News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Gabon : Rencontre entre Ali Bongo Ondimba et l’Opposition : «le bal des pleureuses» ?

Le site de la Liberté - Gabonlibre.com : News 7J/7 le Jeudi 4 Juillet 2013 à 06:32 | Lu 1224 fois

Le président de République a tenu à rencontrer, le mardi 2 juillet au palais, les partis politiques de l’opposition, en vue de vider certains contentieux parmi lesquels la question de la biométrie et l’avancement des travaux au niveau de la Commission électorale nationale et permanente (Cénap). Une rencontre fortement moquée par Bruno Ben Moubamba.



Gabon : Rencontre entre Ali Bongo Ondimba et l’Opposition : «le bal des pleureuses» ?
Conviés à une discussion, au palais de la Présidence, les représentants des partis et groupes de l’opposition, regroupés pour l’essentiel au sein de l’Alliance pour le changement et la restauration (ACR), l’Union des forces pour l’alternance (UFA) et l’Union des forces du changement (UFC), ont traité, le 2 juillet dernier, de diverses questions relatives à la vie politique du Gabon. La question de la mise en œuvre de la biométrie dans le fichier électoral national sans laquelle la tenue des prochaines joutes, en République gabonaise semble hypothétique, a constitué le gros du menu.

Ali Bongo, dans le souci de donner la parole à ces acteurs politiques et dans le but de recueillir leur sentiment par rapport aux problématiques abordées ces derniers, notamment la libre circulation en zone Cemac (Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale), a donc souhaité les entendre en initiant cette rencontre fortement appréciée par Me Louis Gaston Mayila (UFC) pour qui l’idée d’Ali Bongo apparaît comme «le triomphe du bon sens».

En effet, rappelant qu’il y a encore peu de temps, des partis de l’opposition avaient refusé de rencontrer le président à cause son «manque de légitimité», Me Mayila, tout comme Jules Aristide Bourdes Ogouliguende (UFA) ont «curieusement» reconnu que leur rencontre avec Ali Bongo a été «fructueuse parce que le président a bien saisi les problèmes que nous avons soulevés et qu’il ait donné au ministre de l’Intérieur des instructions pour que nous nous retrouvions à nouveau pour mettre ensemble les cadres qu’il faut avant de commencer l’enrôlement des électeurs». Pour Pierre Claver Maganga Moussavou du Parti social démocrate (PSD), la rencontre aurait néanmoins servi à démontrer à Ali l’enjeu économique de la biométrie : «A quoi cela servirait de dépenser autant d’argent si on n’y a pas la possibilité d’authentifier celui à qui on prélève des empreintes digitales ?», s’est-il interrogé, non relever l’importance d’une telle rencontre.

Par ailleurs, et comme pour s’inscrire en faux, Bruno Ben Moubamba de l’Union du peuple gabonais (UPG) a publié, mercredi 3 juillet sur son blog, sa vision de cette rencontre, intitulant son texte «Gabon : le bal des pleureuses et des peureux s’est poursuivi à la Présidence de la République gabonaise». Pour le nouvel UPGiste, «il n’y aura pas de biométrie digne de ce nom : voilà pourquoi c’est un bal de pleureuses. Les étrangers s’inscriront en masse sur le «fichier biométrique» avec de vrais-faux papiers et tous les hypocrites qui vont à la Présidence le savent fort bien».

Pour Ben Moubamba, la rencontre aura été celle voulue et imposée par Ali bongo : une rencontre pendant laquelle aucun sujet sérieux n’aura véritablement été traité. L’homme n’en veut pour preuve que le silence des représentants de l’opposition sur la question des crimes rituels : «Qui parle des crimes rituels d’ailleurs parmi eux ? C’est un signe de leur couardise !». Et de conclure : «Il n’ya plus de grands acteurs politiques au Gabon depuis le départ de Pierre Mamboundou et le retrait d’André Mba Obame ! Plus un seul !». Comme quoi et au regard de l’idée de Ben Moumbamba, les partis de l’opposition gabonaise semblent encore avoir du mal à s’unir afin de parler d’une seule voix à Ali Bongo.

Gabonreview

Jeudi 4 Juillet 2013
Gabonlibre.com : News 7J/7
Vu (s) 1224 fois




1.Posté par Israel le 04/07/2013 12:42 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
il est vrai que pour mieux faire face à un systeme, il faut une union des partis de l'opposition ;mais il seraait aussi important de se savoir que " la notion d'union nait qu'apres l'existence des idéologies" . A cela pouvons nous réellement citer un parti politique gabonais avec son courant de pensées connu de tous et soutenu idéologiquement à moyen et à long terme au gabon? sommes nous surs que le charisme d'un seul homme ne puisse pas etre suffisant pour affronter le seul PDG?
A BEN MOUBAMBA et l'OPPOSITION je vous dit haut et fort qu' Ali Bongo n'a pas fait recours à une union de force pour s'imposer aujourd'hui meme si cela peut le cas mais acceptons le IL EST UN PERSONNAGE CHARISMATIQUE si je me trompe croyons qu'il n'est pas UN BENI OUI OUI ou un MOUTON DE PANURGE . la preuve tout le pays ( cassiques PDGistes ou BB opposants) faire allégence d'une maniere ou autre à ALI.

