News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Gabon / Remaniement gouvernemental : Pierre Mamboundou , l’heure du choix

Le site de la Liberté - LVDPG - Média Libre pour tous : Source : Infos Gabon le Lundi 13 Décembre 2010 à 10:25 | Lu 3455 fois



Gabon / Remaniement gouvernemental : Pierre Mamboundou , l’heure du choix
De retour au Gabon en provenance de Paris en France il y a quelques semaines, le leader de l’opposition gabonaise, Pierre Mamboundou, a promis de rendre public dans les prochains jours sa nouvelle approche politique, en disant espérer le soutien du peuple et de ses alliés politiques, citant notamment sa formation politique, l’Union du Peuple Gabonais (UPG), et la plate forme qui l’a soutenu lors de la présidentielle du 30 août 2009, l’Alliance pour le Changement et la Restauration (ACR).
La question que d’aucuns se posent est de savoir si Pierre Mamboundou serait tenté par une nouvelle aventure ? Est-il prêt à franchir le Rubicon en entrant au gouvernement ? Difficile à dire. Toutefois, on sait qu’il a sollicité le soutien de la population dans le cadre d’une nouvelle approche politique, cela va sans dire qu’elle diffère de celle jusqu’ici affichée, et dont la ligne directrice est l’opposition radicale face au régime en place.

Après plus de deux trimestres d’absence du pays, le leader du l’UPG a été accueilli à l’aéroport international Léon Mba de Libreville, par de milliers de ses partisans, qui ont bravé la pluie qui s’abattait sur la capitale gabonaise, afin de réserver un accueil chaleureux à leur président du parti. L’opinion nationale et internationale restent suspendues aux lèvres du leader de l’UPG, afin d’être édifiées sur la nouvelle approche politique que dévoilera incessamment Pierre Mamboundou qui ne manquera pas non plus de mettre les points sur les i quant aux rumeurs de deal politique avec Ali Bongo Ondimba. Déjà, des voix s’élèvent pour dénoncer des compromis, voire des compromissions avec le chef du Parti Démocratique Gabonais (PDG, au pouvoir par un coup d'Etat électoral). Des allégations qui seront confirmées ou infirmées par les choix politiques qui doivent être pris dans les prochains jours.

L’opinion ne cesse de s’interroger sur le sens de sa nouvelle démarche politique tant au pays qu’à l’extérieur du pays. Serait-il ou pas avec Ali Bongo Ondimba ? Serait-il candidat aux législatives de 2011? A toutes ces questions majeures, le député de Ndendé évite jusque-là d’y répondre, demandant aux curieux de donner le temps au temps. Mais des faits majeurs poussent des personnes dites avisées de croire à son revirement politique.

Interrogé sur la vie politique nationale, M. Mamboundou a estimé qu’il était malsain de parler du pays à l’extérieur, il s’est plutôt borné à dire qu’il le fera le moment venu dès son retour prochain au Gabon. A en croire ses propos, cet échange a tourné autour de l’actualité internationale, notamment des travaux de l’assemblée générale de l’ONU, du sommet sur la pauvreté tenue la semaine dernière à New York (USA). M. Mamboundou s’est réjoui de la place accordée de plus en plus au Gabon, qui est associé à toutes les négociations portant sur les grands problèmes du monde.

«Nous pensons que notre pays va bien, car nous apportons une contribution importante dans la recherche de la paix dans le monde», a-t-il dit. Quelques jours après son retour à Libreville, il a été reçu au Palais présidentiel par Ali Bongo. Là aussi, Pierre Mamboundou n’a fait aucune déclaration à l’issue de la rencontre. C’est seulement Faustin Boukoubi, le Secrétaire Général du PDG qui s’est exprimé, en laissant entendre qu’il y avait une approche entre son parti et l’UPG.

Tenir compte de la realpolitik

Est-ce que le fait que Mamboundou est un habitué des contacts politiques avec collègues ou adversaires politiques ? Quel rôle pourrait-t-il jouer dans une alliance avec le PDG aux élections législatives de 2011 ? Chercherait-il un soutien probable de ce parti au cas où alors que la lutte de leadership en son sein ne porte plus sur les individus que sur la géopolitique. Pierre Mamboundou n’est pas né de la dernière pluie pour choisir un bateau qui est en train de chavirer et où il est conscient que la vie ne lui sera pas facilitée.

