News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Gabon : Résumé du Communiqué final du Conseil des ministres du jeudi 12 mars

Le site de la Liberté - LVDPG - Actualité en ligne 24h/24 le Samedi 13 Mars 2010 à 11:58 | Lu 4629 fois

Se penchant sur des propos graves et particulièrement tendancieux d’un Gabonais, Monsieur André MBA OBAME, à l’occasion de son séjour en France, le Gouvernement de l’Emergence marque sa profonde indignation...AMO fait - il peur à ce pouvoir illégitime ? Qui vivra, verra.



Gabon : Résumé du  Communiqué final du Conseil des ministres du jeudi 12 mars
Pour renforcer cet effet attractif qu’exerce le Gabon, le Conseil des Ministres a adopté les modalités de mise en œuvre de l’importante mesure prise à Port-Gentil, pour apurer la dette de l’Etat vis-à-vis des créanciers intérieures.

Pour le traitement de cette dette intérieure, il a été décidé que l’Etat s’engage à payer courant second trimestre 2010, 179 milliards de francs cfa tel que prévu au Budget 2010. Le solde fera l’objet d’une titrisation sur trois ans et demi avec un différé d’un an correspondant à l’année budgétaire 2010, au taux de 6 % l’an.

Les remboursements seront trimestriels à compter de Mars 2011.

Mandat a été donné à la BGFI Bank pour constituer un consortium bancaire à cette fin.


Aussi, l’attention du Gouvernement a-t-elle été appelée par Ali Bongo, afin que tout nouvel endettement de l’Etat soit coordonné par le Ministère en charge de l’Economie et ne porter que sur des projets susceptibles d’améliorer significativement les conditions de vie des Gabonaises et des Gabonais et d’apporter le développement nécessaire à la concrétisation de la Vision d’Emergence.


Poursuivant la mise en œuvre des mesures de Port-Gentil, pour l’incorporation des jeunes Gabonais, âgés de 25 ans au plus, et titulaires du diplôme de BEPC ou de Baccalauréat ou encore, de tout titre équivalent, dans les Forces de Police Nationale, le Conseil a décidé d’organiser un concours de recrutement dans chaque Province ainsi qu’il suit :



Estuaire: 370 places ;

Haut-Ogooué: 350 places ;

Moyen-Ogooué: 316 places ;

Ngounié: 316 places ;

Nyanga : 316 places ;

Ogooué- Ivindo: 316 places ;

Ogooué-Lolo: 316 places ;

Ogooué-Maritime: 350 places ;

Woleu-Ntem: 350 places.



Soit ainsi, 3000 emplois ouverts à la jeunesse gabonaise.


Se penchant sur des propos graves et particulièrement tendancieux d’un Gabonais, Monsieur André MBA OBAME, à l’occasion de son séjour en France, le Gouvernement de l’Emergence marque sa profonde indignation.

Le Conseil des Ministres prend à témoin l’opinion nationale et internationale, au regard de telles dérives verbales et troubles du comportement pour un partisan d’un conglomérat d’anciens membres du Gouvernement dont le seul souvenir laissé par chacun, dans la mémoire des Gabonaises et des Gabonais, est leur remarquable long séjour de 20 ans et plus aux affaires dans des secteurs-clé où, malheureusement, le triste bilan, est qu’ils ont, chacune et chacun, laissé derrière eux, un vaste champ de ruines dont ils sont surpris, depuis seulement quelques mois, de voir le Gouvernement de l’Emergence, apporter une reconstruction résolument appelée à assurer la prospérité de chaque Gabonaise et chaque Gabonais. Et Ali Bongo !


Le peuple gabonais constate pour le réprouver, que les nostalgiques de l’ordre ancien, neutralisateurs du projet de reforme en profondeur de l’Etat, voulu par feu Omar BONGO ONDIMBA, dans son mémorable discours à la nation du 1er Décembre 2007, ont été des apôtres d’un repli-identitaire nocif à la fois à la performance, à l’efficacité et à la bonne gouvernance, que requiert l’engagement vers l’Emergence, pour un bien-être partagé ! .



