News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Gabon : Recensement des maisons construites en bordure du tronçon Fougamou-Ndendé en vue de leurs destructions

Le site de la Liberté - LVDPG - Presse Gabonaise & Internationale le Lundi 25 Avril 2011 à 08:07 | Lu 565 fois



La commission d’expropriation a recensé les maisons construites en bordure du tronçon routier, Fougamou-Ndendé (sud) sur la route nationale N°1 dans le but de l’élargissement de cette voie, a appris l’AGP de source proche de la préfecture de Mouila, chef-lieu de la province de la Ngounié.

Le préfet du département de la Douya-Onoye, Hervé Patrick Nguembé, accompagné des techniciens du Cadastre et des Travaux publics, a sillonné l’itinéraire pour sensibiliser les propriétaires des maisons qui devront être détruites en vue de l’élargissement de la route, invitant ces populations à rester calmes et compréhensives.

‘’Nous avons sillonné la voie pour recenser les maisons qui vont être cassées, suite au projet de l’élargissement de la route par la société Sino-Hydro. Il va de soit que des caniveaux et trottoirs seront construits, de même que les bandes de sécurité des usagers, afin de préparer leur indemnisation’’, a expliqué le préfet.

Depuis 2009, une bonne partie de la province de la Ngounié bénéficie d’un programme de bitumage de certains axes routiers, notamment, Fougamou-Mouila et Ndendé-Lébamba, financé en grande partie par le groupe de la Banque africaine de développement (BAD).

Le Gabon compte près de 11.000 km de route pour 1500 km des voies bitumées, indique-t-on.


Lundi 25 Avril 2011
LVDPG - Presse Gabonaise & Internationale
Vu (s) 565 fois




1.Posté par FOUTAISE le 25/04/2011 12:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
L'EMERGENCE ! Mdr

2.Posté par mapangou le 25/04/2011 14:08 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
La stupidité des autorités gabonaises est telle que PERSONNE n'avait pensé à des plans d'urbanisation de vos villes et à la modernisation à terme de nos infrastructures.
Il est inadmissible que l'on ait pendant des décennies laissé les gens construire des ''maisons'' à proximité des routes par exemple: tout se passe comme si les autorités gabonaises n'avaient jamais imaginé et ne semblent pas imaginer que le Gabon connaitra un jour un vrai niveau de développement avec les infrastructures qui vont avec.

Nous nous retrouvons aujourd'hui à devoir débourser des sous qu'on n'a pas pour indemniser des populations qui en temps normal n'auraient jamais dû construire ces maisons en ces endroits si les décideurs au lieu d'aller admirer les fesses des femmes pendant qu'elles dansaient dans les groupes d'animation avaient plutôt fait leur travail de planification à défaut de construire. Quel gâchis!!!

En espérant que ces routes ne soient pas bâclées à leur tour...

Au fait, quel est le coût de toutes ces indemnisations ?

3.Posté par expression libre le 25/04/2011 14:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Si je ne m'abuses Monsieur Oyé Mba Casimir a été pendant des années Ministre du plan et du casdastre. Non?
Ah j'oubliais, on ne doit pas rappeler que les gens de la defunte UN sont responsables de ce qui se passent aujourd'hui dans le pays.

4.Posté par mapangou le 25/04/2011 15:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@expression libre

Il faut le leur rappeler car il y a une différence entre soutenir une action ponctuelle de l'UN et penser nous sommes dupes quant aux responsabilités passées des barons de l'UN dans la gestion bongoiste du gabon.
Les journalistes ne font pas leur boulot car on devrait nous chiffrer ces indemnisations inutiles, prévisibles mais malheureusement légales puisque les populations ont été autorisées même implicitement à procéder à ces constructions anarchiques et même laides et dérisoires. Il est important de connaitre les vrais chiffres et identifier les coupables. Ainsi, Oye Mba nous aura fait perdre tel montant pour n'avoir pas pris telle initiative lorsqu'il était ministre de tel département: la preuve c'est que nous sommes obligés aujourd'hui de débourser tel montant pour corriger la situation. Sauf qu'à ce rythme-là et en raisonnant de proche en proche on comprend vite que c'est tout le gouvernement qui se retrouve indexé assez vite.
Il me semble qu'un dicton préféré au Gabon était: ''gouverner c'est prévoir''. Qui gouverne au Gabon? Ah! j'oubliais: il ne faut crier trop fort...c'est un secret. Par contre, on vénère des grands architectes de l'Univers au lieu de s'en inspirer pour construire nous-mêmes nos infrastructures, développer nos expertises au lieu d'aller par exemple jusqu'en Israel quémander une soit-disante expertise pour nous aider à planter quelques tomates et faire pondre deux oeufs à une poule.

5.Posté par NOUS AUTRES le 26/04/2011 07:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Essayez de faire l'exercice contraire avec cette question! La ville a-t-elle trouvé la route ou bien la route qui a trouvé la ville (le village)? Après cet exercice refaite vous analyses. Bonne journée

6.Posté par ANUS le 26/04/2011 10:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Comme commentaires, vous racontez tous des conneries, Casimir Oye Mba était certes au plan mais il a bien fait des prévisions. Et puis il appartient aux autres départements d'en prendre compte. Ce n'est le Plan qui construit des routes mais prévoie ce qu'il y a à faire.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...