était pour moi, une source particulière de motivation dans le travail, et une base fondamentale dans la lutte.

Comme vous l’avez donc souhaité depuis bien longtemps à travers ces divers actes, souvent posés par personnes interposées dressées pour les besoins de la cause, dont certains clamaient fièrement : ‘’…. le SG, qu’il le veuille ou non, tombera… ’’ ;

Je viens par la présente vous déposer ma démission de votre parti, l’U.P.G, votre ‘’affaire’’.

Maintenant, vous devriez sabrer le champagne : vous-même, vos parents et vos ouailles. Moulomba est enfin parti !

Toutefois, avant de vous quitter, je voudrais faire quelques mises-au-point :

1. Je suis profondément déçu de constater que celui que j’ai adoré et adulé, celui pour qui j’avais souvent abandonné mon travail et ma famille, celui pour qui j’étais prêt à mourir et ceci sans hésitation, est le gourou qui tire toutes les ficelles, le metteur en scène, le maestro de tous les montages contre ma personne. Tout cela, sans que je ne sache trop ce que j’ai bien pu vous faire, pour mériter un tel acharnement de vous-même, de vos parents, et de vos ouailles.

Comment comprendre qu’un homme, presqu’un père, plutôt que d’être fier de son jeune collaborateur, en arriver à le jalouser et même à le détruire à petit feu ? Suis-je une menace pour vous ?

2. J’ai servi ‘’votre’’ parti avec loyauté, honnêteté et dévouement. Quoi que vous fassiez croire, je n’ai jamais trempé dans aucun coup tordu contre vous ou le parti, même pas commanditer un article de journal ; je n’ai jamais négocié quoi que ce soit avec qui que ce soit, pour quelque poste que ce soit ; je n’ai jamais été ami ni des 2 présidents Bongo, ni de Mba Obame, ni des autres coaccusés pour une quelconque combine ; je n’ai jamais vu qui que ce soit pour négocier quoi que ce soit chez vous ;…..

3. Je suis et ai toujours été plus que juste envers vous et envers chacun de mes compagnons de lutte, tout au long de ce parcours pour lequel j’ai été pour vous, telle une serpillière, utile uniquement dans la partie la plus difficile du combat, partie qui est d’ailleurs déjà passée. La partie de la récolte appartenant uniquement à vous-même, aux vôtres et à certaines personnes que vous décidez de trier minutieusement. Je n’attends donc rien de vous, comme vous avez su d’ailleurs me le démontrer depuis quelques années déjà ! Même pas la simple reconnaissance, que vous tentez vainement, par inoculation de la délation, d’enlever de la mémoire des militants de l’UPG qui, eux au moins, ne se laissent pas tromper et restent reconnaissants ;

4. Je suis triste de voir que les véritables raisons de cet acharnement, comme vous le savez, et je vous l’ai dit dans ma lettre à vous adressée le 30 août 2008, et répété le 03 septembre 2008 lors de notre échange sur ce sujet dans votre bureau, sont que d’une part, je vous faisais (inconsciemment) ombrage, et d’autre part, je ne suis ni de Ndéndé, ni de Mouila, à l’heure où vous commencez à parler de la succession à la tête de votre parti ;

5. Je choisis librement de quitter un tel environnement savamment préparé par vous à l’hostilité contre ma personne, et préfère donc être pauvre hors du parti, mais en vie et épanoui ; plutôt que riche dans le parti, mais sclérosé, mal portant, voire même mort.

Je sais d’ailleurs à ce sujet, que vous distillez déjà à travers vos porte-voix, comme à votre habitude, que mon départ serait motivé par des négociations imaginaires que j’aurais avec le pouvoir en place. Mais sur ce point, soyons clairs une bonne fois pour toutes : Vous ne pouvez plus aujourd’hui me donner des leçons d’éthique, de morale et de valeurs. Car vous-même savez qui de nous a négocié avec le pouvoir, pour lui-même, et s’est mis à l’abri de tout besoin (matériel et financier) pour plusieurs générations. Même si, par des subterfuges, on tente de faire diversion en désignant des traîtres qui n’en sont pas…

Moi, je n’ai ni maisons, ni argent (viré dans des comptes ou transporté par sacs), ni ‘’petits cadeaux’’, ni même aiguille, reçus du pouvoir ou d’une de ses portions, en compensation de quoi que ce soit, déclarés sous noms propres ou sous des noms d’emprunt, à l’intérieur ou à l’extérieur du Gabon, comme qui vous savez ! De toute évidence, ‘’le Gabon est une maison de verre, tout se voit de l’intérieur comme de l’extérieur’’. Tout se sait de tous ! Sauf si vous voulez jouer à l’autruche ! En tous les cas, la vérité, celle voulue par Dieu, jaillira tel un volcan.