A ce jour, il est le seul capable de définir clairement son itinéraire politique. Pour le faire, il ne pourrait pas ne pas tenir compte de certains paramètres. En définitive, les ambitions par ailleurs légitimes que pourrait avoir le président de l’UPG doivent tenir compte de la realpolitik. Saura-t-il franchir le Rubicon ? Seul l’avenir va nous clarifier. Néanmoins, pour l’instant, l’homme n’apparaît pas être prêt à le faire. Les élections législatives, c’est pour bientôt. Une élection est comme une confrontation sportive. Jamais une partie ne ressemble à aucune autre. Si les protagonistes peuvent être les mêmes, le contexte n’est jamais identique.

En 2011, ce qui attend l’opposition s’appelle responsabilité. Il faut d’abord qu’elle se renouvelle avant de se mettre en ordre de bataille. Ceux qui crient le plus paraissent loin de donner la garantie de résultat. Jamais un projet durable n’a été bâti sur un simple élan de sympathie qui se manifeste après une victimisation. On peut comprendre l’agacement, mais on n’entraîne pas un peuple sur un coup de colère. Un projet n’existe que basé sur un fond commun culturel et une grande idée politique. C’est ce qu’on appelle le rêve. Le projet politique doit faire rêver les gens sur des conditions de vie meilleures, sur la sauvegarde de leur espace culturel vital. Qui vivra, verra...


Lundi 13 Décembre 2010
LVDPG - Média Libre pour tous : Source : Infos Gabon
Vu (s) 3455 fois



Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

14.Posté par Ali et Mbourantso DOIVENT PARTIR le 15/12/2010 10:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
BRAVO POUR LA MANIF (OPPOSANT, BDP, MIKA ET TOUS LES AUTRES PARTICIPANTS)
(ref.: Reportage Africa24tv)

Serait-il possible, lors des prochaines rencontres, de vous assurer de la participation des gabonais de la diapora vivant ailleurs qu'en France?
Une participation peut se faire de nos jours de diverses manieres (teleconf, videoconf sur cell,courriel...)

La lutte continue!!!

Bongo va partir et plus vite qu'on l'aurait cru. (La belle mere de sa cour sera ds ses valises avec lui)

13.Posté par BEKALE le 14/12/2010 19:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Les esprits très limités finissent par l'injure. Je mets le parallèle sur les âges parcequ'on pense que Mamboundou est fatigué alors qu'il n'a que 63 ans. Pour une autre chose, je pense que Mamboundou ferait mieux que la contribution des néo-opposants dans différents gouvernements de Bongo. Mamboundou ne peut pas un bouclier pour les hommes qui ont ruiné le pays et qui veulent se dédouaner. Qu'il entre!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

12.Posté par DILUL le 14/12/2010 17:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

A SORCIER

IL EST IMPORTANT DE DIRE QUE LA BIENSEILLANCE NOUS OBLIGE A TENIR DES PROPOS NON INJURIEUX
POURQUOI TRAITES TU L'AUTRE DE BÊTE ,,???????
et concernant PIERRE MAMBOUNDOU je ne comprend pas pourquoi les gens voient d'un mauvais œil son eventuelle entrée au gouvernement....
ON a bien vu sous d'autres cieux ce genre de cohabitation au Kenya au senegal avec wade qui était entré dans le gouvernement de diouf sans que cette entrée ai altéré ses convictions.......
évitons de spéculer et attendons de voir MAMBOUNDOU ministre pour critiquer objectivement........
PAS DE PASSIONS PLEASE!!!!!!!!!!

11.Posté par St.Michael le 14/12/2010 16:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je ne veux pas tomber dans ce jeu de speculations: We True Elites do not lead by speculations, We lead by principles and rightness.

En lisant cet article, deux observations me paraissent importantes d’exprimer:
1. PMM déclara après la mort de Bongo père que Bongo fils n’atteint pas Bongo père à la cheville. Si PMM n’a pas succombé aux désirs du Satan père, comment peut-il succomber aux désires de celui qui n’atteint pas le Satan père à la cheville ?
2. PMM est libre de rester PM avec ‘Grand P’ ou de descendre en pM avec ‘petit p’. This is up to him.

Cependant, ne nous voilons pas la face, tous les leaders politiques passeront, vous et moi passeront aussi, mais la Nation Gabonaise et les Intérêts du peuple opprimé ne passeront pas.

Je campe et reste dans le camp des opprimés qui ont livré leur vie pour délivrer le Gabon et l’Afrique aux mains de l’axe du mal Alibenbongo/PDG-francafrique par le Bulletin de vote.

St.Michael is and will remain UNSHAKEBABLE and UNSHAKEN thanks to GOD blessing for the sake of Free and Enduring Freedom against the Axe of evil Alibenbongo/PDG-Francafrique.

Amen.