2.Posté par Bibang le 04/07/2013 14:24 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Kiéé On va encore faire comment ?

3.Posté par Tchougoudja Le Fils le 04/07/2013 15:18 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
L'opposition vraie, c'est le PEUPLE et le PEUPLE n'aime pas Alain Bongo Ondimba. Ce biafrais qui fait usage de faux en tout et pour tout ne sera jamais aimé des gabonais en dépit de certaines apparences. Oui, il y aura des failles dans ce système de biométrie avec enrolement de nombreux étrangers (y compris ceux restés au Gabon après la CAN), le fichier ne sera jamais fiable, même pas à 50 %. Mais la biométrie restera un moindre mal.

Monsieur Moubamba, rien ne sert de pleurnicher comme une madeleine et de traiter ceux qui tentent de parler de vrais sujets de tous les noms d'oiseau. Ce n'est pas parce que tu n'as pas été invité au palais du bord de MER-DE que tu dois brasser de l'air à ce point et tenter de t'ériger en vrai opposant. Tu es un danseur du ventre encore plus dangereux car toi tu es pauvre. Ogoulinguendé, Zac Power, AMO, Mayila, Maganga Moussavou et autres ont un matelas de fric assez lequel ils peuvent se reposer et même rejeter toute tentative de corruption. Mais toi mon pauvre? Rien, zéro! Voilà pourquoi tu as retourné ta veste à la 1ère occasion. Tu sais que PMM est mort relativement riche, alors tu essaies d'adopter sa tactic de départ: paraître le plus radical possible. A part que tu n'atteindra jamais la cheville d'un PMM mon ami. Alors, dessine bien les contours de ta cible qui devrait être le régime satanique des Bongo. Ton combat n'a et n'aura jamais ni sens, ni consistance si tu tires à chaque fois à boulets rouges sur ceux qui s'opposent à Alain Bongo Ondimba. Ne te trompe pas trop (souvent) de cible, sauf si ton seul but est de te faire remarquer par Alain Bongo et faire appeler au gouvernement bancal qu'il dirige à vue avec sa pléthore de Con-seillers étrangers...

4.Posté par Bongoladi le 04/07/2013 15:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@ Tchougoudja Le Fils : Tu es bête comme un Gabonais ! Qui t'a dit que Moubamba est pauvre ? Les gens qui ont volé le Gabon là et qui vont jouer aux opposants sont de vrais opposants ? Donc pour toi, ceux qui vont chercher l'argent chez les Bongo ont des qualités ? Ah mouf !

5.Posté par Tchougoudja Le Fils le 04/07/2013 18:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@Bongoladi
Pourquoi t'exprimes -tu comme un Camer comme ça? Je te soupçonne de l'être d'ailleurs mais c pas une insulte, faut juste que tu t'assumes! Quoi tu crois que question fric le journaleux et apprenti-calculateur Moubamba a du fric? Il peut faire quel poids face à un ZAC Power, un AMO ou même un JABO? Il (Moubamba) piaille pour fuir sa vie de galère débutée en France. Il aurait dû travailler, faire ses preuves sur le plan professionnel avant de se lancer en politique. Il n'attend qu'une chose: que le biafrais l'appelle. Il est aigri de voir certains opposants avoir une popularité qu'il n aura jamais. Qui plus est, des opposants riches et quasi incorruptibles!

Mon cher ami, c'est dans ton Cameroun natal qu'on t'a dit que le Gabon était la propriété privée des Bongo? Qu'il n y avait qu'eux qui devaient s'enrichir avec les immenses ressources du Gabon? Ecoute, je fais partie de ceux et celles qui pensent que c'est une très bonne chose que Gabon des millionnaires, voire des milliardaires dans les rangs de l'opposition. C'est aussi ça les conséquences de la "géopolitique" que le père adoptif du biafrais a mis en place. Il fallait arroser des personnes un peu partout à des fins électoralistes. C'était d'autant plus stupide de sa part qu'on disait les élections gagnées d'avance. Sauf à penser que le père Ondimba Omar avait un "grand coeur". Donc, vois-tu mon cher, tout ce monde n'a pas forcément volé. Ils ont suivi un courant, et c'est bien ainsi. Je réitère ce que j'ai dit: Moubambi est pauvre et il pense à se remplir le ventre et les poches avant tout. Mais ses calculs seront faux car si le père adoptif avait le sens du partage, le fils adoptif lui ne pense qu'à sa gueule et un peu à celles des copains. Voilà pourquoi il centralise et surveille tout. Mêmes les miettes doivent lui revenir...

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...