La très forte obsession ! , de l’ancien Ministre MBA OBAME, à vouloir revenir aux affaires même au prix de son propre reniement, ne peut être de nature à distraire le Gouvernement résolument engagé, sous l’impulsion d'Ali Bongo, à conduire chaque Gabonaise et chaque Gabonais, ainsi que l’ensemble du pays, à l’Emergence, par les propos, par les comportements et par des actes innovants ! .

En effet, comment, sans dévoiler une perte effective de repères, peut-on, des mois durant, vilipender le peuple frère français et ses dirigeants, tenter de porter atteinte à l’intégrité des Français résidant au Gabon, puis, soudainement, comme pris par une nouvelle hystérie, se révéler demandeur d’un soutien français pour trouver un nouvel emploi lucratif au Gabon tout en promettant de faire disparaître le même pays si rien n’est fait.

La paix étant le bien le plus précieux légué au Gabon par feu le Président Omar BONGO ONDIMBA ! , instructions ont été données aux Ministres concernés pour que tout individu, seul ou en groupe, instigateur, organisateur, auteur ou complice, de toute atteinte à la sécurité des Gabonaises et des Gabonais, à celle de leurs biens ainsi qu’à l’encontre de tous les non nationaux en séjour ou de passage au Gabon, soit mis hors d’état de nuire, conformément à la loi, dans cette ère nouvelle du règne de l’Etat de droit.

Le peuple gabonais, qui a placé sa confiance en la Vision d’Emergence ! Quel peuple ! pour la prospérité de tous, ne saura ni se détourner, ni accepter le retour aux affaires d’un conglomérat composé d’hommes et de femmes qui, durant toutes les 20 dernières années, ont brillé notamment par la tribalisation de leurs secteurs d’activité, tout en prenant en otage l’intérêt général pour enraciner le clientélisme et privilégier leurs intérêts personnels au détriment du peuple paupérisé.



AU TITRE DES PROJETS DE TEXTES LEGISLATIFS ET REGLEMENTAIRES



MINISTERE DE LA DEFENSE NATIONALE



Madame le Ministre a fait approuver par le Conseil, deux (2) projets de décret.



Le premier projet de décret porte création et fixe les missions et l’organisation de l’Ecole d’Application du Service de Santé Militaire de Libreville, établissement public d’enseignement médico-militaire, placé sous la tutelle du Ministère de la Défense, dotée de la personnalité juridique et jouissant de l’autonomie de gestion financière.



L’Ecole d’Application du Service de Santé Militaire de Libreville, fonctionnera en partenariat avec la République française, sur la base d’une convention qui détermine les obligations de chaque partie. Elle comprend :



le Commandement de l’Ecole ;

le Secrétariat de Coordination ;

la Direction des Etudes ;

la Direction des Services administratifs, financiers et des moyens ;

la Direction des Unités d’instruction et de recherche.



Le second projet de décret porte création et fixe les conditions d’attribution et de retrait de la Médaille d’honneur du Service de Santé Militaire.



L’objet de ce texte est de permettre à la Direction Générale du Service de Santé Militaire d’avoir une distinction honorifique qui permettra de récompenser les personnels militaires et civils qui se seront distingués par leur manière de servir.



Cette distinction honorifique peut également être décernée à titre posthume.



MINISTERE DE L’EDUCATION NATIONALE, DE L’ENSEIGNEMENT SUPERIEUR, DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ET DE L’INNOVATION, PORTE-PAROLE DU GOUVERNEMENT



Sur présentation du Ministre, le Conseil a adopté deux (2) projets de décret.



L’approbation de ces deux (2) textes par le Conseil des Ministres, permettra à l’Université Omar BONGO, en particulier à la Faculté de Droit et des Sciences Economiques, de renforcer, diversifier et moderniser ses offres de formation, notamment avec le développement des formations professionnelles et des formations à la recherche de haut niveau.