10.Posté par sorcier le 14/12/2010 15:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@ BEKALE

tu me parais un peu bête, l'article ne parle pas de là où tu veux nous amener. si tu n'as rien à dire, tu te tais. on est pas obligé de réagir à tous les postes.

par contre, je ne comprends toujours pas quel est le référentiel de PMM et de ses supporters. est ce se comparer aux anciens du PDG qui sont à l'opposition aujourd'hui ou bien c'est la recherche du bien-être des gabonais? si l'objectif de PMM était d'être opposant historique ou ne pas avoir pris part à la gestion antérieur du pays, qu'il aille jusqu'au bout alors il pourra dire qu'il a réussi sa mission au Gabon et qu'il a donné sa vie pour les gabonais (opposant historique sans plus ni moins).

par ailleurs, si son souci était de prendre le pouvoir, alors qu'il sache que son objectif n'a pas été atteint et ne le sera jamais. dans ce cas qu'il aille bouffer et qu'il ferme la bouche à jamais.

9.Posté par stepahn Owen le 14/12/2010 15:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Monsieur Bekale, où avez-vous lu sous ma plume que Myboto, Mba Obame, Eyeghé Ndong ou casimir Oye Mba étaient des références politiques ou des paragons de compétence? On dirait que vous avez une admiration à peine feinte des anciens caciques du PDG, au point de ne pouvoir en passer.
De toute manière, dans mon premier courriel, je n'ai même jamais cité qui que ce soit, parmi les vieilles gloires du PDG et alliés, comme pouvant encore être utile à quoi que ça soit dans ce pays. J'avais évoqué les conséquences de l'entrée de Pierre Mamboundou au gouvernement de Ojuku Obong Bongo. Je dois ajouter que le seul avantage que l'on retirerait d'un tel fait banal, serait qu'il clarifierait enfin et pour de bon une position en claire obscure entretenue depuis plus de 5 ans. Les fantassins de l'ogre rouge de Ndendé, abusés, vivraient ce que les anciens Ezbollaah de Mba Melighe Abessolo vivent depuis 1999. Les naîfs peuvent continuer à disserter sur l'opposition de Mamboundou; alors que la reconnaissance du vendre voudrait qu'il rejoigne officiellement celui qui a permis et payé son hospitalisation à l'hôpital des armées du val-de-grâce à Paris pendant près de 5 mois. Je veux citer Ojuku Mbong Bongo.

8.Posté par Patriote le 14/12/2010 13:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
L'UPG et l'ACR réussiront elles à conserver leur assise populaire si elles décident d'intégrer l'émergence, là est la seule question pour moi.
Sans le soutien du peuple souverain, ce ne sera qu'un ralliement sans autre effet que médiatique et symbolique; le symbole sera toutefois vidé de sa substance si le peuple ne suit pas...

7.Posté par expression libre le 14/12/2010 13:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Et c'est peut-etre Myboto, Mba Obame, Eyeghé Ndong ou casimir qui ont fait preuve de competence quand ils étaient aux affaires selon vous?

Une bande d'incapable parmi les pires incapables que le pays a connu et qui pensent que c'est en se refugiant dans l'opposition qu'on oubliera qu'ils ont montré leu limite.

6.Posté par Stephan Owen le 14/12/2010 12:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Il n'ya que vous, cher Békalé, qui percevez la différence contextuelle qui existerait entre le régime d'Omar Bongo et celui d'Ali Bongo. Vous prenez en exemple Ogoulignuendé et Myboto. Soit. Mais ces deux là ont fait la démarche contraire, savoir quitter le bateau dans lequel Mamboundou voudrait embarquer. Mon souhait est d'être démenti par les faits dans les prochains jours ou dans les prochaines semaines.
Quant à Fanell qui donne une liste de gens capables d'impulser une dynamique émergente au pays, parmi lesquels Ndaot, Nkoghe Essingone, Eyang Ndoutoumou, Ona Ondo, Eyeghe Ndong, j'aurais tendance à croire qu'il s'est trompé d'époque et de perspectives. En effet, il ne s'agit là que de carcasses politiques éjectées par le régime d'Omar Bongo qui, tous, ont fait la preuve de leur incompétence et de leur asservissement au régime dictorial en place.

5.Posté par opposant le 13/12/2010 18:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Pendant que certains compatriotes passent leur temps à dénoncer le pouvoir illégitime d'Ali bongo sur le net, d'autres ne ratent pas la moindre occasion pour manifester publiquement leur volonté de mettre fin à ce système. En espérant que la prochaine fois ils seront beaucoup plus nombreux.
http://www.africa24tv.com/section/les_jt/7046

1 2
Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...