6. Je suis serein et je vous quitte la conscience tranquille. Je garde espoir que Dieu, Jéhovah, le juge universel, rétablira les choses, et fera payer à chacun de nous, le juste prix de sa rétribution. Il reconnait mon travail, ma loyauté et mon investissement personnel dans cette œuvre difficile à l’époque, et saura me récompenser au juste prix, le moment venu.

En tout cas, au-delà de tout, j’ai beaucoup appris avec vous et au parti, sur les hommes et sur les choses. Et surtout, cette phase difficile a raffermi ma foi en DIEU.

Maintenant que je vous ai laissé ‘’votre affaire’’ telle que vous le souhaitiez, j’espère que vous allez désormais me laisser tranquille.

Je vous souhaite de tout cœur santé et longue vie.

Sincères salutations.

Richard MOULOMBA MOMBO »


Source : Gaboneco

Vendredi 11 Mars 2011
LVDPG - Presse Gabonaise & Internationale
Vu (s) 7071 fois



Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

69.Posté par Jean sebastien le 16/03/2011 18:08 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
A Germain MBA

Les lecteurs constateront avec moi que quand vous n’êtes pas hantés par l’esprit de Lévi Strauss (structuralisme) et bien c’est l’esprit de Mamboundou qui vous hante. Vous ne pouvez pas un seul instant me répondre sans faire état de lui. Au finish Mamboundou est plutôt votre gourou, puisque vous ne pouvez pas vous en passez de lui.

Maintenant ce n’est pas en remplissant vos propos d’adjectifs et d’épithètes que vous vous donnerez un air d’enfant bien intelligent. Vous en prenez à ma vie privée comme si je vous ai dis que j’étais marié, bientôt vous en prendrez à mes neveux, nièces, cousins.

Faites des vrai analyses politique que de nous servir votre même obole qui consiste en deux prémices : Ali le Biafrais, et Mamboundu le corrompu, on est fatigué de ce vieux 33 tours.

Je vous dis et redis encore Israël, Mba Germain et ST Michael vous êtes une bande d’apatrides, d' heimatlos, de métèques, des vrais renégats de la république, des âmes errantes sans conscience, une troupe de chiens ameutée sans habilitée et sans prévoyance.

Ne pensez pas que vous aviez ce monopole d’être outrageux...

Wait on see !!!!


68.Posté par Germain Mba le 16/03/2011 17:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@ JEAN SEBASTIEN

Detrompez vous mon cher Jean Sebastien, c'est plutot avec des tribalistes et des xenophobe comme vous et de surcroit doté d'un fanatisme et d'une idolatrie chronique envers un politicien faux opposant corrompu traitre de la republique qui est l'instigateur de la mort des compatriotes de portgentil tombés sous les armes de la milice de son ami Biafrais, que le gabon n'evoluera pas.
Je me suis deja posé la question si vous jouisez encore de vos facultés, car je suis plus que convaincu que votre fanatisme et idolatrie chronique peut vous conduire a pardonner votre guru Pierre Mamboundou après lui avoir pris en flgrant delit entrain de coucher avec votre femme.
Je continue toujours a me poser la question comment est ce que en plein 3éme millinaire on peut etre encore aussi xenophobe et tribaliste.
Vivement que le pays change car votre espèce doit etre chatié sevèrement pour mèttre fin aux tribalistes et xenophobes comme, car vous etes un vrais dangé pour la republique.

67.Posté par Jean sebastien le 16/03/2011 16:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Il suffirait aussi que je pose pas ma démission à l'UPG pour que je me vois couvert de tous les éloges, les flatteries, les dythyrambes, apothéoses, exaltations de Saint Michael, Israel et Mba Germain.

Avec des gens comme vous le Gabon n’évoluera plus.

Pauvre Gabon.

66.Posté par St.Michael le 16/03/2011 10:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
La lettre de cet eminent Talent gabonais Richard Mouloumba est pertinenente/révélatrice et met à nu toutes les saletés dissimulées dans la carapace de ce vieux corrompu/manipulé Pierre Mamaboundou Mamboundou.

La seule note de discordance c’est quand cette Vraie Elite Richard dit avoir adoré ce Satan PMM…ça c’est une erreur regrettable…

Mais comme les sages nous le dissent:
It does not matter how often we fall down, but what matter is how often we get up everytime we fall down.