Cet approfondissement progressif de l’offre de formation à l’UOB, va dans le sens de l’arrimage au système LMD (Licence – Master – Doctorat) pour nos universités et grandes écoles.



Il s’agit :



du projet de décret portant création d’un diplôme de Master en Management du Secteur Public, à la Faculté de Droit et des Sciences Economiques de l’Université Omar BONGO .



du projet de décret portant création d’un diplôme de Master en Economie, à la même Faculté de Droit et des Sciences Economiques de l’Université Omar BONGO.



EN MATIERE DE POLITIQUE GENERALE



MINISTERE DE LA SANTE, DES AFFAIRES SOCIALES, DE LA SOLIDARITE ET DE LA FAMILLE



Sur sollicitation de Madame le Ministre, le Conseil a marqué son accord d’une part, pour la célébration, en différé, de la 57ème Journée Mondiale des Lépreux à Libreville, le 14 Mars 2010 et, d’autre part, pour le lancement, du 13 au 31 Mars 2010, de la 3ème Campagne Nationale d’Education et de Mobilisation pour une Autre Image de la Lèpre (EMAIL).



MINISTERE DES RELATIONS AVEC LE PARLEMENT, LES INSTITUTIONS CONSTITUTIONNELLES, DE L’INTEGRATION REGIONALE, DU NEPAD, CHARGE DES DROITS DE L’HOMME



Le Ministre a obtenu l’accord du Conseil, pour organiser la Journée de la Communauté Economique et Monétaire des Etats de l’Afrique Centrale (CEMAC), le 26 Mars 2010 à Libreville.



MINISTERE DES MINES, DU PETROLE ET DES HYDROCARBURES



Le Ministre a sollicité et obtenu l’accord du Conseil pour procéder au lancement, sous le Haut Patronage Ali Bongo, du 10ème appel d’offres des blocs libres du domaine pétrolier en mer profonde et très profonde, consistant en la mise aux enchères, le 05 Mai 2010, à Libreville, de 42 blocs de recherche.



Le Conseil a demandé au Ministre d’engager un plan de marketing du domaine pétrolier gabonais sur les places financières de Paris, de Houston, de Singapour, de Londres et de la ville de Calgary au Canada.



A cet effet, instructions ont été données au Ministre en charge de l’Economie, assisté du Ministre des Mines, d’engager une large réflexion sur la mise en place d’un environnement fiscal incitateur pour les opérateurs intéressés par l’exploitation du domaine pétrolier en mer profonde et très profonde.



MINISTERE DE L’HABITAT, DU LOGEMENT ET DE L’URBANISME



Sur présentation du Ministre, le Conseil a pris acte du compte- rendu de la mission qu’il vient d’effectuer dans les Provinces du Haut-Ogooué, de la Ngounié et de la Nyanga.



Le Conseil a décidé de la poursuite du programme de viabilisation des parcelles au profit des populations dans toutes les provinces afin de permettre à chaque Gabonaise et à chaque Gabonais d’accéder à la propriété immobilière.

 

AU TITRE DES MISSIONS, SEMINAIRES ET CONFERENCES


MINISTERE DES AFFAIRES ETRANGERES, DE LA COOPERATION INTERNATIONALE ET DE LA FRANCOPHONIE


Le Conseil a approuvé l’organisation, du 20 au 22 Avril 2010, à Libreville, d’une réunion régionale d’experts pour renforcer le régime juridique applicable aux actes illégaux commis contre la sécurité de la navigation maritime et les plates-formes pétrolières off shore.



Cette rencontre, organisée par le Bureau Régional de l’Office des Nations Unies contre la Drogue et le Crime (ONUDC) en partenariat avec la Direction Exécutive du Comité contre le Terrorisme (DECT), verra la participation, outre du Gabon, des pays ci-après :



- Cameroun ;

- Congo ;

- Guinée Equatoriale ;

- Angola ;

- Sao-Tomé et Principe


Par ailleurs, le Conseil a autorisé un certain nombre de missions à l’étranger des membres du Gouvernement.


