News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Gabon / Réseau routier : La mauvaise qualité de travail cause un éboulement sur la nationale 1

Le site de la Liberté - LVDPG - News le Mercredi 23 Février 2011 à 14:29 | Lu 1298 fois



Situer entre Kango et Bifoune sur la route qui relie Libreville et Lambaréné, le village Ekouk avait défrayé la chronique à cause de la route. Il y a quelques mois, en effet, un éboulement de la chaussée s’était déclaré au bout de cette contrée, causant du tort aux usagers de la route nationale 1. Conscient que la route est un facteur important de développement, l’Etat, à travers le ministère des Travaux publics, avait alors chargé la société ERTP de procéder à la réfection de la chaussée à l’endroit indiqué.


Dans la foulée, quelques engins de l’entreprise s’étaient rendus rapidement sur les lieux. Mais les sceptiques émettaient déjà des réserves sur la qualité des travaux, notamment leur durabilité. D’aucuns pensaient que cette entreprise ne pouvait pas faire face aux exigences techniques qu’imposait un tel chantier.


Apparemment, ils ont eu raison : les travaux de « plâtrage » de la chaussée effectués à cet endroit n’ont tenu que le temps de deux pluies. Conséquence : un an après, l’éboulement est entrain de reprendre ses droits sur la route. La pose de la mince couche de bitume, tel un fond de teint sur des rides, doublées d’un petit élargissement de la chaussée n’a pas caché longtemps la vérité sur la mauvaise qualité des travaux effectués.


La situation se dégrade de plus en plus belle, au point d’inquiéter les usagers de la route. La question que tout le monde se pose est la suivante : Pourquoi l’entreprise à laquelle on avait confié l’entretien de ce tronçon ne vient-elle pas réparer les dégâts ? Et qu’attend l’Etat pour agir ?


Source : Génération Nouvelle

Mercredi 23 Février 2011
LVDPG - News
Vu (s) 1298 fois




1.Posté par LEON MBA le 23/02/2011 16:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
LA ROUTE = DEVELOPEMENT MAIS DANS NOTRE PAYS LA POLITIQUE A TOUS GAGNEE . QUI PEUT CONTROLER LA QUALITE DU BITUME AVANT ET APRES LA POSE PERSONNE LE GABON EST MALADE , MEME LE GOUVERNEMENT DU PDG CONNAIS LE PROBLEME . IL FAUT RECOMMENCER A CHAQUE FOIS LES MEMES CHOSES . DU PRESIDENT JUSQU'AU DERNIER GABONAIS LA HONTE NOUS A DEPASSEE . ON CHANGE LES MINISTRES POUR DES RAISONS QUE SEUL ALI ET BIYOGHO CONNAISSENT. POURQUOI NZENGUE N ZOUNDOU FLAVIEN EST PARTI !LA REPONSE LE MAUVAIS TRAVAIL DE SOCOBA ALI ET PASCALINE ECHANGEUR ZENG YONG

2.Posté par mone ya dza le 23/02/2011 17:42 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Que vs voulez kil en soit quand le chef de l'exécutif lui meme siège au conseil d'administration de ces entreprises quand son frèr ou sa soeur pascaline n'y sont pas actionnaires? juges et parties, conflits d'interets, voir meme délits d'initiés ds dotres sectreur!!! voilà à quoi elle rime notre emmergence!!!!

3.Posté par Larévolte le 23/02/2011 19:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Hem hem, ce sont les routes de l'émergence.

