News & Infos Utiles...


Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Gabon : Requête en destitution d'Ali Bongo Ondimba : Moukagni Iwangou relance le débat

l'info réelle 7J/7 - gabonreview le Vendredi 30 Octobre 2015 à 07:13 | Lu 2183 fois

Face aux blocages rencontrés depuis plus de 10 mois par sa saisine de la Haute cour de justice, le président de l’aile loyaliste de l’Union du peuple gabonais (UPG) a décidé, à travers un courrier adressé à chaque député de l’Assemblée nationale, de leur rappeler leurs obligations constitutionnelles, qu’ils sont tenus de respecter, sous peine d’assumer la rupture du pacte républicain.



Ne pouvant plus supporter le silence des concernés sur sa requête en destitution du président de la République, pour «haute trahison et violation de serment», le président de l’Union du peuple gabonais (UPG-Loyaliste) a réitéré sa demande à l’Assemblée nationale de nommer ses trois représentants à la Haute cour de justice, conformément à l’article 4 de la loi organique n°49/2010 qui fixe les règles de fonctionnement de cette juridiction.

«Je viens à vous, pour pourvoir à la désignation des juges de cette juridiction, qui est composée de 13 membres, parmi lesquels sept magistrats professionnels, et six parlementaires», explique-t-il, précisant : «En prenant directement contact avec chacun de vous, je viens devant la représentation de la nation tout entière, qui n’est pas le champ clos de la confrontation entre une majorité, qui en impose en dépit de tout pour les petites convenances d’un régime, et une minorité qui s’oppose envers et contre tout pour la contrariété d’une réussite».

Pour lever tout équivoque susceptible d’être utilisée par les députés pour traduire leur difficulté à satisfaire à sa requête, Jean de Dieu Moukagni Iwangou a tenu à préciser que sa saisine ne participe pas du contentieux électoral. «Il est définitivement épuisé. Je dénonce une violation de la loi, parce qu’il est du devoir de tout citoyen de défendre la loi, en s’en remettant aux autorités compétentes. Portée par la foi la plus profonde dans la rigueur des principes, ma démarche entend s’affranchir d’un écueil, que je voudrais lever d’entrée», a-t-il fait remarquer.

Pour le président de l’UPG-Loyaliste, trois raisons permettent d’expliquer le piétinement du processus enclenché le 19 novembre 2014. D’abord, le refus du président de la République de nommer les magistrats qui doivent siéger au sein de la Haute cour de justice. Ensuite le refus du Parlement de désigner ses six représentants. Enfin, l’interruption du fonctionnement régulier du pouvoir public constitutionnel de la Haute cour de justice par le fait conjugué du président de la République et de l’Assemblée nationale. «Je vous recommanderais la lecture très attentive de l’article 26 de la Constitution, qui ne manquera pas de signaler à votre honneur, la gravité de la situation présente, et l’urgence des mesures à prendre pour rétablir le fonctionnement normal du pouvoir public constitutionnel de la Haute cour de justice», a poursuivi Jean de Dieu Moukagni Iwangou.

En son titre IV relatif au pouvoir judiciaire, la Constitution crée diverses juridictions, parmi lesquelles la Haute cour de justice, qui a mission, ainsi qu’il résulte à l’article 78 de la Loi fondamentale, de juger le président de la République, le vice-président de la république, les présidents et vice-présidents des corps constitués, les membres du gouvernement et les juges de la Cour constitutionnelle.



Vendredi 30 Octobre 2015
gabonreview
Vu (s) 2183 fois




1.Posté par Gabonais d'''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''' le 30/10/2015 11:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Oui grand frère, ce rappel a l'ordre constitutionnel a toute sa place trop c'est trop.


Bon courage à vous

2.Posté par Yannick André le 30/10/2015 12:01 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Commentaire *ces rigolos de magistrats vont rien faire. encore moins les deputés. ils sont contents de savoir qu''il ya un faussaire a la tête de notre cher pays. c''est triste!!

3.Posté par Hatshepsout le 30/10/2015 19:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Les Burkinabés ne se sont pas embêtés avec toutes ces fioritures pour chasser Compaoré. Seule la rue fera déguerpir l’usurpateur et mettre fin au système Bongo. C’est la peur qui fait prendre des chemins de traverse. J’espère qu’un jour l’amour de notre pays nous permettra de dépasser cette peur. Wait and see

4.Posté par eddy le 31/10/2015 13:09 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Qui peut encore écouter Moukagni Iwangou au Gabon...............?

5.Posté par Alain M le 31/10/2015 22:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Moukagni Iwangou vas dormir, mais avant laves toi la bouche.

6.Posté par Ami de ping le 31/10/2015 22:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Moukagni Iwangou. Pauvre de toi. Menteur. Penses tu etre donneur de lecon? Mieux vaut donner de la viande a un chien qu'a toi.
Sale menteur.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | Ali Bongo Réélu !!! | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Société Civile | MDFC | CAPPO | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Estuaire | Woleu Ntem | Ogooué Maritime | Haut Ogooué | Ngounié | Moyen Ogooué | Ogooué Lolo | Ogooué Ivindo | Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame




Comparatif assurance auto






Les Articles les plus lus

Gabon : Qui est Jean Gaspard Ntoutoume Ayi ?

0 Commentaire - 05/10/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Gabon : Jour du deuil national le 06 octobre 2016

0 Commentaire - 06/10/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Savoir Bien Vivre...

La Femme Emancipée



loading...