La notification de chaque mission sera faite aux différents Ministres par le Secrétariat Général du Conseil des Ministres.

Samedi 13 Mars 2010
LVDPG - Actualité en ligne 24h/24
Vu (s) 4629 fois




1.Posté par EL BECHIR le 13/03/2010 14:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je savais qu'André MBA OBAME faisait peur au gros Ali alias Baby zeus, mais de là à faire trembler tout l'état PDG je suis vraiment sur le cul.
Je savais le biaffrai gros paranoïaque voilà qu'il va chercher des méthodes avec les ELLE EKOGHA et compagnie pour mettre sur pieds un pseudo coup d'état afin de neutraliser l'opposition déjà muselée.
André MBA OBAME doit se trouver un conseiller en communication pour le briffer avant d'aller devant les camera car quelques fois il laisse aller par les émotions.

2.Posté par Sema Taou n Kemet le 13/03/2010 15:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
"La plus puissante arme aux mains de l'oppresseur c'est le cerveau des (mentalité) des opprimés "(Steeve Bantu Biko)
Commencer par bien éduquer, former et informer les compatriotes, du plus plus pauvre au plus nanti, et là vous verrez que la "connaissance libère, tandis que que l'ignorance tue"

SANKARA, grand défenseur des nations Nègres a dit "un militaire non éduqué est un assassin en puissance". L'éducation réside sur l'intériorisation des valeurs et idéaux qui caractérisent un groupe, un peuple. Alors ce n'est pas de la simple instruction livresque! Qu'avons nous prévu à cet effet pour les 3000 badauds qui vont grossir maboulement les rangs des force de sécurité.
Qu'elle est la déontologie que ces personnes, qui auront la légitimité de la FORCE, va suivre?
Sont-ils là pour défendre et sécuriser le peuple de l'intérieur comme de l'extérieur, ou bien pour sécuriser, seulement, leurs patrons?
Et puis, quand on parle de politique d'emploi, c'est au sens de production de biens et services, et pas en maquillant les devoirs régaliens de l'état comme la sécurité publique, en chantier pour l'emploi! Ca fait trop de casseroles pour la début de ce mandat!

Le Gabon est une région de l'Afrique qui n'a pas eu de guerre, alors l'histoire de la paix est le leurre par excellence! On devrait parler de stabilité au lieu de paix! Donc ce qui est important pour nous c'est:
-qu'on puisse avoir une véritable politique de création d'emploi
-une revalorisation du pouvoir d'achat
-une amélioration des condition sanitaires dans nos quartiers
-une véritable politique culturelle et éducative
-une revalorisation des systèmes de santé publique
et j'en passe.
On veut peu de projets, mais des projets réalisables très vite et très bien, ayant des impacts sur la quotidien du gabonais!

3.Posté par LE TROGLODYTE le 13/03/2010 16:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
QUAND ON PARLE DE LA DETTE INTERIEURE DU GABON , IL S' AGIT A LA FOIS DE LA DETTE QUE LE GABON DOIT AUX ENTREPRISES ET AUTRES SOCIETES POUR LEUR PRESTATION A L' ETAT GABONAIS ET LA DETTE DU GABON VIS AVIS DE SES FONCTIONNAIRES, CEST A DIRE LES SERVICES RENDUS A L' ETAT QUI N' ONT PAS ETE PAYES PAR LE GABON ET IL S' AGIT NOTAMMENT, DES RAPPELS DE SOLDE!

ALORS JE VEUX SAVOIR SI CETTE ENVELOPPE CONCERNE NOS RAPPELS QUI TRIMENT A LA SOLDE DEPUIS DES ANNEES MALGRE LES DEMARCHES QUE LES GABONAIS ET GABONAISES EFFECTUENT AU QUOTIDIEN A LA DIRECTION DE LA SOLDE POUR EN RECLAMER!