Dear Richard: 20 years working consciously (or unconsciously) with the devil PMM and now you have demonstrated the courage (the forth leadership dimension) by taking your stance from this devil PMM.

It’s now time to get up and move.
It’s now time to focus on where you are heading off and not where you have come from during these 21 amazing years.

St.Michael wishes you all the best and an iron determination for this battle for truth, freedom and moral integrity.

We ( True Elites) have to be the role models, therefore we have to show the good and right example to inspire other.

Dear Richard, you are becoming Inspirational to others True Elite like You in Gabon and Africa.

Amen!

65.Posté par Germain Mba le 15/03/2011 19:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@LE MEME (post 55)

"Monsieur Richard Moulomba puique vous etes devenus le hero des partisants de l'UN allez donc vous presenter à Bitam comme cela ceux qui vous soutiennent dans ce site voteront pour vous à moins que ca soit encore une autre farce?" dixit LE MEME.

Voila ce qu'on appèl avoir un raisonement terre à terre, ALLEZ DONC VOUS PRESENTER A BITAM! mon Dieu! quel betise! quel tribaliste est cet individu. Sinon, je comprends votre problème, pendant plus de deux decenies votre parti l'UPG s'est contenté de kinguélé, Portgentil et Ndendé
Hereusement pour le gabon que genre d'espece se font de plus en rare. Ce raisonement là reflète là pensée silencieuse tribaliste xenophobique et divisioniste de votre grand inspirateur j'ai cités le Guru national Pierre Mamboundou.


@ CITE MEBIAME

Très cher compatriote, je n'es jamais sacralisé un politicien, j'ai juste demontré qu'apart le traitre national le guru pseudo opposant qui a laissé massacré les compatriotes gabonais de Portgentil par son ami Biafrais l'imposteur, qu'il y avait des opposants dont nous pouvons accorder du credit et le bonne exemple c'est Luc Bengone Be Nsi, de 1981 jusqu'aujourd'hui il est reste ferme sur ses convictions politiques. Mais malheuresument nous n'en parlons pas, celui dont on a souvent pris maladroitement comme exemple d'intègrité politique j'ai cité Pierre Mamboundou n'zetait autre qu'une marionètte des Bongo...

64.Posté par fangmone le 15/03/2011 17:31 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Les masques tombes déja il n'y a pas de différence entre PMM et Paul Mba Abessole. A suivre le déroulement des évènement,Mba abbessole quand il a commencer a flurté avec le pouvoir il a chasser André Kombila comme un mal propre. Aujourd'hui PMM flurte avec Ali Bongo il se débarrasse de son fidèle compagnon celui la qui la servi corps et ame près a se donner la mort mais se comporte a ce moment comme un gourou parce qu'il a déjà arranger sa situation son avenir avec Ali Bongo juste pour les voyages. Continuez votre travail nous vous soutiendrons

63.Posté par Cite Mebiame le 15/03/2011 02:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@Jean sebastien, quel age aura t il en 2016, pense tu qu il sera encore candidat a une election presidentielle ?? On voit le poids de l age et la maladie sur son visage, moi je le sens epuise, mais bon le vieux pere Wade est bcp plus age et il est tjs la ...

62.Posté par Jean sebastien le 14/03/2011 21:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Quand tu dis qu'il PMM est vieillissant, tu fondes su quoi. Mamboundou 1946
Juppe 15 août 1945
Hillary 1947
Jean Eyeghe Ndong, 1946
Casimir Oyé Mba, né le 20 avril 1942
DSk 25 April 1949

C'est plutôt le parti qui n'a pas su s'adapter aux changements de ses derniers temps.

61.Posté par Jean sebastien le 14/03/2011 21:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Cite Léon Mebiame

Bonne analyse....

60.Posté par Cite Mebiame le 14/03/2011 20:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@Germain Mba, frere je m excuses d etre aussi long, mais pour finir en disant arretons de sacraliser les politiciens, ce sont des gens, svt mm des petits gens ... Au frere Mr Moulomba je dirais on attend la creation de ton parti frangin ...

1 2 3 4 5 » ... 7
Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Politique | Société | Economie | Articles Sponsorisés | Vide1 | Vide | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Société Civile | MDFC | CAPPO | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Estuaire | Woleu Ntem | Ogooué Maritime | Haut Ogooué | Ngounié | Moyen Ogooué | Ogooué Lolo | Ogooué Ivindo | Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame








Les Articles les plus lus

Savoir Bien Vivre...

La Femme Emancipée


Incroyable !