4.Posté par Marrick Edy MOUSSAVOU THIAM le 24/02/2011 01:39 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Chers amis de la diaspora, je suis de tout cœur avec vous pour l'espoir que vous nourrissez et que tout les gabonais nourrissent de voir le pouvoir changer de tête et de nom au Gabon. Mais il convient de reconnaître que notre peuple est amorphe, sans vision, sans audace. Ne vous fatiguez plus à vouloir lancer un mouvement insurrectionnel au Gabon. Omar Bongo Ondimba a fait tout le travail en amont en inculquant au gabonais que bien que partageant le même territoire, il y a ceux du nord, du sud, de l'est et de l'ouest, il a instauré une méfiance sans précédent entre nous, Peuple gabonais, faisant croire aux uns qu'un certain groupe de telle région ne mériterait pas d'accéder au pouvoir parce qu'ils sont "mauvais, barbares", sur quels critères, lui seul sait au fond de sa tombe. Et naïvement comme des moutons de panure, on a cru. Il a fait ce que nous appelons théoriquement: Diviser pour mieux régner. Ce qui fait qu'aujourd'hui peu importe le diagnostic que tout le monde peut faire du climat social actuel du Gabon, les gens veulent toujours se rabattre sur les considérations ethniques. Il parait même qu'il y a des associations du genre TSF, ce qui fait en sorte que lorsqu'un individu de ce groupe ethnique que toutes les autres combattent tant apportent une dynamique, les autres font un boycotte et refuse de suivre par mauvaise foi.

Mes chers frères et sœurs, c'est difficile de difficile d'entendre de telles choses mais c'est la triste réalité que tous les gabonais connaissent, mais que chacun feint d'ignorer.
Il ne sert à rien d'appeler le peuple gabonais à la révolte sur ce site, d'abord parce que internet est un mythe au Gabon, beaucoup de gabonais ne connaissent pas son existence (ce site) et parce qu'ils vont difficilement dans des cybercafés et quand ils y vont, c'est pour se mettre sur des sites de rencontre. Ensuite parce que selon moi pour qu'il y est un véritable mouvement insurrectionnel, il faudrait que le Peuple soit pleinement impliqué, or au Gabon les gens vaquent à leurs occupations, c'est l'indifférence totale. Cette attitude montre clairement que les gabonais ont choisi de vivre comme ils vivent en ce moment ils ne sont pas dérangés par le pouvoir actuel, c'est pitoyable de voir un peuple qui a l'occasion de changer la donne et qui se résigne. C'est vrai qu'il n'est pas bon d'être pessimiste, mais comment ne pas l'être lorsqu'on voit la nonchalance, l'immaturité du Peuple gabonais. Arrêtons de penser que nous pourrions faire comme en Égypte, Tunisie et peut être bientôt en Libye, car ils sont spontanés, on n'a pas eu besoin d'aller chercher les gens dans leurs maisons pour qu'ils se manifestent massivement comme nous avons pu le voir. Je suis en Égypte et je sais de quoi je parle, les gens se sont sentis directement concernés et se sont impliqués profondément. Tant que le Peuple ne fera rien il n'y aura rien et peu importe les manifestations que la diaspora fera dans les différents pays où elle se trouve, si le Peuple au Gabon ne bouge pas, il n'y aura rien et mon avis l'ultime option sera la capitulation encore une fois la minorité (les bongo) l'emportera sur la masse (le Peuple) c'est cela le Gabon.
Pour je propose que tout parte de la classe estudiantine de l'UOB et des autres écoles, que j'appelle le sous bassement, et que les autres forces que j'ai appelé les briques s'y associent pour faire un effet boomerang, je trouve inapproprié qu'un mouvement insurrectionnel prennent naissance au centre ville comme c'était prévu le 21 février, il doit commencer au portail de l'uob par exemple et migrer vers la ville, parce que je prévoie que le nombre de participants s'accroissent du fait de la traversée des quartiers situés entre l'uob et le point de chute. Pour finir, arrêtons de tirer trop en longueur, les programmes d'appel à l'insurrection ne devraient pas s'étendre sur plusieurs jours à l'avance. Prenons l'exemple du mouvement du 21 février que je qualifie comme un échec, il avait été annoncé plus de 10 jours d'avance, c'est trop, on a eu le temps de se gonfler. Soyons spontanés.
Chers frères et sœurs si nous laissons tomber cette fois ci, nous sommes perdus à jamais.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...