MALHEUREUSEMENT ILS SONT SOUVENT TRAINES DANS LA BOUE ET AUTRES PRATIQUES DES DIRECTEURS ET AUTRES CHARGES D' ETUDES QUI RECLAMENT LES 10 VOIR MEME LES 20 % DE MON RAPPEL AVANT D' EN ETRE SERVI


J' OSE ESPERER QUE LE GOUVERNEMENT DE L ' USURPATION Y VEILLERA POUR QUE LES GABONSI ACCEDENT SANS TRACASSERIE A LEUR ARGENT.

4.Posté par la pensee gabonaise le 13/03/2010 16:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je suis d'abord avec vous M. Sema et M. Le Troglodyte.

5.Posté par la pensee gabonaise le 13/03/2010 17:31 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Il nous font des annoncent chaque jour, mais ou sont les resultats positifs?! Meme au microscope on aurait du mal a les retrouver! Combien d'emploi ces gens de l'emergence ont deja cree dans leur differentes reformes, de chantiers son deja sortis de terre,...?
Le simple fait d'augmenter le nombre de fonctionnaires, suggere que on prealable on ait resolu ou soit en cours de resolution de ceux deja actifs. 3000 nouveaux militaires seraient 3000 nouveaux problemes dont l'Etat ne trouverait pas de solutions! Dans toute logique de resolution d'un probleme, il convient de voir tous les criteres de resolution en amont, sans quoi, on aura a resoudre au lieu d'une equation a une inconnue, mais plutot celle a plusieurs inconnues.
La methodologie, c'est ce qui manque a nos soi-disants dirigeants. Tout traitement d'un sujet obeit a une regle univeselle qui est celle de la dialectique: these-antithese-synthese. Mais avant toute chose, il convient de dresser un plan, pour pourvoir definir les differente etapes du sujet a traiter. Ainsi pour traiter le probleme ralatif a l'emploi, on ne peut pas commencer a les creer, sans analyser au prealable tous les mecanismes lies au processus du cadre de l'emploi: education-professionnelle, securite sociale, salaire. Comme nous le savons, au Gabon, ces mecanismes sont l'objet de mutiples mouvements d'humeur socio-syndicaliste et, la resolution de ceux-ci n'a pas encore trouve de "remede" jusqu'alors! Alors il faut d'abords commencer par construire une fondation solide enfin d'eriger la stabilte dans l'Emploi.
Toutes les reformes dont on a eu droit jusqu'alors ne sont que, une cacophonie dans le prise de decisions. Donc toutes ces mesures prises a la va-vite, sans reflexions et analyses prealables, sont vouees a un echec certain a commencer par leur fameuse "emergence". Ce scepticisme est double par l'incompetences de nos dirigeants dont le passe nous a deja montre, leur manque d'Ethique morale et de deontologie dans la gestion de la chose public...

Quant a ce qui s'agit des critiques de CM face a certains membres de l'UN, elle sont fondees mais pas objectives parce que, au cas ou ceux qui dirigent maintenant, ils sont aussi les memes qui sont aux affaires depuis 20 ans pour la plus part. Donc, la situation chaotique dans la gestion publique est, aussi leur oeuvre meme s'il tentent a la rejetter uniquement sur les dissidents au PDG. Le cinisme, nous le savons nous, est le propre des ex, anciens et, nouveaux PeDeGistes.

6.Posté par LE TROGLODYTE le 13/03/2010 20:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je suis d' avis avec toi mon cher la Pensee gabonaise!

pour ma part, je pense que le pouvoir continue a s' obstiner et a s' arcbouter dans les memes pratiques! je m' explique comment se fait- il que le Gouvernement de la Tortue et son Sbyr Ali BBA se propose de recruter les policiers sur l' ensemble des provinces du Gabon sans pour au tant s' attaquer a la racine meme des problemes dont sont confrontes ses policiers au quotidien. il s' agit de l' absence quasi-remarquee des casernes et autres cites de nos forces de polices sur l' ensemble du territoire. les quelques camps de police existants sont dans une decrypitude , je dirais me dans un etat de decomposition avancee a en juger la physionomie qu' ils presentent sur l' ensemble du pays et surtout a Libreville la capitale.


si reellement le PDG affirme qu' il se dit etre sous l' ere de EMERGENCE ali bongo, on ne devrait plus avoir de telles annonces sans etudes approndies prealablement menees. l' EMERGENCE dans cette demarche de recrutement consisterait a prevoir et a construire au prealable 3000 logements repartis selon les quotas de recrutement que vous avez prevu par province en construisant 350 appartements dans le Haut Ogoue et 316 lots de meme nature dans l' Ougoue Martime etc.. de telle sorte que au sortir de la formation de ces compatriotes, que l' Administration n' ait plus a se poser la question des conditions de vie et de travail de ces nouveaux recruts, en prevoyant les mutations et les affectations sur l' ensemble du teritoire qui tiennent compte du nombre de policiers prets a servir apres la formation! voila en quoi cela devrait etre une veritable emergence!

mais vous allez les recruter, pour les loger ou? et dans quelles conditions quand on sait dans quel etat, l' effectif existant est traite et loge? je crois qu' on ne devrait plus faire des recrutement politiques aux odeurs clientelistes. un recrutement doit etre republicain qui doit conceder aux nouveaux recruts l' honneur , la dignite et la fierte de servir la nation dans des conditions dignes. Or ce qui est d' etre le cas, la preuve pres 85 % de nos forces de police ne sont pas loges, se contentant de vegeter dans les quartiers parfois sans familles car les policiers sont reputes de n' avoir pas d' intimite familiale la plupart louant des chambretes ou studios incommodes a toute vie descente ! d' ou ce que nous constatons au quotidien le raquetage des taximens, les bracages et autres phenomes dans nos villes et quartiers qui sont souvent imputes a tort ou a travers aux bandit de grands chemin, tout en ignorant qu ' un policier qui n' a pas d' abri peut se comporter en un vrai irresponsable et devenir d' emblee un veritable dans pour la Republique.


DONC JE VOUS DEMANDE DE CONSTRUIRE D' ABORD LES 3000 LOGEMENTS SUR L' ENSEMBLE DU TERRITOIRE AVANT DE PROCEDER A CE RECRUTEMENT. CAR UNE EXPERTISE BIEN MENEE PEUT ETRE ETABLIE QUE SI LES OFFRES DE CONSTRUCTION DE CES LOTS DE LOGEMENTS SONT BIEN MENEES, LA LIVRAISON POURRAIT INTERVENIR D' ICI LA FIN DE L' ANNEE CEST A DIRE D' ICI 9 MOIS SUR L' ENSEMBLE DU TERRITOIRE.


COMMENCER D' ABROD PAR LA, AVANT LE RECRUTEMENT. CELA DOIT DESORMAIS ETRE VALABLE POUR TOUS LES ETAB LISSEMENTs DE FORMATION DE NOTRE PAYS IL S' AGIT DE : ENS, ENM, ENA,EPCA, ENI, ...

le Gouvernement devrait desormais prevoir les conditions de logement des futurs fonctionnaires de notre pays pour freiner l' accelaration criarde du manque de logement dans notre pays.


En un mot, l' EMMERGENCE DE VOTRE PDG consiterait en la prevision ; GASTON BERGER appelle cela de la prospective. cest ici le mal du gabon car si chaque famille a un toit descend et un emploi il y aurait mois de soucis et beaucuop de problemes peuvent etre eviter dans nos villes.

LA LIBYE ET CERTAINS PAYS DU MAGREB AINSI QU' EN EUROPE ONT REUSSI A FAIRE DE LA PROSPECTIVE UNE ARME ESSENTIELLE AU DEVELOPPEMENT URBAIN DE LEUR PAYS. LE GABON PEUT Y PARVENIR, NOUS EN AVONS LES MOYENS ; IL SUFFIT DE METTRE DE COTE L' EGOISME QUI A TOUJOURS CARACTERISE LE PDG ET SES CHEFS VOILA LA VERITE


FAITE LA PROSPECTIVE AVANT TOUT ET VOUS VERREZ , LES GABONAIS SONT FATIGUES DE VIVRE DES MEMES SCENARI COMME SI LE CONSEIL DES MINISTRES PARVIENT A LOGER CHAQUE JEUDI OU VENDREDI 5 FAMILLES GABONAISES!!!!!!!!!!!!!
VOYEZ CEST RIDICULE, ALORS NE RECRUTER PAS BATISSER D' ABORD DES EDIFICES QUI LES ACCUEILLERONT, DU RESTE CA VIENDRA!!!!!!!!!!!!!!!

QUI VIVRA VERRA!



7.Posté par KOUMANZEGUE le 13/03/2010 20:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
"Se penchant sur des propos graves et particulièrement tendancieux d’un Gabonais, Monsieur André MBA OBAME" donc ce qui veut dire que le gouvernement ne le reconnais pas en tant que Secreatire Exécutif de l'UN ptdrrr!!!!!!!

8.Posté par Critique Objective le 15/03/2010 10:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
En tout cas, AMO risque gros car sa déclaration était un temps soit peu maladroite, il faut l'avouer. Il y a des choses qui se pensent et se disent et des choses qui se pensent mais ne se disent pas. Même si nous sommes en démocratie, il y a des limites. Là il s'est vraiment laissé allé. Serait-ce une manoeuvre afin de mettre la pression au gouvernement pour que des résultats palpables soient visibles à court et moyen terme? Seul lui le sait.
Cependant, je suis assez géné quand je lis le paragraphe où ils mettent au buchet les anciens haut cadres de la république devenus opposant au régime en place. En effet, beaucoup de ceux qui sont en ce moment aux affaires n'ont pas brillé par une magnifique gestion en ce temps là aussi. Il ne faut pas l'oublier. Tous ceux qui étaient aux affaires, à quelques rares exceptions prêt, ont été anti-patriotiques et ont rayonné par leur égoïsme.
Mais encore, un autre passage me laisse perplexe: "...b[instructions ont été données aux Ministres concernés pour que tout individu, seul ou en groupe, instigateur, organisateur, auteur ou complice, de toute atteinte à la sécurité des Gabonaises et des Gabonais, à celle de leurs biens ainsi qu’à l’encontre de tous les non nationaux en séjour ou de passage au Gabon, soit mis hors d’état de nuire, conformément à la loi, dans cette ère nouvelle du règne de l’Etat de droit" ]]b
Espérons que ce passage ne soit pas un prétexte afin de museller quiconque ne serait pas d'accord avec une décision du gouvernement ou avec la politique en place. De la contradiction nait les meilleurs solutions. Sans contradiction, on risquerait de voir les choses se détériorer davantage.

9.Posté par OLAME le 15/03/2010 10:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
En faisant cette déclaration AMO va-t-il rentrer ou alors il vient de trouver un subterfufge pour rester en exil?

En tout cas ses amis et complices d'hier vnt sans doute montrer les dents et vouloir l'entendre au B2 dès qu'il foulera le sole gabonais.

Est-ce une maladresse d'AMO ou une stratégie bien pensée?

Ou alors on va finalement entendre parler de lui dans le plan B?

En tout cas le pays est au bord de la crise sociale et il ne faut pas le cacher.

TOUT VA TREEEEEEEEES MAL, TOUT!!!!

10.Posté par Afirikara le 15/03/2010 14:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Trois choses qui vont libérer notre pays : le nationalisme (penser gabonais et non ethnique), la lutte contre la corruption (refuser de corroompre et refuser d'être corrompu) et la liberté sous toutes ses formes (source de création et de déploiement).
Si l'émergence veut réussir, elle doit travailler sur ces 3 axes

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...